42
Commentaires

Valérie Trierweiler : merci pour ces retouches !

Le magazine japonais Richesse consacre un reportage à Valérie Trierweiler. L'une des photos, un tout petit peu trop retouchée, fait aujourd'hui le tour du ouèbe et déclenche les fous-rires :

Derniers commentaires

Bonjour,

Je ne vois pas trop l'information particulière que cette chronique sur ce sujet (Adobe - Photoshop) apporte. Je pense qu'un vite-dit aurait été plus approprié étant donné que, je crois, ce n'est pas la première fois que vous faites un sujet sur Photoshop de Adobe et ses fameuses retouches. Je vous remercie tout de même pour cette chronique et ravie d'apprendre que tout va pour le mieux pour Valérie Trierweiler depuis son hospitalisation.
Bon j'avoue tout, cet article était sponsorisé par Adobe et j'ai reçu douze paquets de fraises Tagada en guise de bakchich (je suis accor aux fraises Tagada, tel est mon péché).
Juste une remarque : je trouve un peu agaçant qu'on cite toujours le même logiciel lorsqu'il s'agit de retouche d'image. C'est une forme de publicité déguisée.
ASI n'est (malheureusement) pas le seul à faire cela, mais ce n'est pas une raison.
Haha j'ai bien ri, à la seconde retouche, Valérie ressemble à la célèbre poupée Barbie.
Pour les amoureux de la retouche, une seule adresse à visiter : http://www.psdisasters.com/
Maître Korkos, je vous prédis quelques ennuis judiciaires suite à cette atteinte éhontée à l'une de nos icones* nationales.
Music !

* prononcer e-conne
Une personne a envie de paraitre son avantage. Elle se fait plaisir. La moqueuse démonstration de cet article tourne à vide.
Quel étrange visage de cire ©consensus 39, la chirurgie esthétique de la photo en somme.
Elle portait des ballerines plates à l'origine, c'est avec l'outil [s]censuré[/s] euh "pied + chic&fric" .
Merci Alain pour ce relooking rigolo... à n'en pas douter, elle le vaut bien la pin up... Elle se prit pour la" successeuse" de la Carla...La voilà déguisée en femme fatale mais ce qu'il y a de plus élevé dans l'image ce sont les super-godasses.
Je n'ai pas vu le reste des photos mais il me semble que celle-ci laisse augurer d'une nouvelle étape dans la communication par le vide :

Avant, on considérait qu' un nouveau look pour justifier un come-back, c'était le comble de la vacuité.
Là, il semble que c'était encore trop demander, et qu'hormis la coupe de cheveux, la nouveauté réside plutôt dans le talent à retoucher les pixels.
Prochaine étape : le logiciel offert avec le magazine, et le jeu concours "toi aussi, photoshope tel has-been pour le faire revenir dans la lumière"?

Ce qui est bien avec le vide, c'est qu'il est vraiment très prodond.

(et je souhaite bien du plaisir à toutes les associations courageuses comme le Secours Populaire qui font le choix étrange de cette marraine)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.