35
Commentaires

Vivendi, une leçon d'économie des medias

Tout arrive : Vivendi a un nouveau chargé de com' pour Canal+.

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Sacré coup de langue, l'hardi son.
C'est assumé ! Le cynisme est de mise puisque ce système a gagné. Il a pris les rênes du monde.
La seule importance, c'est l'argent. Les valeurs des sociétés, ces associations de personnes pour gagner de l'argent, ce qui semble normal pour des visées commerciales, sont devenues l'alpha et l'oméga des médias et de la société. Inutile de faire semblant, puisque toute valeur est relative, et tout est possible.

De toutes façons, quand vous devez expliquer que l'endroit où on interdit les manifestations, c'est dans les dictatures, que Valls dit n'importe quoi, et que vos interlocuteurs, pas plus bêtes que d'autres, en tombent des nues, on devrait se poser de sérieuses questions.

On perd totalement le sens commun. L'émotion prend le dessus. Particulièrement la peur !
Serrons-nous les uns contre les autres, adoptons des valeurs bien moisies et qui détruisent les sociétés.

On est tellement mieux blottis dans notre couardise, attendant que toutes nos pétoches attisent les catastrophes auto-réalisatrices.

Allons, il est l'heure de tous les reniements, toutes les vilenies au nom de valeurs sans aucune valeur !
Dirigeons-nous vers les abysses sans fond, ceux qui confondent les peuples dans le grand cataclysme final de la petite et de la grande histoire.

Mais sans moi !
Messier reviens, ils sont devenus fous !
quand Bernard Arnault avait racheté "Le Parisien" , Charlie hebdo avait publié une page très drôle dans le style " Merci not' bon Maître" Ardisson n'en n'est pas loin . On voit où se trouve le vrai pouvoir. Bolloré semble renoncer au non conformisme de Canal plus pour en faire une chaîne formatée . Vous avez raison d'évoquer le Cameroun ,l'enjeu de Bolloré , c'est sans doute l' Afrique
Moi je préfère les méchants qui ont une tête de méchant et un discours de méchant que ceux qui prétendent que leur ennemi c'est la finance.
Pareil pour les cons qui ont une tête de con et un discours con. ça la le mérite de la clarté. C'est pas si commun...
Ardisson ,dans le rôle du couillon couillonné, c'est jouissif.
Ce n'est plus Canal+, C'est TELE BOLLORE, et ,s'il n'y avait pas chez moi des amoureux du sport, il y a longtemps que ce serait du passé. Je me sens mal de payer pour une chaîne que je ne regarde pas et dont j'exècre le patron et ses copains.
Mais il a raison Ardicon (mince, j'ai oublié la cédille),c'est la chaîne pourrie d'un capitaliste pourri.
ils vivent dans un monde libéral, et qu'il faut faire des choses libérales

Mais ce qui est génial, c'est qu'il y a baisse d'audience, et que donc le marché lui même sanctionne la stratégie mise en œuvre pour lui plaire!
Je prèfère les gens comme Ardisson qui appellent un chat un chat, plutôt que ceux qui nous enfument à longueur de journée.
C'est très difficile de combattre à fronts renversés, car les branleurs n'ont pas manqué sur C+.

Arrogants avec les faibles, aplatis devant les puissants il faut les avoir vus se charrier les artistes français gagne petit ainsi que les moqueries frisant le mépris de classe adressées à leurs fans , et s'aplatir devant les "stars" américaines.
Flagorner les super patrons genre Clara Gaymard ou Arnaud Lagardère....

Leur façon de phagocyter, de détourner à leur profit des évènement culturels, se rappeler ce qu'ils ont fait au festival de Cannes...

Alors C+ ....la gueule ouverte
Et rien dans cette chronique pour soutenir le projet visionnaire de V. Bolloré, si c'est pas de l'ingratitude...
Par exemple, rien qu'à voir qui va remplacer Y. Barthès au Petit Journal (C. Eldin), ça donne une idée du niveau d'exigence fixé, et de la place de la connivence dans le traitement des prochaines élections.
Schneidermann vs Ardisson, ça c'est sûr, c'est vintage. En espérant qu'il se remette à parler de vous toutes les semaines, comme à la grande époque de "sucer, c'est tromper". Ça fera grimper les abonnements.
Là, franchement, analyser les propos d'Ardisson chez Morandini… Je sais pas si c'est du courage ou de la folie.
[quote= Daniel Schneidermann] [...] à quoi Ardisson s'est employé cette semaine chez Morandini [...]

Le duo gagnant !

Est-ce si intéressant de s'occuper de ce que ces deux connards peuvent bien raconter ?

PatriceNoDRM (et NoPubSurRadioFrance)
Mais c'est très bien tout ça, au moins Ardisson est pas faux-cul. Vendu oui, servile sûrement, mais pas faux-cul.
C'est marrant comme lui et Morandini se ressemblent de plus en plus en vieillissant....

Ils ont le meme coiffeur ?
On dirait une parodie du groupe l'Humour de Droite, la référence à la Corée du Nord ça pourrait être une vanne de ses nombreux auteurs. Sauf que là c'est vrai, chapeau l'artiste.
La corée du nord, c'est le point godwin quand on critique le libéralisme.
C'est le fameux TINA qui est brandi . (There is no alternative)
Libéralisme ou Corée du nord ? Il n'y a rien d'autre dans le cerveau d'Ardisson ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.