De Gaulle "l'écrivain", d@ns le texte

Arrêt sur images

Est-il possible de débattre de qualité de l'écrivain Charles de Gaulle, en oubliant le général et le président ? En introduisant le tome 3 des Mémoires de guerre au programme des Terminales littéraires, dans des conditions étrangements opaques, (

Dans le texte
Réservé à nos abonné.e.s
Est-il possible de débattre de qualité de l'écrivain Charles de Gaulle, en oubliant le général et le président ? En introduisant le tome 3 des Mémoires de guerre au programme des Terminales littéraires, dans des conditions étrangements opaques, (lire ici notre enquête) le gouvernement a semblé répondre que oui. De nombreux enseignants, qui ont protesté contre cette innovation, pensent le contraire.

Nous avons relevé le défi, et tenté une analyse littéraire du texte. Avec difficulté, comme le montre notre débat entre l'écrivain Stéphane Zagdanski ("Pauvre de Gaulle", Pauvert-Fayard), et Jean-Luc Barré, éditeur de de Gaulle dans la prestigieuse collection de La Pléiade. Avec difficulté, tant le chef de guerre, l'homme d'Etat, l'homme politique, viennent irrésistiblement parasiter les jugements, cléments ou sévères, que l'on porte sur les Mémoires de guerre Mais aucune tentative n'est jamais désespérée : et tant bien que mal, repérant ses innombrables métaphores maritimes, son usage obs...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.