Michel Rocard, l'homme qui n'avait jamais accepté la simplification médiatique
L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Mort le 2 juillet 2016, Michel Rocard, ancien Premier ministre de François Mitterrand  de 1988 à 1991, avait été l'un des premiers "grands témoins" invités de notre émission, dès 2008. On peut revoir notre émission, dans laquelle il revenait sur sa difficile cohabitation avec des medias sensationnalistes et simplificateurs d'une pensée complexe, l'un des thèmes de réflexions les plus récurrents de sa vie politique.

Mougeotte est un boutefeu majeur du système médiatique.

Ainsi a réagi Michel Rocard, ancien premier ministre socialiste, après qu'une manchette du Figaro a déformé le contenu de l'interview qu'il venait d'accorder au journal.

Nous avions déjà raconté l'épisode.

Sur notre plateau, Rocard revient sur les circonstances exactes de sa démission de la commission Pochard.

Pour la première fois, il raconte en détail (et elle le mérite) cette matinée du 31 janvier, où il découvre avec horreur le titre du Figaro l’accusant de vouloir « payer les profs au mérite ».

Sarkozy s'exhibe-t-il trop ? Rocard ne le pen...

Il vous reste 81% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

"Il y a un grand secret dans la guerre : la jubilation"

Penser la guerre, avec le grand reporter Jean-Claude Guillebaud

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.