117
Commentaires

Un lendemain normal

Se réveiller normalement dans un pays normal.

Derniers commentaires

Bravo à Hollande, fini Sarkozy et sa bande mais aussitôt j'ai vu Moscovici, Valls, Aubry, Cambadelis, Attali, cette clique d'opportunistes déjà trop connus qui aurait joué DSK sans le courage de Nafissatou à dénoncer la baudruche dorée "économiste" qu'ils s'évertuaient à bâtir et qui se répartissent maintenant les maroquins les plus brillants tout en jouant les grands princes en négociant les strapontins aux politicards "verts" et autres.
Bravo à Hollande mais ... de l'air frais, des hommes neufs, des idées car depuis longtemps "Le poisson est pourri par la tête".
Napoléon est parti pour l'île d'Elbe...
Louis Philippe est déjà arrivé...
On a au moins échappé à Louis XVIII et à Charles X...
Qui sera le Badinguet de service???
C'est pas parce qu'on a enfin réussi à sortir la poubelle qu'il faut croire qu'on a fini le ménage. Au boulot. On a fait le plus important, mais le plus dur reste à faire.

Pierre Rahbi nous le rappelle.
Des partis non démocratiques ont la majorité en Grèce! Voir le blog de L'Hérétique sur le site de Marianne, ça fait plutôt froid dans le dos.
Pour moi ce n'est pas un lendemain normal, c'est même plutôt inquitétant, nous voilà avec la possibilité de mener une politique de gauche, ce gouvernement va-t-il y arriver? Et s'il échoue, s'il déçoit, est-ce que notre politique ressemblera dans cinq ans à celle de la Grèce?
Aujourd'hui, on fait face à nos responsabilités, on ne pourra plus dire "c'est la faute à la droite"
Une politique de gauche ? Y aura t'il une augmentation générale des petits salaires, une réévaluation des allocations pour les personnes handicapées, un retour à la retraite à 60 ans, une aide d'urgence pour les 8 millions de pauvres, une réquisition des 2 millions de logements vacants pour loger ceux qui dorment dans la rue ou sont victimes des marchands de sommeil ? J'ai beau chercher je ne vois pas de gauche dans le programme plébiscité, au mieux (ou au pire c'est selon) une politique de centre-droit. Ceci dit, ça ne pourra pas être pire que Sarkozy, c'est en soi déjà une promesse qui ne coûte pas cher, celle-ci... Je n'ai jamais été mitterandien mais au moins, durant les deux premières années, ça a eu un peu de gueule.
Quant au mariannaute hérétique, il calque exactement les éditos du jour : tout sur le groupuscule nazi, rien sur la vraie gauche qui pulvérise les records de siège... Qu'il change de lunettes il aura une vue d'ensemble.
Des partis non démocratiques ont la majorité en Grèce

Ah bon ?

"Aube dorée" (je sais pas qui leur a trouvé leur nom) n'a que 21 sièges.

Quant à la politique de gauche en France (la vraie, hein), c'est peut-être à nous z'autres de pousser Hollandréou au cul...

Lire le dernier Tchio Fakir
N'est-ce pas ironique?

En regardant vos "une", mon oeil a été attiré par celle de la république du centre. Sous la photo de Hollande, on y voit une publicité pour CATON, une entreprise funéraire. Hier soir, je me suis intéressée à la page de Wikipédia de Hollande et il y fait mention d'une manipulation politique à laquelle Hollande aurait participé en à différentes interviews au début des années 80, sous le pseudo de "Caton" . Ci-joint un copier-coller:

"De 1983 à 1984, il est le directeur de cabinet des deux porte-parole successifs du troisième gouvernement de Pierre Mauroy : Max Gallo et Roland Dumas. Il participe alors à une manipulation politique : à l'instigation de François Mitterrand, Jacques Attali demande à l'éditeur Fayard de publier un pamphlet contre la droite. La tâche est confiée au journaliste André Bercoff, qui publie un livre nommé De la reconquête, sous le pseudonyme de « Caton », un soi-disant dirigeant de la droite. François Hollande apportera à André Bercoff des éléments chiffrés pour la rédaction du livre, et le journaliste, dont la notoriété ne lui permet pas d'en assurer lui-même la promotion, lui confiera cette tâche. Dans différentes interviews, François Hollande se fait alors passer pour Caton, le faux dirigeant de la droite22. La même année, il échoue aux élections municipales, mais devient conseiller municipal d'Ussel (en Corrèze)"
Pour certaine un " anormal" serait au pouvoir :
http://www.citylocalnews.com/aix/2012/05/07/maryse-joissain-francois-hollande-est-illegitime
Quoi ? Pas un mot sur la réelle information de cette soirée électorale ? Le régime Dukan c'est bien de la crotte de bique et du coup moi aussi je me sens "normale". Merci Monsieur Hollande !
Euh... à part ça... On l'a viré !!!
Petite différence entre les fistons présidentiels : celui de l'entrant s'est dépensé pour la victoire de son père ; c'est le père du second qui s'était activé - en vain - pour le fauteuil du fils !
Acteur de la campagne paternelle l'"entité dénommée "Thomas Hollande"" - quelle bizarre dénomination ! - n'était pas totalement incongrue au soir d'une victoire à laquelle il a contribué.
Ouaip... tout à fait normal.
Je prépare mes pavés, ma vuvuzela, mes drapeaux rouges, mes sifflets et mon char russe n'est pas loin...
F.Hollande est sous surveillance, particulièrement depuis que j'ai entendu Fifils 1er dire des trucs vraiment pas sympas sur Mélenchon (genre "Le Pen et lui c'est pareil") au passage, l'épisode F2 avec T.Hollande a atteint les sommets du ridicule ;o)).

Halte-là, halte-là, halte-là... les Bolchévicks sont là ;o))...
On ne lâchera rien !

Sinon, une nouveauté pour moi ; je suis moderne... je touitte depuis hier (mais je n'ai rien à dire d'intéressant).
Comment ça tout est normal?
Faut commencer à se serrer les paluches, oui.
Salut, salut, salut, salut, salut, ah salut...
@si retourne à la téloche.
On retourne sur le canapé.
on retourne sur le canapé?
Une jolie réflexion de Pujadas saisie dans le flux des réactions à chaud d'une France 2 hystérique, des questions à vif d'un Delahousse qui n'en finit pas de croiser les bras et de consacrer la haute tenue du nouveau journalisme, bref :

"Il y a de la ferveur, de l'euphorie et on a envie de la partager, même si l'on est pas toujours convaincu par les résultats obtenus".

Démasqué David!
Ta sacro-sainte objectivité, a-t-elle déjà été remisée avec l'ancien pouvoir?
L'Express et l'Obs' parlent de la Grêce ce matin, et que disent ils ?
90% du corps des articles consacrés au parti néo-nazi et une demie ligne sur le score historique du parti de la gauche dite radicale.
Et pendant ce temps là, en France, Joffrin et Demorand évoquent Blum et Jaurès pour parler de la "victoire de la gauche"..
Les médiacrates ne changeront jamais, quelque soit le président du moment qu'il n'est pas "d'extrême-gauche", eux seront toujours là pour garder la maison...
* L'envoyée spéciale de France 2 devant la grue repliée place de la Concorde, et la certitude que c'est la dernière élection où les bureaux de vote de métropole ferment à des heures différentes;
* Benoit Duquesne débile sur son pont, attendant 20h pour savoir de quel coté il ira faire la fête, pendant que les images de liesse démontrent que l'information est déjà connue et que sa posture est débile;
* Pujadas obnubilé par l'Etat d'Esprit;
* Le joyeux concert de klaxons dans les rues de Paris à 20h (les taxis votent aussi à gauche??);
* Guaino digne et droit sur son siège, qui s'éternise sur le plateau de France 2, quand tous les autres ont quitté le navire. Mélenchon qui arrive à le faire sourire, dans un libre échange avec un ministre pressenti;
* Une opposition qui débite dignement les éléments de langage, à l'exception de la Nadine (en même temps c'est Nadine);
* Une moto de journaliste qui grille un feu rouge pour suivre la voiture du président sorti, alors qu'une piétonne dans son bon droit est déjà engagée sur la chaussée. Mais que fait la police?!! Je propose une nouvelle loi pour verbaliser les chauffards sur la base des infractions filmées par eux-mêmes;
* Un journaliste tout frais sorti de son école, obnubilé par une porte du CG corrézien et persuadé que le grincement de sa poignée constituera le scoop de la soirée;
* La marche des caméras, autorisées à immortaliser pour quelques secondes l'image de François Hollande peaufinant son discours en compagnie de sa compagne;
* Un air d'accordéon à Tulle, quel meilleur signal aux électeurs de Le Pen que ce président-là est du coté de cette France rurale et délaissée, et qu'il sera donc moins facile de faire campagne sur ce thème?
* L'escorte de la voiture vers l'aéroport, débile à souhait mais que notre cerveau de prédateur ne peut s'empêcher de suivre, tout en écoutant d'une oreille distraite Mélenchon évoquer la réussite de son homologue grec;
* Les clignotants de l'avion attendant le décollage, débiles à filmer, mais qu'on ne peut s'empêcher de suivre en pensant aux mains moites de son pilote qui tient le destin de la France entre ses mains;
* Le décollage de l'avion qu'on ne peut ignorer d'entendre pendant l'interview de Najat Belkacem (monte le son coco!);
* La douloureuse question des transports en commun en province, car enfin, si Hollande avait voulu, dans un signal fort, rejoindre la capitale en transport en commun après l'annonce des résultats, il serait arrivé à la Bastille vers... midi et demi (départ de Tulle gare en autocar à 6h24, arrivée Limoges à 7h36, départ TER 9h55 arrivée à Poitiers centre à 10h18, puis TGV jusqu'à Paris-Montparnasse à 11h49).
* Pour contre-carrer l'effet avion, la Modus ça faisait quand même cheap à souhait. Avec un peu de provoc, il aurait pu tenter la c1, elle existe aussi en 5 portes.
Spécial Balkany, les Thénardier de Levallois, à parti d’un article du Monde ;

« On est blindés, on en a vu d'autres »

Ben ça, vous avez intérêt à être blindés, avec les juges d’instruction qui vous attendent, avec ce qu »’on va découvrir sur vos voyages en Afrique.

Isabelle : « Triste et inquiète pour la France, ivre de rage contre les médias haineux »

Ah les médias haineux ! Quand on sait que pendant 5 ans les médias ont majoritairement servi la soupe à ton ex-Altesse… Mias que tu sois ivre de rage, on va te croire, allez.

« La seule chose qui me console, c'est la vraie vie, celle sans toute cette violence »

Ben si déjà tu pouvais donner une vie sans violence à tes rares opposants, on applaudirait.

« Nous, la droite, on aime le drapeau français et La Marseillaise »

C’est ça, comme ton pote l’exilé fiscal dont tu écoutes une chanson dans ton bureau, même pas capable de respecter la loi suisse.

« Il est digne, hein ?" »

Le mot dignité, dans la bouche d’Isabelle Balkany, est aussi incongru que celui de pauvreté dans la bouche de Bernard Arnault ou de vertu dans celle de Carla Bruni.

//Patrick acquiesce : "Digne, sincère, comme il est toujours."//

Ah la sincérité de celui qui a pulvérisé les records de Supermenteur !

//Isabelle envoie un deuxième SMS à son ami Nicolas : "Ton intervention était très digne et très sincère. J'ai toujours pensé que tu es un bel homme."//

Bel homme, t’en fais un peu trop là, non ?

Et le bouquet final : « vous vous cassez la paillasse à travailler pour les autres »

Travailler pour les autres ! Je répète : pour les autres !

Se réveiller normalement dans un pays normal. Constater par la fenêtre que le temps est normalement gris.

Je suis pas d'accord avec vous DS. Ici le temps est superbe.
Comment taire? - Les vrais bonheurs sont aussi muets que les grandes douleurs.
A toulouse tout est normal et en plus le soleil est la......
Au sujet de la Grèce :

Seuls les journaux en anglais (comme le Guardian) en parlent de manière claire : 50 sièges pour la gauche dite "radicale" (comme ce mot est révélateur), et 21 pour les néo-nazis.

Partout, le discours est le même : "percée de l'extrême-droite", "les nazis reviennent au pouvoir, la première fois depuis les colonels", "comment vont-ils faire?", "Angela Merkel menace de fermer le robinet", etc.

L'ami Okeanews précise :

Les résultats de ce matin avec 99.19% des votes comptabilisés (% – nb de sièges):
ND 18.87% – 108 sièges (58+50),
Syriza 16.76% – 52 sièges,
Pasok 13.19% – 41 sièges,
Grecs indépendants 10.60% – 33 sièges,
KKE 8.47% – 26 sièges,
Aube dorée 6.97% – 21 sièges,
Gauche démocratique 6.10% – 19 sièges.

L'ensemble de la soirée électorale sur Okeanews

Et au sujet de chez nous, Daniel, vous avez du lire ce billet sur Médiapart... Comme quoi, nos bons médias sont du côté du manche, quelle que soit la couleur du manche en question. Faut dire que question "changement"... on a juste changé la couleur de la cravate. Et encore...
Beaucoup de commentateurs ont vu de la « dignité » dans le discours de N. Sarkozy. J'y ai vu une déclaration dans la lignée de sa campagne: des propos clivant devant un public de convertis. Jusqu'au bout il est resté le candidat Potemkine. Parler de « ceux qui n'aiment pas la France », en faisant référence à François Hollande et à ses troupes lors de son dernier discours lui ressemble tellement...

Pas de quoi se réjouir cependant: les Fabius et consort arrivent. Et comme le disait Frédéric Lordon, F. Hollande et les socialistes ne veulent pas toucher au « cadre », aux fondements du système, traiter les problèmes à la racine.
Thomas Hollande a lui-même trouvé l'épisode ridicule. Dont acte. Les auteurs du truc n'avaient pas compris qu'ils avaient changé d'époque....
Sinon,joie profonde sûrement partagée avec les copains asinautes qui ,depuis la naissance de notre cher ASI,ont écrit,encore et encore écrit leurs écoeurements,leurs indignations,leurs colères en face de ce pouvoir sans mesure et sans cohérence.
Et même si nous sommes étonnés que tant d'électeurs aient eu envie que ça continue,ce qui domine c'est une sorte de tranquillité,un contentement sans bornes de pouvoir échapper aux leçons de bonne gouvernance prodiguées par Bertrand,Juppé ,NKM etc,aux invectives haineuses de Morano,Copé ou Jacob,aux bla bla bla "inspirés" de Thréard,Reynié,Barbier...encore que ceux-là....... Bref. Qu'est-ce que c'est BON!
Alors pas de chars soviétiques à la Concorde ?
Bortsch obligatoire au petit déj pas pour cette fois ci ?
Le commerce de valises à double fond, en revanche, se porterait bien ?
Bonjour
Oui normal Daniel.
Sur FCult ce matin Dominique Régnier entonnait ses poncifs comme si l'élection n'avait pas eu lieu car il faut poursuivre les réformes de structure car hors de cela pas de salut.
Que les grecs ou les français disent qu'ils n'acceptent plus le dogme libéral, il en a rien à foutre, le dogme c'est le dogme.
A ce train nous serions encore en monarchie !!!
Oui ! Cette impression qu'il nous manque quelque chose, une raison de s'énerver, d'être obligé de penser, de se défendre de ces vagues obscènes qui nous assaillaient chaque matin.

Et il n 'y a pas quelque chose de sidérant ? Sarko a lâché l'affaire, comme un vulgaire Jospin ! Il a laissé tomber son camp aussitôt qu'il n'y a plus eu quoi que ce soit à gratter pour lui. Il a même fait semblant de croire ce que c'est que la dignité. Et la tête de son camp ....

Le rideau tombe sur ce qu'on croyait être une tragédie, et qui aurait pu l'être, et qui n'était qu'une sinistre farce !

Et le gros malin, qui est resté jusqu'au dernier moment dans sa province profonde, bien identitairement perçue comme française, et qui s'est dirigé, à travers les banlieues, vers la symbolique révolutionnaire. Sans la ramener, avec modestie, comme ça va nous changer du marketing hystérisé. Place à la profonde symbolique, à l'apaisement qui parle sans fioritures.

Qu'au moins, on ait ça, c'est vraiment génial, rien que ça !
[quote=DS]...et si on avait rêvé ?
Et si plutôt on se réveillait d'un cauchemar. Les fumées, les mensonges, l’esbroufe et tout et tout.
Si on s'éveillait non pas pour un joli rêve comme en 1981 (pour les darons qui étaient déjà là).
Le soulagement ce matin de simplement se retrouver dans la banale réalité. Avec ses difficultés mais surtout avec le sentiment d'avoir frôlé le précipice.
Oui le train train habituel : café, journal, toilette, matinaute.
Ha la moselle a voté sarko, bof habituel...
Bon, je vais trainer dans mes cafés habituels, écouter les commentaires habituels.
C'est tout;-)
gamma
Prems!
DS sort de ma peau. J'ai eu la même réction à l'égard de ce fils de. Surtout, je crois me souvenir qu'il avait dit ne pas avoir autant d'enthousiasme qu'en 2007. Comme le succès change les gens.
Odieuses les dégoulinures sur FI ce matin. Décidément, il y en a des qui sont indécrottables.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.