"Pour raconter des histoires, la BD est la liberté ultime".

Arrêt sur images

Davodeau, Delisle, Sapin, Sowa : profession "BD reporters"

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
A côté du photoreportage, à côté du documentaire, s'impose un nouveau média pour rendre compte du réel en images. Ce média - surprise ! - est la bande dessinée. Vie quotidienne à Jérusalem, vécu d'un viticulteur, trépidations d'une rédaction parisienne, ou vie d'une petite fille sous la Pologne communiste, les éditeurs de BD multiplient ces temps-ci les succès avec de grosses tranches de réel.

A quelques jours de l'ouverture du festival d'Angoulême, nous avons invité Etienne Davodeau, qui a passé un an avec un viticulteur près d'Angers, pour écrire "Les Ignorants" (Futuropolis), et Mathieu Sapin (plusieurs mois à Libé, pour écrire Journal d'un journal (Delcourt) - il tient ici un blog sur la campagne presidentielle). Sur notre plateau, également, Marzena Sowa, qui raconte dans Marzi (Dupuis), son enfance en Pologne dans les années 80, Jaruzelsi et Lech Walesa, Guy Delisle, qui vient de publier Les "Chroniques de Jérusalem ( Delcourt), et notre chroniqueur "spécialiste mondial du sujet", Alain Korkos.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Laure Daussy et Alain Korkos,
déco-réalisée par Mireille Campourcy e...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.