58
Commentaires

USA : "Il y a un lien évident entre austérité et persécution policière des Noirs"

Des policiers blancs qui tirent sur des hommes noirs, souvent désarmés, parfois même sur des enfants : ces vidéos se succèdent à un rythme accéléré. Elles nous arrivent en Europe notamment depuis les émeutes de Ferguson. Elles sont vues des dizaines de millions de fois et pourtant, rien ne change aux pratiques policières américaines. Alors que les images des manifestations pour les droits civiques il y a cinquante ans avaient bousculé l'histoire aux Etats-Unis, pourquoi les vidéos virales d'aujourd'hui restent sans effet ? C'est l'une des questions que nous posons cette semaine à l'historienne Sylvie Laurent, auteure de Martin Luther King, une biographie intellectuelle et politique (Seuil, 2015). Pour éclairer la situation en France, notre second invité est Mathieu Molard, journaliste pour le site StreetPress, qui enquête régulièrement sur des cas de violences policières.

Derniers commentaires

Merci.
J'ai été très touché par l'humanisme de cette historienne.
Un lien illustrant l'inégalité des noirs américains avec un point de vue démographique : il y a beaucoup plus de femmes noires que d'hommes noirs (1.5 millions)
Une très remarquable émission.
il y a des policiers noirs au US, peu, mais il y en a;
j'ai lu Baltimore et je suis en train de lire Mac Bain "87ème district";
ces livres décrivent le quotidien des flics qui ont l'air plutôt respectueux
vis-à-vis des délinquants;

le "blanchiment des flics" est commun aux US et à la France;
c'est pas normal qu'un flic a toujours raison même quand
il tue dans le dos :
pourquoi cela n'évolue-t-il pas ?
et on ne parle pas des petits et grands trafics de certains policiers
américains comme français ...
Émission très intéressante cependant, pour être complet il faudrait savoir si les policier tirent aussi sur des personnes latinos, ou indiennes, ou blanches. Sans que cela ne minimise le sujet évoqué.
Merci pour cette émission utile pour lutter contre le racisme. A commencer par le mien que je surprends parfois à germer ici où là si je n'y prends garde. Cette lutte doit être permanente car c'est une lutte de l'effort contre la facilité et la peur. Quand cet effort est soutenu comme ici par l'intelligence, alors l'espoir peut survenir.
Ca doit être la meilleure emission que j'ai vu depuis des années, et ce n'était pas que les autres n'étaient pas bonnes: celle là est simplement excellente. Les deux invités sont extrèmement éclairants, on leur laisse bien le temps de développer. Celà dit, c'est peut être plus facile quand le sujet est à la fois brulant mais vraiment très mal connu ici.

J'aurais quand même aimé un point de vue policier. Un premier examen des chiffres indiquent que le nombre de policier tués en France est à peu près proportionnel du nombre de policier tués aux USA (alors que le nombre de victimes de policier ne l'est pas). Il semble donc établi que les policiers US ne peuvent serieusement invoquer une mise en danger exceptionnelle pour justifier leur brutalité exceptionnelle.
Sur les récentes vidéos de personnes arrêtées, j'ai écouté une émission (en anglais uniquement) sur une radio de Chicago très intéressante. Elle montre les points de vue du public face à celui d'un policier. Ça ne justifie rien, mais montre la différence de point de vue.

http://m.thisamericanlife.org/radio-archives/episode/547/cops-see-it-differently-part-one
http://m.thisamericanlife.org/radio-archives/episode/548/cops-see-it-differently-part-two

Bonne écoute! Attention, cette émission est très addictive!
Décidément, j'aime bien ces émissions où on donne à chacun le temps de parler, de développer sa pensée.
Bravo pour la qualité de ces émissions d'un bon niveau, ça fait du bien !
Super émission, historienne très brillante, merci asi !
Très bonne émission, avec un bémol : Je n'ai pas compris l'intérêt de nous imposer le visionnage de toute une série de vidéos d'exécutions. Personnellement ça me heurte, et leur contenu informatif me semble limité (aggravé par une absence presque totale de commentaire de la part de Justine et Daniel... heureusement Sylvie Laurent a ensuite bien rebondi). Il aurait suffi, me semble-t-il, de simplement évoquer leur existence. L'internet en est rempli, ceux qui voudront voir des gens se faire buter en direct live, garanti sans trucage, y trouveront facilement leur bonheur sans que vous n'ayez à l'imposer à tous les @sinautes.
Merci pour cette émission.

Et en particulier pour les analyses de madame Sylvie Laurent.
Juste une réaction épidermique. Mr Molard, grand fanfaron devant l'éternel, nous apprend qu'il ne faut pas avoir peur des dealers dans les quartiers, pas de problème vous leur expliquez que vous venez pour cracher sur la police ...et c'est OK vous passez sans problème...Et oui, il fallait y penser! Les dealers, vraiment pas un problème dans les cités!!! vraiment pas source de violences et de dérapages!
La question n'est évidemment pas de cautionner la violence policière, mais présenter les bavures policières comme ayant lieu uniquement dans les cités et sans mentionner une seule fois les conditions de travail de la police dans ces mêmes cités...Un léger problème non?
Sans oublié la loi stand your ground, ou une femme noir qui tire en l'air pour effrayer un ex mari violent a prit 20 ans, et ou plusieurs jeune noir sans arme on été abattu en rue sans condamnation pour le meurtrier blanc .

Trayvon Martin a été le point de depart de tout cette nouvelle revolte je pense

Et pour le coup ca n'a pas d'autre base que le racisme ordinnaire (rien d'economique )
Emission super intéressante,
Juste un petit complément d'info: contrairement à ce que semblent dire les intervenants, il existe bien des vidéos montrant des violences policières en France et de nos jours, vous tapez "Zad du testet violences policières" sur youtube et vous trouverez quelques vidéos amateur en faisant état. Pas de meurtre filmé, mais des coups de matraques à des militants désarmés, jet de grenade en lieu clos, intimidations, bousculades... Les zadistes ont justement voulu documenter ce genre d'évènement.
Bravo à toute l'équipe et aux intervenants !
J'aimerai partager cette émission avec un ami que j'ai déjà inscrit à l'offre d'essai.
J'adorerai pouvoir acheter un numéro pour lui offrir.
Evidemment je pourrais toujours la télécharger et la lui envoyer mais si pour le prix d'un demi-pression je pouvait être en règle avec avec ma conscience je n'hésiterai pas.
Avant tout... Je n'avais voulu voir aucune des vidéos évoquées, et franchement, j'aurais bien voulu continuer à vivre sans les voir (ou en avoir la bande son, parce que je n'ai du coup pas tout regardé). Une enfilade de vidéos de gens qui se font humilier, maltraiter et tuer, franchement, je n'arrive pas, quel que soit le contexte. Assez d'accord avec Sylvie Laurent - le récit des circonstances est par ailleurs plus efficace.

Ceci étant dit, c'était une très bonne émission, avec deux invités très intéressants.

Ce n'est pas une source journalistique à proprement parler, mais le site Cracked a pondu un bon article synthétique sur le sujet récemment : http://www.cracked.com/article_21880_6-reasons-beyond-racism-why-cops-keep-killing-people.html . Les différents éléments abordés sur le plateau y sont, avec aussi un encart sur le problème des armes à feu (les policiers sont plus susceptibles de tirer sur les gens aux Etats-Unis parce que les gens sont potentiellement armés d'armes à feu).

Et, bon sang, j'avais évité Selma parce que je pensais que c'était une baudruche hollywoodienne, mais Sylvie Laurent m'a donné envie de le regarder. C'est vrai que quand on voit cette scène avec une salle remplie d'acteurs noirs qui discutent, sans le moindre acteur blanc, on se dit qu'on est dans quelque chose d'autres que du pur Hollywood à thèse.
Très bonne émission avec 2 invité(e)s très intéressant(e)s.C'est vrai qu'il aurait mieux que l'un.e des deux soit noir.e et l'autre américain.e...


Question:inviterez-vous Todd,suite à son livre?Personnellement,j'apprécierai.
Bonjour,

Je n'en suis qu'à cinquante minutes, mais je viens féliciter l'équipe pour cette émission. Du pur arrêt sur images comme j'aime, sur un sujet complexe et structurant, avec des images (qu'on regarde -ou pas-), de l'analyse sur les images et de l'analyse sur l'analyse ;)
Seul bémol : Je n'ai rien contre le jeune homme de StreetPress (qui n'a pas encore parlé au moment où j'écris ce message), mais quand on a une invitée de cette qualité, cela vaut-il le coup d'avoir d'autres intervenants...?

Merci en tout cas,
Ok, j'ai vu l'émission. Elle est très bien, mais pourquoi donc n'y a t'il aucun racisé sur le plateau? Alors ok y'a une chercheuse et en plus elle dit quelque chose d'assez critique sur l'attitude des libéraux américains qui aiment les images de noirs martyrisés qu'ils peuvent prendre sous leur aile protectrice mais qui n'aiment plus ça dès que les noirs s'organisent et revendiquent des trucs politiques.
En gros elle parle du fait que quand les noirs parlent eux même, politisent et s'organisent, les blancs n'aiment pas, même les progressistes, elle en parle, mais à aucun moment moment vous n'expliquer pourquoi vous même, sur le plateau, reproduisez ce shéma, des libéraux blancs qui s'inquiètent du sort des racisés sans leur donner la parole. Vous savez à quel point c'est décisif la composition d'un plateau, c'est une question que vous vous posez, à chaque fois. Sylvie Laurent parle même de ce racisme systémique, c'est peut être celui là qui agit encore quand vous décidez que cette question est sans importance, que vous êtes légitimes pour parler de ce sujet entre vous.
Alors ok, le sujet c'était les images... m'enfin quand même... Quatres blancs qui parlent de ça entre eux, je sais pas, ça m'a choqué, et je pense que je ne serais pas le seul.
J'ai traversé tout Baltimore à pieds l'année dernière parceque mon bus était HS. Je ne connaissais pas la ville alors j'ai demandé à un jeune homme noir qui passait par là de m'indiquer le chemin. On a fait route ensembles pendant une quarrantaine de minutes. En traversant la ville défoncée mais qui avait aussi clairement du chien et du charme, j'ai du croiser max 2 blancs en tout et pour tout, mon guide ne cessait de me répéter qu'il ne fallait pas que je m'inquiète parcequ'il ne me ferait pas de mal.

Et moi je ne comprenais pas pourquoi il avait sursauté quand je lui avais adressé la parole et pourquoi il se justifiait sans cesse, et pourquoi il n'avait pas mis les pieds depuis 10 ans dans la rue centrale dans laquelle je me rendais alors qu'il en avait 17.
Ben en arrivant j'ai compris ... cette rue la était toute blanche elle, et des gardes tenaient toutes les portes des immeubles. J'avais vu plus de Baltimore que la personne chez qui je me rendais qui y vivait depuis un an.

La fracture sociale, raciale (et j'en passe) dont les medias parlent en ce moment au sujet de Baltimore, elle est ...inimaginable depuis la France si l'on ne l'a pas vue. Je ne peux plus oublier cette ville et les discussions au hasard des rues lors de cette semaine. Le traitement de CNN et de Fox news est d'une violence inouie vis à vis de cette situation intenable, dans laquelle la porte de sortie des quartiers pauvres est vraiment toute toute toute petite.
Excellente émission, invités qui connaissent très bien leur sujet, qui posent et à qui on pose les bonnes questions et y répondent avec clarté !!!

Mais franchement, à écouter Sylvie Laurent, difficile de ne pas trouver cela révoltant. Je m'étonne que les noirs américains ne mettent pas tout à feu et à sang.
Et en France, même si les proportions sont moindres, et de toutes façons, il y a moins de criminalité générale, c'est assez préoccupant.
On peut intégrer une petite caméra aux uniformes des policiers, non? C'est d'actualité. Pas de surveillance généralisée, non non, on pourrait juste les faire activer discrètement par une commission indépendante en cas de suspicion sur un comportement. J'exagère?
Aaaah Justine... Justine...
Pas encore eu le temps de regarder l'émission mais écrire : "Oui, si Obama le voulait vraiment, il pourrait changer le visage de cette police qui tire sur tout ce qui bouge." est méconnaître totalement le système américain: fédéralisme, police des États, polices locales, shérifs élus, maires responsables de la police etc.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.