20
Commentaires

Woerth alpiniste : les médias s'emballent (puis remballent discrètement)

Une photo d'alpinisme publiée par Eric Woerth le 12 août, sur une paroi apparemment verticale, a fait le bonheur de rédactions amusées, qui ont repris sans vérifications les commentaires sarcastiques d'internautes croyant à un montage. En fait, la photo n'était pas truquée, mais involontairement trompeuse, le photographe lui-même étant adossé à la pente d'environ 45°. Lorsque le guide de Woerth a démenti tout trucage, elles ont discrètement revu leur copie.

Commentaires préférés des abonnés

Exagérer la pente d'un glacier pour en faire un mur de glace, c'est un trucage si vous utilisez Photoshop, alors que ce serait une photo authentique, vraie, 100% réelle, véridique si vous penchez la camera ? C'est, pour le moins, un peu raide comme r(...)

j'hésitais sur l'authenticité  de la photo  :


 - d'une par, on sait qu'il n'est pas blanc comme neige ;


- d'autre  part, compte tenu de la qualité de son " oeuvre  politique ", on sait  qu'il n'a pas peur du vide.

(...)

Moi ce que je vois dans cette photo, c'est un grand bourgeois profitant du peu de fraîcheur existant encore sur cette planète (dont ils sont les principaux destructeurs) pendant que les prolos succombent dans les grandes villes sous l'air chaud produ(...)

Derniers commentaires

Je ne comprends pas le recadrage fait dans cet article :  clairement la photo est prise de telle manière qu'elle est trompeuse pour la personne qui la regarde, et cela est vrai même si elle n'est pas truquée par une technique autre qu'un certain cadrage.

 

Que la photo ait été prise volontairement ou non de façon à tromper, peu importe.


Par contre la diffusion de la photo sur Twitter est faite soit avec la volonté de tromper les internautes, soit par une personne qui l'a postée pour le compte de Woerth et qui elle-même a mal jugé la photo.  


La moquerie est donc méritée de mon point de vue.

Cet article n'a pour moi qu'un seul but (et c'est le boulot d'@si), être les "boeuf carottes" des médias lorsqu'ils font le travail "journalistique" d'un (mauvais) youtubeur, le sujet (martine/woerh à la montagne) est évidemment en second plan. 


Le sujet peut prêter à sourire tellement on se fiche de l'exploit de Woerth, qui aurait sans doute mieux fait de ne jamais diffuser une photo dont tout le monde se fout, mais l'indigence absolue de nos médias quels qu'ils soient à traiter de manière méthodique une information est d'une telle tristesse. Encore plus lorsqu'il s'agit de maquiller l'erreur (mention à France Info pour la mauvaise foi). 


Dans une certaine mesure, on peut se demander pourquoi ces médias diffusent ce type d'information, vu qu'elle est dans l'absolu totalement vide de tout intérêt. Soit elle est jugée comme inconsistante, et donc n'occupera pas un journaliste à traiter le sujet de façon professionnelle, et ne sera pas diffusée. Soit elle est diffusée, et elle doit faire l'objet d'un minimum d'analyse. 


Evidemment, ma remarque est naïve, je sais très bien pourquoi l'information est diffusée sans aucune vérification : elle fait le buzz, donc il faut exister ( autrement dit faire de l'audience), et comme effectivement le sujet n'a aucun intérêt, pourquoi demander un travail journalistique sur le sujet ? 


Ne nous voilons pas la face, les lecteurs d'@si sont un infime minorité, et comme nous sommes dans le monde de l'immédiateté, la news sur woerth ne sera pas relue post correction (elle est déjà périmée), et tous ceux qui en ont pris connaissance lors du buzz ne retiendront qu'une chose : Woerth est un abruti couché sur la neige. 


Exagérer la pente d'un glacier pour en faire un mur de glace, c'est un trucage si vous utilisez Photoshop, alors que ce serait une photo authentique, vraie, 100% réelle, véridique si vous penchez la camera ? C'est, pour le moins, un peu raide comme raisonnement.   :)


Il me semble que truquer "a l'ancienne" ne vaut pas mieux qu'un trucage numérique. Et si le photographe ne l'a pas fait exprès, la publication, elle, était bien volontaire. Mais il faut reconnaitre que les politiques sont très forts pour faire accepter n'importe quoi.

C’est tout à fait possible que ce gars ait un bon niveau et que la pente soit pendue et que son guide soit penché. 

Mais je m’en fous complètement. 


Eric Woerth , il intéresse qui ? Les journalistes sans doute.

C'est Martine a la montagne.... Cet article n'a pas grand intérêt a mon goût. 

*mode complotiste* En choisissant ce cliché parmi d'autres (j'imagine) pour le poster sur internet, il a du anticiper les éventuelles premières réactions que l’ambiguïté de l'angle de prise de vue pourrait susciter, la facilité qu'il aurait de les démonter et le bénéfice à en tirer.

Moi ce que je vois dans cette photo, c'est un grand bourgeois profitant du peu de fraîcheur existant encore sur cette planète (dont ils sont les principaux destructeurs) pendant que les prolos succombent dans les grandes villes sous l'air chaud produites par leur clims, leurs voitures de luxe et leurs voyages en avion et en paquebot pour les emmener (mais plus pour longtemps, c'est un mauvais calcul) dans ces destinations de rêve encore vivable.s. 

j'hésitais sur l'authenticité  de la photo  :


 - d'une par, on sait qu'il n'est pas blanc comme neige ;


- d'autre  part, compte tenu de la qualité de son " oeuvre  politique ", on sait  qu'il n'a pas peur du vide.

La pente sur la photo ne fait pas 45° (on dirait plutôt 75°) donc elle me semble quand même bien exagérément penchée, même si Woerth n'est pas à l'horizontale. On peut voir la différence avec l'autre photo du même endroit.


Cependant on ne peut pas savoir si c'est volontairement penché ou non.

Pour tout dire, je n'ai lu que les toute premières lignes. 


J'ai passé l'essentiel de ma jeunesse folle  à arpenter les glaciers, arêtes  et pics en tout genre. 

Il y a chez les montagnards une sorte de fraternité qui passe les clivages sociaux.


Voilà donc que soudain, Eric Woerth pouvait m'apparaître comme une personne acceptable, voire respectable.

Et je vous lis. Et je me rends compte que cette "fraternité" n'est pour des gens comme Eric Woerth qu'un stratagème


Et je lis ce que j'ai déjà lu ici là ou ailleurs sur le "penchage" des photos, rien que pour faire croire que l'on a fait ce que d'autres n'ont pas fait. 


Je me souviens d'un temps où les photos que l'on prenait dans un passage délicat étaient réservées à celle ou celui qui avait franchi le passage. C'est elle ou lui qui décidait du  sort de la photo.  

Il y a dans mes archives des clichés que personne ne verra jamais,



Et lorsque les rédactions ont "discrètement revu leurs copies", comme vous l'écrivez, qu'ont elles fait, sinon se plier à la loi du genre ? 


Faire de la montagne virgule c'est bien point d'exclamation


Donc celui qui fait de la montagne, il ne peut être que bien, s'pas ?


Pourquoi donc  ce "monchu" Eric Woerth qui est un pourri jusqu'à la moelle se referait-il une virginité  parce qu'il a fait quelques pas sur un glacier ?


Et sur twitter , comment cela se passe-t-il ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.