23
Commentaires

Valls a-t-il giflé un militant socialiste ? Closer met en ligne la vidéo

C'était LA question du week-end : Manuel Valls a-t-il, oui ou non, giflé un jeune militant socialiste lors du dîner de clôture de l'université d'été de La Rochelle ? Plusieurs médias l'ont posée, sans pouvoir y apporter de réponse définitive. Le site du magazine people Closer a finalement publié la vidéo de l'incident.

Derniers commentaires

Il conviendrait de corriger le titre de l'article, puisqu'une gifle, d'emblée, s'entend comme un acte violent, faisant au moins légèrement mal au destinataire, or ce n'est pas le cas.

Ce geste est un détail intéressant pour ne pas dire important, qui révèle une fois de plus la personnalité de Valls.
Ce qui est intéressant, c'est qu'effectivement, on a la forte impression que Valls aurait bien aimé aller au bout de son geste, mais qu'il s'est ravisé vu le nombre de témoins et les éventuels smartphones activés.

Plutôt d'accord avec les précédents commentaires, je dirais donc de mon côté que c'est une quasi-gifle, point. Et pas "serait-ce une gifle ?".

La fin de l'article dit :
"D'un côté [...] un geste "paternel" ou "condescendant". De l'autre [...] "faussement viril" ou "méprisant". Et si l'enquête n'était pas (encore) finie ?
Ben si, elle est finie, à moins d'avoir une autre vidéo de Valls auprès d'un autre militant, ce qui serait pour le moins cocasse mais peu probable.
Les 4 mon général : cette quasi-gifle est paternelle (vieille école), condescendante (les parents vieille école sont conscendant par nature), faussement virille (car pas violente mais presque), méprisante (voir ci-après), ...
Elle sert à prendre le dessus au niveau physique, elle est donc d'abord méprisante, et s'inscrit comme l'indique simplement "KerNyx" dans une idée de domination-soumission.
In fine, le but de ce genre d'action, c'est d'écraser son rival, et on le fait lorque l'on n'a aucune estime pour lui, donc qu'on le méprise.
CQFD ? ;-)
Sinon, il existe encore des caméras ou des smartphones qui filment sans le son???
Dirigeant sportif, il m'arrive de tapoter paternellement la joue d'un jeune de mon club. La différence entre la tape amicale et la tarte dans la gueule se lit dans le visage de l'agresseur. Quand on est paternaliste on sourit. Là Vals, ne sourit pas. Il a un visage dur. Ces tapes sont en fait des gifles dégusées parce que le PM sait qu'il est en public. C'est la tape faussement amicale du gangster qui menace en public celui qui ne se plie pas à lui.

Le jeune militant ne lui fout pas dans la gueule parce que c'est la première fois que cela lui arrive. Il est un peu désarçonné. Et il y a leur différence d'âge et aussi les gardes du corps.

Ce n'est pas un acte anodin. La citation de Shakespeare n'est pas apropriée dans ce cas.
Polémique pour rien car il est certain que ce n'est pas une gifle mais une tape redoublée de type paternaliste. Une gifle aurait été plus franche, aurait été plus évidente dans la réponse à donner.
Mais que répondre à une tape paternaliste quand vous êtes assis et que le mec part aussitôt comme un lâche accompagné de ses gardes du corps.

Avec deux gardes du corps à ses côtés, Valls joue du même courage que Sarkozy, entouré de son escadron de protection rapprochée, apostrophant de très loin un docker en lui disant "Descend un peu le dire". Sarkozy et Valls réunis dans la même utilisation d'une situation privilégiée et sécurisée pour jouer du déséquilibre de force.

Mais ce n'est pas cette fausse gifle là qui est le signe le plus minable, le plus antidémocratique de Valls, premier ministre du gouvernement de centre extrême droite. Non le signe le plus minable, le plus abject, c'est d'avoir osé s'en prendre à ceux qui l'avaient hué en cette université d'été en leur reprochant de faire la même chose qu'au parti des RéPUBlicains, la même chose que ceux qui huèrent Juppé.
C'est d'une part oublier que Sarkozy avait commandités les hueurs, c'est ensuite n'accepter comme forme d'expression dans les rencontres du PS que les applaudissements à la mode des congrès soviétiques, à la mode de ces congrès chinois ou nord-coréens. Valls donne ainsi à voir le petit dictateur qui sommeille en lui.

La "fausse gifle" n'est pas ce qui devrait faire polémique.

Quant à Cambadélis, il me manque les mots en Français pour le qualifier. Je vous propose de les trouver ici http://www.dj.fabz.free.fr/insultes.htm

Décidément, le parti socialiste a déteint et s'est éteint.
" Beaucoup de bruit pour rien" aurait conclu Shakespeare......
ça me ferait mal au seins de devoir supporter ce genre de geste de la part de n'importe-qui , le militant parait prêter le flanc , si j'ose dire......les militants sont des militaires en quelque sorte , ils sont fait pour ça et avec valls , ils ont ce qu'ils méritent. ils aiment ça , ils veulent ça . ils veulent pleurer dans les bras de "papa" quand quelquechose ne vas pas . "....Bhououou`....ou qu'il es le ps de mes reves , vilain valls liberal...."

le militant est pathétique , valls se permet ( s'oblige...? ) d'être The Chef.....

Il faut avoir aucune fierté pour se laisser "caresser " ainsi , il ( le militant ) aurait du lui foutre son poing ds la gueule.....

Que voulez-vous faire avec une tel bande de veaux
Oui oui, il aurait sans aucun doute été préférable pour ce militant de mettre son poing dans le nez d'un premier ministre...
Ce genre de démonstration de fierté m'a toujours fait me demander s'il s'agissait d'une qualité ou d'un défaut d'être "fier".
les deux général ranabath ! avouez qu'il faut vraiment être un chef " a l'ancienne" pour se permettre ce genre de geste , même du temps de tapie a l'om , ça faisait c.... tout les joueurs ses débordements en vestiaire
Ah oui, le geste de Valls est pitoyable, aucun doute la dessus.
Tant qu'à délirer.
Imaginons Vanuel Malls dans la peau de Clinton et le militant "tapoté" dans celle de la pulpeuse stagiaire dont j'ai oublié le nom.
Alors, ya eu contact ou pas contact ?

Et sur la chemise mouillée. Je ne sais plus où j'ai lu que le mensonge provoquait la transpiration...
Heeeinnn !
Condescendant ca lui va bien parceque virile ; un mec qui a un tableau de lui enfant peint par papa ,dans son bureau au boulot … C'est un gosse avec son doudou .
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.