69
Commentaires

"Yves Bertrand, manipulateur ou charlot ? Un mélange des deux ! "

Comment diffuser des boules puantes ? C'est la question qu'ont dû résoudre les journalistes qui ont publié des extraits des carnets d'Yves Bertrand. L'ancien patron des RG y collectait rumeurs et ragots sur tout ce que Paris compte d'hommes d'influence, politiques ou non.Certains voient dans le contenu de ces calepins personnels la preuve qu'une "police politique" opérait en France sous les deux mandats de Jacques Chirac. Mais pour mieux dénoncer les dérives de l'ère Bertrand, faut-il citer les noms de ceux qu'il a tenté de mouiller ? Avec quelles précautions ? Quelles barrières ? Et finalement, faut-il donner du crédit à celui qui s'est révélé bien des fois un maître de la manipulation ?

Derniers commentaires

Pourquoi charlot ? Pourquoi manipulateur ? Yves Bertrand aurait été un charlot si il avait gardé toutes ces informations dans un fichier avec un mot de passe que n'importe quel Saint Père aurait craqué en 6 secondes. Quoi de mieux que de mélanger faits réels et histoires délirantes dans un carnet. Seul l'interessé y comprend quelque chose. Pour nous c'est du délire. Peut être pas pour lui ??? Son carnet peut entretenir sa mémoire. Bienvenue au monde des paranos.
Moi, il me donne seulement l'impression d'être sénile. Confondre, Islam et islamisme, bégayer, parler des robins des toits........incapable d'evoquer une idée claire et précise, malgré les perches de Drucker Girl.
Apres tout le déclin des fonctions cognitives est quelquechose de banal.
Pour comparer, vous pouvez revisionner le reportage diffusé hier sur France 5 où Soeur emmanuelle, presque 100 ans commente un peu les choix de sa vie et répond aux questions variées. C'est pas du tout léger, c'est réflechi, pas un seul bégaiement. Superbe.

Donc pour moi : sénile plus que charlot.
Bonne emission; Je viens enfin de la visionner entièrement.
en écoutant - avec des oreilles médicales- l'interview de yx bertrand par drucker, on croirait a à un délire paranoide...
putain çà fait peur un fou à ce niveau
dites moi que je me trompe!
Je suis surpris que le nom de Rondot ne soit jamais évoqué :
- même position éminente dans un service de renseignement,
- mêmes carnets révélateurs,
- implication des 2 dans l'affaire CLEARSTREAM II (qui est quand même avant out un écran de fumée pour masquer la vraie affaire CLEARSTREAM : celle qu'évoque Denis Robert).
Ces 2 "grands professionnels" du Renseignement enfreignent les règles élémentaires de sécurité de leur métier.
Comme je ne peux pas imaginer que nos services de renseignements aient pu être dirigés si longtemps par des nullités, je suis obligé de soupçonner un complot quelque part.
Coucou Daniel.
Yves Bertrand , c'est le père du futur premier ministre , Xavier ?
Deux possibilités :

- Yves Bertrand a un chat, et alors c'est un charlot.

- Yves Bertrand n'a pas de chat, et c'est donc un manipulateur.
A Korkos président ? OOOOUUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !
Je viens de voir le même sujet traité par Revu et Corrigé. Mais quelle caricature cette émission.
Et sur l'affaire de Montfermeil, c'est d'une stupidité, manipulatoire, jouant sur le choc des images.
Pipolisation et scandale petit-bras, quelle nullité.

http://anthropia.blogg.org
Finalement, les sources c'est de même niveau que les caméras infiltrées, c'est la part d'ombre au creux du journalisme.

Et pour réagir à l'émission, c'était une excellente émission sur un sujet vraiment scabreux.

http://anthropia.blogg.org
Qu'est-ce que je me suis marrée les dix dernières minutes. Ce haut fonctionnaire fait penser à Paco Rabban quand il disait que la fin du monde était proche et moi qui me stresse à la préparation de concours A, je me dis à présent que n'importe quel illuminé peut y arriver. Merci. Même avant "les militants des droits des animaux secondés par les militants anti antenne relai vont attaquer les labos" et le regard médusé de Drucker, le passage "c'est pas parce qu'il y avait des chiffres à côté de leurs noms qu'ils étaient payés" était pas triste non plus. En tout cas c'est bien DA de les avoir cuisinés vos confrères à propos de leur hypocrite silence sur leurs confrères délateurs. Bravo je suis sûre de ne pas vous y trouver, vous dans ces carnets ! Je trouve que les trois dernières émissions étaient très bien à la différence de Joseph. Continuez.
Manipulateur ou charlot ? Vraiment ? Si on comprend bien, c'est ce genre de type qui peut accéder aux plus hautes responsabilités (occultes ou pas) de l'Etat ?
Comment ses supérieurs, tous bardés de conseillers, de recruteurs, de cabinets d'audit, etc... ont-ils pu ne pas le démasquer avant même son embauche ???
Brrr...
Je voulais juse dire que Daniel a posé plusieurs fois de bonnes questions sans obtenir de réponses. Y avait celle de savoir si les journalistes ont eu les 23 carnets entre les mains. Pas de réponses claires : "je ne sais plus" ou quelquechose d'approchant (pourtant c'est pas très compliqué de compter jusqu'à 23 ou alors ils n'ont pas eu les originaux ?... ou alors il y en a plus ? ..ou moins ?... ); Bon, si j'ai bien compris la fin de l'émission, l'ensemble sera rendu public bientôt (sic)... Et aussi celle qui posait la question qu'en gros la machination appelle la machination : des journalistes semblent avoir été manipulés dans le passé, et pourquoi pas maintenant (pourquoi ça sort maintenant)? C'est pas leur problème nous répondent-ils. Bon. (Rire)
Et puis j'ai été fort étonnée du commentaire de Marie Drucker coupant Yves Bertrand quand il parlait d'ecoterrorisme, en lui faisant comprendre de s'expliquer (sur ce mot) quand elle lui demande "Economie ?" ...
Merci de cette émission fort éclairante à bien des égards.
Yves Bertrand manipulateur, d'accord, mais Charlot ? un peu facile ...

Le travail de Mr Bertrand est à priori d'être une des personnes les mieux informées de France.
Pour que les ministres et journalistes se pressent chez lui à la recherche d'informations, en échange d'autres informations, c'est que le monsieur est considéré comme sérieux pendant ces douze ans.
Ce qu'il dit sur le plateau de Marie Drucker est au contraire de ce que vous semblez dire, pas abérant du tout. Son travail consiste à stigmatiser certaines personnes ou certains mouvements pour le compte d'autres personnes. Ainsi, les menaces principales actuelles pour l'ancien patron des RG sont "les robins des toits", c'est à dire l'activisme associatif citoyen qui rappelle l'extrème gauche, et "l'islam", le nouvel ennemi de l'occident depuis 2001. Ce n'est pas du tout consternant, mais plutôt révélateur des priorités politiques actuelles.

Il reste encore des centaines de questions après votre émission, par exemple, en vertu de quoi on protègerait une source journalistique et pas le patron des RG ?
comment des notes privées saisies par la justice dans un domicile sortent dans la presse ? pourquoi fait on une fois de plus un bouc émissaire ? pour protéger qui ?
Est-ce que chacun d'entre nous a ou non le droit d'avoir un journal où il écrit ce qu'il veut, du moment qu'il ne publie pas ?
Celui qui balance ces carnets dans la presse n'est-il pas celui qui est en tort ?

allez, faites nous un suivi de cette émmission un peu moins à charge contre un seul homme svp
Je n'ai vu que le début de l'émission.
J'ai trouvé étonnante l'attitude du M. Juncker dans le JT de France 2 : il trouve le reportage de France2 réducteur et caricatural mais il sait bien que si un journaliste ose faire une vraie enquête sur les banques au Luxembourg, il y a de fortes chances qu'il se retrouve harcelé par des procès, des huissiers, etc... voir l'affaire Denis Robert.
Il est donc facile pour ces hommes politiques de ne pas vouloir répondre à un court reportage qui ne va pas au fond des choses et d'ignorer les travaux d'investigation poussés effectués par d'autres journalistes sous prétexte que ça ne plaît pas aux banques. Bravo M. Juncker, un vrai homme politique.

N'est-il pas surprenant que le Premier Ministre du Luxembourg soit aussi le président de l'Eurogroupe (je crois)?? Contradiction quand tu nous tiens...
explique le journaliste du Point, à la minute 36 environ, lorsque Daniel lui demande pourquoi il n'a pas cité les noms des journalistes mentionnés dans les carnets en face de somme d'argent. Mais auparavant, lorsque Daniel lui demande pourquoi certains hommes politiques et pas d'autres (MAM en l'occurrence) ont été contactés pour leur demander leur accord avant que leurs noms soient rapportés dans le Point, il explique que pour MAM c'est spécial car, à cause du ficher Edvige, il fallait bien lui donner une leçon, celle de l'arroseur arrosé.

Cet exemple me paraît significatif de l'ensemble de ce qu'ont laissé paraître les journalistes du Point et de Libé invités durant cette émission : le fait qu'ils avaient entre leurs mains quelque chose de complètement disproportionné par rapport à leur maîtrise déontologique de leur pratique. Quand on arrive à ce niveau de sensibilité dans l'information, l'absence de réflexion éthique et déontologique de certains journalistes n'en apparait que plus criante et pathétique, et permet de comprendre bien des choses.

C'est dans les situations professionnelles extrêmes que les insuffisances du même tonneau se révèlent. C'est vrai dans toutes les professions, médicales en particulier pour parler de ce que je connais, mais grâce à ASI on le voit bien avec les journalistes.
Glauque.

Les deux journalistes étaient glauques. Glauques dans leurs articles et glauques sur le plateau.
Est-il nécessaire d'être glauque quand on parle d'un sujet glauque? Le Canard enchaîné a écrit sur le sujet sans donner de noms et sans entrer dans des détails de chiottes; le lecteur n'avait pas besoin de dessins.
Et les dialogues sur le plateau... "Vous aviez besoin de donner des noms?" - "euh" - "beuh"...
Et peut-être que tel personnage politique serait derrière tout ça ou peut-être que ça serait tel autre qui aurait...
Une heure comme ça!

Est-ce pour cela que les gens d'ASI avaient eux-mêmes (cas unique) l'air glauque et attendaient que l'émission se termine? Ou peut-être étaient-ils constipés parce qu'ils figuraient dans un des carnets à spirale?

C'est la première fois que je trouve l'émission du vendredi barbante. Moi qui avais passé sept jours à l'attendre.

Et Judith qui n'était même pas là!

Bon, je remets mon chronomètre sur sept jours.

Pseudonyme provisoire: GLLOQ
Je suis tombé sur ce discours de Bayrou à l'assemblée prononcé au moment de l'affaire Clearstream quand M. De Villepin était encore premier ministre.
Prophétique....

http://www.dailymotion.com/video/x3tx8_bayrou-partie-1_news
Dommage, je trouve que l'émission est passée à côté de l'essence même du problème...

Pas ma tasse de thé, mais je n'ai rien, ni pour, ni contre, cet homme patron des RG... connais pas... (sauf son intervention au JT... plutôt minable...).

Il a pris des notes de divers informateurs: subordonnés dont c'est le boulot, informateurs autres dont visiblement... peut-être des journalistes (à ce propos lorsque des sommes d'argent étaient mentionnées... l'unique soupçon c'est qu'il s'agit de sommes perçues par des journalistes informateurs... personne n'a évoqué la possibilité de l'inverse !)... dans tous les cas, il faisait son boulot de commère des RG c'est à dire la collecte d'informations... vraies ou fausses.

Comme je ne connais pas la définition de poste d'un Directeur des RG, je ne sais pas si c'était dans ses attributions ou du zèle mal placé... et payé par les contribuables.

Quoiqu'il en soit maintenant, ces cahiers existent, certains journalistes les connaissent, la justice aussi, connaissent les noms des informateurs... la première question qui mérite d'être posée c'est qui va faire le boulot ? ! Justice, journalistes ? visiblement personne... la Justice planque les cahiers, les journalistes ne font rien ! (sauf, excuse moi mon Canard...).

Le seconde question c'est une évidence pour moi... mais je dois être un peu con ou marginal... visiblement personne ne se la pose... la seconde question, quand même se dire qu'il n'y a pas que des conneries dans ses 11 cahiers... qu'il faut en retirer pudiquement le sordide qui concerne la vie privée... et qu'il faut faire le vrai boulot, de Magistrats, de journalistes, c'est à dire traiter le reste ! ! !
A propos de Gainsbourg, en étant un peu méchant, ne peut-on dire aussi que pareil que pour la peinture, question musique, il en était resté au stade où il copiait (avec plaisir) ses maîtres du classique pour faire de la chanson? Que disent les musicos du forum?

Mince cette histoire qu'à 29 ans, c'était cuit, parce qu'encore copieur... En le jugeant uniquement sur un portrait.. C'est sévère.

Victor Hugo écrivait "Chateaubriand ou rien" à 14 ans. Gainsbourg devait avoir un truc comme ça en tête sur son statut de peintre. C'est dur d'être à la hauteur de ses ambitions, ce n'est pas propice à l'épanouissement de son talent si on ne s'éloigne pas un peu de l'orgueil démesuré de cette ambition énorme et lointaine d'être à la hauteur de ceux qu'on admire, et si on ne remet humblement vingt fois son travail sur le métier pour tisser son oeuvre.
Hugo n'est devenu ni Chateaubriand ni rien, et il est plus important que Chateaubriand, vu de maintenant. Il est devenu autre chose où son égo a réussi à chasser son maître et à nous révéler un genre de génie.
C'est drôle que Gainsbourg n'ait conservé qu'un auto-portrait, comme pour dire que le mystère de sa carrière de peintre raté est contenu en lui-même, que regarder toutes ses oeuvres brûlées ne nous aurait rien appris de plus, que s'aimer beaucoup ne suffit pas pour trouver en soi de quoi puiser. Tout ça.
Pour tous ceux qui ont du mal à lire à partir de 23,08, je reproduis l'échange entre D. Israël et R. Lecadre

RL Mvzon deee démenti, zaar de ne publier saaon deeu vérifier alors quaaand même

DI Oui, mais sûr aaan suffit daar...

RL Noooon, c'est pas zgue... dur à cment dirais-je ?

DI Juzdment, juzdment, est-ce gue les carnets auront enfin auraient de euh pour gonnaître ?

RL Zivoulez, d'ailleurs, gzintéressant mais je non non, zza, pas pour l'égrire dans l'artic.
Après une série d'émissions boiteuses, voilà enfin une bonne émission ! Excellent sujet avec un traitement de fond et de forme irréprochable. Très bonne aussi idée de garder Alain Korkos aux remarques et aux questions pleines d'acuité et de bon sens.
Je suis d'accord avec les commentaires précédents, l'émission est à la limite de la calomnie envers M. Bertrand... Daniel S., c'est quoi ce vocabulaire : "pourquoi ne l'ont-il pas dégagé ?", "c'est un charlot ou un manipulateur ?" ?

--------------
Un charlot est une personne que l'on ne peut pas prendre au sérieux.
-------------- (Wikipedia)

En quoi l'extrait où M. Bertrand parle d'islamistes et d'éco-terrorisme va dans ce sens ? Les déviances des mouvements pseudo-écologistes et irrationnels tels que "Robins des toits", Greenpeace, José Bové... sont une menace à partir du moment où ils sont pris au sérieux par une grande partie de la population (cfr. le principe de précaution inscrit dans la Constitution), la science n'ayant jamais été tant remise en question qu'à notre époque où "les intellectuels doutent de tout et la population croit à l'astrologie et aux maisons hantées". Pour l'islamisme, ça tombe assez sous le sens pour ne pas devoir en parler...

Les précédentes émissions étaient intéressantes, je rajoute celle-ci à la catégorie des navets d'@si, celle sur les GSM se sentira moins seule. @si s'est de nouveau éloigné de son but premier, càd l'analyse des "images".
Daniel, comment faites pour contredire Alain à propos du Luxembourg tout en étant d'accord avec lui ?
Ni manipulateur, ni Charlot!

Le rapprochement est tellement facile, mais je n'ai pu y résister...
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=359&FP=58242406&E=2K1KTST66GG3&SID=2K1KTST66GG3&New=T&Pic=33&SubE=2C6NU07AVYHJ
Pour des documents sous scellées, personne ne se demande comment les journalistes du Point ont été amenés à frauder pour les obtenir et les diffuser ?

Comme d'habitude, des journalistes qui pensent en terme de complot national et qui se jettent sur la moindre preuve en l'interprétant dans le sens de leur croyances.... il est beau le journalisme.
Je conseillerais de lire l'interview de Bertrand sur Mediapart:

http://www.mediapart.fr/journal/france/241008/carnets-noirs-yves-bertrand-implique-le-n%C2%B02-de-l-elysee

J'aime beaucoup @si, mais là je trouve que l'ensemble est à charge et peu objectif.

L'aversion de Vaillant et Jospin pour le personnage influencent la vision de DS. La discussion est à charge "un charlot" et l'a priori incontestable.

Dommage...
Impossible de lire le best-of de l'émission sur Dailymotion (http://www.dailymotion.com/asi/) pour moi.
Est-ce un problème sur le site ? Je n'ai plus de son, au moment des Carnets Bertrand, depuis "poison à inoculer...", alors que je peux entendre les propos sur d'autres sites !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.