37
Commentaires

Un bonheur de papier

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci à vous toutes et tous, en vous lisant, j'ai pris autant de plaisir qu'en lisant la chronique. bonne soirée

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci pour vos belles chroniques pleines de poèsie et d'érudition. La dernière image montre quelque chose à mon avis d'affreux : l'armée faisant de l'humanitaire dans son propre pays ,comme s'il y avait eu un tremblement de terre ou toute catastrophe naturelle.
Bonjour Alain, youpi ! un jeu !
Bon, alors, je me lance :

1- Je vois un anachronisme : en ce temps-là, les 2be3, qui s'agitent
à la gauche de Mona, n'existaient pas. Dommage, ça aurait bien expliqué
son rire retenu. "Eh, arrêtez faire les cons, pfff !!!!"
2- Da Vinci était gaucher
3- Sur le tableau de Da Vinci, il y a trop d'espace au dessus du personnage Mona.
4- Le tableau étant en bois n'était surement pas serré mais posé.
Oblivion.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

D'où l'interêt de la fonction EDITER !
Par pitié !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je m'excuse de ce jugement hâtif, c'est la première chronique que je lis de vous.

En fait, c'est la construction de votre chronique, par ailleurs érudite, qui m'a induit en erreur, je pensais que vous dénonciez le procédé de Libé qui est un peu facile, pour présenter ensuite en contrepoint une "tradition chinoise" de façon "compréhensive". Mais soyez certain de l'utilité de votre travail...
Vos chroniques sont un bonheur de culture et d'intelligence.
Merci.
Ok, mais n'êtes-vous pas certain que la dernière photo que vous présentez comme "une image festive" et de "réconfort" ne relève pas elle-même d'une opération de propagande, au moins de l'expression d'un point de vue qui en cache un autre ? Il est certain que peu de photos diffusés sur le web par les médias chinois ou occidentaux illustrent les expulsions arbitraires de résidents pékinois et la violation des droits sociaux des travailleurs chinois...

Votre expression "sacrasme droit-de-l'hommiste" peut être jugée insultante car elle est "sans objet", elle est lancée comme un anathème sans réflexion globale l'étayant... On peut évidemment discuter la vision des droits de l'homme, très ethnocentrée et sélective, de Libération mais en l'insérant dans une analyse étendue et profonde, pas en rejoignant à l'occasion d'une brève une rhétorique qu'affectionnent les tenants de la real politik et les magnats du capitalisme.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.