35
Commentaires

Vous avez aimé le dopage ? Vous allez adorer les moteurs dans les vélos

Deux millions de vues, et presque autant de questions. Le 17 avril, Stade 2 diffusait une enquête sur le dopage mécanique, alors que la rumeur de moteurs électriques dans les vélos des plus grands coureurs cyclistes enfle depuis plusieurs années sur le net. La particularité de ce reportage ? L'utilisation de caméras thermiques, permettant de détecter des sources de chaleur suspectes dans les vélos, et ainsi potentiellement de démontrer la présence de moteurs cachés à l'intérieur. Ce dispositif, inédit, pourrait-il être réutilisé, dans quelques semaines, sur les routes du Tour de France ? Pas sûr.

Derniers commentaires

Le dopage est indissociable du cyclisme. Antoine Blondin, écrivain qui a écrit une quotidienne pendant les 27 tours de France qu'il a suivi avait eu cette belle phrase " ... Nous rêvons d'archanges à roulettes dont la blancheur ne risquerait pas de se ternir au contrôle [...] sachant parfaitement que ce sport ne sera jamais pur, ni propre. Malgré cela, les passionnés dont je fais partie resteront indécrottables, comme un conjoint qui sait pertinemment que sa femme le trompe mais dont il reste toujours amoureux. Inexplicable.
Concernant les moteurs électriques dans les vélos, tous les commentateurs et observateurs attentifs savent depuis les victoires de Cancellara dans le tour des Flandres et Paris-Roubaix 2010 que les roues arrières électromagnétiques et pédaliers motorisés sont utilisés par les professionnels. La suppression des tablettes officielles de presque toutes les victoires de Lance Armstrong,n'a en rien dissuadé les équipes et les coureurs professionnels de continuer à tricher et sans risquer leur santé . Les victoires de Froome sur le Tour de France sont largement douteuses. L'ivresse de la victoire et l'appat du gain auront toujours un temps d'avance sur les contrôles. Dès qu'un moyen de triche est trouvé, il est appliqué, au delà de l'éthique et quelques en soient les conséquences pour la santé ou le risque d'être exclu temporairement ou a vie. Beaucoup de sports professionnels sont gangrénés: athlétisme ( fédération russe exclue des jeux olympique pour dopage généralisé) , Foot, Tennis, etc.
Le respect de l'éthique dans le sport de compétition est une belle histoire vendue au public. Elle sert de support de "valeurs" de respect et offre une belle image au marketing et au business. Cela ne veut pas dire que quelques sportifs "propres" continuent à respecter les règlements contre vents et marées. Mais il ne gagnent pas.
Une seule solution, conforme à l'esprit ludique : légaliser la tricherie. L'encadrer par des règles, faire en sorte de nettement dissocier la triche légale de la triche illégale.
Y a un moteur qui fonctionne par différence de chaleur (moteur Stirling). Un capteur de chaleur dans le cul du cycliste, un capteur de froid dans les roues. Et hop, ni vu ni connu j't'embrouille. Et en plus c'est de l'énergie propre! Variante: un moteur à butane: suffit d'un bon cassoulet :-D
Je suis pour le dopage! Mais ouvert: qu'on sache à quoi carburent les cyclistes. Plutôt que de sacrifier des rats de labo, on utilisera ces camés consentants. Et ravis. :-D
C'est un énorme progrès pour la santé des coureurs, non? Vaut mieux doper le vélo que doper le bonhomme!
Ca c'est clair. Mais c'est plus le même sport.
[quote=Nikko]Mais c'est plus le même sport.
Ah bon? Parce que c'est du sport? C'est un peu comme si on reprochait à un film d'avoir été tourné en Ardèche alors qu'il est censé se passer en Amérique du Sud, ou d'utiliser des décors, ou encore de mettre des costumes XVème siècle sur des actrices nées en 1995.
Ah vouais... mais si le bon peuple cesse de croire que c'est un sport, la pompe à fric se désamorce. Dommaaaaage!
...peut on déduire de tout ceci que les changements de vélos en course devraient être interdits ?

http://www.dailymotion.com/video/xdjrfp_le-velo-electrique-de-fabian-cancel_sport

...cela semble être la seule et unique solution !
Si Bachelot n'apporte aucune preuve du dopage de Nadal, et que ce dernier gagne son procès, il restera tout de même à vérifier que son bras gauche difforme n'est pas bionique.
Un peu de mal à comprendre ... est-ce le boitier du pédalier (avec son tube de selle moteur-batterie) qui est truqué ou bien le moyeu de roue arrière ? Dans les deux cas une détection semble assez simple , démonter la tige de selle et envoyer un endoscope (encore qu'à l’œil nu on voit le boitier et ses liaisons au cadre , une présence de batterie est forcément visible) , inspecter la roue arrière et son moyeu qui peut aussi loger le moteur ou à défaut avoir une liaison motrice (cardan par exemple) autre que par la chaîne !

Il n'y a pas 36 solutions de motorisation , la détection "à la volée" par IR n'est que curative et non préventive . Quel en est l’objectif réel ?
Comment se fait-il que pour un événement comme le "TourDeFrance", tous les vélos ne soient pas sytématiquement contrôlés ?

Par exemple en rallye automobile :
- TOUS les véhicules sont contrôlés, sans exception : être passé par les "vérifications techniques" est une condition indispensable pour prendre le départ.
- une fois contrôlés, les véhicules sont précieusement garés au "parc fermé" dans lequel il est impossible de faire la moindre modification mécanique.
Il ne reste plus qu'à faire une nouvelle émission avec Caron, il a surement un avis sur l'esclavage moderne des bicyclettes et sur le risque de génocide vélocyclopèdique que cette pratique délétère nous laisse entrevoir.

--
"Les journalistes sont-ils des auxiliaires de justice ?"
La question ne se pose-t'elle pas aussi pour les journaux qui dévoilent les "Panama papers" par exemple ?
Ah, non ! La justice, comme la commission antidopage, n'intervient pas, mais là, c'est parce que tout ça est parfaitement légal!
Alors, plutôt que de se scandaliser, on devrait instituer un palmarès des meilleurs "défiscalisants" avec podium hebdomadaire et soirée des Oscars, que tout le peuple puisse, comme pour le tour de France, participer à la joie des vainqueurs.
On se fout de notre fiole sans entraves. Mais à ces altitudes, à mon humble avis, c'est tout le sport de haut niveau qui est vérolé. Seulement faut comprendre, il y a des torrents de pognon qu'il vaut mieux laisser couler sous terre, sans excaver. Même le journaliste de France 2 ou de l'Equipe, il n'a pas tellement envie de chercher trop avant, des fois qu'on trouverait quelque chose de bien saignant. Il a besoin d'exploits pour nourrir son public. De toute façon, le public, il s'en tamponne, en grande majorité. Les amateurs de cyclisme, juste après l'affaire Festina, allaient gueuler leur soutien à Virenque le long des routes. Et ne dites pas à un footeux que Messi et Ronaldo se dopent. On aura beau mettre au jour toutes les avanies, les stades seront pleins, et les gogos seront toujours d'accord pour débourser 50€ pour aller voir un match même truqué. Comme me disait un de ces amateurs "qu'est-ce qu'on en a à foutre, qu'ils se dopent ? On n'a qu'à autoriser le dopage, comme ça, ils seront à égalité". Et on pourra donner le maillot jaune au meilleur médecin, ou au meilleur mécanicien. Mais au moins, qu'on arrête de parler de sport, dans ce cas.
Bonjour
Ne pas oublier non plus les roues et les pédaliers qui tournent tout seul "à l'insu de leur plein gré" après une chute du coureur. Le reportage les montre ailleurs.
Alors dire circulez y a rien à voir est à mon avis tout aussi exagéré.
Vous avez remarqué c'est une nana, et elle est condamnée (et tant mieux), j'aimerai que les coureurs soient eux aussi condamné rapidement, hein Armstrong ... Pour les politiques c'est la meme, quand c'est une femme , viré, amende , peine de prison , vérifier c'est édifiant.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.