94
Commentaires

Zemmour et le Vel d'Hiv: circulez, rien à voir !

Commentaires préférés des abonnés

Ps . Ce que dit Zemmour sur l'opinion publique est faux . Les rafles de 1942 ont suscité l'indignation de l'opinion  publique  , des protestations des évêques ( Mgr Thèas . Mgr Saliège )et des pasteurs ( le pasteur  Boegner  ,la C(...)

Très remarquable chronique . Une réhabilitation  étrange de Pétain et du pétainisme  à jamais discrédité par les travaux des historient et en particulier de  Robert Paxton , bête noire de Zemmour . je signale  une très intéressant(...)

On peut même se demander, grâce à la très savante  thèse de Monsieur le Professeur émérite Zemmour, si les juifs , volontairement, n'avaient pas décidé de se rafler eux-mêmes , le glorieux Maréchal Pétain ( qu'Il repose en paix ) n'ayant fait qu(...)

Derniers commentaires

Je n'avais pas mesurer la distance entre le projet du patron et mon propos.


L'émission Répliques m'a éclairée.


Aujourd'hui je sais ce que c'est être une tâche.


Ce sera toujours ça de féminin qu'il me restera.


JLAC, c'est devenu JLAC

j'ai écouté "répliques "  avec Daniel Schneidermann, (et aussi celle avec Zemmour!! )j'ai beaucoup apprécié chez  D S la façon de toujours remettre la balle au centre et de sans cesse interroger , comme le journaliste qu'il est et qui cherche, sans céder à l'idéologisme ; et se remet en question , j'ai aimé qu'il ne sache pas , qu'il n'ait pas toutes les réponses  !

je pense à cette phrase de Brel dans "l'enfance":

"Mon père était un chercheur d'or. L'ennui, c'est qu'il en a trouvé"


cherchez encore svp et dites autour de vous que tout ce qui brille n'est pas or

 

merci 

Emission "Répliques", ce 1 décembre, dont il est question dans le "N.B." :
https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/peut-parler-dun-retour-aux-annees-30


(A la fin, Finkielkraut mécontent du reproche formulé par Daniel à propos de la tribune offerte à Zemmour : "Je rappelle quand même le titre votre livre". Ha ha. )


J'ai écouté Joly et Sémelin sur un podcast ici signalé.


Ils disent notamment que Laval et Bousquet n'étaient pas du tout antisémite avant guerre et soulignent que Vichy est d'abord xénophobe et ensuite antisémite.


Ils disent aussi que les pressions exercées par les nazis sur le gouvernement de Vichy n'apparaissent pas (ou si peu) dans les travaux de Paxton ; ce qui à mon sens auraient dû les conduire à discréditer l'ensemble de l'analyse proposée par Paxton puisqu'on ne peut pas juger de la responsabilité de Vichy sans prendre en compte dans le processus décisionnel le poids de la violence nazi. De fait, quand on lit la page Wiki sur les contradicteurs de Paxton, on ne comprend même pas comment Paxton peut encore être lu concernant la question de la responsabilité de Vichy !!!!  


Ils disent pourquoi lorsqu'ils étaient jeunes ils ne pouvaient pas discréditer Paxton : les procès étaient encore en cours, la souffrance toujours aiguë et il fallait absolument dire que la culpabilité de Vichy étaient sans nuance. Ce sont donc deux historiens qui reconnaissent que les travaux historiques de l'époque s'inscrivent dans une démarche de mise en accusation.


Après ils disent aussi c'est ça la science. A vous de voir ce que vous pensez de cette approche scientifique.


Quand la réflexion n'est pas scientifique mais petite elle est différente.

 

Il me parait qu'on peut tous s'accorder sur le fait que si aucun français n'avait collaboré, les déportations n'auraient pas pu se tenir. Dans cette hypothèse, nul doute que les nazis auraient fusillé des otages de manière tout à fait aléatoire (chaque nazi aurait décidé de son propre chef sur qui ça Tombe). Ce qui signifie bien, dans la mesure où la pratique de l'otage aléatoire rend impossible de savoir sur qui ça Tombe, que la décision individuelle de ne pas composer est courageuse. Collaborer, c'est aussi lui et pas moi ; c'est moche, mais ce n'est pas une culpabilité ; la culpabilité est entière, non dans le collectif allemand qui occupe, mais dans la personne individuelle du nazi qui fusille hors son propre cadre juridique.  De ce point de vue, c'est dommageable d'avoir focalisé sur l'identité des victimes pour les condamner, car l'atteinte à l'humanité était incluse et particulièrement criante (au sens du hurlement conjoint de toute l'humanité) dans cette pratique de l'arbitraire (arbitraire reconduit à tous les stades de la déportation puis de l'extermination) qui sort l'homme de toutes conventions (mêmes cruelles) et le prive effectivement de sa condition {ce qui me fait penser que dans une définition commune du crime contre l'humanité, je le différencierais du crime de génocide}. Et parce que chaque fusillé-gazé aléatoire était détachable de la guerre et caractérisait un assassinat en bande organisée, et donc une responsabilité personnelle, des procès conduits sous cet angle auraient permis de rendre compte et de garder en mémoire qu'être nazi c'est ce processus qui se refuse à faire {communauté des hommes tels qu'ils sont} pour créer {la communauté des hommes tels qu'ils doivent être} et de faire ressortir que ce processus une fois armé conduit vers l'hyperviolence, l'arbitraire et au final {l'absence de communauté}.  


                               ***


Je vais écrire quelque chose de singulier que le contexte actuel et ma situation personnelle m'inclinent à concrétiser : considérer que choisir de déporter 10 étrangers et de les conduire ainsi vers une mort certaine pour espérer préserver la vie d'un non étranger c'est xénophobe n'est pas un discours rationnel et scientifique ; c'est un discours qui se place du point de vue de ce que l'homme devrait être et non de ce qu'il est ; car en effet, cette convention qui conduit en temps de tensions (tensions à proportionner) à privilégier le nous sur l'autre est une convention qui semble aussi vieille que l'humanité elle même et qu'il n'est ni rationnel ni scientifique d'ignorer les conventions. A échelle des tensions actuelles, je vis très mal le discours des no border et les flux migratoires actuels car ils sont une déflagration (non armée) de nos systèmes conventionnels sous-jacent. Après, je reconnais que les jeunes gens sont dans des dispositions différentes des miennes, et que la disparition progressive des gens comme moi, ouvrira d'autres horizons. Et comme disait mon grand-père, la vie se charge de nous faire accepter la mort. 


                                                                                                   ***



Ensuite, si tous les civils s'étaient soulevés le sort de la bataille aurait sans doute dépendu de leur capacité à accepter de mourir et de leur aptitude à s'emparer des armes. Mais ne pas mettre sa vie en danger pour sauver les autres, ce n'est toujours pas une culpabilité ; c'est une petitesse, mais ce n'est pas un mea culpa.



Là, c'est le choix de l'armistice avec des nazis qui a été signé : là encore, ce n'est pas une culpabilité telle qu'incluse dans la honte du mot collaborer. Étant à retenir que dans les français, il y avait assurément des personnes tout à fait disposée à collaborer. 



Dans un contexte de renonciation au soulèvement des civils, les postes de l'administration doivent être occupés et il est primordial d'une part de ne pas les laisser occupés par des foux furieux et d'autre part d'agir de manière à ne pas se faire révoquer ; car les candidats à la composition et aux risques que cela comportent ne sont par hypothèse pas assez nombreux.


Au demeurant, pour que certains puissent ne pas composer, il fallait que d'autres le fassent ; vous devriez réfléchir à votre théorie sur la nauséabonde police française raflante. Ou écouter deux historiens en qui vous avez confiance, expliquer ce que sont les stratégies d'évitement ; pour comprendre qu'elles n'ont été possibles que parce qu'elles étaient imparfaitement protectrices.



De sorte que pour juger de la culpabilité de Vichy dans les déportations, l'emporte-pièce de la collaboration est inopérant ; il faut s'astreindre d'une part à connaître ce qu'étaient l'efficacité administrative et l'état de la logistique en France (tout en incluant le fait que l'individu n'était pas coupable en faisant le choix de lui et pas l'autre) avant l'occupation et si au regard de l'outil dont pouvait disposer les nazi pour déporter puis exterminer, le gouvernement de Vichy (en ce compris l'ensemble des fonctionnaires) a constitué un frein ou un accélérateur  ; les propos de Joly et Sémelin sur ce point restent parcellaires. D'où il est à considérer que les travaux sont en cours. Notamment, je relève qu'ils incriminent Vichy du fait des promotions accordées aux zélés sans nous dire si les non zélés étaient ou pas candidats à ces promotions et le regard des nazi sur les nominations. C'est quand même un peu béant comme point aveugle. Et je relève également qu'ils indiquent que quand Vichy se casse la gueule, les déportations des juifs français augmentent, pour en tirer argument de la xénophobie de Vichy ; ce qui est en contradiction flagrante avec le sens du devoir de l'époque. Depuis la Belgique, les nazis ne sont parvenus à déporter que 30 000 personnes ; depuis la Hollande plus de 100 000. Combien de Belges fusillés ? Combien de Hollandais ? La grève des Pays-Bas a-t-elle eu un effet de sidération ? C'est crade le jugement humain, ce n'est pas péremptoire.


Pour ce qui est des responsabilités individuelles, tant que la figure du héros sera celle de celui qui met sa vie en danger sans considération des conséquences subséquentes contre celui qui procède à des combinaisons oieseuses entre les avantages et les inconvénients, je doute que l'on puisse travailler sérieusement à une figure de justice.


Pierre Dac s'est montré fier depuis Londres de désigner Henriot à la vindicte des résistants pour ouindre son honneur ; Georges Mandel (et pas que) en est mort ; pour quelle gloire ? Celle d'avoir décrit la France comme un vaste tombeau pour l'essentiel de sa famille. A peu de choses près ce qu'Henriot subodorait. L'inconséquence d'un Pierre Dac nourrit la haine des henriot à la manière dont votre mépris d'Hanouna renforce la conviction des turfistes.


Ah oui, ce Monsieur Sémelin raconte très bien comment les personnes qui pratiquent un préjugé antisémite se refusent aux rafles et à la déportation. Pourrait-on avoir les témoignages des saboteurs qui ne se sont pas rendus et une évaluation de l'impact de leurs actions sur le zèle de la collaboration ? Et si de gaulle s'était tu, ne serions-nous pas plus en mesure d'écouter ce silence de la Réprobation ?



ces medias, on mepriser les Francais, nous etions raciste anti semite, des immondes et heureusement les lettrés eux des gens de bien .. a vomir . quand on sait que bcp d'aide est venue de simple gens, et que le szelites de l'epoque comme maitenant etaient facho, raciste et tres heureux de recupérer les pauvres biens des juifs ..profiteurs.ses, meprisantes.s et mertiers.eres .. a lire dan la revue Ballast deux articles avec Lordon ou il affirme sont soutient a la FI, et ou il reparle de ses notes de blog 'la pompe a phynance'  ou il affirme ce que je dis depuis 10 ans sur les #medias de #lautredroite , mdp, politis, .. super ouverture, et bravo aux gilet jaunes. La on est bon, les migrants 'donner' aux flics, c'est des gens qui etaient dans une citerne et frappaient sur la paroie qui a donné l'alerte aux gilets jaunes qui ont appeller les flics .. vous vous rappeller les morts dans ce mm genre de convoies ? ceux qui ont pris des photos avec Dieudo , ont etet viré, la morale bobo est mm sauvé par des prolo ..incroyable .https://www.revue-ballast.fr/frederic-lordon-dire-ensemble-la-condition-des-classes-populaires-et-des-migrants-1-3/  deuxieme opus     https://www.revue-ballast.fr/frederic-lordon-rouler-sur-le-capital-2-3/


Hier, en lisant, in extenso, les surprenantes élucubrations de Zemmour (le Vel d'Hiv), mes quelques neurones d'intelligences se sont figés.


Le vide. J'en restai coi.


Puis, la colère, mauvaise conseillère, monta: Faurisson et son double pervers! 


Sous d'habiles billevesées vert de gris, Le Pervers Zemmour alias le Zinzin fit, entre autres, le perfide tri entre juifs naturalisés et juifs français !!! 


Ah que n'ai-je la verve de Pierre Dac pour lui river son clou:


"Lorsque, le 10 mai 1944,Philippe Henriot, , sur Radio-Paris,  s'en prend à Pierre Dac en évoquant ses origines juives et en mettant en doute son intérêt pour la France par un « La France, qu'est-ce que cela peut bien signifier pour lui ? », l'humoriste lui répond le lendemain sur Radio-Londres dans un discours lapidaire baptisé « Bagatelle sur un tombeau », et dans lequel il déclare que son frère Marcel, mort au front lors de la Première Guerre Mondiale, a bien sur sa tombe l'inscription « Mort pour la France », alors que sur celle de Philippe Henriot on écrirait « Mort pour Hitler, fusillé par les Français ». Une réponse prémonitoire, puisque Henriot est abattu par la Résistance quarante-huit jours plus tard."


Mais quel est donc cet amour de la France qui pousse Zemmour à nous raconter un salmigondis de fadaises historiques? 


Ah oui, il porte à l’extrême droite ! 


Raconter une rafle, surtout quand il y a des enfants, c'est difficile de faire dans la distanciation


Alors, on lit le témoignage de Sarah Lichtsztejn-Montard et en évitant toutes nos faiblesses, on arrive au même constat : tout fut organisé par la police Française depuis deux semaines

il y eut des policiers animés de sentiments humains et qui avertirent leurs voisins au risque de leur vie

il y eut les autres obéissant aveuglement aux ordres


"Les policiers français - «ce jour-là, je n’ai vu aucun Allemand» , insiste Sarah - ne répondent pas aux questions. Ils répètent juste que le but de la rafle est d’envoyer des travailleurs dans les camps en Allemagne. Vers 17 heures, Sarah voit arriver des personnes handicapées, grabataires ou malades, certains en fauteuil ou sur des brancards. Sa mère comprend qu’on leur a menti. "


Honte à Zemmour d'empêcher que nous revisitions le passé pour ne pas le reproduire au présent

Je n'arrive pas à croire que Zemmour raconte autant de stupidités.  Le pire, c'est que lui-même est juif.

Une version nouvelle de la haine de soi ? Tout est bon pour justifier d'avoir raison..

La sénilité, quoi !

J'ai un tout petit peu lu sur Vichy bouclier ou Vichy meurtrier.


Des éléments critiques qui s'appuient sur la comparaison entre États, je retiens que tout le monde semblent s'accorder pour rapporter le nombre de survivants à la population juive totale du pays considéré ; wtf !?


Les problématiques de mise à l'abri de populations stigmatisées puis massacrées me semblent être davantage en rapport à la quantité brute qu'à la proportion !? ce qui empêche toute comparaison entre le Danemark et la France : la logistique pour 8 000 personnes, ce n'est pas la même chose que pour plus de 200 000.


Ensuite, les raisonnements tournent autour de la seule question juive alors que par exemple la défense de Bousquet appuie sur le fait que les nazis étaient susceptibles de plonger la zone occupée dans une terreur généralisée (voir le code des otages notamment).




Moi, quand on me monte le bourrichon contre Vichy, je pense à Oradour-sur-Glane ; et je me calme.


(repris de Francis Deleu) 


Le texte intégral de cet avis placardé sur les murs de Paris le 10 juillet 1942 :

AVIS

 Après avoir observé l'attitude de la population française en zone occupée, j'ai constaté que la majorité de la population continue à travailler dans le calme. On désapprouve les attentats, les actes de sabotage, etc., tramés par les Anglais et les Soviets et dirigés contre les armées d'occupation, et l'on sait que c'est uniquement la vie paisible de la population française qui en subirait les conséquences.
 Je suis résolu à garantir d'une façon absolue, en pleine guerre, à la population française la continuation de son travail dans le calme et la sécurité. Mais j'ai constaté que ce sont surtout les proches parents des auteurs d'attentats, des saboteurs et des fauteurs de troubles qui les ont aidés avant et après le forfait. Je me suis donc décidé à frapper des peines les plus sévères non seulement les auteurs d'attentats, les saboteurs et les fauteurs de troubles eux-mêmes une fois arrêtés, mais aussi, en cas de fuite, aussitôt les noms des fuyards connus, les familles de ces criminels, s'ils ne se présentent pas dans les dix jours après le forfait à un service de police allemand ou français.
 Par conséquent, j'annonce les peines suivantes :

1. Tous les proches parents masculins en ligne ascendante et descendante ainsi que les beaux-frères et cousins à partir de 18 ans seront fusillés.
 2. Toutes les femmes du même degré de parenté seront condamnées aux travaux forcés.
 3. Tous les enfants jusqu'à 17 ans révolus, des hommes et des femmes frappés par ces mesures seront remis à une maison d'éducation surveillée.


 Donc, je fais appel à tous pour empêcher, selon leurs moyens, les attentats, les sabotages et le trouble et pour donner même la moindre indication utile aux autorités de la police allemande ou française afin d'appréhender les criminels.

 Paris, le 10 juillet 1942

Der Höhere SS- und Polizeiführer im Bereich des Militärbefehlshabers in Frankreich. 




C'est pas beau de sauver sa peau en laissant périr le voisin ; mais c'est humain et très partagé ; regardez un peu ce qu'il se passe quand un bateau surchargé d'exilés menace de chavirer. Et tiens, pourquoi il menace de chavirer ?


Beaucoup de commentaires ici sont outrecuidants.

C'est bien le mot : la désinvolture de ceux qui se croient supérieurs dans l'âme.


Et sinon, reprenez vos ateliers d'écriture et dites-nous comment tout cela se serait déroulé si, à la place d'un gouvernement de fonctionnaires trop français, on avait eu le recrutement de militants nazis zélés, selon la méthodologie de Dannecker ? 


J'ai ressenti au cinéma plusieurs fois l'idée que la France devait son sort en demi-teinte à sa place dans la littérature et le monde des arts. Le fait est que Dannecker a été muté.  



En bref.

La seule fois de ma vie où j'ai eu envie de monter un groupe de contestation, c'est quand j'étais en troisième, et pour la suppression des cours d'histoire au collège : j'étais en colère tellement j'avais l'intime conviction qu'on me mentait. Je ne l'ai pas fait car je savais que j'étais toute seule ; ça n'a pas changé.

Il y a un féminin pour "pauvre type" ?

Pauvre type me va très bien  ;  je n'ai aucun genre à affirmer.


Composer.


Avec des foux furieux, on doit composer.

Surtout pendant une période où tant de gens étaient près à le devenir.


Si je suis Préfet et que des nazi prennent le commandement sans s'en tenir (qui plus est) aux termes de l'armistice signée, je démissionne par grandeur d'âme, où je reste et je compose par petitesse ?


Jugez donc les gens sur la période d'avant ou même celle d'après, mais pendant ?


Pensez que vous avez si peur que vous ne pouvez pas même laissez dire que le gouvernement de Vichy ne se résume pas à une collaboration nauséabonde ; alors si vous aviez des nazis en poste, cette peur déjà si étroite, où vous conduirait-elle ?

Je n'arrive pas à lire dans le texte du  Höhere SS- und Polizeiführer im Bereich des Militärbefehlshabers in Frankreich aucune référence explicite au fait d'avoir caché des juifs et ou de s'être débrouillé pour qu'ils ne partent pas dans les camps de la mort.


Beaucoup de commentaires ici sont outrecuidants.


J'allais le dire...

C'est une particularité relevée par Sémelin qui dit que très peu de répression ont eu lieu contre les personnes permettant aux juifs d'échapper aux rafles ; il va jusqu'à dire que les justes ne semblent pas l'avoir fait au péril de leur vie.


Le gouvernement de Vichy en revanche a reçu des objectifs chiffrés concernant les rafles.


Vous savez comment les choses se seraient déroulées si ce gouvernement avait refusé de se soumettre ?


Venez nous le dire.

si ce gouvernement avait refusé de se soumettre ?


Et vous, vous avez un doctorat en uchronie ? 


Ce gouvernement n'a pas refusé de se soumettre, loin de là.

"Vous savez comment les choses se seraient déroulées si ce gouvernement avait refusé de se soumettre ?"


Et vous ?

Chaque paragraphe de presque chacun de vos textes m'évoque irrésistiblement la Théorie du Multivers dans lequel chaque histoire que vous pouvez imaginer (et même  des que vous n'imaginez pas comme un vieux qui n'aurait pas largué sa vieiille) se déroule ou s'est déroulée sans que nous y ayons le moindre accès. Votre histoire, celle que nous partageons à cet instant, sera irrémédiablement modifiée (pour vous comme pour moi) dès que vous aurez décidé si oui ou non ce que je viens d'écrire est une connerie. Vraisemblablement mon histoire n'en sera qu'infiniment peu modifiée. Qui sait ?

"Vous savez comment les choses se seraient déroulées si ce gouvernement avait refusé de se soumettre ?"

Et vous ? Les choses dont vous parlez et d'autres que vous n'envisagez même pas (par exemple, un vieux qui n'a pas largué sa vieille) se déroulent ou se sont déroulées dans d'autres univers  auxquels vous n'avez pas accès. Votre histoire qui est celle que nous partageons aujourd'hui sera irrémédiablement modifiée (pour vous comme pour moi) dès que vous aurez décidé si ce que viens d'écrire est ou non une connerie. Très vraisemblablement cette modification sera (provisoirement) insignifiante. Qui sait ?

Pffft... On ne peut se fier à rien avec cet éditeur foutraque. Le commentaire qui précède celui-là n'apparraissait pas comme publié lorsque j'ai recraché sa version préliminaire. Mystère de l'Univers multiple ?

En fait vous refaites l'Histoire de France 

Car Zemmour dit juste que les juifs étrangers ont été raflés mais pas les juifs français ce n'est pas bien je vous l'accorde  mais c'est la vérité

Mais qui a fait les listes ? 

Qui avait envahi la France ? 

Qui a imposé et donné les ordres à la France sinon l'occupant allemand ?

En 42 qui parlait et connaissait les camps d'extermination ? 

Ce sont les Russes qui ont découvert ces camps en 1945 et les US après en ont parlé et fait des films car je rappelle à tous ces éminents historiens de pacotille que les camps étaient à l'est de l'Europe et en Europe Centrale


Même les allemands n'étaient pas au courant ni les américains ni les anglais ni les français bien sûr ni les juifs 

Alors refaire l'histoire 70 ans après c'est facile mais pas glorieux quand on raconte n'importe quoi !! 

Et oser faire une assimilation entre Zémmour et Faurisson c'est une honte 

Comparaison n'est pas raison 

De plus Paxton est une brêle en  Histoire que du fake ou du détournement des faits historiques 

Renseignez vous et faites appel aux témoignages de gens (qui ont fait le STO dans les camps,) de votre famille car de nombreux français ont été obligés de bosser gratos dans des conditions inhumaines dans ces camps de travail allemands et beaucoup de non juifs ne sont pas revenus non plus





" Quelle est aujourd'hui la différence entre Zemmour et le regretté Robert Faurisson, disparu le mois dernier ? "


WTF? Je suis curieux de comprendre en quoi sa disparition est regrettable.

"sortie par un ami de la préfecture de police " , comment est-ce possible ? Le petit "je suis partout" a des entrées assez curieuses . Cela fait frémir.

Les Justes de France :

Mme Line Marmajou

Lors de la grande rafle du Vel d'Hiv à Paris, les 16 et 17 juillet 1942, Line Marmajou cacha sa voisine, Mme Plawner, et sa fille Fella, venues lui demander asile. Elle les hébergea pendant plusieurs semaines, jusqu'à ce qu'il leur soit possible de quitter la capitale et de franchir la ligne de démarcation. Pendant toute cette période, Line s'occupa d'elles avec sollicitude, sans chercher la moindre rétribution...

Nous attendons donc, cher Daniel, que vous demandiez en direct a "Alain", ce que l'éructant à bave Zemmour faisait à Répliques. En lui rappelant, par exemple à quel point les propos de cet écoeurant  personnage ne ressortissent qu'à " la défaite de la pensée" .

La capacité de Zemmour à passer entre les mailles du filet tient en partie à lui même. Sa parfaite maîtrise d'une rhétorique calibrée pour les formats courts dont raffole la télé, son côté malicieux provocateur à la sauce fox news (qui rappelle les procédés de  Ben Shapiro aux US https://www.youtube.com/watch?v=ts6DRKIigAU) est un élément à prendre en compte.


Mais son influence ne tiens pas qu'à son talent de propagandiste. Pour percer dans les médias il ne suffit pas d'être bon il faut aussi que la pression ne soit pas trop forte sur les rédactions qui invitent c'est ce qui explique qu'un type comme Faurisson n'a jamais eu de relais dans le mainstream. 


Plusieurs autres facteurs  explique son ascension liste non exhaustive  :


- La conversion d'une bonne partie de la bourgeoisie intellectuelle (plutôt de gauche) au racisme anti arabe dans un contexte de montée de la religiosité de ce qu'on appelle les banlieues.  


- Au sein de cette intelligentsia, la traque de la cinquième colonne islamiste est particulièrement influencée par la situation en Palestine. Sans doute de manière inconsciente pour certains. La peur des arabes islamisés est d'autant plus grande que cette jeunesse démographiquement importante (économiquement et médiatiquement beaucoup moins) est très attachée aux droits des palestiniens. 


- Au sein de cette intelligentsia le rejet des thèses de l'extrême droite traditionnelle est encore fort (par tradition plus que par conviction pour certains) mais Zemmour a mis longtemps avant de dévoiler son amour pour Pétain. 

Par ailleurs sa judéité lui permettait de ne pas éveiller ces soupçons, un français de souche chrétienne n'aurait pas pu en dire autant j'en suis persuadé. 


- Maintenant que son racisme dépasse ses habituelles victimes (les bougnoules) et qu'il en vient à souiller les victimes de Vichy la dissonance cognitive de certaines personnes d'origine juive ayant viré à l'extrême droite va peut être finir par se voir non?  


Et ça va peut être un sujet dont on pourra discuter un jour ? Le seul qui ose un petit peu s'y frotter à ma connaissance est Claude Askolovitch, ironie du sort c'est celui qui contribua à jeter l'opprobre sur Maurice Siné.  ( imaginons Siné défendre Pétain sur France Culture ah ah)


En tous cas Zemmour chez Finkielkraut défendant Pétain, ça me rappelle vachement les amis antisémites de Trump invités à Jérusalem après sa reconnaissance comme capitale. Certes, ça fait un peu grincer des dents mais ça passe, tant que le complot islamo gauchiste est déjoué on peut chanter les louanges du maréchal.




Etrange argumentation de Zemmour: il aurait trouvé une archive qui décrit dans un langage bureaucratiquement et juridiquement correct l'ordre de la rafle. Il s'attendait à quoi? A ce que les autorités écrivent noir sur blanc "on va envoyer à la mort des milliers de juifs" ? Aussi ridicule que d'attendre de Salvini qu'il dise "je vais laisser les migrants se noyer sous mes yeux". Salvini dit bien sûr  quelque chose comme " le droit des frontières va s'appliquer, etc...".

OK, c'est l'escalade, mais il y a longtemps que des propos tels que : Faites entrer Hitler pour tuer les Juifs ou encore Venez on enfonce un violon dans le cul de Madame Valls auraient dû nous alerter sur le niveau de son antisémitisme et de sa misogynie.

"Faurisson niait l'existence de chambres à gaz. Zemmour nie toute responsabilité personnelle, dans l'organisation de convois vers les chambres à gaz, de Pétain, Laval et Bousquet."


Il me semble que c'est pire: Faurisson, en niant les chambres à gaz, reconnaît quand même qu'il a conscience que c'est pas vraiment défendable. Zemmour fait un pas de plus, en "assumant". Il n'est même pas loin de justifier, au nom de "l'opinion publique". 


Un peu ce que font d'ailleurs "nos" médias quand ils nous arrosent de sondages. Sauf que les sondages se gardent bien de poser la bonne, la vraie question: "Êtes vous d'accord pour qu'on laisse tous les migrants crever en Méditerranée, dans le désert ou torturés dans les geôles lybiennes". Faut vite la poser, avant que ça déraille assez pour qu'on ait un max de "OUI". 


"On avance on avance on avance.... pas assez d'essence pour faire la route dans l'autre sens..."

On peut même se demander, grâce à la très savante  thèse de Monsieur le Professeur émérite Zemmour, si les juifs , volontairement, n'avaient pas décidé de se rafler eux-mêmes , le glorieux Maréchal Pétain ( qu'Il repose en paix ) n'ayant fait que mettre à leur disposition le personnel, et de payer le transport.

Ce fut un choix et c'est encore un choix de l'ensemble des médias et d'ASI en particulier d'ignorer les thèses d'Alain Michel sur la Shoah et Vichy et de n'en laisser paraitre que la caricature zemmourienne sous la forme la plus provocatrice "Pétain a sauvé des Juifs".


J'avais expliqué l'histoire sur mon site


Le débat entre Alain Michel et Laurent Joly se poursuit ces jours-ci sur Hérodote.



Zemmour ! J’avais  signalé la semaine dernière son passage à Répliques.

Pourquoi donner le micro à ce gars-là. Le Finkie pensait faire le buzz, l’audience ?

Pourquoi avoir mis en face de lui un « gentil »  Paul Thibaud, (85 ans)  moins habitué que le Eric aux joutes radiophoniques ou télévisuelles. Zemmour connait bien son livre, des pages choc qu’il va déballer, des recettes de style pour  amadouer, attendrir « l’adversaire » ….je suis d’accord point pour point  avec…mon cher Alain…

C’est lui qui a mené le débat sur les axes qu’il avait prévus, peaufinés, argumentés, datés…

C’est une « bête » médiatique qui s’est formée sous le harnais face à Barbier, chez Ruquier…

En face il faut un dompteur, un aboyeur,  ou un fin calme qui « tue »  


Pour le plaisir devant les merdiacres qui jouent avec le feu.


https://www.youtube.com/watch?v=WrOaGuLs8KE&feature=youtu.be&t=880

En lisant les quelques lignes de présentation de l'émission sur France-Culture, je constate que Zemmour y est dit "journaliste"...Pauvre culture, pauvre France, pauvre France-Culture.

Ps . Ce que dit Zemmour sur l'opinion publique est faux . Les rafles de 1942 ont suscité l'indignation de l'opinion  publique  , des protestations des évêques ( Mgr Thèas . Mgr Saliège )et des pasteurs ( le pasteur  Boegner  ,la CIMADE)  Cela a conduit Vichy  à freiner les arrestations et les rafles  .   Je crois que vous avez raison  de comparer Zemmour à Faurisson , pas parce qu'il nie l'existence des chambres  à gaz ,mais parce qu'il prend un point particulier avec mauvaise foi  et qu'il extrapole . 

Une nullité crasseuse et nauséabonde ...

Très remarquable chronique . Une réhabilitation  étrange de Pétain et du pétainisme  à jamais discrédité par les travaux des historient et en particulier de  Robert Paxton , bête noire de Zemmour . je signale  une très intéressante mise au point de Chloé Leprince sur le site de France- Culture .

Mon premier commentaire : mes pleurs

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.