21
Commentaires

Visé par une plainte pour agression sexuelle, Frédéric Haziza suspendu de l'antenne de LCP

Il a fallu une journée à LCP pour "suspendre" Frédéric Haziza, mis en cause par une enquête de Buzzfeed France, révélant qu'il est accusé d'agression sexuelle par une de ses collègues journalistes, qui a porté plainte. Une journée, et l'intervention de la Société des Journalistes (SDJ) de LCP, et du président de l'Assemblée Nationale, François de Rugy, par ailleurs mis en cause pour son incrédulité à l'époque des faits, en 2014.

Derniers commentaires

J'avoue que dans cette histoire j'ai un sérieux problème de chronologie. La plainte date de Novembre 2014 et, a priori, est connu de la direction à l'époque et nous sommes en novembre 2017... Or pas mal d'article parle de Novembre sans précisé l'année. Du coup est-ce une "vieille" affaire qui lui vaut a ce monsieur la suspension simplement pars qu’elle a été médiatisé ? (Je ne dit pas qu'il ne fallait ou ne fallait pas le suspendre, je me pose la question du timing)
Est-ce que l'ouverture de l’enquête préliminaire qui déclenche cette réaction ?

En tout cas je trouve le compte-rendu de M. de Rugy éloquent : Il faut combattre les rumeur harcèlement sexuelle et pas le harcèlement lui-même. Si, si lisez bien : "François de Rugy (...)"remercie Isabelle Attard d'avoir abordé le sujet qu'il considère avec gravité. Il souligne qu'il ne faut pas laisser se propager de telles rumeurs qui pourraient nuire à LCP."
Evangile de Jean - Chap. 8:
...que celui.elle qui n'a jamais mis la main la main au cul d'un.e collègue jette la première pierre...
Pas de sympathie particulière pour ce monsieur, mais, pardon de le dire, ne va-t-on pas un peu trop loin?
J'ai entendu dire que dans certains endroits des USA, les hommes n'osent plus se retourner sur une femme, ni même d'en regarder une dans les yeux...
On va aller jusqu'où, comme ça?
Je constate la cécité et la surdité de Françoise Fressoz durant les faits, elle a ensuite subi un état de sidération la rendant muette, bon rétablissement.....
Attendons maintenant les éditos enflammés de Laurent Joffrin, les émissions spéciales de Nicolas Demorand ou Patrick Cohen, les papiers au vitriol de BHL, Caroline Fourest ou Riss, et bien sur les couvertures toutes en délicatesse de Charlie Hebdo et Libération... sans oublier l'avis éclairé de Finkielkraut et la verve de Manuel Valls !
D'après la jurisprudence Médiapart, approuvée par @si, toutes ces personnes auront à répondre de leur complicité avec Frédéric Haziza. Il n'est donc que justice qu'elles soient au préalable clouées au pilori médiatique.
Vous auriez pu, à mon avis dû, vous dispenser de la photo de groupe. L'une quelconque des autres personnes est-elle en cause ou soupçonnée de non-dénociation ?
Le procédé est inadmissible.
ps: je n'ai jamais suivi une de ses émissions.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.