57
Commentaires

xanadu ? vous avez dit xanadu ?

Derniers commentaires

Orson Welles en chronique et Terrence Malick en vite dit... ça c'est chouette !
Le xanadu est aussi une plante et vous pouvez trouver ces jolies feuilles très découpées chez de très nombreux fleuristes.
Trop fort Arte, même avec du porno, ils n'arrivent toujours pas à faire grimper l'audience... C'est remarquable!
perso dans le film de Welles le mot qui m'était resté est le mot : Rosebud...
bravo Welles le destin d'un homme accroché à sa luge, trop fort !!
j'avais adoré.....

merci m'sieur Korkos pour ces très zolies zimages passque je savais pas que le mot Xanadu existait avant Welles grhumpff je ne connais le monde qu'à travers le cinoche moâ pfff :)
« xanadu ? vous avez dit xanadu ? » Moi je préfère xenius.
Je ne connaissais RIEN de tout ça.
Je trouve que le mot ressemble à un nom de médicament
J'aime bien ces deux titres parus le même jour :
- Xanadu les audiences en chute libre
- La nouvelle série d'Arte cartonne
Merde !

Je l'ai encore raté ce soir, et j'ai supporté les ignobles bruits émis par les abrutis se disputant le diplôme d'andouille eurovisé, juste pour le plaisir de constater combien il est maladroit de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué...

Je n'ai pas été déçu : 15ème il était difficile de faire moins bien ! Il faut dire qu'il a chanté archi-faux l'essentiel du temps l'impérissable crétin d'Amaury Vassili..., ce qui était maladroit dans un concours de chant (?*#!!?)

Du coup j'ai vu des burnes et des cons, mais rien d'excitant... Quel âne je fais !
Ici la même symétrie
A mis toute son industrie
Pour faire en ce bois écarté
Le Palais de la Volupté.
Jamais le vague Dieu de l'Onde,
Ni celui des clartés du monde
N'entreprirent rien de plus beau

Quand, sans trident et sans flambeau,
D'une volonté mutuelle
Ils mirent en main la truelle
Et sous des habits de maçons,
Employèrent en cent façons
Tous les beaux traits que la Nature
Admire dans l'architecture
Pour loger ce prince troyen
Qui depuis les paya de rien.

Arrière ces masses énormes
Où s'entre-confondent les formes,
Où l'ordre n'est point observé,
Où l'on ne voit rien d'achevé :
Il n'en est point ici de même,
Tout y suit la raison suprême
Et le dessein en chaque part
S'y rapporte aux règles de l'art.

L'invention en est nouvelle,
Et ne vient que d'une cervelle
Qui fait tout avec tant de poids
Et prend de tout si bien le choix
Qu'elle met en claire évidence
Que sa grandeur et sa prudence
Sont aussi dignes sans mentir
De régner comme de bâtir.

Cet esprit que ma muse adore
Qui de son amitié m'honore
Et que j'estime comme un dieu,
A fait ce Palais en ce lieu
Où fréquente la Solitude
Tant pour la chasse et pour l'étude
Que pour tous les autres plaisirs
Qui s'accordent à ses désirs.

Sully Prudhomme
Ben j'en apprends, parce que j'avais jamais entendu parler de ce "truc", Xanadu...
Xanadu n'est pas "est une série porno diffusée par Arte" mais "une série sur le porno diffusée par Arte". La charge visuelle érotique inhérente aux films pornographiques y est absente.
Vous avez oublié Madame Xanadu, comics amerlocain sorti chez DC comics.
Génialissime chronique : je ne savais absolument rien de tout ce qui est évoqué, j'ignorais jusqu'au nom...

Et j'ai cru qu'il y avait une petite blagounette au sujet du film avec Olivia Newton-John - alors j'ai cherché sur Wikipedia, et en fait, si, l'histoire est bien celle-ci : elle Terpsichore, la muse de la danse, et donc leur amour est impossible. Mais comment peut-on imaginer une histoire pareille ??? J'adore ! C'est kitsch au possible.
Quand j'étais petit, je m'imaginais bien vivre à Xanadu, le repaire de Mandrake. Cet homme me fascinait. Je l'aimais bien puis je l'aimais pas. J'aimais bien sa façon de faire prendre des vessies pour des lanternes aux autres, il était doué faut dire pour faire voler un éléphant. Je l'aimais pas car il aimait la belle princesse déodorante Narda, mais jamais il lui a mis la main aux fesses, même pas un chti bisou de rien du tout dans le cou, c'était de l'amour platonique, en fait Mandrake n'aimait que lui-même j'ai l'impression. Je me demande même s'il ne nourrissait pas une passion secrète pour le commissaire, ce vieil homme à la moustache blanche qui n'a jamais été foutu de résoudre une enquête tout seul. Je passe rapidement sur le fait que Mandrake est le bel homme blanc bien habillé qui a pour serviteur Lothar, le grand beau noir affublé d'un fez rouge de tirailleur sénégalais typique et vêtu d'une peau de léopard comme ont typiquement les léopards...ça sentait bon le bon vieux temps du missié bwana-banania là dis-donc.

Non, j'aimais pas tellement Mandrake, il aurait mérité d'être expulsé de Xanadu par les CRS pour qu'on y créé à la place un musée de la magie bien mieux que celui de Blois, je sais ça n'a rien à voir mais c'est comme ça.
Xanadu, c'est aussi le nom d'un obscur et antique (1985) jeu vidéo. Un jeu de rôle de la série Dragon Slayer.

Par contre, beaucoup plus connu dans nos contrées, il y a son spin-off Faxanadu (pour Famicom-Xanadu (Famicom étant le nom japonais de la NES de Nintendo (et déjà la contraction de Family Computer, mais bref je m'égare))), un jeu que l'on pourrait rapprocher de Zelda II, mais avec une ambiance nettement plus sombre et dérangeante.
Encore une maison Xanadu:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_Bill_Gates
Alain, je suis toujours fasciné par cette érudition qui te caractérise (comment fais-tu ?). Très belle chronique. Merci.
La piscine intérieure de Hearst castle vaut aussi le détour! Malheureusement il n'y a plus d'animaux dans le zoo.
La BO du nanard de Newton-Jones a eu parait-il plus de succès que le film, on se demande bien pourquoi.
Perso j'ai lu cette passionnante chronique en écoutant du rock progressif canadien à deux manches.
ben oui, mais pourquoi déjà amputer du second "n", la présentation des 5 premiers vers de Coleridge, sous le manuscrit ( d'autant que la trad. les a conservés) ?
Hein, hein, pourquoi ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.