26
Commentaires

Une muselière pour les députés ?

Ah le joli duo ! L'ancien ministre Jean Glavany, et la journaliste Anne Sinclair se sont émus.

Derniers commentaires

DS affirme en fin de chronique : " La rebellion Sinclair-Glavany est d'autant plus drôle, que Anne Sinclair dirige par ailleurs un site du groupe Le Monde, le Huffington Post, qui a reproduit les tweets en question, entre autres attrape-audience, démultipliant donc leur écho. Elle devrait donc d'urgence en débattre avec elle-même. "

Mes questions à DS sur le fonctionnement des médias :
- Est-ce qu'un rédacteur en chef est concrètement en mesure de connaître exactement le contenu de tout ce qui est pubblié dans le journal ( l'émission - le site - etc...) qu'il dirige ?

- Est-ce que le rédacteur en chef doit tout assumer ?
Allons y gaiement, continuons à attaquer de grandes journalistes comme Anne Sinclair dont le grand professionnalisme et l'éthique sont reconnus de tous.

Elle a participé à la construction d'une grande chaîne de télévision,leader en Europe, encore aujourd'hui, n'en déplaise aux Cassandre qui se gaussent sur ce forum, en animant une émission politique, où elle poussait dans leurs retranchements, les hommes politiques les plus retors avec des questions plus que pertinentes.

De plus , elle portait de mangifiques pulls angora de très bon goût, la plupart du temps assortis à ses yeux magnifiques, les yeux d'une femme qui a su soutenir l'un de nos plus grands économistes victime du lobby du petit personnel de surface et des travailleuses du sexe peu reconnaissantes pour un homme qui savait les respecter tout en leur permettant de découvrir de nouveaux horizons outre-atlantique.

Anne Sinclair anime aujourd'hui avec rigueur un site d'information indépendant lié à un grand journal du soir, journal qui a su entamer un virage sur le plan doctrinal intéressant.

Ses analyses délivrées sur le plateau du grand journal sont toujours à l'image de celles d'autres grandes journalistes intègres comme catherine nay, Arlette Chabod et Christine Ockrent, elles nous manquent d'ailleurs beaucoup à l'heure actuelle.

Quant à Jean Glavany, il représente la gauche responsable, celle qui gère le pays comme un bon père de famille ,un homme fidèle en amitié avec de très beaux sourcils, et les sourcils font l'honnête homme souvenons-nous d'Emmanuel Chain.
L'indignée sur louboutin sur canal et ailleurs pour nous faire part de ses mouilleries intellectuelles

+ le jamais condamné mais qui a quand même fait raquer la précédente pour que sa méthode de séduction ne tombe pas dans le domaine public, pérorant des banalités économiques devant des ignares

Tout ça sent le remontage du tandem pour tentative de l'ascension de la route menant à l'Elysée.

Le jour où ça arrive, je fous le camp en Patagonie.
tout à fait d'accord : c'est devant la justice qu'il doit s'expliquer, pas devant ses copains
Le problème vient plutôt des parlementaires qui se prennent pour Tintin ou Colombo.

Une enquête parlementaire n'est pas une instruction judiciaire.

Elle vise soit à dégager des responsabilités politiques soit à pointer des manques législatifs.

Le reste, c'est le travail de la Justice.

Vive la publicité des débats, évidemment, c'est une garantie démocratique.

Toute médaille a son revers, certains font leur publicité.
Du temps de Mitterrand, les conversations téléphoniques étaient écoutées par l'Elysée. Aujourd'hui, nos mails sont lus par les robots du NSA. C'est le progrès !

Jean-Edern, reviens !
Bonjour
Comme j'en ai déjà parlé par ailleurs, et je ne suis pas d'accord avec Daniel sur ce point, ce qui est tout aussi affligeant ce sont les dépositions des hauts fonctionnaires membres des cabinets du ministère de l'économie et de la présidence.
Ils ne travaillent pas pour le bien du pays mais pour protéger celui (ou celle) qui les a nommé.
Madame Sinclair s'indigne !!!! A qui destine-t-elle ses indignations ? Qui accorde encore quelque crédit à ce que dit Madame Sinclair ? Ces gens n'ont vraiment aucune décence.
Tout ça est une belle mascarade. Qu'attendait-on d'une telle audition ? Cahuzac est un menteur, un tricheur, un ariviste cupide (je ne le résume cependant pas à ça, il a sans doute des qualités). Tricher pour lui fait parti du jeu, il parait évident que le champ de sa morale ne recouvre pas tous ces domaines. Mais comme souvent, on attend cette espèce de mauvais scénario hollywoodien ou le méchant de l'histoire se repent publiquement de tous ses crimes et les regrète. Aboutissement ultime de la nécessité de justice, le crime doit être réparé, et le criminel converti en honnête homme qui portera à perpetuité le poids du regret.
Qu'attendais-t-on de cette audition ? Que non seulement Cahuzac soit ce nouvel homme, et que dans un acte d'humilité rarissime, il confesse tout en direct devant tous les français ? La belle mascarade.

Quand à Saint-Clair, elle personifie l'opinion de la classe dirigeante qui considère que dans un monde bien ordonné, l'élite préside au destinées du peuple (bien sûr pour son bien), et qu'impliquer le peuple dans les rouages et les intrigues de palais, c'est déja de la décadence.
[quote=Daniel Schneidermann](tiens, lisez donc le script de la conversation du communicant Stéphane Fouks avec Fabrice Arfi, de Mediapart)

On ne saurait trop en effet recommander la lecture de ce script où le plus intime: le plus instructif sur le déclenchement de l'affaire Cahuzac, étonnamment nous est ... plus que suggéré.
J'ai d'abord regardé DSK invité par le Sénat pour une leçon de liberalisme, qu'attendre d'autre d'un ancien patron du FMI, par ailleurs mis en examen avec Dodo la saumure pour proxenetisme..., et dans la foulée Cahuzac se foutre ouvertement de la gueule de ceux qui osaient lui poser quelques petites questions vraiment pas bien méchantes et je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement entre ces deux prétendus socialistes. Ils avaient besoin d'un parti pour faire carrière et fortune, ils l'ont trouvé aisément, le parti socialiste n'ayant plus de socialiste que le nom, pour satisfaire un ego démesuré, tous les deux d'une extrême arrogance, méprisants, sûrs que leur supériorité naturelle... les protégerait de tout, qu'ils pouvaient tout se permettre, que personne n'irait fouiller dans leurs turpitudes. Et ça c'est tellement normal comme comportement pour des gens comme Glavany ou ASC qu'ils ne peuvent que s'offusquer que certains osent le dénoncer timidement. C'est dramatique et drôle en même temps.
Quand le mensonge se pare de tant de courtoisie de bon ton et d'élégance, il est salubre qu'un petit tweet irrévérencieux (à peine) nous délivre.
On relève le charme indéniable du fait que la leçon soit donnée par une Madame, dont la dignité affichée est proche de celle qu'on arbore quand notre coude vient de rater la table, c'est-à-dire une dignité qui compte sur la charité des autres à ne pas se moquer.
Il ne vont pas le lâcher leur petit Cahuzac. À se demander ce qui va s'écrouler avec lui..
Moi j'ai regardé cette séquence comme un petit numéro de duettistes. Des comédiens... rien d'autre. Un texte légèrement improvisé, d'une extrême mauvaise foi, et une indécence... une indécence !!!!
Pauvres gens ! Il faut leur pardonner... ils ne savent pas ce qu'ils disent ;o))
Clojésus ;o)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.