Eric Hazan, et l'insurrection, d@ns le texte

Arrêt sur images

C'est un livre rédigé par un "collectif anonyme", un livre poétique et violent, qui prône l'insurrection, et l'établissement d'une société de "communes". Publié en 2007, ce livre a déboulé dans les médias un an plus tard, à la faveur de l'affaire des sabo(...)

Dans le texte
Réservé à nos abonné.e.s
C'est un livre rédigé par un "collectif anonyme", un livre poétique et violent, qui prône l'insurrection, et l'établissement d'une société de "communes". Publié en 2007, ce livre a déboulé dans les médias un an plus tard, à la faveur de l'affaire des sabotages des caténaires de TGV, à laquelle nous avons consacré un dossier entier.

La police a-t-elle eu raison de prendre ce texte au sérieux, et d'imaginer que ses auteurs puissent être les saboteurs des caténaires ? Un texte peut-il inciter au passage à l'acte ? Ce livre est-il de ceux qui "créent un air du temps" comme dit notre invité ? Son éditeur, Eric Hazan (lui-même entendu par la police le mois dernier) répond à nos questions.


Pour cette cinquième émission, nous vous proposons une plongée d@ns le texte de "L'insurrection qui vient" (La Fabrique) en compagnie de Judith Bernard, et Eric Naulleau (texte intégral disponible gratuitement ici).

Si vous voulez tout savoir de la genèse de notre nouvelle &eacute...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Insurrection imminente ? Libé s'engage... au Centre.

De la chronique "littéraire" comme arme de persuasion massive

TGV

Ligonnès, le filon de scoops bidon que la presse adore

De 2011 à aujourd'hui : quatre ans de fausses pistes dans les médias français

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.