Crack : "La guerre contre la drogue n'a plus de sens"
Télécharger Écouter
L'émission
Télécharger Écouter
  • Avec
    Fabien Bilheran et Marie Jauffret-Roustide et Julien Azuar
  • Presentation
    Paul Aveline
  • Préparation
    Adèle Bellot
  • Deco-Réalisation
    Antoine Streiff
Offert par le vote des abonné.e.s

Depuis quelques années, le sujet est devenu incontournable à Paris, mais aussi dans de plus en plus de villes françaises : le crack et ses consommateurs. Drogue dure, ultra addictive, le crack a fait naître de nouvelles problématiques pour les pouvoirs publics tant sa consommation et son trafic se font désormais à ciel ouvert, dans les parcs, les rues, les transports. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin les appelle les "crackeux", ces malades du crack, accros à "la drogue du pauvre". Dans les médias, ce sont les "zombies", les "morts-vivants"

Mais qui sont vraiment les consommateurs de crack en France ? Pourquoi les pouvoirs publics ont-ils tant de mal à apporter une réponse sanitaire au problème, se contentant souvent de la réponse sécuritaire ? Pourquoi les médias épousent-ils aussi facilement la communication du ministère de l'Intérieur ? Pour tenter de répondre à toutes ces questions, nous recevons Marie Jauffret-Roustide, sociologue spécialiste de la gestion du risque dans le champ des addictions, Fabien Bilheran, ancien policier de la brigade des stupéfiants de Paris, auteur de Police, la loi de l'omerta (Le Cherche Midi, 2022), et Julien Azuar, médecin addictologue à l'hôpital Fernand-Widal de Paris.

Les "zombies" du crack

Rarement les usagers d'une drogue auront été autant déshumanisés dans les médias, qualifiés de "zombies", montrés "errant dans les rues" et "désarticulés". Une facilité de langage trop répandue pour Marie Jauffret-Roustide, qui rappelle que parmi les usagers de crack se trouvent aussi des consommateurs parfaitement insérés dans la société.

La police montre les muscles… pour rien

Bien aidée par les caméras de télévision, la police aime montrer qu'elle agit en déplaçant les zones de deal de crack dans le Nord de Paris. Mais à quoi bon ? Pour Fabien Bilheran, toutes ces opérations ne servent à rien. Sinon à gonfler les statistiques d'un ministère obsédé par les chiffres.

Une guerre contre les drogués

La guerre contre la drogue est-elle devenue une guerre contre les drogués ? "Oui" pour Marie Jauffret-Roustide qui pointe l'obsolescence du concept même de "guerre contre la drogue". "Si nous menons une guerre contre la drogue, ça veut dire que les usagers de crack sont nos ennemis. Mais ça n'a aucun sens !"

Pour aller plus loin 

- Le livre de Fabien Bilheran Police, la loi de l'omerta (Le Cherche midi, 2022).
- L'étude "Crack en Île-de-France", menée par Marie Jauffret-Roustide pour l'INSERM. 
- Une interview de David Simon, créateur des séries The Wire et We own this city (notre interview de l'auteur du livre Justin Fenton) sur le concept de "guerre contre la drogue".


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.