21
Commentaires

Une saison jaune, bilan

Commentaires préférés des abonnés

Si j'ai bien lu c'est un bénéfice de 1732€ et non une perte, non ?

Votre renonciation à participer au festival pour les raisons invoquées est tout à votre honneur cher DS. Bravo pour cet engagement !

Cher Daniel,
Vous êtes bien pessimiste (ou c'est moi qui lis mal) mais votre perte de 1730 € est en fait un bénéfice !!
Longue vie à ASI et à la presse libre et indépendante.


Derniers commentaires

Je n'ai toujours pas accès aux comptes. Suis-je le seul ?

Bloqué par une stratégie de sécurité de contenu

Une erreur est survenue pendant une connexion à fr.scribd.com.

Firefox a empêché le chargement de cette page de cette manière car sa stratégie de sécurité de contenu ne le permet pas.



No comment...

Oui c'est bien un bénéfice comptable et non une perte de 1732€. Autant ASI est bon dans les investigations journalistiques autant il y a matière à s'améliorer dans la lecture financière des documents comptables. La seule interprétation de la santé d'une organisation sur son bénéfice ou perte est une belle erreure !!! Et encore heureux que l'on ne se limite pas à ce seul agrégat que l'on peut faire diminuer ou augmenter facilement en fin d'année avec quelques manipulations comptables (j'ai trop de bénéfices prévues je veux pas payer d'impôts je fais une fausse dépense à savoir une provision car mon toit va peut être s'écrouler car il a y a eu be1ucoup. Sauf qu'il s'agit ici d'une dépense virtuelle j'ai juste mis de côté de l'argent au cas où ! Que l'on peut récuperer plus tard !). Ici après une rapide lecture de vos comptes on peut voir que vos dotations aux amortissement augmentent. Or il s'agit d'une charge non dzcaissable "virtuelle" liée probablement à vos investissements du site. Donc en gros juste pour dire que réduire la santé financière de ASI au seul résultat comptable est une vraie erreure. La capacité d'autofinancement elle est beaucoup plus parlante ! Je vais m'arrêter la sur la comptabilité. 

Mais juste dire que je continuerai à vous  lire et suivre car vos articles et émissions sont au top ! Et regrette que vous ne soyez pas de la conférence au monde. Ça me rappelle une de vos émissions avec Thomas porcher qui indiquait qu'il continuerait à aller débattre à bfm ou ailleurs car il faut amener ses idées partout.

Presque 50 K€ d'écart entre l'exercice N et le N-1. Tout ça à cause d'un nouveau site web. Bigre ! Qui vous l'a fait ce site ? Sophia Chikirou ? Allez, je blague... Bravo à vous et merci pour votre travail.

Thème de cette année, à partir du 19 juillet : le peuple.(...)Le peuple politique, le peuple social. Ce sera l'occasion d'évoquer le populisme, bien entendu.(...)



D'un double post-pulisme


 Annonce bienvenue. Même s'il faut craindre que vous n'alliez pécher par dogmatisme obsolète. Dogmatisme car, ainsi que l'auront attesté, par fanatisme puis apostasie, les déjà anciens derniers mao-tenants de cette religion (dont jusqu'à BHL fit partie!), le peuple n'aura, de 89 à aujourd'hui, jamais été que le nom de remplacement du Dieu des philosophes et des savants. Ainsi les mao-tenants se réclamèrent-ils de la Cause du peuple, copiant aussi involontairement qu'injustement Leibniz qui, lui fidèlement, soutint la cause de Dieu (voir notamment la pièce jointe dès leur deuxième édition à  ses Essais de Théodicée).


C'est qu'à l'opposé de tout dogmatisme, Leibniz proposa une démonstration de l'objet de sa cause expressément fondée (comme en tout domaine de choix il se doit) sur le postulat de sa possibilité. Dieu n'y est pas ce nom indéfini où l'ignorance paresseusement, peureusement et donc violemment se réfugie (asylum ignorantiae), mais ce dont voici la leibnizienne définition: l'Être qui doit exister parce qu'il est possible. 


Rousseau qui, lui, dans Du Contrat social fixa notre vocabulaire politique définit le peuple comme le collectif des associés à ce contrat, lesquels doivent en adopter la religion civile expressément fondée théologiquement: ce dont Robespierre paya l'acte de foi. De sorte que la République est d'ici depuis faussement établie sur le postulat d' un "peuple" dont l'ordonnance est déniée à l'ordre de la divinité. Post-pulisme donc, notre ersatz de religion.


Laquelle fausse religion, comme toutes ses semblables, nourrit son mortel venin en son sein. Car le postulat apparaît désormais auto-dépassé. Car sous cette trompeuse appellation, chacun sait qu'il n'y a (n'y eut, n'y aura) de peuple qu'en factions (sectes, partis, associations) non point même divisé, mais diversement (dont démocratiquement) remplacé sous l'hégémonie-domination de la plus économiquement et organisationnellement habile de ses factions. 


Désespérer du "peuple" donc et se confier à la seule charité.

Toujours fâché avec l'annexe, en publiant les comptes. Les limites de la transparence ?


Un petit résultat positif de 1 732 €, mais avec une production d'immo de 190 216 € (qu'on retrouve dans les immo incorporelles).


La transformation du site, une valeur d'actif génératrice de flux financiers ?? L'avenir le dira, le présent le contredit.

Je serais bien embêté d'être votre commissaire aux comptes.

Merci pour cette information, longue vie à @si!

Et au bout du compte, combien le nouveau site vous a coûté d'abonnés? Car il est tellement monstrueusement lent qu'il faut vraiment être motivé pour venir lire vos contenus.

pas franchement choqué que lemonde passe outre ces 3 journalistes , a la limite ils auraient pu inviter glantz dont j'aime beaucoup les images  mais il a vraiment du boulot a faire question maturité et expression (vraiment pas convaincu par sa prestation lors de votre conference de presse a distance) .  Les inviter pour le symbole de lutte contre les violences policières ? pas convaincu et pas franchement solidaire sur ce coup.

Ont ils invite reporterre , labas, lemonde diplo, mediapart , lemedia et tous les purs players du web  ? si ca n'est pas le cas alors la oui il y a vraiment matière a faire une indignation matinale.


Vous auriez du y aller, l'entre soit parisien vous baignez dedans a l’année alors un peu plus ou un peu moins ca ne me semble pas faire vraiment une difference , vous avez juste perdu une occasion de vous exprimer et une chance certes infinitésimale d'ouvrir les yeux a vos confreres.


je trouve toujours un peu schizophrène pour un journal qui se veut green et semble t 'il en faveur de la décroissance de se desoler de n'avoir fait plus benefice, meme si je vous l'accorde  benefice et valeur ajoutée ne sont pas synonymes. Niveau écologie le site web reste une veritable usine a gaz , bouffeuse de cycle CPU (sur nos ordinateurs pour le front end sur vos serveurs pour le backend) dont l'empreinte carbone n'a pas du franchement baisser. 


Je vous souhaite une année 2020 a l’équilibre en carbone et en augmentation pour le  numéraire (histoire de faire un peu profiter les salaries) . Si il faut remettre la main a la poche on le fera comme d'hab car ce site reste remarquable.

Daniel,


Vous réussissez la prouesse de ne pas devenir reac en vieillissant, ni trop aigri, ni trop pessimiste, sans tomber dans l'excès inverse (la béatitude technophile en mode « après moi le déluge »)  et rien que pour ça je vous admire.

Bonjour


A quoi correspondent les 51 k€ de subvention d'exploitation ?

Est-ce le produit correspondant à l'appel aux dons dont vous faites mention ?


Cdt.


En tous les cas chapeau ! 

Cher Daniel,
Vous êtes bien pessimiste (ou c'est moi qui lis mal) mais votre perte de 1730 € est en fait un bénéfice !!
Longue vie à ASI et à la presse libre et indépendante.


Votre renonciation à participer au festival pour les raisons invoquées est tout à votre honneur cher DS. Bravo pour cet engagement !

Si j'ai bien lu c'est un bénéfice de 1732€ et non une perte, non ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.