"En Allemagne, Woerth aurait été appelé à démissionner"

Arrêt sur images

Quatre correspondants étrangers, et les bizarreries françaises

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Entre les conflits d'intérêt entre un ministre et sa femme, les cigares d’un autre ministre payés par le contribuable, les appartements de fonction innoccupés, les missions plus ou moins fictives attribuées à d’anciens ministres et le pétage de plomb généralisé de l’équipe française à la Coupe du monde de football… Qu’arrive-t-il ces jours-ci à la France?

N’étant pas les mieux placés, comme Français, pour avoir un regard critique, nous avons fait appel au regard de journalistes correspondants étrangers.

Sur notre plateau, Andres Perez, correspondant espagnol pour Publico, journal d’extrême-gauche créé en 2007, qui vend déjà à 100 000 exemplaires, Stefan Simons, correspondant allemand de l’hebdomadaire Der spiegel centre gauche, Louis-Bernard Robitaille, journaliste québécois, pour La Presse, et Alberto Toscano, éditorialiste italien pour l’Agenzia Giornali Associati.

L'émission est animée par Daniel Schneidermann, déco-réalisée par Franço...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Macron, "l'ami qui nous coûte cher" ?

Réformes ou pas ? Le débat se poursuit dans la presse allemande

"A l'étranger, une certaine admiration !"

Trois journalistes européens parlent du mouvement social français

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.