26
Commentaires

Vendre un tweet ? Extension du domaine de la valeur

Big data, réseaux sociaux, bulles de filtre, cryptomonnaies, harcèlement, modération, censures... Peut-on penser à gauche la révolution numérique ? Plus que jamais, selon Thibault Prévost, qui inaugure ici sa série de chroniques "Clic gauche". Ce premier épisode est consacré au monde des NFT, les enfants maudits des cryptomonnaies et du marché de l'art, qui sont partout depuis mi-mars et dont personne ne sait vraiment comment ils fonctionnent...

Commentaires préférés des abonnés

belle chronique! pour son inauguration, le sujet est intéressant...

en résumé encore une belle couche de cacapitalisme qui vient d'éclore.. comme si le monde était déjà pas assez cinglé comme ça :(

Non, ce n'est pas totalement faux. Le coût énergétique du bitcoin est faramineux, même s'il est difficile à estimer avec une grande précision. Certes, il est beaucoup plus faible que celui de l'ensemble du secteur bancaire conventionnel  de la p(...)

Passionnant et vertigineux... Merci pour cette première chronique, c'est bien parti ! 

Derniers commentaires

"Délire Dickien", expression appropriée. Des fois je me demande si à pas 40 ans je suis déjà un "vieux con" ou si ça part vraiment en sucette. Mais non, la mutation numerique du capitalisme est vraiment laide. À tel point que tout le LSD du monde n'aurait pas suffit a Horselover Fat d'entrevoir une telle ignominie.

Intéressant, merci pour cette chronique.


Ce qui est assez rigolo c'est que la spéculation se soit franchement décalée vers l'absurde inutile. Des gens acquièrent cher des titres de propriété de trucs qui circulent librement et sont copiables sans pertes à l'infini. Et ils espèrent les revendre avec un bénéfice. Fascinant.


Ce qui est aussi assez drôle c'est le nuage de fumée à base de "blockchain" (qui bien peu de gens comprennent, même et surtout parmi les experts invités ici ou là pour en parler). Ça donne un verni crypto-technologique qui fait vibrer les "spécialistes". Alors que, dans le cadre de ces fameux NFT, le seul apport de la "blockchain" c'est de mettre à la portée de tout le monde la création d'un jeton, plutôt que de devoir passer par un tiers de confiance (type enveloppe Soleau). Avec en contrepartie le fait que n'importe qui peut se déclarer propriétaire de n'importe quoi et essayer de revendre son "titre de propriété".


Il est fort possible que ce délire prenne fin aussi vite qu'il a commencé. Mais c'est pas sûr. Les gens sont fous.

Jusqu'à ce que je sois arrivé là de ma lecture "car n'importe qui peut créer un NFT, même s'il n'est pas le créateur de l'œuvre", je me disais bon pourquoi pas hein ? Ça n'est jamais qu'une technique pour assurer les droits de propriété sur des objets numériques. C'est dingue mais, dans le cadre d'une société qui valorise les droits de propriétés même les plus absurdes, comme les nôtres, ça se tient.

Mais si en plus, c'est une technique de garantie qui ne garantit rien, il n'y a plus qu'à en rire et à rire au nez des gogos qui vont foutre du pognon là-dedans, en faisant tout notre possible pour que ça n'obtienne jamais la moindre valeur légale.

Par rapport aux bitcoins etc... dont le coût écologique est faramineux, c'est éventuellement mieux que les spéculateurs basent leur monnaie virtuelle sur un truc existant que des calculs inutiles, mais ne m'y connaissant pas assez en technique pour authentifier les oeuvres (est ce que leur attribution de numéros de série uniques ou leur vérification nécessitent d'énormes calculs ?) je ne saurais dire ce qu'il en est.


C'est bête que l'article n'aborde pas ce point essentiel. Les monnaies virtuelles en soi ce ne serait rien de bien pire que les alternatives genre SEL etc... ou au pire d'autres trucs qui existent comme les actions et obligations, s'il n'y avait leur énorme surcoût écologique pour un truc qui ne crée de richesse que virtuelle.

Ils vendent des bits et ce n'est même pas interdit...

Sujet intéressant et bien exposé pour le grand public. Le plus délirant c'est que les capitalos et autres bourgeois qui ne savent plus quoi faire de leur argent sont toujours en quête de la possession, la propriété, pour pavaner... N'est-il pas plus glorieux pour un être humain très riches de donner 1 million pour nourrir ou apporter de l'eau potable à des autres humains en difficultés que d'exhiber des bits numériques ? Internet a été inventé (pour être précis, rendu accessible aux peuples) pour le partage de la connaissance commune. C'est la plus grande invention depuis l'imprimerie de Gutenberg. Internet permet de lire, mais aussi d'écrire et de partager, nous passons ainsi de simples lecteurs à lecteurs et auteurs.


La blockchain a été pensée pour l'émancipation des citoyens du monde face aux systèmes bancaires étatiques et mondiales. A ce jour, le Capital s'intéresse à la blockchain et au bitcoin (entre autres). La blockchain a été détourné. Elle aurait pu permettre de se passer de notaires par exemple, puisqu'immuable et décentralisé. Satoshi Nakamoto se retourne dans sa tombe... Il a créé une invention révolutionnaire open source pour que tout le monde puisse l'appréhender et l'améliorer, mais il avait sûrement trop confiance en l'être humain. Rapellons qui soutient le projet Ethereum (Microsoft, Intel, JP Morgan, Cisco etc...). Souvenez-vous comment Microsoft a réussi à devenir dominant sur l'informatique... Méthodes de barbouze écœurantes...

Comme je suis un peu sourd (mal entendant) je comprenais MST. Mais finalement c'est pas si loin.

Je connaissais pas,

merci

Passionnant et vertigineux... Merci pour cette première chronique, c'est bien parti ! 

Pas mal, Thibault, la citation - remise au goût du jour - de "99 francs" de Beigbeder, qui conclut votre chronique ;)


Me la vendriez vous en NFT ? 

belle chronique! pour son inauguration, le sujet est intéressant...

en résumé encore une belle couche de cacapitalisme qui vient d'éclore.. comme si le monde était déjà pas assez cinglé comme ça :(

De quelle valeur parlez-vous ?


D'une vraie valeur, ou du fric ?


C'est fou ce que les mots perdent leur sens.

Eh qui qu'en veut de mon commentaire ? C'est juste pour le blé ! Je vous le fais a 15 patates , chiffre choisi au hasard comme la règle des 3 % .Ca aussi je vends , Aie je vends plus vite que je ne crée......aie aie aie 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.