13
Commentaires

Vols d'ordis : Rue89 penche pour le "casse crapuleux"

Au diapason dans l'alarmisme. Les partis de gauche sont unanimes sur le cambriolage à Rue89, survenu dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 novembre, et jugé fort préoccupant.

Derniers commentaires

Les méthodes de vol de données informatique ont depuis longtemps abandonné les pieds de biches : il est aujourd'hui à la portée de n'importe quel hacker moyen de s'introduire dans votre portable, votre mobile, lire vos emails, parcourir vos fichiers, sans même que vous ne vous en rendiez compte. J'ai du mal à croire que les acteurs impliqués dans les affaires Bettencourt ou Karachi soient aussi peu en mesure d'utiliser des méthodes silencieuses. Alors, deux hypothèses :
- ces cambriolages sont le fait de bandits mal informés sur la valeur de ce qu'ils volent
- il s'agit d'intimidation : s'en prendre aux murs de ces journaux pour impressionner leurs occupants
J'aimerai bien connaitre le nombre de marioles qui on fait le coup ?
pour avoir une idée du but rechercher, et leur déguisement aussi
tant d'énergie gaspillé pour quelques portables et un écran géant(la caution?), les lascars pourraient faire mieux !
combien de micros, trojan, gps posés ?
Je suis un peu étonné qu'un bâtiment abritant une vingtaine d'entreprises n'ait pas de service de gardiennage de nuit. J'imagine qu'en plein Paris le loyer est tellement élevé qu'il ne laisse plus grand chose pour payer les extras...
Encore une preuve par l'absurde de l'inutilité des caméras vidéos : elles n'ont filmé que des personnes en capuche !

C'est malin : mais pourquoi n'ont-elles pas montré leur visage en gros plan !

Et c'est pas interdit de se promener avec une capuche ?

Comment voulez-vous que ça aille mieux si personne n'obéit au gouvernement dans ce pays ! : - )
Après Le Monde, Le Point, Mediapart... Rue89.

Le tout en quelques semaines.

Dans un contexte où Sarkozy veut savoir qui sont les informateurs des journalistes, quelles informations doivent être divulguées ou non, et décide de ceux qui sont autorisés à lui poser les bonnes questions, sous peine de se faire renvoyer dans les cordes.

Dans un contexte où la France est en 44ème position de la liberté de la presse, parmi laquelle des perquisitions sont régulièrement faites (ou tentées, cf. le Canard Enchainé) dans les rédactions, des journalistes virés, ou mutés, ou raflés dès le matin par les forces de l'ordre, ou placés en garde à vue, ou interrogés des heures dans le but de connaitre les informateurs.

Dans un contexte où les richissimes potes du président depuis les années 80, sont tous aujourd'hui à la tête de postes en or dans les médias ou les grandes instances et les milieux stratégiques du pouvoir sous toutes ses formes.

Oui, effectivement, ce ne peut-être qu'une coïncidence.
Comment il est dit, déjà ? ah oui: un "casse crapuleux ".
Ben tiens. (pas confondre avec Ben Ten, le héros favori du chanoine)

'Vouliez parler du casse crapuleux et mensuel de Sarkozy au bénéfice de son salaire ?
Ben oui, il passe de 7000 euros à 20 000 euros, soit un bénéfice de 13 000 mensuels depuis janvier 2008.
Soit 468 000 euros volés à la République d'ici fin janvier 2011.
Elle est pas plus belle, la vie ?

D'ailleurs, le président l'a bien rappelé très récemment: "Z'avez dai preuve ? " (oui, j'écris comme il parle, après sinon on va me dire "ouiiiiiiiii tu tiens pas compte du contexte ").

J'écoute, et j' tiens compte.



[large]Le pays des droits de l'Homme - 44ème position de la liberté d'informer[/large]

[large]Cherchez l'erreur[/large]


Et faites-vous plaisir...
Sans le cordon d'alimentation ni la souris, je peux faire baisser le prix de combien ?
Bon reportage mais, good Lord, que fait Sherlock???
Bravo Dan ! C'est du vrai journalisme de terrain !

Mais ça ne change rien au fait que les précédents cambriolages de disques durs de l'affaire Bettencourt sont très suspects.Eux
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.