76
Commentaires

Un interpellé de Villiers-le-Bel photographié par Match, en slip et menotté

Actualisation, 21 février

Derniers commentaires

c'est la version moderne du pilori
messieurs dames voyez ce qu'il risque de vous arriver si la police débarque chez vous !!
pas encore jugés, déjà condamnés à la vindicte populaire
l'humiliation pleine page dans paris match

vite vite une loi pour mater les rebelles !!
Etablissons une présomption de culpabilité et qu'on n'en parle plus.
Créons des lois rétroactives pour ceux qui sont déjà enfermés . Ne les soignons pas, ce n'est plus nécessaire.
San Antonio,
Friand du détail...
Madeleine
Ce n'est pas un slip mais un boxer... C'est vraiment n'importe quoi les médias de nos jours.
ILS l'ont arrêtez et mis à poil , pour voir s'il était bronzé de partout . Et en suite vérification au bureau Hortefeux . S'il avait bien u n scilp Kangourou pas tacher jaune devant et marront derrière , Enfin c'est la tactique de la droite quelques jours avant une élection . Moi du haut de mes talonnettes je veille sur vous salipopettekozy
Si ça n'était pas Match et ses commentaires, j'aurai dit qu'il y avait là matière pour un bon article sur les abus policiers.
La photo a sans doute atteint un but autre que celui prévu au départ (ou bien?...). Si on fait abstraction des commentaires de l'article :
Nous devrions plutôt féliciter Match pour avoir osé diffuser une photo extrèmement polémique, qui montre une réalité dure, mais une réalité tout de même. Si pour le coup du SMS merdeux on pouvait se poser la question de savoir s'il fallait diffuser l'info, dans ce cas précis, il n'y a aucun doute.
Alors que tous ceux qui dénoncent quotidiennement ces problèmes d'abus ont bien du mal à se faire entendre, Match leur amène une audience inédite, au travers d'un cliché sans équivoque, dont le gouvernement se serait bien passé.
Faut-il regarder le doigt ou la lune ??? M'enfin, ne nous satisfaisons pas du doigt ...
Petite page de pub:

Il y a eu un C dans l'air cette semaine sur la police, titre de l'émission : "entre bavure et suicide"... tout un programme !
Ils n'évoquent pas particulièrement cette affaire ci, mais pour moi qui ne suis pas une fan des uniformes en général, j'ai un peu reconsidéré mes "observations" personnelles sur les flics.
Et c'est bien ce je craignais, ils sont coincés par une double injonction négative politique et hiérarchique (Double Bind, en vrai "psy", je crois bien) .
Une citation (approximative) :
L'ennui avec les évaluations par les chiffres, c'est: un bon travail de policier c'est obtenir une cité (au sens large) calme, une cité calme c'est presque pas d'arrestations, donc un mauvais chiffre, donc au final une police mal notée !
Quand on s'appuie sur une évaluation chiffrée dans ce genre de métier ....( un peu comme si les médecins étaient notés en fonction du nombre de patients qui ne guérissent pas...)
Il est plus "rentable" d'arrêter le même gars pour 2 grs de shit plusieurs fois dans l'année que d'essayer de retrouver un cambrioleur ou autre délit à faible taux d'élucidation...

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_article=308&date=2008-02-19

Pour ceux qui n'auront pas le temps de voir cette émission, petite info:

Nouvelle mission de la police nationale :
demande du ministère Hortefeux... quotas quotidiens d'arrestations de clandestins selon leurs pays d'origine, ex: aujourd'hui vous m'arrêterez 200 maliens ....
Le délit de faciès à de beaux jours devant lui, alors dans ces conditions, on comprend mieux "l'intérêt" de faire une rafle dans un foyer de travailleurs à dominante ethnique.

Contente de ne pas avoir grandi en banlieue, et contente de ne pas être flic !
Ta raison Mam de t'indigner de la parution de la photo, ton ministère convoque ou invite? je ne sais pas, les journalistes à la grande opération policière, mais il faut qu'ils nous montrent ce que tu veux qu'ils montrent : l'efficacité de la police française dans les banlieues, mais pas l'ATTITUDE INFECTE DE TES POLICIERS, qui n'hésitent pas à enfoncer dès l'aube les portes des habitants des banlieues.

Qu'en est-il de l'enquête sur l'"accident" de la mini-moto qui a tué 2 gosses et qui a mis le feu aux poudres si j'ose dire !

Que cherchaient les policiers sous le matelas de l'interpellé : DES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE ?

Affaire à suivre : jai envie de savoir qui a tiré sur la police en novembre, je n'ai pas envie qu'on se tire dessus dans mon pays,

J'ai envie de savoir aussi ce qui S'EST REELEMENT PASSE A VILLIERS-LE-BEL EN NOVEMBRE;
il a fait comment pour s´habiller menottes aux mains ?
Heureusement qu'il ne dort pas à poil !!!!!, mon gars !!!!!, car là il y aurait un plus !!! contre lui!!!! certainement ??? !!! attentat à la pudeur.

T'as du pot mon gars !!!!! toi !!!!!!!!
et interpeller un homme sans lui laisser le temps de mettre son pantalon (photographe présent ou pas), n'est ce pas contraire à la dignité?
Comme le dit Adrien ce que nous donne à voir les photos, ce sont les méthodes d'interventions policières. C'est pas nouveau.
Et puisque beaucoup ont la nausée en regardant la photo du jeune homme menotté et en slip,on peut s'interroger sur ce qui nous donne envie de vomir ? La photo ? L'arrestation musclée ? Est-ce que j'ai toujours envie de vomir si je ne vois pas la photo ? Sachant que ça n'annule pas la réalité des méthodes d'arrestation.
Pour moi, disons que ça en ajoute une couche.
Et MAM pourra toujours se tirer d'affaire en passant Bouvet à la moulinette .
Je bâille. Depuis quelque temps je bâille en lisant @si. La plupart de vos articles sont prévisibles. Les plateaux ne sont guère passionnants. Ce site devient un journal d'infos orientées comme plein autres.

Savez-vous encore que la télé continue d'exister ? Avez-vous remarqué le changement de ton des journaux télévisés depuis trois semaines ? Et l'effort réel de France 2 (que j'appelais TF 2) à ce sujet ? Regardez-vous encore les magazines (le dernier opus de Complément d'enquête était passionnant) ? Quand analyserez-vous une émission de variétés (cadrage, montage, astuces techniques et effets "modernes") ? La nouvelle école "cadrage qui bouge" des séries ? Le choix des figures d'identification dans les fictions, l'évolution des contenus en fonction des succès ? Le système de mesure et la rigueur des décomptes d'Audimat ?

J'ai l'impression qu'@si se contente maintenant de surfer sur les thèmes d'actu qui sont déjà dans tous les journaux, et franchement, il me suffit de consulter la presse "normale" et Canal + le midi pour en savoir autant et pouvoir me faire un débat.

J'épargne encore les contributions de Sébastien B. et de Judith.

Merci. Ne continuez pas !

Abonné autrefois enthousiaste
C'est bien : 1000 policiers pour attraper 10 personnes . Les photos de Pourri-Match pout attiser la haine . Le poids de la provoc , le choc sur le capot . Un parfait plan à la Sarkozy : attiser la haine en provoquant :karcher ,racaille , ensuite envoyer un régiment de police et de journalistes . C'est avec ça qu'on va sûrement avancer dans le problème des banlieues.
Euh.....
A part tout ce qui a été dit là haut, et puisque le photographe ne veut pas vous répondre...

Savez-vous par Match si l'éditing est de lui ou pas ???

Pour ceux qui ne connaissent pas ce reporter, il fait mille fois mieux d'habitude, comme ici, jugez vous-même:
http://www.ericbouvet.com/flash_content/index.html
HONTEUX!!!!!!
Mais cela est vraiment incroyable....comme une envie de vomir en voyant ces photos. Atteinte a la dignite...c'est beaucoup plus que cela MAM.
Dans toute cette affaire, je suis personnellement particulièrement surpris de n'avoir vu aucun journal resituer dans son contexte cette intervention sécuritaire ultra-médiatisée (la presse affirmant même avoir été prévenue 3 jours avant l'action dès le vendredi) : cela surgit comme par hasard exactement une semaine après l'annonce par François Fillon d'un nécessaire recentrage de la campagne des municipales sur le thème de l'insécurité, comme on peut le relire ici: http://www.lemonde.fr/municipales-cantonales/article/2008/02/11/dans-une-campagne-delicate-francois-fillon-joue-la-carte-de-la-politique-securitaire_1010160_987706.html
Ou plus largement avec google-news ici: http://www.google.fr/news?q=fillon+campagne+s%C3%A9curit%C3%A9&sourceid=navclient-ff&ie=UTF-8&rls=GGGL,GGGL:2006-29,GGGL:fr
Ainsi, ce serait une photo montrant un traitement dégradant qui serait une atteinte à la dignité et pas le dit traitement ?
N'entrons-nous pas chaque jour un peu plus dans un monde où l'image compte plus que la réalité ? Un monde qui devient la chose des fabricants d'images ou mieux, de ceux qui influencent les faiseurs d'images ?
Enfin des infos sur les infos !
Voilà la lumière faites sur "les violences (policières) faites aux banlieuex" et aux personnes qui y habitent. Beaucoup à dire sur tout cela mais au moins il y a des traces, ce n'est pas en cachette... "bordel pour bordel", je préfère celui-là. Bien sûr il faut que des "qui réfléchissent" au delà des photos prennent la parole maintenant...
Menotter un jeune homme sans lui laisser le temps de se vêtir, c'est quoi ? Les "VIP" n'ont certainement pas ce traîtement. Et pour ce qui est de leur dangerosité, "on" attend encore les preuves (pas d'armes) "on" se croirait dans "droit de savoir" bidonné !
Ceci dit : combien de journalistes en garde à vue ou qui donnent leur source ?
A suivre.
Madeleine
Pourquoi acheter ce magazine, le boycott est une arme efficace pourquoi n est il pas utilise en france?
Appel aux dentistes, médecins, coiffeurs a qui on offre ce magazine : refuser ce cadeau qui nuit a vos salles d attente
On attend la plainte au pénal de mesdames Alliot Marie, Dati pour ce délit puni par la loi .

On attend le message sur les " charognards" de la secrétaire chargé des droits de l homme, en plus elle est en plein dans son sujet suppose, les droits de l homme et non les droits de sarkozy, allez du courage Rama Yade !!!!
Cette chasse au coupable, par ses dérapages médiatiques, nous mène directement à la haine, de ceux qui, qu'ils soient coupables ou innocents, auront ainsi vu violer leur vie privée, lascérer leur dignité.

Se retrouver en slip dans le journal est non seulement choquant, flouté ou pas, mais renvoie à un événement qui ne peut être vécu que comme viol, comme irruption traumatisante. Et que croît-on qu'un jeune homme ainsi traité éprouve.
J'habite une cité hlm à Marseille 15ème (quartiers nords = mauvais quartiers) et des opérations policières, j'en ai vues quelques unes, jamais de cette ampleur et pourtant aussi efficaces (arrestation d'une vingtaines de personnes, condamnation d'une dizaine), alors vu d'ici, ce coup de Villiers-le-Bel, c'est du grand spectacle pour gogo. Lamentable cette photo du jeune en slip. Après ça, on viendra nous parler de "Plan Banlieue", d'insertion... Décidément, ce gouvernement à tout faux.
Simple remarque, il s'agit d'un boxer, non d'un slip.

J'ai envie de vomir en voyant ce safari-photo.
Madeleine a posé sur le forum sur " les fuites " ( mystère àVilliers.. ) tout de même une vraie question. : " Je persiste, je préfère les journalistes à Villiers le Bel, plutôt que dans la piscine... avec Sarkozy. "


Nous ( beaucoup d'entre nous) sommes partis billes en têtes pour évoquer la manip' politique, la propagande, la démonstration de force sécuritaire flattant l'électeur, etc.. mais si l'on renverse la chose, si l'on présume que les journalistes présents ne sont pas ( pas tous ) les affidés sarkosystes que l'on dit, alors leur présence devient rassurante, garantisse presque que les arrestations respectent un minimum les droits des interpellés, limite les bavures.
J'aimerai même que les journalistes soient présents chaque fois que les flics se ruent sur les foyers de sans papiers, peut-être que certains ne se jetteraient pas par les fenêtres alors.
C'est ahurissant ! Je suis consternée que Match ait pu publier de telles photos, sincèrement, ce jeune homme a le droit au respect de sa vie privée ! Imaginez-vous un instant à sa place ! Innocent ou non, là n'est pas la question. Et s'il avait des enfants ???? J'espère qu'il va porter plainte, et obtenir des dommages et intérêts, c'est tout ce que ce journal mérite !

Madeleine a posé sur le forum sur " les fuites " ( mystère àVilliers.. ) tout de même une vraie question. : " Je persiste, je préfère les journalistes à Villiers le Bel, plutôt que dans la piscine... avec Sarkozy. "


Nous ( beaucoup d'entre nous) sommes partis billes en têtes pour évoquer la manip' politique, la propagande, la démonstration de force sécuritaire flattant l'électeur, etc.. mais si l'on renverse la chose, si l'on présume que les journalistes présents ne sont pas ( pas tous ) les affidés sarkosystes que l'on dit, alors leur présence devient rassurante, garantisse presque que les arrestations respectent un minimum les droits des interpellés, limite les bavures.
J'aimerai même que les journalistes soient présents chaque fois que les flics se ruent sur les foyers de sans papiers, peut-être que certains ne se jetteraient pas par les fenêtres alors.


Oui si les journalistes faisaient réellement leur boulot, leur présence pourrait être utile... mais ils sont actuellement utilisé au profit d'une propagande sécuritaire, et ils sont à la botte des gouvernants... Triste monde !
Je ne fais pas la même lecture et comme je l'ai dit plus bas "bordel pour bordel" je préfère celui -là. J'ai travaillé sur ces questions et c'est comme le secret professionnel. Vous pensez que ne pas voir ce jeune garantit le respect de sa vie privée ? Allez lui demander ce qu'il en pense. Moi ce qui me choque c'est qu'on l'arrête en slip. Et que nous voyions cette photo, oui, ça me rassure. Vour préfèreriez ne pas voir, ne pas savoir, dire "on a pas de preuve". Là vous en avez, que faites vous ? MOI ça m'intéresse, car on parle de violence des banlieux, voilà elle sont sous vos yeux.
Pour ce qui est des journalistes comme dit JFK, il y a une part d'inconscient et j'aime bien l'inconscient... que le photographe ne veuille pas faire de commentaire... c'est sa conscience là ! (colabo ou pas)
Madeleine
Cette remarque me gène toujours.

Vos arguments consistent surtout à faire entrer les caméras partout, dans la vie privée, dans les prétoires, dans les commissariats... Alors que c'est utopique à mon sens de croire que leur utilisation est une garantie de neutralité, tout le long du processus de l'intervention.

Dans le cas présent, la photo a pour effet de déplacer le débat de la "culpabilité" éventuelle vers celui de la "dignité" de traitement.

Mais alors, pourquoi n'y a-t-il pas cette même cristallisation pour l'intervention récente des services de la préfecture de police dans un foyer situé dans le XIIIe arrondissement de Paris pour y effectuer des contrôles ? Une même "atmosphère de guerre civile" y régnait tout pareil...
Je ne dis seulement que "bordel pour bordel", je préfère celui-là.
Aujourd'hui quels repères avons-nous ? Personnellement je n'en ai plus je fais donc des commentaires avec mon ressenti ,mon intuition (en espèrant que mes valeurs personnelles, intimes soient toujours opérationnelles)
Depuis que Sarkozy est au pouvoir je change de stratégie et je serais effectivement pour qu'il y est des caméra partout comme contrôle de l'état et "ses dépendances".

Vous pouvez depuis que Sarkozy est au pouvoir raisonner, réfléchir comme par le passé ? MOI non...
Madeleine
PS : Ce soir "coup d'état permanent" à Canal+ avec comme invité JFK. (illustration)
Vous avez raison, Madeleine.
Et une camera dans la cuisine de notre président.
Et une dans ses WC.

Et une dernière a cote de son portable
Je continues a souscrire à la remarque, d'ordre général de Madeleine, sur la présence des média ( au passage, on a sur le site asi un dossier sur les caméras dans les tribunaux, http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=30 , on voit qu'elles sont en amont déjà ),
donc toujours plutôt d'accord avec Madeleine sur le principe mais évidemment la photo, prise à son domicile, d'un homme dénudé, menotté est avilissante

alors 2 perspectives :
- soit la photo ( comme celle du sauvetage du lynchage ) est une info sur les méthodes policières, elle témoigne et se justifie, ne serait-ce que par les sentiments qu'elle provoque chez nous en la voyant
- soit la photo est avilissante pour le présumé innocent et ne se justifie pas.

On revient a des questions posés dans le forum sur cavada : qu'est-ce qui est horrible : la brutalité policière ou le spectacle offert de la brutalité policière ? ( pour cavada, c'est : les propos antisémites ( s'ils le sont ) ou l'absence de réaction aux propos antisémites ? )

On oscille constamment sur le site @si entre la critique du spectacle ( où l'on verse dans le débat militant politique ) et la critique de la mise en spectacle ( où l'on cherche la critique du traitement par lémédia ), on finit par se rejoindre dans la critique des média, où plutôt de leur incarnation à travers des figures emblématiques ( TF1, le Monde, Match.. ) sans, il me semble, que l'on est tranchée cette question.

Je continues a souscrire à la remarque, d'ordre général de Madeleine, sur la présence des média ( au passage, on a sur le site asi un dossier sur les caméras dans les tribunaux, http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=30 , on voit qu'elles sont en amont déjà ),
donc toujours plutôt d'accord avec Madeleine sur le principe mais évidemment la photo, prise à son domicile, d'un homme dénudé, menotté est avilissante

alors 2 perspectives :
- soit la photo ( comme celle du sauvetage du lynchage ) est une info sur les méthodes policières, elle témoigne et se justifie, ne serait-ce que par les sentiments qu'elle provoque chez nous en la voyant
- soit la photo est avilissante pour le présumé innocent et ne se justifie pas.

On revient a des questions posés dans le forum sur cavada : qu'est-ce qui est horrible : la brutalité policière ou le spectacle offert de la brutalité policière ? ( pour cavada, c'est : les propos antisémites ( s'ils le sont ) ou l'absence de réaction aux propos antisémites ? )

On oscille constamment sur le site @si entre la critique du spectacle ( où l'on verse dans le débat militant politique ) et la critique de la mise en spectacle ( où l'on cherche la critique du traitement par lémédia ), on finit par se rejoindre dans la critique des média, où plutôt de leur incarnation à travers des figures emblématiques ( TF1, le Monde, Match.. ) sans, il me semble, que l'on est tranchée cette question.



Je remarque que vous n'avais jamais été arrêté à 6H chez vous !
moi, plusieurs fois, et ces méthodes sont courantes, même pire :
diarrhée
gamma
ça ne s'oppose pas, c'est une illustration de plus.
Madeleine
Les erreurs accumulées depuis le début, avec les journalistes qui connaissaient l'opération avant tout le monde, le ministère qui n'a prévenu personne, des photos démontables qui peuvent annuler l'action des policiers présents d'après MAM...
On va finir par croire que la méconnaissance de la loi sévit des deux côtés.
Le gros lot pour Paris-Match. Photos d'un type menotté. Flouté, ben voyons, il est évident que ceux qui le connaissent ne l'ont pas reconnu en découvrant la photo.
Et elle commence à se soucier de la dignité de l'être humain.
Vite une larme - réprimée. Elle aussi.
Après le plan épervier (action conjointe gendarmes-policiers),..
le plan corbeaux.
Une action coup-de-poing de répression pourtant pas très volatile.
J'espère qu'ils n'ont pas trouvé une rolex sous son matelas.
Extrait de la réaction du cabinet de MAM (avec les fautes d'orthographe et de frappe) : « Il est par ailleurs regrettable que la BRI, n'ai pas tenu compte tenu du caractère hors norme de cette opération. La BRI ne semble pas avoir demandé à sa hiérarchie si l'autorisation accordée au photographe pour suivre ses opérations depuis quelques jours était valable dans ce cas précis. »

Quelle jésuiterie !!! Qui pourrait croire que cette opération ait pu être jugée tellement sensible (sur le plan technique s'entend et non sur le plan politique) que la BRI ait pu spontanément en priver le photographe enquêteur.

Ceci dit la publication de ces images par Match sans aucun commentaire devrait valor un carton rouge à sa rédaction. Il serait juste qu'un avocat les attaque en justice.
Au bal des faux-culs, il y a du monde!
Enquête très intéressante. Le problème de l'opération de Villiers-le-bel, ce n'est pas qu'elle ait été couverte par les médias, c'est qu'elle est en elle-même un coup médiatique. Une démonstration de force digne d'un état de guerre pour arrêter des "suspects" dont la moitié ont été relâchés. En ce sens, la déclaration d'Alliot-Marie est incohérente par rapport à la visée même de l'opération qui est d'abord politico-médiatique : le but c'est de dire d'1/ que l'insécurité existe toujours de 2/ que les banlieues ne sont pas un problème social mais un problème de criminalité. Et tout ça avant les municipales. Pour le reste, il faudra bien un jour que l'on trouve en banlieue tout l'arsenal de guerre que l'on nous promet sur la TF1cratie. Nul doute qu'il s'agit là encore d'une chimère, d'une représentation qui remonte aux XIXè : classes laborieuses = classes dangereuses...
Pour Match "le poids des mots le choc des photos" c'est fini. Remplacé par "la vie est une histoire vraie"
Quel journal de merde.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.