Vœux présidentiels : "Est-ce que ça serait scandaleux d'arrêter ?"
L'émission
  • Avec
    Astrid De Villaines et Jean Garrigues et Isabelle Veyrat-Masson
  • Presentation
    Paul Aveline
  • Préparation
    Adèle Bellot
  • Deco-Réalisation
    Louison Gasnier
Réservé à nos abonné.e.s

Pour cette rentrée 2023, et si on s'intéressait à la tradition des vœux présidentiels ? Exercice obligé depuis le général de Gaulle, exercice formaté, contraint, inutile peut-être, à quoi sert la traditionnelle allocution présidentielle du 31 décembre ? De la cheminée de Giscard à la bibliothèque de Sarkozy, que disent les décors choisis par les présidents de leur mandat, de l'image qu'ils veulent renvoyer ? En 2013, François Hollande innove : il annonce la réforme du pacte de responsabilité des entreprises pendant ses vœux de fin d'année. Pourquoi faire entrer la politique politicienne dans un moment généralement rassembleur et, disons-le, un peu fade ? 

Côté médias, comme tous les ans, les chaînes d'info s'acharnent à anticiper, prévoir, deviner ce que va dire le président, ce qu'il pense, le message qu'il va transmettre. Il faut bien remplir l'antenne, mais pas seulement, pour nos invités du jour. Astrid de Villaines, cheffe du service politique du Huffington Post, Isabelle Veyrat-Masson, historienne et docteure en sciences politiques, chercheuse au Centre de recherche sur les liens sociaux, et Jean Garrigues, historien spécialiste de la politique française en débattent. 

Avant les vœux, déjà les vœux

Toute la journée du 31 décembre, et les précédentes, les chaînes d'info tournent en boucle. Que va dire le président ? Quel ton va-t-il donner à son allocution ? "C'est du baratin, ça n'a absolument aucun intérêt", tranche Jean Garrigues.

2013, Hollande en fait un moment politique

En 2013, François Hollande inaugure un nouveau genre : les vœux réformateurs. Il annonce son pacte de responsabilité pour les entreprises, et sera suivi par Emmanuel Macron sur les retraites en 2022. Pour Astrid de Villaines, ce n'est pourtant ni l'endroit, ni le moment de faire de la politique intérieure.

Les Français s'invitent dans les voeux

2020, la France sort d'une première année de pandémie de Covid-19. Emmanuel Macron en profite pour faire ce qu'aucun président n'avait jamais fait : citer à l'antenne des Français, des vrais, qui ont tenu bon pendant la crise sanitaire. Que retenir de cette liste à la Prévert ? "Ce qui marche avec Ruffin marche moins avec Macron. On sent un peu la ficelle", juge Jean Garrigues.

Pas de voeux sur TikTok

Malgré une audience énorme sur le réseau social TikTok, Emmanuel Macron n'y a pas publié ses vœux, remarque Astrid de Villaines. Parce que TikTok s'adresse plus particulièrement aux jeunes ? Ces derniers auraient-ils abandonné la tradition des vœux de fin d'année ? 

Pour aller plus loin 

- Les vœux présidentiels depuis 1974, en vidéo. 

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.