27
Commentaires

Villani : la "question-piège" était dans le plan com’

La question posée par Quotidien à Villani sur son autisme potentiel a fait scandale. Pourtant, ce n’était pas une question-piège, mais une interview soigneusement préparée par le candidat à la mairie de Paris. Confrontée aux critiques virulentes de politiques et de journalistes, l’émission a dévoilé hier soir les détails de cet entretien... parfaitement intégré dans le plan com’ de Cédric Villani.

Commentaires préférés des abonnés

"Cédric Villani a donc répondu à une question qu'il souhaitait qu'on lui pose, et nous sommes très contents de l'avoir fait." 

Traduction : "Cédric Villani a pu donc dérouler sa communication, et nous sommes très contents d'êtres dociles".

(...)

On peut, évidemment, sans peine,  se reconnaître " autiste " ( c'est plus facile quand on est médaillé Fields  ! )


C'est plus  improbable de se reconnaître toutou de Macron ( surtout quand on est médaillé Fields )

(...)

L'important n'est-il pas de taper le plus fort possible sur la peau du tambour pour que dans le vacarme tout le reste, tous les autres deviennent inaudibles ?

Derniers commentaires

Est-ce que les protestations outrées faisaient aussi parti du plan com?

Que ce monsieur Cédric Villani souffre des troubles du spectre de l'autisme, peu me chaud

je ne vois pas là raison d'aller le proclamer ni d'aller le cacher

Le pire est que ce monsieur se soit enrôlé dans l'armée des sans jugeote à la suite de ce communicateur en chef de Macron


et que ce journal et ses journalistes participent de sa petite com' indigente, voilà qui aide à situer le Quotidien

Plan com? Non, si les journalistes y participent avec plaisir cela relève plutôt du piège à com...

Il bénéficie d'une très grande couverture médiatique, je trouve. On a l'impression qu'il est candidat à la mairie de la France.

La question ne me choque pas.
Mais je me demande s'il ne surjoue pas un peu son excentricité quand je compare avec les vidéos de ce genre. Ou alors la politique a pu lui monter à la tête :


Bref, ils ont bien joué, ou comment percer le mur médiatique ; braves gars !

Chiappa, Pécresse, Revel et compagnie , jamais en retard d'une guignolade.

 Dans le tweet de Revel : "Question et attitude indignes Et pourquoi ne pas demander à Cedric Villani, pendant que l'on y est,  s'il n'est pas homo, raciste ou papiers." 

De quels papiers parle-t-il.  Papiers peints ? Papiers toilettes ? 

Peut-être cela a-t-il un sens dans ce cas précis. Quelqu'un le saurait-il ?

Si c'est un plan de com', il est tordu et pervers.

"Cédric Villani a donc répondu à une question qu'il souhaitait qu'on lui pose, et nous sommes très contents de l'avoir fait." 

Traduction : "Cédric Villani a pu donc dérouler sa communication, et nous sommes très contents d'êtres dociles".

bon ce serait bien qu'en 2019 on arrête de stigmatiser les autistes asperger; déjà c'est pas une maladie ni un handicap; et c'est aussi  très largement sous-diagnostiqué. les asperger ils fonctionnent très bien en société et on en trouve un peu partout; et malgré des difficultés particulières  ils sont souvent particulièrement intelligents et créatifs.

On peut, évidemment, sans peine,  se reconnaître " autiste " ( c'est plus facile quand on est médaillé Fields  ! )


C'est plus  improbable de se reconnaître toutou de Macron ( surtout quand on est médaillé Fields )

Différent Villani ? Ben oui, justement, et c'est ce qui désoriente les Grivaud, Pécresse et autres (déjà) vieux crabes

L'important n'est-il pas de taper le plus fort possible sur la peau du tambour pour que dans le vacarme tout le reste, tous les autres deviennent inaudibles ?

de quoi ont ils peur Pecresse , Chiappa etc etc ... qu'on leur diagnostique une psychopathie ? C'est un plus en politique  !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.