174
Commentaires

Un piège redoutable

...et la première question de ce matin, c'est: "faut-il parler du dérapage de Marine Le Pen ?"

Derniers commentaires

Tiens, à propos de dérapage, de piège, etc.
L'excellent Fontenelle fait remarquer qu'il existe encore des [s]larbins[/s] journalistes pour oser poser certaines questions à certain ministre...
C'est l'émission de cette semaine qui a fait crouic...crouic..crouic... :o)
Ah, oui, elle est scandaleuse cette Marine Le Pen...

...Et surtout bien utile.

Viens de lire ça, peux pas dire que cela me surprenne ; mais j'enrage quand même.
Bonjour !
Je n'arrive pas à trouver où proposer une émission à Daniel Schneidermann, alors je profite de la place de ce commentaire :

N'est-il pas possible d'étudier les stratégies de communication des différents partis politiques ?
En effet dans certaines émissions , des plus minutées (Grand journal Canal +) aux plus zen (Ce soir ou jamais France3), l'attitude des intervieweurs (je n'ai pas dit "journalistes") et leur plus ou moins grande facilité à diriger la conversation dépend de la façon de répondre de l'interviewé. Et en ce domaine les UMP (Dati, Raoult, Copé, Yade, Bertrand,..) qui connaissent parfaitement les ficelles pour éluder une réponse ou remplir un moment de futilités (ne sont-ils pas préparés ? par qui ? comment ? pourriez-vous nous l'apprendre ?) semblent bien plus efficaces que certains PS qui paraissent impréparés (est-ce vrai ? ).
Mélenchon et Besancenot semblent tranquilles face à une caméra, relativement vrais... sont-ils préparés ?
Y a-t-il des "écoles" de communication pour hommes politiques ? Dans tous les partis ?

Une autre émission m'intéresserait, plutôt une "ligne jaune", pour étudier les connivences vraies ou fausses entre intervieweurs et hommes politiques, ainsi que la neutralité vraie ou fausse du questionneur. Par exemple Yves Calvi, quand il avait moins de notoriété, semblait plus direct, et avec tous ses interlocuteurs. A présent, il a repris le langage approximatif de Chabot et l'impréparation de ses émissions (incapacité à contredire un interviewé, même s'il dit une "connerie" énorme...).
Les invités de Canal+ ne bénéficient pas me semble-t-il du même accueil, ni de la même chaleur ou agressivité . (Hollande, Lagarde, Yade, Balladur et d'autres peuvent s'exprimer sans être coupés, ce qui ne semble pas être le cas de Royal, Peillon, et d'autres). A quoi est-ce du ?
Y a-t-il "usure" du journaliste ou de l'intervieweur après un certain nombre d'émissions ? Par exemple, Frédéric Taddéi semble, en cette fin d'année, moins performant qu'avant ... Comme Calvi à C dans l'air, n'est plus du tout aussi convaincant que Thierry Guerrier ...
Effet de la notoriété ? Usure ? Routine ?

N'y a-t-il pas des "abonnés" ? des bons clients que l'intervieweur aime bien avoir sur son plateau ?

Etes-vous dans les cas que je cite ? Si non, pourquoi ? Est-ce votre format et votre canal de diffusion qui vous le permet ?
Un medium classique ne peut-il perdurer en étant rigoureux ?

Je serais très intéressé par une réponse écrite, à défaut de déclencher les émissions proposées .

Merci d'avance, et bravo pour votre travail !
Adrien Pittion-Rossillon
crouiiiiic à un moment crouiiic devient casse pied crouiii frwwt essayer badabada badabada badabada décrypter chronique, voici d'abord quelques messages personnels, crouiiic Marine le pen ici Londres, crouiiiiic les sanglots longs des violons de l'automne, crouiiiic, buzz mediatique, digne héritière de son père crouiiiic "c'est le coeur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cesser le combat", crouiiiic, radio Paris ment radio paris ment, crouiiiiic
Le prochain bouquin : "Crouic..." bientôt en vente sur le site ?
Pendant qu'on blablate sur les conneries de La Pen, le pouvoir nous prépare une surprise......

Dans le silence assourdissant des médias.
Plus on parlera d'elle ou du front national, plus on risquera de se retrouver comme en 2002. Un face à face ump/fn. Alors, arrêtons d'en parler. Je préfèrerai un face front de gauche/ps/écolo. La campagne présidentielle est déjà commencée : sécurité à tout va, toutes les titres à la une, ne parlent que des morts tragiques, assassinats...
moi, la marine, elle me fout la trouille. elle dérape pas plus que son père avec son détail de l'histoire : elle fait l'événement. qu'on en parle en bien ou en mal pourvu qu'on en parle. that's the stratégie. le coup de drucker (et à part ça, je trouve tout à fait normal que ruquier et lui ne l'invitent pas, ils sont "maîtres" de leurs invités), c'est encore une manière d'en parler. on n'en parlerait pas du tout, de la marine, ce serait encore une manière d'en parler - elle nous le ferait assez savoir.
du coup, quelque part, je trouve un peu dommage que daniel, au lieu d'en parler sans en parler comme il l'a fait (et même si c'est plutôt drôle et donc désarmant) ne nous livre pas, juste pour le plaisir douteux d'en vérifier l'insondable horreur, un petit résumé du programme du fn. en fait, à chaque sortie de la marine, les médias, au lieu de gloser sur un soi-disant dérapage, devrait publier le programme du fn. je suppose (ou tout au moins j'espère) que ça aurait un effet douche glacée sur les hésitants qui aiment un tout petit peu sans oser le dire la gouaille de cette bête de scène.

et avant tout, se rappeler une grande chose de la stratégie militaire : ne jamais sous-estimer l'adversaire...
Bonjour
pour ma part, ma position est claire et je ne me ferai pas "piéger" par les provocateurs. Je ne crois pas en Dieu, et les démonstrations publiques de ferveur religieuse me dérangent. Mais je suis bien conscient que ma (non) croyance est très minoritaire dans un monde largement dominé par la superstition. Il me faut donc bien admettre qu'on ne peut pas interdire les religions, mais les encadrer dans les limites fixées par la laïcité.

je considère que la religion doit appartenir au domaine privé, et non public (ce qui est le fondement du principe de la laïcité). Si on tolère les manifestations publiques des chrétiens (comme les processions en faveur de la "vierge"), il faut tolérer aussi celles des musulmans. Si on veut interdire celles des musulmans, alors il faut interdire aussi celles des chrétiens.

Critiquer une seule religion sans y inclure les autres est une manipulation perverse, c'est sous-entendre qu'il y aurait de bonnes et de mauvaises croyances.
Mais je suis bien conscient que ma (non) croyance est très minoritaire
C'est de l'humour, çà ?

Critiquer une seule religion sans y inclure les autres est une manipulation perverse, c'est sous-entendre qu'il y aurait de bonnes et de mauvaises croyances
Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une question religieuse pour finir.
Il me semble que les réflexes de tolérance pour les croix, les voiles des soeurs, les cols romains des prêtres et autres symboles chrétiens soient le résultat d'une longue accoutumance culturelle.
L'Eglise a rempli tout au long du XIX ème siècle en particulier un important travail social, et l'empreinte de tradition colore encore de nombreuses familles pourtant pas croyantes du tout.
(Y a qu'à voir les fêtes culturelles - même si devenues radicalement consuméristes - et leur concordance avec le calendrier liturgique. D'où, sans doute, une tolérance populaire contemporaine. Par exemple, çà nous rappelle nos grands-mères qui nous faisaient des crêpes à la Chandeleur ou qui mettaient de l'eau sur l'appui de fenêtre la nuit de Noël.)

Il existe encore des processions, dans votre coin ?
Ecrivez-vous du Mexique ?
Je ne comprends pas pourquoi vous pensez que l'athéisme ne serait pas minoritaire dans le monde. L'athéisme représenterait 15 % de la population mondiale selon ce site web.

Qu'il y ait une "accoutumance culturelle" ne rentre pas en ligne de compte avec mon propos. Je parle du principe de laïcité qui met toutes les croyances au même plan.

Soit on autorise les exhibitions religieuses pour tous les cultes, soit on les interdit pour tous. C'est ça le principe de la laïcité.

Enfin, puisque vous ne connaissez pas votre pays, voici quelques exemples :

Chartres
http://www.youtube.com/watch?v=1nMom6zXrfQ&feature=player_embedded
Albertville
http://www.youtube.com/watch?v=v_WfyAQf-dg
Paris
http://www.youtube.com/watch?v=yGfLqQia6LA
Marseille
http://www.youtube.com/watch?v=QudfOOiQenI
Lyon
http://www.youtube.com/watch?v=hzMml55bo9g
Poggiolo (Corse)
http://www.youtube.com/watch?v=B2Ll6K33J_s
Amiens
http://video.google.com/videoplay?docid=-1943056107946843160#
Lille
http://www.youtube.com/watch?v=Vacoeu3SKnA
bien sûr, Lourdes
http://www.youtube.com/watch?v=Glzok6ZcNiU
… et pour finir, chez moi, en camargue
http://www.youtube.com/watch?v=kQM2bx1fQ0I
puisque vous ne connaissez pas votre pays
Euh, merci Monsieur le Professeur, mais....je ne suis pas française. (Belgique, Province de Liège). Et je continue à ressentir l'impression tenace que les processions (par exemple) n'expriment pas/plus de ferveur religieuse, mais plutôt l'attachement à des traditions populaires. Au mieux de vagues superstitions, et encore.

Il me semble toutefois que vous faussez votre raisonnement en vous situant à la fois
- dans des statistiques à dimension mondiale
et
- dans l'évidence de l'affirmation du principe de laïcité (qui m'avait imprudemment fait interpréter votre propos sur le mode "européano-centré", voire "franco-centré". Car comme nous savons, même les projets du Dalaï Lama pour le Tibet n'entrent pas dans cette approche d'organisation politique)

Soit.
Je note que vous êtes Camarguais, j'ai donc des raisons personnelles et tout à fait arbitraires de vous trouver sympathique.
(Où çà, en Camargue ? )

Et merci pour le petit florilège...
Je suis Arlésien !

Il se trouve que je suis un athée militant, et conformément à ce que suggère le professeur Richard Dawkins, quand il a lancé la "Out Campaign" pour encourager les athées du monde entier à déclarer leur non-croyance publiquement, je ne manque pas d'afficher mes convictions sans honte.
Dawkins entend montrer que la foi religieuse est un délire, au sens où elle est une fausse croyance qui persiste malgré la prévalence de fortes et convaincantes données qui la contredisent. Dawkins voit les religions comme une menace qui détruit la science, encourage le fanatisme, l'intolérance, et influence la société de diverses négatives manières.
Comme lui je ne considère pas les croyants comme des gens mauvais, mais comme des victimes d'un endoctrinement culturel.

Comme les croyants sont fiers de montrer leur dévotion publiquement (les films ci-dessus sont assez clairs, mais je pourrais aussi ajouter celui-ci, dans votre Belgique natale), je ne perds pas une occasion d'affirmer ma non croyance, histoire de ne pas laisser les superstitieux occuper le terrain, quitte à choquer et à provoquer. Je suis toujours content de voir les croyants me cracher leur haine au visage, j'ai tout un stock d'arguments à leur opposer.

Bien entendu, je fais une grande distinction entre l'état d'esprit mystique individuel, que je respecte, et l'organisation religieuse que je trouve dangereuse et archaïque.

Voilà pourquoi je considère que ce que dit Marine Le Pen est stupide. Soit on combat toutes les religions, soit on les accepte toutes.

Voilà donc ce que je pense, et je ne vois pas pourquoi mes idées vaudraient moins que celles des croyants, ni pourquoi je devrais les cacher.
Je suis Arlésien !
Touché(e).
En vrac : le choc de la peinture de Velickocic au détour de l'escalier de la fondation Van Gogh, le petit village de Gageron - où je connais un chien qu'on ne peut laisser dehors à certains moments de l'année tellement les moustiques sont meurtriers - , St-Trophime (et le charmant petit hôtel du même nom), la réserve naturelle, le pont de Trinquetaille, ... .
Arles joliment filmée dans "La lectrice" que j'ai quelquefois regardé juste pour les décors...:-) (parce que, vraiment, la voix de Miou Miou m'insupporte...)
Dès que j'en ai fini avec mes corrections (enfin...çà, c'est la version courageuse et optimiste...), je vais faire un tour sur votre blog : j'ai rapidement ouvert les liens proposés, il se pourrait que nous ayons quelques centres d'intérêts communs.
(Je me disais bien que "le jour et la nuit" ne renvoyait pas au film de BHL ...:-) )

J'interprète votre commentaire centré sur Dawkins comme situant - comme souvent - la religion et la science en face à face, en adversaires.
Je n'ai pas le temps pour l'instant, mais, même si j'ai déjà participé précédemment à des files de discussions sur cette thématique. je me laisserais bien aller à papoter deux minutes à ce sujet.
Pour faire court, selon moi, les langages scientifique, religieux et philosophique ne s'opposent pas, mais se déploient sur des registres différents et potentiellement complémentaires.
Malgré certains arguments intéressants qui m'ont été proposés, je prétends que l'athée est aussi, à sa manière, un croyant.
Il croit que Dieu n'existe pas. Quand le croyant croit que Dieu existe. Mais ni l'un ni l'autre ne peuvent le démontrer.
Dans les deux cas, on se situe dans un registre de croyance, donc de foi.
(Toute la différence entre un préjugé, une opinion, une conviction, un savoir)

Mais surtout, il me semble qu'une affirmation comme celle-ci: "Comme les croyants sont fiers de montrer leur dévotion publiquement " est complètement dépassée, j'ai même plutôt la sensation que la dynamique s'est inversée, et que ce sont les croyants engagés qui deviennent une sorte d'espèce en voie de disparition. (Chez "nous", bien sûr...)
A votre disposition… ;-)
Pour les croyants, j'ai vécu 10 ans aux Maroc, et des croyants fiers de l'être j'en connais trop. Vous n'avez qu'à regarder les commentaires de mon dernier billet…
perso je ne vis pas au Mexique, mais chez moi il y a des processions.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame-des-Flots_(Pas-de-Calais)
ou alors dans le pas-de-calais, c'est encore le moyen-age ?
Ben moi, je n'en ai pas entendu parler depuis longtemps, en dehors des grandes traditions folkloriques prétextes à de grands rassemblements populaires - ex. Le 15 août, à Liège, fiesta pendant laquelle les participants ne sont très évidemment pas dans une démarche de ferveur religieuse ! -
Mais je pourrais faire le lien historique avec Marie, qui sans doute était au Moyen Âge le vrai moteur de ces rassemblements... Aujourd'hui, elle est juste un prétexte, de plus en plus païen me semble-t-il.

@evalace : à partir de votre observation (ou expérience) personnelle, qualifieriez-vous ces processions de manifestations religieuses ?
(les motivations des présents est-elle l'expression d'une foi chrétienne, les participants y voient-ils une marche vers le ciel ?)
je crois que le débat ne se situe pas là ! peu importe la ferveur des participants, c'est une manifestation religieuse !
en quoi aujourd'hui il est culturellement acceptable qu'en France pays dit laïc, certaine manifestation religieuse soit toléré et d'autre non ?
je ne suis d'aucune confession religieuse, je devrais m'en foutre, mais j'aime vivre dans un pays où on ne pratique pas le 2 point, 2 mesures.
Ex: il est normal de servir du poisson le vendredi dans les cantines des écoles publiques, il serait donc tout aussi logique qu'on y trouve de la viande halal, ou des plats pour végétariens.

Je trouve que l'argument de notre héritage judéo-chrétiens( culturellement), est facile pour justifié certains écarts à la laïcité.
Je trouve que l'argument de notre héritage judéo-chrétiens( culturellement), est facile pour justifié certains écarts à la laïcité

En ce qui me concerne, je ne tente pas de justifier, je suis dans une posture d'observation et j'essaie de comprendre, c'est tout. De la manière la plus dépassionnée possible.

Si vous vous intéressez aux mentalités contemporaines - plus ou moins teintées de christianisme - , vous pouvez difficilement, me semble-t-il, faire l'économie de toute l'histoire qui a progressivement constitué les sociétés contemporaines.
Pas honnête de faire semblant que la France - puisque c'est le sujet - est d'essence laïque par nature et par origine.
(Toute l'histoire de vos Capétiens s'articule sur la progressive "évidence" du droit divin, et la Révolution française n'est pas si vieille en regard des siècles qui la précèdent. Même si les Anglais vous contestent la primeur des grandes et nobles idées qui, depuis, éclairent le monde :-) )
peu importe la ferveur des participants, c'est une manifestation religieuse !
Tiens, en période de Noël, allez-vous faire la chasse à toutes les crèches qui polluent l'espace public ?
Le père Noël est d'inspiration païenne, recyclé par coca cola au XXe siècle. Quand au 25 decembre, il a été recyclé par les chrétiens pour coller au culte païen ancestral du solstice d'hiver. Rien de sacré là dedans, juste du pragmatisme prosélyte.

Ensuite vous posez mal le problème. La question n'est pas d'interdire les cultes, mais de traiter tous les cultes au même niveau. Donc si on tolère les processions chrétiennes, les crèches et toutes ces bêtises pour les petits enfants, pourquoi s'offusquer de voir des musulmans prier dans la rue ? En réalité, c'est bien du racisme anti-arabe.

Pour être honnête, il faut reconnaitre que ces imbéciles de la rue Myrha sont certainement des salauds d'intégristes. Mais si on décide d'interdire les intégristes musulmans, il faut aussi interdire les intégristes catholiques, juifs etc. Pour ma part, je suis pour virer tous ces cons de l'espace public, mais c'est un point de vue personnel qui ne colle sûrement pas avec la majorité des gens qui trouve très bien d'être religieux, avec cet angélisme imbécile de bien-pensant (mais j'ai l'habitude d'être dans la minorité d'opposition…).

Ensuite, ne venez pas donner des leçons d'histoire de France, on pourrait vous donner des leçons d'histoire sur la Belgique, un pays tout à fait artificiel bien plus récent que la France républicaine, qui ne doit son existence qu'à la volonté de ses puissants voisins ;-)
(excusez moi d'être odieux, mais c'est vous qui avez commencé)
Hu hu, , le perroquet !
La "Belgique" a, dans les années qui ont suivi 1815, donné pas mal de fil à retordre aux grandes puissances qui s'étaient si bien partagé l'Europe après la défaite de Napoléon. Elle a adopté le rôle du sale gosse remuant qui ne se satisfaisait pas de la tâche de tampon que les puissants voisins lui avaient assignée.
Au point de les contraindre à se réunir à Londres en 1830 pour se coltiner des discussions compliquées dans lesquelles les enjeux diplomatiques des uns et des autres ne concordaient évidemment pas tellement. Avec quelques ténors plus à même d'influencer la décision finale. (Pas tout à fait le scénario- standard que vous répétez)

Pour le reste, je comprends toutes les phrases que vous publiez, mais vous procédez par système "fourre-tout", çà déforce votre démonstration.
Que vient faire le Père Noël ? Je vous parlais de la crèche - clairement liée à la naissance de Jésus - ce dont plus personne ne se soucie, mais qui décore tout de même nos villes, villages et magasins. De manière absolument païenne.
Et vous êtes bien aimable de donner vous-même l'argument qui annule votre agacement : puisque vous savez que le 25 decembre (, il) a été recyclé par les chrétiens pour coller au culte païen ancestral du solstice d'hiver. Rien de sacré là dedans, juste du pragmatisme prosélyte : où est le problème pour finir ?

Je crois que nous ne nous comprenons pas.
Je maintiens que la plupart des signaux "religieux" de notre Occident sont le plus souvent vidés de leur sens d'origine. les processions chrétiennes, les crèches et toutes ces bêtises pour les petits enfants : C'est du folklore, l'occasion de se situer dans la foulée de certaines traditions, qui quelquefois nous évoquent notre enfance.
Ca me semble incorrect - voire malhonnête - de se servir de ce genre d'exemples pour établir un parallèle avec les rituels musulmans en débat.

mais j'ai l'habitude d'être dans la minorité d'opposition…
Orgueilleux !
Il semblerait que ce soit en tout cas votre désir...


c'est vous qui avez commencé
:-) :-)
http://mediateur.blogs.sudouest.fr/archive/2010/12/15/prieres-de-rue.html

Quelle dignité y a-t'il à faire ses gestes de dévotion à un dieu quelconque et à ses [s]gourous[/s] prophètes dans les rues ?
Les familles venues d'Orient avec leurs convictions religieuses ont un "autel" dans leur lieu de vie .

Les catholiques et les juifs ont la chance d'avoir des bâtiments , construits en bonnes pierres lorsque les peuples vivaient dans la paille et la boue , mais pour leur bien hein !
Des églises , des synagogues nouvelles sont construites . Par qui ?
A qui est réclamée la construction de mosquées ?

Nous taire sur ces sujets ouvre un boulevard pour les vomissures des extrèmistes de tous bords .
Des députés qui travaillaient leurs sujets ont mis 5 ans à élaborer la loi de 1905 . Courageusement , à une époque où il ne faisait pas bon vouloir sortir de l'obscurantisme religieux .
Cette loi est parfaite . Il suffit de la respecter pour que chacun se respecte .
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070169&dateTexte=20101215

Les pires insanités nous sont imposées avec , summum de l'hypocrisie , le label de LA tradition .
C'est à moi que vous parlez, là ?
Si c'est le cas, je pense que vous vous trompez en voulant faire de moi une adversaire.
J'ai à titre personnel réagi sur des phrases qui me semblaient porteuses d'approximations bien commodes, je n'ai pas formulé d'avis sur le fond de la question.
Qui me semble suffisamment importante que pour être examinée autrement que le cadre d'élans émotionnels et sur base d'arguments affectifs qui mélangent tout.

(Citez-moi les régions/villes/villages qui ont interprété la loi de 1905 comme une interdiction de déguiser les enfants en Marie, Joseph, voire en âne ou en boeuf.... Mon commentaire mérite-t-il l'espèce de hargne qui sourd à mon égard dans votre message ? Ou alors, ce n'est pas à moi que vous vous adressez, je préfèrerais.)
Pourquoi voulez-vous que ce soit à vous toute seule que je parle , pompastel !
Un peu d'humilité , que diable !

Où voyez-vous de la hargne dans un constat et un avis de citoyenne parlant calmement , comme je parle en public de ces sujets ?

Je vous ai pris votre espace réservé ? :-))

En toute humilité , je sais ne pas avoir vos diplômes de spécialiste des religions .
Cette Histoire , de par son poids sur les civilisations qui nous ont précédées , m'intèresse depuis toujours .
Je me suis donc donné les moyens de prendre connaissance de cette Histoire , et cela fait quelques décennies de lectures approfondies , mon toujours !
Les pires insanités nous sont imposées avec , summum de l'hypocrisie , le label de LA tradition
Ben...Quand vous écrivez ceci à la suite de messages où je suis la seule à avoir évoqué des comportements folkloriques liés à une longue tradition, j'ai un peu de mal à ne pas me sentir visée...
Et à ne pas ressentir un ton ...hargneux.

Là dessus, je vous laisse à vos lectures.
Il serait beaucoup plus sage que je m'éloigne de cet ordinateur, je suis très en retard sur mes planifications de corrections. (D'histoire, figurez-vous, et voyez comme la vie a de l'humour, je respire au coeur des Lumières en pleine rébellion vis à vis de la monarchie absolue de droit divin.)
Je suis assez d'accord avec Rimbus (pour une fois, ;-)) : je ne vois pas pourquoi on "cague une pendule" (scusez moi, je suis marseillaise, et atteinte du syndrome de Tourette, merci, Didier) quand les musulmans prient dans la rue (forcément, ils ont pas beaucoup de mosquées, et quand ils en demandent une, y'a l'équivalent de l'UDC en France, et tous les autres aussi, qui gueulent) alors que les cathos vont à l'église, et les juifs à la synagogue.

Un peu comme les juifs à papillottes qui ne gênent personne, par rapport aux femmes enfoulardées.

En clair, il faudrait que ce soit un peu pour tout le monde pareil, quoi.
J'ai compris que les musulmans prient dans les rues pour attirer l'attention sur le fait qu'ils manquent de mosquées où se réunir dans leurs convictions communes .

J'ai compris que le financement privé est réuni et que ce sont des fins de non-recevoir quant aux permis de construire qui empêchent les constructions .

Pour cela , pour cette liberté-là , ils communiquent , réclament l'égalité et manifestent .

Moi je manifeste contre les débordements .
Je déborde ?
Mona : "Je déborde ?"

comme une cocotte minute depuis trop longtemps sur le feu ...

bises
... et sourires
@La-Petite-Racaille :

Très juste , l'image ! Tu me connais ???!!!

J'aime bien l' interprètation de tes initiales !
Toujours avec le sourire , Dieu merci :-)
En clair, il faudrait que ce soit un peu pour tout le monde pareil, quoi.
Je suis tout à fait d'accord avec votre affirmation aussi.

Mais je persiste à penser/observer que le chrétien qui se rend à l'église dans une démarche de ferveur religieuse est une espèce en voie de disparition, que les survivances - disons catholiques et précisons en France ou en Belgique - repérables socialement sont déshabitées de cet engagement et se réduisent le plus souvent à une démarche pittoresque.
Aimer entendre des chants de Noël - existe-t-il meilleure acoustique qu'une église ?- ou fabriquer une crèche avec des enfants, ... ne me paraît pas du même registre qu'être en quête d'endroits cultuels liés à une pratique religieuse (musulmane par exemple) s'enracinant dans un engagement personnel de foi.
C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles les prêtres (survivants) sont tellement agacés face aux demandes de cérémonies religieuses de mariage. Les époux cherchent un beau décors. (Et peut-être veulent contourner la frustration des mariages civils "à l'abattage", mais c'est un autre débat)

Par ailleurs, je ne me suis pas exprimée sur la question des financements et permis de construire des mosquées, je manque un peu d'informations sur la législation française. Je mettais juste le projecteur sur des amalgames et des raccourcis qui, me semble-t-il, ne rendent guère service au débat. L'argumentation de Rimbus flirte beaucoup trop avec la caricature pour moi.
Le débat n'est sincère, l'argument du manque de mosquées est faux : au Maroc il y a des mosquées à chaque coin de rue et les musulmans prient quand même dans les rues. En réalité, beaucoup sont contents de le faire, d'afficher leur dévotion le vendredi comme des tartuffes,afin de passer pour vertueux, pour plonger dans leurs turpitudes (alcool, prostitution…) le samedi.
Ce n'est pas le taulier, qui fréquente Tanger, qui me dira le contraire.

Les prières publiques sont rares en France, ce n'est que l'expression d'un courant intégriste minoritaire bien connu, qui recherche l'ostentation par provocation. Ces extrémistes préfèrent se concentrer rue Myrha, au lieu de se disperser dans les mosquées pouvant les accueillir. Ce n'est donc pas une démarche dévote, mais politique. Ils ne recherchent pas une mosquée, mais une mosquée contrôlée par leur mouvement intégriste, ce qui est très différent. C'est un cas d'exception. Dans la plupart des cas, les mosquées sont suffisantes pour accueillir les pratiquants.
De la même manière, les intégristes catholiques se concentrent à Saint-Nicolas du Chardonnet, parce que c'est un lieu de culte contrôlé par leur mouvement traditionaliste.

La seule solution est donc bien d'interdire les manifestations religieuses publiques, que leurs participants soient sincères ou non, mais pour toutes les religions, ce qui permet de clore le débat.
Vous êtes un peu sophiste… Vous pratiquez vous-même un système "fourre-tout" en me parlant des crèches (plus souvent dans le domaine privé des maisons) quand je vous parle de processions religieuses dans le domaine public ; puis vous me reprochez de reprendre votre argument de Noël hors de propos, en oubliant bien entendu de répondre sur le fond de mon propos : l'égalité des cultes.

Vous niez qu'il y ait des chrétiens ayant la "foi" en voulant faire croire que l'église catholique ne serait qu'un folklore. Ce faisant vous occultez les dévots de Lourdes, les odieuses réunions des jeunesse chrétiennes (un mouvement tout ce qu'il y a de contemporain), l'intégrisme catholique, le pouvoir de nuisance du Vatican et le scandale des écoles confessionnelles, comme si tout cela n'était que de sympathiques manifestations culturelles (l'angélisme coupable que je dénonce est bien là). Partant de ce postulat fallacieux vous m'accusez de malhonnêteté intellectuelle (permettez que je vous retourne l'argument) quand je met en parallèle la "foi" des musulmans.

Les musulmans sont très semblables aux chrétiens dans certaines manifestation de leur culte. Certains ont des bouteilles d'eau bénite venant de Lourdes, d'autres l'eau de Zemzem venant de la mecque. Il y a autant de fanatiques et de tartuffes dans les deux camps. Par paresse intellectuelle, ils adhèrent aux mêmes fables et "miracles" issues de la Bible (Abraham-Ibrahim, l'ange Gabriel-Djibril, Moïse-Moussa) qu'ils s'empressent d'inculquer à leurs enfants (le conditionnement dangereux que dénonce Dawkins), tout en tenant pour négligeable ce que dit la raison scientifique (sans refuser toutefois de profiter de ses résultats technologiques concrets).

Vous sous-entendez donc, en tournant autour du pot, qu'il y aurait une inégalité entre les cultes, de faux croyants chrétiens et de vrais croyants musulmans, ce qui apporte du grain à moudre aux propos de Marine Le Pen, qui sous-entend elle aussi que la religion chrétienne est sans conséquence, alors que l'islam est un danger.
Votre discours, sans que vous vous en rendiez compte, est aussi dangereux que celui du Front National.

Enfin, vous avez essayé de faire dériver le débat de sa question initiale, l'égalité de traitement des cultes tel que le défini la laïcité, en nous parlant des capétiens pour nous faire croire que ce concept de laïcité n'avait pas de légitimité, puisque trop récent. Vous ne voulez peut être pas me comprendre, mais moi je ne vous comprend que trop bien.

Oui, définitivement, ce débat est un piège redoutable.
Votre discours, sans que vous vous en rendiez compte, est aussi dangereux que celui du Front National.
Si vous me connaissiez un peu, nous ririons bien ensemble de vos affirmations marrantes.

J'accepte le reproche d'avoir dévié. (Mais depuis que je fréquente de temps à autres ces files de discussion, je n'ai jamais observé que les chemins de traverses étaient interdits).
Je n'ai proposé aucun discours. J'ai juste formulé une ou deux observations sur des phrases qui m'agaçaient par leur approximation.
Et mon propos concernant les Capétiens ne cherchait en aucun cas à délégitimer le concept de laïcité, juste à le remettre dans une perspective chronologique. (Ce que vous présentez de manière massive comme une évidence est le résultat d'une longue lutte récente et chèrement obtenue, qui mérite qu'on en prenne soin, mais sans doute pas n'importe comment ni avec n'importe quels arguments. Et j'attirais votre attention sur le fait que pour les Français eux-mêmes, cette évidence n'a pas été de soi pendant des siècles, et que la France ne s'est pas fondée sur le principe de la laïcité.)

Vous sous-entendez donc, en tournant autour du pot, qu'il y aurait une inégalité entre les cultes
Non.

Il y a autant de fanatiques et de tartuffes dans les deux camps. Par paresse intellectuelle, ils adhèrent aux mêmes fables et "miracles" issues de la Bible (Abraham-Ibrahim, l'ange Gabriel-Djibril, Moïse-Moussa) qu'ils s'empressent d'inculquer à leurs enfants (le conditionnement dangereux que dénonce Dawkins), tout en tenant pour négligeable ce que dit la raison scientifique (sans refuser toutefois de profiter de ses résultats technologiques concrets).
Pfiou !
Dommage que je doive vraiment filer (faut que j'affronte la neige).


Et j'ai bien évoqué les crèches dans l'espace public, puisque je précisais villages ou magasins.

Bonne journée.
Puisque votre seul argument pour me contrer c'est "non", je vais faire comme vous et vous opposer "si".

Pour le reste nous ne parlons pas de la même chose : moi je parle de la France moderne et républicaine qui s'est construite sur la laïcité (non sans heurts et résistances), le massacre des Carmes et la vente des biens ecclésiastiques sont des réalités historiques, alors que vous parlez d'une France historique qui n'a pas vraiment de réalité, sauf chez les nationalistes actuels. Avant la révolution, la France était en quelques sorte multiple, avec ses langues et ses coutumes différentes. Le Breton ne comprenait pas le provençal, leurs modes de vie n'avaient rien à voir. Les provinces s'échangeaient entre princes, ce qui ne choquait personne, le nationalisme étant surtout régional. C'est quand elle a eu conscience d'une unité (que les Rois successifs ont progressivement inventé pour des raisons politiques) qu'elle a été mûre pour créer le concept de Nation et prendre son destin en main en se révoltant et en créant la première république.
L'unité réelle n'a été achevée que par l'école républicaine gratuite et obligatoire de la 3e république qui a imposé une langue commune, celle des Parisiens, et les mêmes principes pour tous, dont bien sûr la laïcité.

Si par exemple la Belgique avait été une république et que celle-ci eut imposé comme obligatoire une langue commune à tous et un principe laïc au dessus des religions, ce pays qui est resté multiple ne serait pas menacé d'éclatement comme aujourd'hui (mais peut-être aller vous nier là aussi cette évidence).

Enfin, je considère qu'une crèche dans un magasin est dans un lieu privé. Je n'ai pas d'exemple de crèches sur un lieu public, mais je veux bien vous accorder que si cela a échappé a ma perception, c'est alors un détournement folklorique qui n'est en rien une manifestation "sacrée" dans un but prosélyte ou communautariste.
Puisque votre seul argument pour me contrer c'est "non", je vais faire comme vous et vous opposer "si".
Ah bon.
Votre extra lucidité vous joue des tours.

Pour le reste nous ne parlons pas de la même chose
C'est bien mon avis.

Rapidement : l'éclairage que vous braquez sur l'histoire de France ne contredit en rien ce que je tentais de vous faire remarquer.
Et décréter que les éléments de l'histoire qui ne vous intéressent pas n'ont pas de réalité, sauf chez les nationalistes, c'est malhonnête et çà ressemble à une tentative d'intimidation. (Je suppose que vous pensez à des récupérations comme celle que Le Pen a tentée du personnage de Jeanne d'Arc par exemple).
Au passage,
- Napoléon a fort bien su comment se servir de la religion pour asseoir son pouvoir. Après que les révolutionnaires aient vendu les biens du clergé pourtant !
Et la modernisation de la France lui doit beaucoup. Mais bon, c'est juste pour pinailler.
- A propos de l'émergence du concept de Nation, il ne me semble pas judicieux d'isoler ce qui se passe en France de ce qui s'agite dans le reste de l'Europe au XIX° siècle. Cet éclairage-ci a autant de précisions à apporter que la personnification que vous esquissez et qui semble bien linéaire

- Quant à la Belgique, je vais peut-être vous surprendre, mais ayant autrefois un peu travaillé sur des textes de discours au Congrès national en 1830, il m'a paru évident que je me serais située dans le camp de ceux qui plaidaient pour une République. (En réfléchissant d'aujourd'hui, et en supposant ne pas céder au péché d'anachronisme.)

Mais là, je ne dispose vraiment pas de plus de temps que ce matin, dommage, il y a deux trois trucs sur lesquels je voudrais tenter une clarification.
"Mais bon, c'est juste pour pinailler. "
Je suis bien d'accord, nous sommes définitivement sortis du sujet de ce forum.
Vous me présentez une silhouette en pointillé dans laquelle vous voulez me faire entrer de force.
Elle n’est pas du tout à ma taille.
Jeu d’ego.


Ne disposant que de peu de temps aujourd’hui comme dans la semaine à venir, je m’en tiendrai à une petite précision.
Le costume un peu matamore que vous vous êtes cousu - pourfendeur de religieux benêts et néfastes que vous enfermez dans une seule enveloppe, complaisamment décrits avec des mots comme « Provocateur, délire, menace, victimes d’un endoctrinement culturel, tartuffe,… » (même si paradoxalement vous affirmez ailleurs « respecter l‘état mystique individuel ») – me dessine de vous le portrait de quelqu’un qui ne connaît guère l'« adversaire » qu'il s'est choisi.


Science/foi :
Dawkins voit les religions comme une menace qui détruit la science
Si Dawkins le dit…
Mais vous n’êtes pas obligé, pour vous affirmer, de tout mélanger.
Ex. : Georges Lemaître ou Pierre Teilhard de Chardin. Prêtres et néanmoins scientifiques remarquables, acteurs d'avancées significatives dans leurs disciplines singulières, que je vous ferai pas l’injure de vous résumer.
Ce genre de « détails» n’annule pas les excès dont l’église s’est rendue coupable, mais çà pourrait vous inviter à davantage de nuances dans le procès caricatural que vous menez.

Ou
Dawkins entend montrer que la foi religieuse est un délire
Freud a depuis longtemps ( !) posé l’hypothèse que la religion entre dans le mécanisme névrotique du besoin d’expiation dû à un sentiment originel de culpabilité.
Fascinante démonstration. Sauf que Freud a oublié une étape importante dans sa réflexion : il n’a pas examiné/critiqué/soupçonné sa propre représentation de Dieu.
Des tas de croyants ne croient pas non plus au Dieu qu’il entend démolir.

Je me fiche qu’on appartienne à un camp ou à un autre, je suis juste incroyablement exaspérée de lire des lieux communs naïfs qui se présentent comme des pensées lumineuses. Et qui s'imaginent marginales quand elles sont devenues la norme.

De toute façon, je suis un peu lassée de ce sujet, déviant donc. (Mais quoi, je suis quelquefois carrément une emmerdeuse, une emmerdante, une emmerderesse, je préfère souvent les chemins de traverse aux sujets imposés par les autres. Qui hélas se résument souvent à des batailles rangées tellement prévisibles. Jeux de rôle.)

Pour rappel, je ne suis pas française, et Marine le Pen n’est pas dans ma lucarne quotidienne.
Je lis donc les billets de Daniel dans une démarche avant tout littéraire, et je n’ai pas l’habitude de formuler des avis à l’emporte-pièce sur des sujets que je ne maîtrise pas.
Et, même si vos règles de jeu semblent ne pas s’en accommoder, ce détail ne me semblait pas suffisant pour me museler quand j’avais envie de me manifester avec spontanéité en rebondissant sur une fraction de message.
(in "les Hiérarchies de l'Ego/moi/je")

Sans rancune.

Nous, on se coltine Bart de Wever.
Dommage que vous préfériez les querelles ad personam que de discuter du fond du problème, celui du forum (les règles de la maison prescrivent qu'on s'en tienne au thème directeur, même si vous pensez qu'il vous est imposé). Vous n'avez pas de temps à perdre, vous utilisez donc la méthode la plus rapide pour clore la discussion, ce que je veux bien comprendre.

N'en parlons plus.
Lu sur une autre file de discussion sous la plume virtuelle d’un asinaute-qui-se-reconnaîtra-s’il-passe-par-ici et–qui-j’espère-me-pardonnera-d’avoir-fait-une-entorse-au-tutoiement-de-son-texte-original
« Continuez votre route des certitudes derrière votre chef de meute (ce qui ne préfigure en rien mes pensées à son égard c’est pourquoi j’italique) sans rien lire d’autre que ce qui sert votre cible »

J’ai battu ma coulpe concernant le chemin de traverse, en regard du potentiel allongement du trajet auquel il contraindrait les amateurs d’autoroutes.
Mais je n’avais pas perdu de vue le thème directeur.
J’ai même l’incroyable outrecuidance de penser que je me situais bien dans le fond du problème en mettant le projecteur sur la légèreté de quelques-uns de vos arguments.
Qu’ils soient au service du thème central et en apparence si respectueux des règles de la maison ne les dispensent pas d’un peu de contenu.

Puisque Dawkins semble être votre Bible…

(Remarquez, il n’est pas interdit de choisir le confort d’une approche monolithique des thèmes abordés.
C’est juste que les aboiements, en meute parfois, assourdissants souvent, çà tue le débat. Et Dieu sait que j’aime les chiens pourtant, dont les manœuvres sonores d’intimidation sont multiples et parfois même générées par la peur).

Là-dessus, je vais tenter d’aiguiser un peu l’esprit critique de mes gremlins.
non ça ne me dérange pas, tout comme je ne me sent pas pollué par des mains de fatma, dans un kebab, les créches dans la vitrine d'une boulangerie ne m'empêche pas d'y acheté mon pain, le boudha qui tronne sur le bar de mon chinois préferé non plus,...
ce qui me géne c'est plutot la différence de traitement entre les religions en france, ou ailleurs !
non la france n'est pas naturellement laïc, mais elle est intolérente sous couvert de tradition, de culture et d'histoire chrétienne !
on se doit de respecter tous de maniére équitable, ou alors on ne parle plus de laicité ! on arrête l'hypocrisie et on met carte sur table ! Tout les jours on piétine la laicité au nom des traditions, et tout les jours on piétine les musulmans au nom de la laicité.
d'ailleurs je pense qu'en continuant de jouer à ce jeux, on contribue à une islamisation de plus en plus intense.
quand une personne se sent incomprise, inadapté, mal intégré, elle se rue là où on veut d'elle !
Plus de poisson le vendredi dans les cantines d'écoles publiques depuis un bout de temps.
Poisson une fois par semaine, comme indiqué par les règles pseudo-diététiques ; mais quand j'étais au lycée, c'était déjà fini (c'était il y a 10 ans)

et toujours autre chose que du porc proposé quand il y en a
toujours


Toutes les manifestations, quasiment, sont autorisées en France, et c'est tant mieux.
On commence à interdire certaines raves ; et la gnangnantie ambiante est en train de faire fermer tous les bars un peu sympas de la capitale, parce que des gens qui discutent dans la rue, c'est pas possible.

Moi je veux bien qu'on prie dans la rue, mais j'aimerais bien qu'on m'autorise à boire un verre et à discuter sur le trottoir ; y a pas de raison, chacun sa religion ;-)
Avec une cigarette, non ?
:-)
plus de poisson le vendredi, ouf !
oh je suis plus vielle, merci de me le faire remarquer !
sinon pour avoir vecu face à un bar, le monde sur le trottoir la nuit ça peu vite être relou.
Couuuic, croououic, et couic !
je suis tombée dans le piège, mais je ne sais ni où, ni quand....
Depuis une quinzaine de jours je ne reçois plus le 9/15; j'ai pu retrouver un article et du coup me rebrancher après avoir constaté qu'il existait toujours...
Comment, et que faire pour être de nouveau connectée automatiquement tous les matins ??
Merci d'avance MHA
qui est étonné d'entendre de tels propos de la bouche de Marine ?
elle dérape là ? ah ben je crois qu' elle fait ce qu'on attend d'elle, que l'on soit pour ou contre le FN.
Et voila Copé, qui s'insurge, ben oui oh c'est l'UMP qui défend la laicité "...ne vous y trompé pas, ne tombé pas dans ce panneau,..."
alors 2012 sera nationaliste ou ne sera pas ! il est là l'enjeu electorale ? et la gauche ne ce situera nul part encore une fois, il vont se contenter des dérapages pour combler leurs vide sur ce sujet. La gauche va encore laisser les autres faire campagne sur l'insécurité, et l'immigration.

bon ben je crois qu'on est bon pour 5 nouvelles années de droite.
Elle a dit une énormité et doit être satisfaite du bruit retentissant obtenu puisque c'est ce qu'elle voulait.Le malaise est installé depuis un an avec le coup de l'identité nationale.On s'enfonce dans le crapoteux,on se sent mal et pourtant ça va continuer.L'humanisme est pantelant,la détestation rôde.que peut-on faire ?
Moi je trouve que les Guignols de l'info ont trouvé la bonne distance ce soir sur C+. En gros, à une Marine Lepen qui demande à un PPD pourquoi il ne parle pas de sa saillie sur "l'Occupation islamique", il répond que c'est un peu faiblard comme dérapage par rapport à un Brice Hortefeux qui lui, est carrément condamné par la justice lorsqu'il dérape. Petit bras la Marine !

Bien envoyé. Dommage que ce soit juste une marionnette en latex qui se prend le camouflet en pleine tronche ...
Ce pseudo scandale, quelle ineptie ...

Que dirait on d'un politique de gauche qui, luttant contre les curés, désignerait les processions religieuses ou le bruit des cloches dans la ville comme une occupation inacceptable de l'espace public ?

Probablement rien. Peut-être le dirait on anti-clérical.

Il ne faut pas démarrer au quart de tour. Ce qu'a dit Marine Le Pen est surtout un peu con. Et la bonne réponse à ce genre de provocation, c'est de demander à Mme Le Pen, si elle applique la même défense de la laïcité ou de l'espace public face aux curés, aux popes, aux rabbins, ect. Et si elle fait une différence, au nom de quoi la fait-elle ?

Bref-Ridicule-Indignation affectée.
heu je poste de nouveau car il y aurait peut être un petit problème :

[quote="Mes propos ne constituent en aucune manière un dérapage mais bien une analyse tout à fait réfléchie" basée sur "une banale" constatation d'une réalité physique et juridique", a expliqué lors d'un point de presse la responsable frontiste, en citant plusieurs villes comme Paris, Marseille et Toulouse. "S'agissant du terme +Occupation+, je persiste et je signe" mais "ceux qui ont cru pouvoir déformer cette hyperbole, en indiquant que j'aurais comparé les musulmans aux nazis sont (...) des menteurs et des manipulateurs", a-t-elle ajouté. "Par ailleurs, il n'y a dans la constatation d'une occupation ni atteinte à la liberté de culte", "ni islamophobie", "ni discrimination", a-t-elle fait valoir.]
Source : http://www.lexpress.fr/actualites/1/musulmans-ocupation-marine-le-pen-fn-se-defend-de-tout-derapage_944864.html

Autant si c'est l'occupation de la seconde guerre mondiale avec les nazis il y a clairement dérapage, autant si c'est le verbe occuper un lieu c'est ... heu comment dire ... ben la presse française est ridicule dans ce cas.

Si quelqu'un à un lien vidéo se serait sympa de le poster je cherche partout pas moyen d'avoir un extrait de ce qu'elle a dit incroyable ... censure ?
Le "crouic" aide drôlement ce site à ne pas tomber dans le piège dit donc.
2012 approche à grand pas, ce genre de dérapage contrôlé pour grapiller des votes ne fait que commencer.
En fin de journée, je constate que le Nain jaune (je continue de l'appeler ainsi malgré Finkie et Raisky) n'a pas invité Daniel S. comme il est dit dans une dépêche du Monde de ce soir. L'Autre, le Très Haut, a prié à dîner "les blogueurs influents". Hi hi hi... Comme si @SI (rabonnez-vous !) n'était pas un "blog influent"... Tsss !
Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen Mélenchon Le Pen X 1000.

Pigé ? Ca y est, c'est rentré, braves gens ?
Le territoire que gère M Fillon est-il un pays libre?

Alors que toutes les radios font leur choux gras des propos lepenien prétendant à l'occupation du pays, il n'est presque pas donné à réentendre et moins encore à analyser ceux que M Fillon prononça pour commenter le texte « égalité réelle » du PS.

Pourtant, en se moquant de choix qui n'ont rien de révolutionnaires (ce qui constitue leur principal handicap) au seul prétexte que les marchés en sanctionneraient par rétorsion l'intention, il expose le plus grand fatalisme, l'acceptation assumée et revendiquée de l'impuissance politique que seul un état vaincu peut connaître!

Tous les invités politiques du moment sont longuement interrogés sur l'impact que peuvent avoir sur l'opinion les saillies d'une provocatrice tandis que le défaitisme dont s'autosatisfait un Premier Ministre en exercice est quasiment passé sous silence!

C'est l'écœurant qui fait le buzz, le révoltant qui passe à la trappe!

Jean-louis
Jean-Luc Mélenchon, ivité du Soir 3 Politique le 12/12/2010 revient sur cette question : http://www.dailymotion.com/video/xg3l8i_jean-luc-melenchon-a-soir-3-politique-le-12-12-2010_news ( timecode 01:38 )
Communiqué LDH

Paris, le 13 décembre 2010
Marine Le Pen et ses complices

Les propos de Mme Marine Le Pen dénigrant les musulmans s’inscrivent dans la même lignée que ceux qui ont déjà valu à son père, à l’initiative de la LDH, de lourdes condamnations.
La LDH a donc décidé de saisir le Parquet de Paris d’une plainte pour provocation à la discrimination, à la haine et à la violence à l’encontre de Mme Marine Le Pen.
La LDH a aussi observé que d’autres personnes ont approuvé explicitement ces propos après avoir depuis plusieurs mois lancé les pires accusations contre ceux et celles qui adhèrent à l’Islam.
C’est pourquoi la LDH a aussi déposé plainte pour les mêmes raisons contre Risposte laïque.
Plus on en parle pour les condamner ( le père comme la fille), et plus leurs partisans se croient autorisés à s'en réclamer. En face, la gauche est riche de sa diversité et impuissante de ses différences. Bel avenir !
On peut aussi parler de Marine quand elle dit des choses primordiales et pertinentes comme sur le problème de la privatisation de la création monétaire dans un système de dette à intérêt. En tout cas j'ai hâte de voir tous ses adversaires réagir la dessus... mais j'ai déjà la certitude que personne ne réagira...comme c'est dommage.
Autant j'adhérais aux éditos présentés sous l'angle Sarkozistanais, autant je trouve ces éditos illisibles...
Tout ce beau monde qui entend les majuscules dans les motis prononcés... J'ai bien de la chance d'être à moitié sourde, pour moi tout est dit en miniscules enveloppées dans de la ouate.
Il est grand temps que dans la constitution il soit écrit que la république ne reconnait aucunereligion.
Moi j'ai celle du limoncello, que je pratique en privé, seul signe extérieur celui de l'achat des citrons (non traités) de du liquide qui va avec. Je ne fais pas de prosélytisme à ce sujet, non plus.
J'ai un mal fou à suivre cette chronique à cause des trop nombreux et trop longs crouuuuuic.
On nous rebattait les oreilles avec cette Marine qui allait relouquer le FN, abandonner les saillies de son père, débarrasser le FN de son étiquette d'extrème-droite... Mais la Marine est dans une navigation délicate : en interne, malgré l'appui paternel, il lui faut rassurer sur le maintien d'une ligne xénophobe dure.

Mais, après tout, n'est-ce pas une navigation aussi perverse que pratiquent Sarkozy et sa clique : discours de Grenoble anti roms, puis sourdine pour ne pas faire trop peur à l'électorat dit centriste, avant un nouveau coup de barre sécuritaire pour contrer la montée de la Marine.

Mais après tout, la comparaison imbécile entre des prières musulmanes dans la rue et l'occupation allemande, ne reprend-elle pas le discours de prétendus laïques et vrais xénophobes, obsédés pas ces prières et qui essaient de se faire passer pour la "Résistance" laïque rejouant Poitiers dans la rue Myrrha. Inutile de dire que ces faux laïques approuvent le discours de Marine Le Pen "Bien sûr que les prières dans la rue, les voiles, le hallal et les mosquées sont des symboles d'occupation et de conquête" écrivent-ils dans leur torche cul..

Faux laïques qui n'ont pas lu la Loi de 1905 qui a eu 105 ans il y a quelques jours et notamment son article 1 : "La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes..[/b]". L'"occupation" - temporaire et pacifique (des gens agenouillés, voire le front contre le sol : il faut être gravement atteint pour les comparer à la Gestapo ou aux SS) - de cette rue du 18e peut être considérée comme une atteinte au droit de circuler ; elle ne met pas en danger "l'ordre public" et on ne peut pas en même temps refuser la construction de lieux de culte.

La Marine n'a pas fini de donner des coups de barre pour rallier les prétendus laïques sans faire fuir les cathos intégristes, ripoliner un peu la façade tout en rassurant la clientèle traditionnelle... et surtout ne pas se refaire tailler des croupières par Sarko et ses rodomontades sécuritaires !
C'est les nouvelles chroniques du Crouicistan...

Sinon, à lire :

l'article de Sébastien Fontenelle
En tout cas, un qui tombe dans le piège à chaque fois, c'est le Mrap !
Je vais avoir l'air con mais, si j'ai bien compris le but de leurs présences, je comprends quand meme rien à avec tous ces "crouiic".

J'ai pigé que
1. Ca parle de Marine Lepen
2. C'est pas intéressant (ben tiens)

Bon d'accord, mais alors je vois pas l'intérêt de l'article (mais je loupe sans doute un truc dans les crouiic).
Comme à chaque fois, succès garanti.
L'Observatoire des Dérapages, cellule de veille 24/24 h, 365 ou 366 jours par an, a encore frappé.
A peine remis du deuil de Frêche, l'un de ses fournisseurs favoris, l'Observatoire a repris ses occup ... euh pardon ses travaux, rétabli son téléphone rouge avec le mrap, la ligue etc ..., les Grandes Consciences des Grands Medias, et les tribunaux, où les formulaires de plainte pré-remplis - il n'y a plus que les cases "antisémitisme", "racisme", "islamophobie", "homophobie" ... à cocher, et le nom du contrevenant à saisir - attendent le clic sur la touche "return" pour entrer en action.
Et notre DS, un peu embarrassé, fait de la diversion (flagrant délit d'enfumage?) avec une vieille crécelle opportunément retrouvée dans un grenier, pour éviter de disserter sur son titre "Un piège redoutable".
Eh oui, quand on s'est ridiculisé avec le mot "cosmopolite" devant Péan, on hésite un peu à replonger avec le mot "occupation", opportunément rapporté dans les medias (sauf DS) avec un "O" majuscule, par ces oreilles fines qui savent entendre les majuscules, comme elles savent déceler les traces d'antisémitisme quand on prononce la lettre "J"..

Bon, c'est pas tout, çà, j'ai encore perdu dix minutes pour ne rien dire, je vais de ce pas (de l'oie? warf, warf) reprendre mes occupations ...
"stratégie interne de compétition avec Bruno Gollnisch": enfin ! Je n'ai pas entendu une seule voix ce week-end pour évoquer ce simple fait de stratégie, alors que Le Pen faisait son discours à Lyon. Espoir du lundi matin. Merci Daniel. Bonne journée.
le dérapage c'est comme le chasseur ou le harderock des Inconnus, il y a le bon dérapage et il y a le mauvais dérapage:

le bon dérapage tu vois, c'est quand fifille arrive devant les micros, ben elle dérape.

le mauvais dérapage, sarko arrive devant les micros, ben il dérape mais...
Au fait les Gars et les Filles, si vous faisiez comme moi à propos du réabonnement, au lieu d'expédier les 35 euros, faites un geste c'est NOEL, arrondissez à 40, voire + si vous avez les moyens....
Je pense qu'avec le Travail que fournit l'Equipe et le Plaisir qu'Elle nous procure, Elle le mérite bien....CROUIC !!!
duf.
"Crroouiic" ? Vous avez sciemment substitué le G en C ? ^^
Bientôt, crrrrouic., le deuxième livre d'@rretsurimages !
Ces crouic sont-ils destinés à nous brouiller l'écoute ?
Marine... beurrrk... Le Pen... plus jeune que son... beuaarrrh... père ?
Pareil. Mes parents sont plus âgés que moi.
C'est d'ailleurs le seul point commun que j'ai avec Marine... ueerrrgggll... Le Pen.
Je ne trouve pas la déclaration de Marine Le Pen plus scandaleuse que celle de Sarkozy qui, hier, parlait des musulmans qui égorgent des moutons dans leurs baignoires, ou que nombre d'autres saillies d'Hortefeux.
Pourtant, cette phrase pas plus dangereuse que d'autres provoque un tollé, bien plus que si elle avait été prononcée par un leader UMP. Partant de là, je peux supposer qu'une politique anti-rom menée par des politiques du FN aurait un retentissement autre que la même politique menée par le gouvernement actuel.
Le problème médiatique, selon moi, se situe à un autre niveau que de se poser la question de "faut-il en parler ou non" : pourquoi faire croire à un camp républicain (UMP PS etc) face à un camp extrémiste (FN) alors qu'il ne s'agit que de fixer une frontière entre des acteurs que l'on estime légitimes, même lorsqu'ils profèrent des insanités, et d'autres, que l'on considérera à jamais comme étant hors-sérail ?
Qu'elle continue, elle n'aura pas besoin d'être présentée comme un épouvantail par lémédia.
En attendant, de tels excès de langage peuvent, à peu de choses près, être retrouvés dans des discours ou des déclarations d'UMPistes nan ?
On se croirait en Suisse, depuis quelques mois (sans les coffres-forts des banques helvètes) !
Oui, mais sur la "tapette à souris"... crouicc... manque le frometon.
Comme elle ne serait jamais reçue à la messe de Drucker pour cause familiale (elle est la fille de), elle a dû se dire qu'elle n'avait plus rien à perdre à se montrer telle qu'en elle-même, c'est à dire la même que son père. Y a un côté Cosette dans cette histoire, la fille qui pue comme le père, la fille rejetée par la bonne société, la fille qui se venge en provoquant comme le père.

http://anthropia.blogg.org
J'aime mieux le Sarkozistan que les vieilles radios... Les hachures rendent le texte difficile à lire (ou comme dit dans un autre forum à propos d'un préfet qui devrait se calmer au lexomil, de votre coté, il ne faudrait pas que vous en abusiez...)
Les lettres sarkozanes reprenaient une forme bien connue des esprits amateurs de litérature classique ; le zapping crouuic de l'audiosphère locale fournit aujourd'hui aux lecteurs et demain aux universitaires une approche résolument nouvelle qu'aucun Montesquieu n'avait encore osé mettre en lettres. Tous ces crouics intercalaires des piapiatages psittacistes sont à opposer au silence qui entoure les faits véritablement importants. La comparaison des uns et des autres méritera un jour une explication avec de vraies phrases.
Vous avez encore une radio avec un bouton qui tourne en faisant crouiic DS ?
J'imagine une vieille petite radio de salle de bain, à piles.

Les modèles plus récents font plutôt tip-tip-tip-tip quand on change de fréquence, sauf si on a pris la peine de les programmer, dans ce cas ça fait tip une seule fois.


Conclusion : oui, c'est réussi, on peut parler du 9:15 sans parler de tip-tip-tip-tip. La météo : Je profite de cette merveilleuse tribune qu'est le forum d'@si pour signaler qu'il va neiger cette semaine sur la région parisienne, si vous avez offert à abonnement au gouvernement j'espère qu'ils liront cette info. Vous avez peut-être le téléphone des attachés de presse et chargés de com', il faudrait les prévenir parce que ça va être une neige de plusieurs flocons qui vont occuper les trottoirs, les rues, les routes et les autoroutes.
Un piège ?
Elle m'a rassurée. Non, c'est vrai. Elle ne peut pas passer trop souvent pour une mère-la-patrie protectrice, capable d'embobiner le candide aigri et nerveux en mal de provocation.
J'espère que pendant cette campagne interne, elle sera obligée de ne plus cacher ce qu'elle est, obligée de dire ce que son électorat veut entendre.

Second espoir, véritable espoir, cette force intérieure qui, inexplicablement, m'incite à chercher le bon sens de mes concitoyens : qu'il n'y ait plus tant de gens pour l'entendre.
Vous savez ce qu'on dit : l'espoir fait vivre....

Oui, c'est un dérapage, volontaire, sans doute. Le faire passer comme tel peut être bénéfique : le petit électeur avec ses oeillères, peut-être, sera influencé par le ton scandalisé de nos radios du matin.

Ouh, je me trouve bien idéaliste en ce joli matin ensoleillé : les nuages bleu-rose dans le ciel m'y invitent...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.