77
Commentaires

@ux sources d'Alain Duhamel

Derniers commentaires

Je mets ce message ici comme j'aurais pu le mettre après chaque @ux sources : pourquoi ne peut-on pas télécharger au moins la version montée ? Je n'ai pas de connexion fixe à Internet chez moi, je prends les FreeWifi, SFR, et autres trucs ouverts qu'on peut récupérer facilement, mais ça ne permet pas de télécharger ou de voir une émission, le flux s'arrêtant toutes les demi-heures au mieux ; je dois donc télécharger tout ce qui m'intéresse quand je vais dans un des établissements où j'étudie - là par exemple je récupère les dix dernières émissions d'ASI qui m'intéressent et la dernière de DLT. Je me trouve "obligé" si je veux voir le travail de Maja de regarder ses vidéos dans un endroit public, ce n'est pas le plus agréable - ni le plus efficace, car normalement ici je télécharge tout, je bosse, trois heures plus tard j'ai des vidéos sur mon ordi pour les temps morts de la semaine chez moi, hop.

Donc SVP : rendez disponibles au téléchargement les rushes ou les versions montées ou les deux.

Merci d'avance :-).
Excellente interview ! Hyper intéressant la comparaison au final entre Duhamel "l'ancien sage" et Demorand "le jeune branché" !
S'il ne t'as pas filé de chaise... c'est parce qu'il ne voulait peut être pas que ça dure trop longtemps et que tu lui poses trop de questions ?????
Pour faire un lien avec le 9/15 d'hier je dirais que ce Duhamel est un véritable boulet de presse.
Merci Maya.
A la lecture du nom d'Alain Duhamel, je me pourléchais déjà les babines et je n'ai pas été déçu. Quel régal ! Félicitations à Maja Neskovic pour la façon dont elle a permis au personnage de donner toute sa mesure… Merci pour ce bon moment !
Alain Duhamel n'a même pas offert un siège à Madame Neskovic, c'est un gros mal élevé, je n'en attendais pas moins de lui.
Duhamel prouve magistralement qu'il est bien l'insondable connard à raie sur le coté qu'on devinait depuis des lustres.
Très beau démontage par Maja, magistrale et debout face au rassis.
Il faudrait faire un tas d'interviews et les publier en un bloc à la fin, car certains ne seront plus très chaud pour recevoir Maja après ce genre-là ! Alain Duhamel est complétement incohérent dans le mini-débat sur la dépénalisation du cannabis, c'est sidérant pour un homme de son importance dans le PJF (Paysage Journalistique Français).
Génial le retour de Maya et sa fausse ingénuité...
On en redemande ...
Qu'elle reste debout?.. pas de problème, c'est très inconfortable pour une personne assise de subir les questions en position d'infériorité physique;
on redemande aussi du Guy...
Il y a un petit côté Yann Barthès déplaisant dans cette séquence, non ? Peut-être les retours sur plateau, avec le numéro de Maya qui surjoue cette ironie maligne et agaçante, devenue tellement commune... A améliorer donc.
Je n'aurais jamais tenu a la place de Maya.

C'est tres instructif! Felicitations.
Bien sur, ne comprendrons que ceux qui voudront.
Je me demande toujours comment les gens acceptent votre invitation?
excellent!
Duhamel grossier ? Non je dirais juste vieille France. Le patriarche qui laisse la petite jeunette debout (que de souvenir...)

En tout cas il en aura mis du temps à le cracher son IPhone !

Félicitation à Maja pour sa persévérance.
Je serais très étonné que les Pays-Bas soient le pays où l'on fume le moins de cannabis en Europe... Passons.
Excellente idée de chronique, mais de grâce, faites d'abord des sondages auprès des Asinautes qui, eux, connaissent les bonnes personnes à interroger. Duhamel, apparemment, il fallait pas. Tout juste bon à ce qu'ils se foutent de sa gueule.
Super Picsou ou écolo qui s'ignore ? C'est quoi ces textes sans marges "écrits de sa main à lui rien qu'à lui" ? Doit s'amuser Sa Secrétaire Kèla1ordinateur...

Un graphologue parmi les a@inautes ?
Maya, avec son gentil sourire timide, est redoutable et réjouissante. Voilà une belle carrière qui se confirme.
Vite, un autre "éditorialiste", qu'on le voie se faire "mayatiser" !
Bravo Maja , avec ton sourire et tes dents, tu ne démords,pas!!! GRRRR
Le travail de Maja est excellent ! proche de la méthode ''Columbo'': faussement naïve et trés pertinente. Hâte de voir les prochaines séquences.. En dehors de vos sujets, je ne connais pas du tout le milieu du journalisme - cela semble plutôt être un bastion masculin - et c'est trés réjouissant de découvrir la (douce confrontation) rencontre. (Encore ! encore !)
J'ai failli tomber de ma chaise en voyant que Duhamel n'avait pas d'ordinateur. A la réflexion, on se demande s'il y perd grand chose, dans la mesure où ce qui se dit dans les livres est souvent bien plus pertinent que ce qui se dit dans les médias (y compris sur la toile). De plus, ne pas être sur internet permet une grande économie de temps, à mon avis (je repense à Demorand qui ne quittait pas son twitter des yeux pour avoir l'info 5 minutes avant le stagiaire au fond de la rédaction!!!!). Internet a une façon bien propre et plus insidieuse que la télé d'aliéner son consommateur: on y va sans but précis, alors qu'on aurait mieux à faire, mais il est plus facile de cliquer avec une souris que de se concentrer pour lire un livre.

Autant Maya avait tué Demorand, autant la question Duhamel a du mal à être traitée avec du concret. En partie car le problème avec les éditorialistes n'est pas un problème de "sources journalistiques". Je pense que ces hommes sont ce qu'ils sont grâce à un réseau qui s'est construit émission politique après émission politique, ascenseur renvoyé après ascenseur renvoyé (Eh oui, Maya, Alain Duhamel prend l'ascenseur...), puis de collation mondaine en dîner du siècle, à côtoyer les puissants. Dans ces conditions, forcément qu'un homme de son âge avec son parcours et son carnet d'adresse est cultivé. Mais je ne crois pas que le problème vienne d'un éventuel manque de culture ou même de son égo surdimensionné (cf à ce sujet ce sketche de monsieur Manatane). Le problème est la place que donne notre société à ces éditorialistes (cette place leur est donnée en raison de leur obéissance et de leur servilité aux puissants) qui sont complètement déconnectés de la réalité (et dépourvus de la "common decency" orwellienne qui va avec).

Pour épingler un éditorialiste, il faut mettre en lumière son réseau de relation, ce qui n'est pas chose facile. Pierre Carles avait réussi, de façon très ingénieuse dans Pas vu pas pris, à filmer la mâchoire qui se décrochait du crâne de ses interlocuteurs au moment où il leur demandait, après les avoir fait pavoiser sur la liberté des médias francais, s'ils étaient prêts à diffuser le skud qu'il leur amenait sur les relations entre Mougeotte et Léotard.

Cette émission n'est donc pas aussi démonstrative que la dernière, mais c'est toujours intéressant d'approcher virtuellement Duhamel au quotidien.
Quelle indélicatesse de vous laisser debout oui, n'êtes-vous pas dans le même registre lorsque vous évoquez (sans citer vos sources) l'amitié d'Alain Duhamel et de JM Colombani par votre geste ? décryptage svp !
Alain Duhamel était déjà le journaliste politique préféré des politiques du temps de l'ORTF (pour les plus jeunes c'était dans les années 70/80 l'équivalent de l'agence TASS soviétique); il disait il y a encore une dizaine d'années (en gros) que les politiques étaient des gens honnêtes et que leur but était de travailler pour la France et pas pour eux.

Il n'a pas changé, toujours aussi fourbe, menteur, de mauvaise foi, sauf que maintenant ça se voit mais alors ça se voit !
Ses défauts sont devenus une seconde nature depuis tellement longtemps que je suis pas sur qu'il s'en rende compte.

Et puis laisser la "petite" Maja debout était une forme de mépris.
Si cela avait été moi, même en admettant que je n'ai rien eu à lui dire, je l'aurai fait assoir rien que pour la contempler, elle est si mignonne.
Sur la défensive, un peu, Duhamel, non ? Et un tantinet de mauvaise foi, sur la fin.
Il a l'air relativement arrogant comme personnage.
Merci d'avoir mis en relief la boucle de non information (Duhamel, sa bibliothèque, sa mémoire, Apathie...)
Duhamel, un mythe vivant !?
Attendez, je consulte mon petit Larousse... mygale... myope... mystère... mystificateur... voilà, j'y suis. Mythe : construction de l'esprit qui ne repose pas sur un fond de réalité.
OK, vu sous cet angle, je suis d'accord.
aucune envie de visionner car, selon moi, ce type est imbuvable : incompétent et prétentieux, le pire du pire !
tout mon soutien va à Maya qui se coltine la pire engeance : ceux que les asinautes ont eu l'habitude d'appeler les "journaleux" !
bravo à elle !
C'etait bizarrement extrêmement tendue, et je trouve Maja Neskovic tres polie et efficace.
Fine mouche, Maja.
Je vous savais fine, mais comme il passe comme un imbécile.... Son argument sur le fait que les Néerlandais sont revenus sur la dépénalisation du cannabis. Il est tombé sur moins tendre qu'il ne pensait en tant qu'informée.

Le coup de vous laisser debout, c'est hallucinant. En plus, son côté vieille France peut faire penser qu'il a une certaine délicatesse, mais il est d'une impolitesse.....
Je suis estomaquée. Ce n'est pas ça qui va le faire remonter dans mon estime.
En tout cas, ce court reportage (je ne vais pas en plus me taper le complet, je vais étouffer d'indignation, c'est pas bon pour la santé) donne bien une idée des limites d'Alain Duhamel. Sa secrétaire a un ordinateur, c'est-y-pas-merveilleux...

Quelque chose me dit que vous allez tourner dans ce beau pays qu'on appelle Editocratie, en rond et en rond et en rond, car chacun va se référer aux autres, Et vous allez revenir à Demorand..... Et on va rester dans ce douce contrée, en tout cas pour eux, je n'ose pas dire eux et elles, car à part Okrent et Ney, elles ne sont pas beaucoup, et aucun n'avouera qu'une femme est leur mentor..

Génial votre rubrique. Bravo.
Ce grand spécialiste du cannabis se plante gravement sur l'Espagne car non seulement il n'y a pas eu de retour en arrière mais les Espagnols sont allés encore plus loin en dépénalisant la vente de graines et la culture.
Ce pauvre homme doit confondre avec le rétropédalage qui avait eu lieu en 92 concernant la consommation dans les lieux publics.
Merci pour cette chronique que j'ai trouvé bien sympathique, même sans avoir tiré sur un pétard ;)
Sleepless a raison la chronique prend ses marques : intéressant de voir que Duhamel, pour s'informer (y compris sur des questions anciennes, comme l'histoire de la dette grecque) ne consulte ni Internet ni Factiva ni Europress, et qu'il se base sur ses petites archives personnelles, exhaustives, bien évidemment, m'enfin, vous en doutiez ? comment pourrait-il en être autrement ?

Cela n'a rien à voir mais on prend aussi la mesure de son extrême grossièreté (avais aussi remarqué le coup du siège, quel mufle).
Si cette grossièreté caractérise le personnage à chacune de ses apparitions elle éclate ici dans les grandes largeurs.

Ou peut-être que cela a tout à voir, car à l'auto contentement s'ajoutent une mauvaise foi et une malhonnêteté intellectuelle terribles.
Mention spéciale au fact checking, qui révèle la confusion dissimulée entre info et opinion, entre édito et journalisme.

ps : comme je suis une casse couilles de première je voulais juste dire que dans la forme, comme ça, c'est bien...
Mon Dieu Maya... Grand Dieu ! Comment t'est-ce que c'est-il possible ? Comment pouvez-vous oser emberlificoter ce pauvre Alain avec un tel sourire ? Vas, cruelle, tu emploies décidément de bien trop déloyaux moyens pour parvenir à tes fins... c'est moche. Tu veux que je te dise... c'est moche. Nous rincer papy comme ça en moins d'une demie-plombe, c'est... moche.

Si on voulait avoir (mais qui est étonné) un exemple avéré et même révélé (et par lui-même ce qui serait absolument délicieux si ce n'était pas tellement pathétique) de l'endogamie journalistico-journalistique, on pouvait pas mieux tomber. Bon, il lit Badiou... enfin : il a reçu un livre de Badiou nuance.
"Tiens, les économistes attérés ? Vous avez jeté un coup d'oeil ?
- Mouais, non, bof"....
on verra plus tard. Si Napoléon (au top de la pointe de l'urgence journalistique en ce moment ! Si t'as pas lu les mémoires des 100 jours à 80 ans, t'as raté ta vie) lui en laisse le temps quoi. Et pis D'Ormesson ! Haaaaa, y'a rien qui urge plus pour se forger une opinion sur le monde comme il va que de dévorer le 78e opuscule de Jean d'Ormes................................................................................................................ pardon, je me suis endormi rien qu'en écrivant son nom...

Merci Maya d'être revenue nous voir. C'est un plaisir trop rare. Même si, appliqué aujourd'hui à ce pauvre Alain, c'est presque triste.

AH oui ! Un PS quand même : vous qui êtes journalistes, pouvez-vous enfin, une bonne fois pour toute me dire (ça me turlupine que voulez-vous) : j'en ai plus qu'assez d'entendre fustiger les journalistes qui "ne respectent pas le secret de l'instruction". Je me goure où il n'est écrit nulle part que c'est à eux de respecter ce sacro-saint secret, mais uniquement aux juges, magistrats, policiers, greffiers et autres fonctionnaires ayant lien avec l'affaire ? Parce que dans ce cas-là... MAIS BON DIEU DE BON DIEU ! RENTREZ LEUR DANS LE LARD, aux politichiens de garde qui ne cessent de répéter cette phrase et instillent en permanence l'idée sournoise que les journalistes, par le simple fait qu'il exercent leur métier, commettent un délit ! Parce qu'on l'entend depuis les "affaires" de ces dernières semaines. En permanence ! "Qu'en pensez-vous Monsieur le Ministre ? - Les journalistes ne respectent pas le secret de l'instruction !!!" Le pire, c'est qu'ils répètent "ça" à longueur de plateau devant... devant... des journalistes, qui ne disent rien, qui ne pipent pas mot... (je vous disais bien que ça me turlupine. Hé ben je le prouve !) Mais, si je m'ai trompé, détrompez-moi : vous, journalistes, n'avez aucun serment à prêter stipulant que jamais, ô grand jamais vous ne violerez une femme de chambre ou un secret d'instruction, si ?

Allez, sur ce on déplie la poussette et on va balader le gamin.
Excellente idée de fournir les rushes complets, afin de voir toutes les petites astuces de tournage, la nécessité de tourner des plans de coupe, etc.
La rubrique prend ses marques, merci, il est intéressant de voir comme la plupart de ces éditorialistes semblent aussi sûrs d'eux. Mauvaise foi, avec le mélange entre "opinion, jugement" et "information", ils jouent tous là-dessus. Le problème est que de l'autre côté, chez le récepteur, on peut recevoir comme de l'info ce qui n'en est pas
Quant au manque de politesse...
[quote=Maja]nous avons souhaité savoir...quelles étaient les sources de Duhamel, inamovible éditorialiste poiltique français
:-D
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.