Club Indé #11 : sur le climat, "on ne va pas lâcher les mollets du gouvernement"

Arrêt sur images

Une charte pour un journalisme écologique et un portail des médias libres

Télécharger Écouter
Club Indé
Télécharger Écouter
  • Avec
    Loup Espargilière et Ivan Du Roy et Tris Acatrinei
  • Presentation
    Emmanuelle Walter
  • Préparation
    Emmanuelle Walter et Yves Magistrini
  • Réalisation
    Antoine Streiff

Dans ce Club Indé, le club de la presse indépendante d'Arrêt sur images, on parle aujourd'hui de l'irrésistible séduction exercée par la Nupes pour les médias qui penchent à gauche, de la nécessité d'enquêter sur les parlementaires, et d'une initiative (attention, scoop) qui pourrait tout changer pour contrer le déni des grands médias sur le dérèglement climatique. Sur le plateau, les "indés" du jour sont Tris Acatrinei, ancienne collaboratrice parlementaire (de Xavier Bertrand) et fondatrice de Projet Arcadie, né en 2015, un site sur la vie parlementaire aussi discret qu’important. Nous recevons également Loup Espargilière, vous êtes le cofondateur et rédacteur en chef de Vert, un nouveau média sur les questions environnementales, et Ivan du Roy, cofondateur et co-rédacteur en chef de Basta !, qui existe depuis 2008, un site d’enquêtes sociales et environnementales. 

Après une présentation du travail singulier de Tris Acatrinei sur la vie parlementaire française, on s'attarde sur le "portail des médias libres", initié par Basta!, sorte de Google News mais avec une sélection de contenus des médias indépendants (dont Arrêt sur images), auquel on peut s'abonner via une toute nouvelle newsletter, Chez les Indés. Cette newsletter est à la recherche de fonds pour se développer, et vous êtes incités à y contribuer ici

Une charte pour s'engager à couvrir l'urgence climatique

Il est ensuite question de la sous-couverture du dérèglement climatique par les grands médias, et on revient avec Loup Espargilière sur une altercation qu'il a eue avec Patrick Cohen à propos de l'Affaire du Siècle et des victoires judiciaires remportées par le collectif, puisque le gouvernement a été condamné pour son inaction climatique. Une information essentielle que Cohen considère dans un premier temps comme "purement militante" avant de se raviser : voir l'extrait de notre émission ci-dessous. 

Loup Espargilière explique ensuite qu'un projet de charte pour un journalisme écologique est en cours, auquel collaborent à la fois des citoyens, des scientifiques du Giec, l'École de journalisme de Lille, et des journalistes, non seulement issus de médias environnementaux mais aussi de Franceinfo ou France 3. Cette charte a vocation a être signée par de nombreux médias ou sociétés de journalistes, et elle a été pensée "pour réconcilier citoyens et journalistes autour de l'information sur le climat"

Mélenchon "premier ministre", coup politique ou slogan contestable

Il est ensuite question de la campagne des législatives et du slogan contesté "Mélenchon Premier ministre", de l'article sceptique de Tris Acatrinei au sujet de l'étiquette "Nupes" non mentionnée dans les documents officiels, du travail infographique de Basta ! sur les circonscriptions gagnables par la Nupes. 

Comment couvrir le deuxième quinquennat et la nouvelle législature ? Sur le climat, "on ne va pas lâcher les mollets du gouvernement", assure le rédacteur en chef de Vert, que la nomination de deux ministres de la transition écologique non spécialistes des enjeux environnementaux inquiète. Tris Acatrinei va développer quant à elle ses vidéos pédagogiques sur le travail parlementaire, soucieuse de rapprocher les citoyens de la politique.    


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.