57
Commentaires

xanadu ? vous avez dit xanadu ?

Derniers commentaires

Orson Welles en chronique et Terrence Malick en vite dit... ça c'est chouette !
Le xanadu est aussi une plante et vous pouvez trouver ces jolies feuilles très découpées chez de très nombreux fleuristes.
Trop fort Arte, même avec du porno, ils n'arrivent toujours pas à faire grimper l'audience... C'est remarquable!
perso dans le film de Welles le mot qui m'était resté est le mot : Rosebud...
bravo Welles le destin d'un homme accroché à sa luge, trop fort !!
j'avais adoré.....

merci m'sieur Korkos pour ces très zolies zimages passque je savais pas que le mot Xanadu existait avant Welles grhumpff je ne connais le monde qu'à travers le cinoche moâ pfff :)
« xanadu ? vous avez dit xanadu ? » Moi je préfère xenius.
Je ne connaissais RIEN de tout ça.
Je trouve que le mot ressemble à un nom de médicament
J'aime bien ces deux titres parus le même jour :
- Xanadu les audiences en chute libre
- La nouvelle série d'Arte cartonne
Merde !

Je l'ai encore raté ce soir, et j'ai supporté les ignobles bruits émis par les abrutis se disputant le diplôme d'andouille eurovisé, juste pour le plaisir de constater combien il est maladroit de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué...

Je n'ai pas été déçu : 15ème il était difficile de faire moins bien ! Il faut dire qu'il a chanté archi-faux l'essentiel du temps l'impérissable crétin d'Amaury Vassili..., ce qui était maladroit dans un concours de chant (?*#!!?)

Du coup j'ai vu des burnes et des cons, mais rien d'excitant... Quel âne je fais !
Ici la même symétrie
A mis toute son industrie
Pour faire en ce bois écarté
Le Palais de la Volupté.
Jamais le vague Dieu de l'Onde,
Ni celui des clartés du monde
N'entreprirent rien de plus beau

Quand, sans trident et sans flambeau,
D'une volonté mutuelle
Ils mirent en main la truelle
Et sous des habits de maçons,
Employèrent en cent façons
Tous les beaux traits que la Nature
Admire dans l'architecture
Pour loger ce prince troyen
Qui depuis les paya de rien.

Arrière ces masses énormes
Où s'entre-confondent les formes,
Où l'ordre n'est point observé,
Où l'on ne voit rien d'achevé :
Il n'en est point ici de même,
Tout y suit la raison suprême
Et le dessein en chaque part
S'y rapporte aux règles de l'art.

L'invention en est nouvelle,
Et ne vient que d'une cervelle
Qui fait tout avec tant de poids
Et prend de tout si bien le choix
Qu'elle met en claire évidence
Que sa grandeur et sa prudence
Sont aussi dignes sans mentir
De régner comme de bâtir.

Cet esprit que ma muse adore
Qui de son amitié m'honore
Et que j'estime comme un dieu,
A fait ce Palais en ce lieu
Où fréquente la Solitude
Tant pour la chasse et pour l'étude
Que pour tous les autres plaisirs
Qui s'accordent à ses désirs.

Sully Prudhomme
Ben j'en apprends, parce que j'avais jamais entendu parler de ce "truc", Xanadu...
Xanadu n'est pas "est une série porno diffusée par Arte" mais "une série sur le porno diffusée par Arte". La charge visuelle érotique inhérente aux films pornographiques y est absente.
On n'y entend même pas : «oh, vas-y Alain, titille-moi le rosebud» ?
ONENAGROS : On voit, dans la bande-annonce de cette série, des mecs trombiner des nanas à poil, des nanas rouler des pelles à des nanas, etc. Après, on peut me seriner que c'est une saga familiale, on peut me montrer au dernier plan une gamine moralisatrice qui dit : « C'est cette vie-là que tu veux ? », ça ne me fera pas changer d'opinion. Ce qu'on me vend, là, c'est du porno pour petit-bourgeois. Le summum de l'hypocrisie. Et le choix du titre, Xanadu, est le reflet de cette bonne conscience à deux centimes d'euro.
On ne sait si Citizen DS Kahn allait faire partie de la distribution... mais il semble, selon des sources bien informées que ...
Ben alors ! J'en déduis que "Wanadoo", c'est un nom choisi pour connoter la nouvelle cité idéale mais virtuelle, entre autres...
SALFRA : J'ai toujours pensé que Wanadoo se voulait être un rappel de wanna do, contraction de want to do. Mais un coup d'oeil sur la Ouiquipédiatre m'enseigne que le lien avec le Xanadu de Welles est également pertinent.
Oui, c'est votre article qui m'a inspiré un rapprochement auquel je n'avais encore jamais pensé, car je faisais la même hypothèse que vous + le double "o" qui est tellement "fashion" s'agissant d'informatique et d'internet...
Cela permet peut-être de mesurer l'impact énorme de Citizen Kane (et de Coleridge, mais moins directement)
Merci pour votre enquête !
Cher Alain, je maintiens qu'il ne s'agit pas la "d'une sérié porno". Pour avoir vu les quatre premiers épisodes, on ne peut pas parler de film ou de série pornographique au sens strict du terme. Par "série porno", on comprend "porno au format épisode". Le porno a ses codes (et pas ses règles, sinon c'est une pauvre blague). Dans cette série, il n'y a pas de sexes pris en gros plan qui coulissent pendant des plombes; ça c'est pour la classification CSA. Il n'y a pas non plus de découpage en une suite de scènes érotiques indépendantes de 10 à 30 minutes avec peu ou pas d'intermédiaires scénarisés, ce qui caractérise le genre.

Avez-vous vu la série ou juste la bande-annonce ? (il n'y a pas de jeu de mots dans "bande-annonce".) Que l'usage du porno y soit hypocrite, que l'on y trouve, des fois mais rarement, deux ou trois corps nus en train de s'emmancher, on ne peut le nier. La dite bande-annonce est volontairement racoleuse et contient, en proportion, beaucoup plus d'érotisme que la série elle-même. Vous savez bien qu'une bande-annonce n'est pas un reflet exact de ce qu'elle veut vendre; elle sert juste à attirer le chaland.

Il n'y a aucune "bonne conscience à deux centimes d'euro" ici, vous vous trompez, probablement par méconnaissance du sujet. Il ne s'agit pas d'un "porno" caché derrière un habillage en "série", mais plutôt d'une "série" qui veut se vendre en se pimentant de "porno". Ce n'est justement pas un prono petit-bourgeois de chez Marc Dorcel; c'est une série qui pour décors, une famille à la Marc Dorcel.
ONENAGROS : J'étais sûr que vous alliez répondre ceci, et vos arguments sont à première vue pertinents. Et bien évidemment, je n'ai vu que la bande-annonce, plus dix minutes de l'épisode 3 ou 4, je ne sais plus.

Ladite bande-annonce survend le côté sexe, c'est le lot de toute bande-annonce que d'en faire des tonnes dans la tromperie (et j'ai réussi à placer quatre fois "bande-annonce", ouahou !), on ne peut se baser sur elle pour évaluer le contenu de la série. D'accord.

Mais finalement, qu'est-ce qui est le plus important ? Ce qu'on voit effectivement dans la série ou ce qu'on nous promet et ce pourquoi on regarde ?

Je me doute bien que Xanadu n'est pas un film de Marc Dorcel, je savais que j'exagérais un tantinet en disant qu'il s'agit d'une série porno. Mais c'est ainsi qu'on nous vend la chose : du Marc Dorcel avec du Dallas autour, ou du Dallas, avec du Dorcel autour. Qu'est-ce que ça change au bout du compte ? Pourquoi les gens regardent-ils ? Qu'est-ce qui les a poussés à appuyer sur le bouton Arte ?
Malheureusement je ne pourrai pas vous départager, je n'ai jamais vu de porno.
A qui tu veux faire croire ça Asinus? Je te rappelle qu'il y a "erectus" dans ton pseudo, je voudrais pas dire mais j'en connais qu'un qui soit monté comme un âne et tout le temps en érection, c'est Rocco Siffredi. Tu crois qu'on n'a pas compris le parallèle hein?
Damned, I'm démasqued.
C'est infect. Bon ok j'ai raté le début, c'est à dire la première heure, mais les dix minutes que j'ai vu pour me faire une opinion:
on y voit un djeun qui dit à une soi-disant fille ado au visage soigneusement choisi pour qu'on puisse s'imaginer qu'elle a dix ans "couche toi là" (par terre sur le béton d'un recoin de cité) et même si il sort un préservatif, pour faire bien, c'est proche d'un viol sans violence.
On y voit un futur père et une future mère éructer à propos d'un dépistage par amniocentèse en s'envoyant des hurlements énervés comme si c'était des gifles.
On y voit un homme vieux qui dicte le jeu de scène (sans caméra visibles... c'est bizarre) où on "voit" il dit "tiens tu vas mettre un coussin, vous serez mieux..." neutre, froid, impassible, technique avant tout! un gars choisi parce qu'il bande plus on se dit et après il rejoint une copine djeune dans la pièce d'à-côté. Là j'ai lâché l'affaire surtout que tous les autres dialogues c'est du hurlement "mais j'en ai marre, elle m'énerve" avec des variantes "il m'énerve, j'en ai marre" et des "j'l'avais bien dit".
Voilà pour vous dispenser tous d'y aller voir, je me suis sacrifiée.
Non seulement c'est nul, c'est du porno masqué, mais en plus j'ai du mal à croire que ça émoustille. Ça fait l'effet inverse, ça donne envie de non, nan j'ai la migraine et je dois me lever tôt t'es pénible. Heureusement j'étais en même temps sur l'ordi et je ne regardais que d'un œil.
Donc passez votre chemin.
Bof, j'ai loupé le début aussi, mais j'ai pas trouvé du tout que c'était du porno, on voit tout ça dans la majorité des séries B qui passent sur le petit écran non? c'est surtout pas super bien joué et je suis déçue pour Arte, parce que l'argument pour l'instant a pas l'air génial (surtout la voix off à la fin, c'est d'un ridicule...) mais pour le reste...
D'accord avec vous, Charlotte:

(...)on voit tout ça dans la majorité des séries B qui passent sur le petit écran non? (...)


De toute façon, je n'ai pas regardé une seule image de la série, pour une raison bien simple: "série Française", pour moi, c'est rédhibitoire.
Même sur Arte.
Porno ça veut pas dire "sale" ou quoi. Dire que c'est "pas du tout porno" est exagéré: un mec en train de lécher la foufoune, la tête entre les cuisses d'une, c'est pas familial et si on a sa pudeur, on n'aime pas se faire asséner de telles visions à l'improviste (même moi qui le raconte je suis sûre que ça indispose certains). Donc sans faire partie de la défense des bonnes mœurs, on peut avoir envie de ne pas faire semblant que c'est "rien de bien méchant, on voit ça partout".
J'imagine les gamins qui ont la télé dans leur chambre et regarde cet étalage brut, sans intériorisation, sans décalage, basé juste sur l'envie illusoire de montrer que dans le milieu du "porno" c'est des gens comme tout le monde, c'est un boulot comme un autre, et que c'est utile, voyez comme ils galèrent les inexpérimentés sinon... C'est pas seulement que j'aime ou j'aime pas.
Dans un film, on ne peut plus montrer, à la place du sexuel, le coucher de soleil ou mieux :-) un tremblement de terre, donc voir des images semble simple et couler de source quand c'est une scène qui fait partie de l'histoire racontée. C'est pas si c'est bien ou mal, c'est si c'est honnête ou pas, ce qu'il faut déterminer.
Les choses sont. Quand c'est juste les choses qui sont qu'on nous montre, pas de soucis. J'ai en tête plusieurs films, sans détour, ni hypocrisie, et sans ostentation.
Là c'est différent, une série télé, une heure de grande écoute, et des choses qui ne "sont" pas, mais sont des constructions arrivant comme un cheveu sur la soupe qu'on nous donne à voir comme des preuves irréfutables de: "c'est la vie", "le porno est une initiation", "c'est un job qu'on veut reconnu par la société". Ça m'énerve.

Il y a de moins en moins de scènes "gratuites" dans les films. Quand la scène doit y être et que des gens sont choqués, ça m'énerve aussi car je les aime bien ces scènes si j'aime le film. Dans le cas de xanadu, non seulement les scènes ne sont pas gratuites, mais elles soutiennent un discours cynique pire que le simple racolage habituellement reproché à toute cette sorte d'images.

Que des gamins voient des images crues, pas forcément grave. Qu'ils gobent tout cru des discours cachés derrière (même dans le porno autre que xanadu, ça pullule: impératif du rapport de force, de mise en scène, d'accessoires, et autres réveilleurs de libido un peu à l'ouest par rapport aux hormones hyper-performants des ados). Bref c'est surtout l'alibi "initiation" "pour tous" qui me fait sortir de mes gonds sur ces sujets :-)
Poisson,
je dis juste que ça ne rentre pas dans le format "Porno" objectivement, comme l'explique bien Onenagros plus haut.
Après, rassurez-vous (ou pas justement!), les gamins dans leur chambre regardent tout sauf Arte, et il y a bien pire sur TF1, ou les chaînes cablées ou sur Youtube...donc oui, on voit ça partout. Je ne dis pas que ça soit bien ou pas bien, je constate juste, et là on est d'accord.
Arte à 22h25, une heure de grande écoute???Vous m'auriez dit TF1 à 20h55, ok, mais là...
Je n'ai jamais dit que le discours n'était pas cynique, j'ai juste dit que ça n'était pas du Porno. Ou alors il faut que je regarde un film porno, parce que je m'en fais une idée bien différente de cette série télé!
On est encore d'accord quand vous dites que le cul est omniprésent dans notre visuel quotidien, mais c'est un autre débat et un autre problème!
Je ne sais pas trop où vous avez lu qu'il s'agissait d'une initiation pour tous...est-ce le discours officiel d'Arte pour ventre la série? est-ce dans l'article d'Alain Korkos que j'ai survolé trop vite? Après avoir vu un épisode, je me dis que cela doit être une manière de ventre la chaîne et de faire remonter l'audience pour se dépoussiérer un peu de l'image "chaîne de documentaires allemands super chiants sur la vie des mouches au Zimbabwé" que regardent uniquement les "intellos coincés du cul" justement, et pour faire un peu de concurrence à toutes ces séries à la con que l'on voit sur les autres chaines du PAF ou de la TNT... mais c'est pas de bol, parait que ça marche même pas...
En tout cas même conclusion que vous, "passez votre chemin" ;)
C'est comme la violence physique à froid, sous une façade de raison, elle est bien plus dévastatrice.
Je m'inquiète que ce porno "à froid" ne soit un peu dévastateur pour les jeunes neurones frais émoulus.
Vous avez oublié Madame Xanadu, comics amerlocain sorti chez DC comics.
Génialissime chronique : je ne savais absolument rien de tout ce qui est évoqué, j'ignorais jusqu'au nom...

Et j'ai cru qu'il y avait une petite blagounette au sujet du film avec Olivia Newton-John - alors j'ai cherché sur Wikipedia, et en fait, si, l'histoire est bien celle-ci : elle Terpsichore, la muse de la danse, et donc leur amour est impossible. Mais comment peut-on imaginer une histoire pareille ??? J'adore ! C'est kitsch au possible.
Quand j'étais petit, je m'imaginais bien vivre à Xanadu, le repaire de Mandrake. Cet homme me fascinait. Je l'aimais bien puis je l'aimais pas. J'aimais bien sa façon de faire prendre des vessies pour des lanternes aux autres, il était doué faut dire pour faire voler un éléphant. Je l'aimais pas car il aimait la belle princesse déodorante Narda, mais jamais il lui a mis la main aux fesses, même pas un chti bisou de rien du tout dans le cou, c'était de l'amour platonique, en fait Mandrake n'aimait que lui-même j'ai l'impression. Je me demande même s'il ne nourrissait pas une passion secrète pour le commissaire, ce vieil homme à la moustache blanche qui n'a jamais été foutu de résoudre une enquête tout seul. Je passe rapidement sur le fait que Mandrake est le bel homme blanc bien habillé qui a pour serviteur Lothar, le grand beau noir affublé d'un fez rouge de tirailleur sénégalais typique et vêtu d'une peau de léopard comme ont typiquement les léopards...ça sentait bon le bon vieux temps du missié bwana-banania là dis-donc.

Non, j'aimais pas tellement Mandrake, il aurait mérité d'être expulsé de Xanadu par les CRS pour qu'on y créé à la place un musée de la magie bien mieux que celui de Blois, je sais ça n'a rien à voir mais c'est comme ça.
Xanadu, c'est aussi le nom d'un obscur et antique (1985) jeu vidéo. Un jeu de rôle de la série Dragon Slayer.

Par contre, beaucoup plus connu dans nos contrées, il y a son spin-off Faxanadu (pour Famicom-Xanadu (Famicom étant le nom japonais de la NES de Nintendo (et déjà la contraction de Family Computer, mais bref je m'égare))), un jeu que l'on pourrait rapprocher de Zelda II, mais avec une ambiance nettement plus sombre et dérangeante.
Encore une maison Xanadu:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_Bill_Gates
Alain, je suis toujours fasciné par cette érudition qui te caractérise (comment fais-tu ?). Très belle chronique. Merci.
La piscine intérieure de Hearst castle vaut aussi le détour! Malheureusement il n'y a plus d'animaux dans le zoo.
La BO du nanard de Newton-Jones a eu parait-il plus de succès que le film, on se demande bien pourquoi.
Perso j'ai lu cette passionnante chronique en écoutant du rock progressif canadien à deux manches.
ben oui, mais pourquoi déjà amputer du second "n", la présentation des 5 premiers vers de Coleridge, sous le manuscrit ( d'autant que la trad. les a conservés) ?
Hein, hein, pourquoi ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.