204
Commentaires

Ukraine : choc des "réalités"

Commentaires préférés des abonnés

Cher Daniel, je ne suis plus trop actualité internationale pointue (le diplo notamment) mais prêter aux occidentaux la militarisation et l'intégration de l'Ukraine à l'OTAN me semble pas deconnant. quand on connaît l'histoire de la politique ext US. (...)

L’Allemagne a bien reconnu l’indépendance de la Slovénie et de la Croatie peu de temps avant le déclenchement d’une guerre civile sanglante dans l’ex Yougoslavie ?


Tant qu’à citer Mélenchon autant lire sa déclaration complète :

https://melenchon.fr/202(...)

Cette Soazig de la Moissonnière, c'est une vraie correspondante de guerre.


Elle sait appréhender la réalité virile de l'Homme Engagé dans le Combat Grandiose, Not' Président, Gladiateur Mediatique qui affirme :  " je veux me montrer "


( même si je(...)

Derniers commentaires

La malhonnêteté intellectuelle, le mensonge délibéré et politicien d'anne hidalgo :



https://mobile.twitter.com/achabus/status/1496448732669296644

On sait tous pourquoi on en est là .On va regarder les choses en face ou on va faire semblant? On sait tous que comme nous l'avons fait en Amérique du Sud , en Afrique , en Asie ,au moyen orient , on a corrompu quelques salopards dans ces pays pour qu'ils nous livrent leurs richesses pour garder notre Hégémonie sur le monde .On a fait la meme chose en Ukraine et on a provoqué Maidan .Alors que la Russie nous avait proposée de s'allier a nous en Europe .Ce que les gens payés par les américains chez nous ont refusé , dans le seul but , parce qu'entre nous l'Ukraine ne vaut rien si ce n'est étouffer la Russie pour empêcher que l'Europe devienne vraiment l'Europe et polarise le monde en trois parties . Voilà pourquoi on en est là !Et tout comme Napoleon a compris trop tard que ses ennemis ont fini par décortiquer ses tactiques pour enfin le contrer ,Les russes , les chinois ont fait la meme chose avec nous .Maintenant que nous avons forcé Poutine a montrer sa force , j'ai peur qu'il soit trop tard pour discuter .Le monde va etre divisé entre influence russe et influence chinoise et influence occidentale  , ce qu'il voulaient empêcher les américains l'ont provoqué et nous Européens sommes les grands perdants ,sauf si les américains entrent en guerre et surtout la gagne , ce qui veut dire qu'on va s'en prendre plein la gueule ! En attendant au Mali , ils ont choisi les russes et les chinois , j'espère pour nous que les chinois et les russes vont faire les memes erreurs que nous et traiter les africains comme des sous hommes si on veut avoir une petite chance . Voilà voilà....

Drôle de conclusion de votre article, c'est encore Mélenchon  qui prend ? Il a encore dit un gros mot ? C'est tout ce que vous avez à dire d'important sur toute cette séquence calamiteuse ? 

Les problème de l'Ukraine ont commencé lorsque le gouvernement de Ianoukovytch a refusé de signer les accords de rapprochement avec l'union européenne. A aprtir de ce moment tout a été fait pour destabiliser ce gouvernement et en mettre un qui signera les accords. Et depuis la Crimée a voulu être rattachée à la Russie (et non une annexion comme il est dit). De plus les accords de Minsk n'ont pas été respectés par l'Ukraine car le Donbass l'a jamais disposé de la large autonomie prévue dans ces accords.

On pouvait espérer que les événements d'hier soir auraient pu ouvrir les yeux à un certain nombre d'asinautes, mais non. Ils sont figés dans leur schéma binaire "OTAN=méchant, Russie=gentil", incapables de revenir à la réalité.


Car oui, contrairement à ce qu'écrit DS, il n'y a qu'une seule réalité. Celle où la Russie, par ordre de Poutine, envahit une partie de l'Ukraine. Pas à cause de l'OTAN, pas pour réagir à une quelconque menace (personne ne menace la Russie), mais pour poursuivre sa propre stratégie géopolitique.


 

Bla bla bla bla bla

Une petite analyse US bien plus juste que tous ces propos de comptoir.

https://redstate.com/streiff/2022/02/21/vladimir-putin-runs-the-table-in-ukraine-and-shows-joe-biden-to-be-a-feckless-and-unreliable-security-partner-n525804


Voici la conférence de presse de JLM de ce midi, 

indiquée par Jacques Soyer au moment du direct 

(la qualité du son est meilleure maintenant) :

https://m.youtube.com/watch?v=o0_p7w1_rh8





Et bonjourmonsieur Scheidermann, il faudrait peut-être en journaliste conséquent, savoir que l'Otan, comme l'Europe, spécialement les pays de visegrad poussent au crime du coté de l'est. Le concept de démocratie occidentale est une arme de guerre et pas un outil de paix. Facile de commenter par exemple pour le Georgie, les occidentaux ont poussé avec de belles promesses de démocratie, au bout du bout, Poutine a sifflé la fin de la récréation. La Syrie, c'est pareil, ... on envoie les journalistes pour vanter la démocratie, mais quand il s'agit de "mourir pour Dantzig", il n'y a plus de journaliste ni de soldats occidentaux. Les cocos, il faudr

Autre rappel : avec 150 Millions d'habitants et le PIB de l'Italie, la Russie n'a absolument pas les moyens de s'en prendre a l'Europe de l'Ouest. Les fantasmes de chars Russes a Paris ou Berlin sont du pur delire.


En 2007, alors que les USA et le monde occidental commencent a s'embourber en Irak et en Afghanistan, bien avant les printemps arabes, Poutine avait prononce un discours historique sur le multilateralisme et un avenir possible pour le monde. Il est a relire.

J'aime pas particulierement Poutine. Mais le presenter comme un psychopathe voulant devenir le maitre du Monde est aussi completement delirant. Expliquer la situation Ukrainienne comme le fait Le Monde par la seule nostalgie de puissance d'un empire dechu est vraiment le plus bas niveau de propagande de guerre. On nous avait fait le coup avec Sadam Hussein. Qu'on voit ou ca nous a mene.

Sauf que l'Iraq n'avait evidement pas d'armes nucleaires et de S400...

Je ne veux pas être plus malin qu'un autre et vouloir être un grand diplomate mais pourquoi ne pas proposer à Poutine ce compromis (encore faut-il bien que les faucons US soient d'accord) qui débarrasserait l'Europe de ce véritable problème

- dissoudre purement et simplement l'OTAN ;

- en échange, Poutine s'engage à se retirer de tous les territoires annexés par la Fédération de Russie depuis sa création : Une partie de la Géorgie, la Tchétchénie, les républiques autoproclamées du Donbass et la Crimée et  autres ... et même pourquoi pas Kaliningrad qui est une épine enfoncée dans le ventre de l'Europe ;

- Ensuite, comme le préconise Mélenchon dans toute sagesse) et sous les auspices de l'ONU, entamer une conférence sur les frontières de l'ex-URSS et organiser ainsi par des élections libres et contrôlées une autodétermination de tous les peuples et nationalités concernées.

Zemmour sur France Inter : "Le problème c’est qu’Emmanuel Macron n’est pas crédible et pas respecté par Vladimir Poutine". 

Et que faut-il faire pour mériter le respect de Poutine, Ducon ?

Pourquoi qualifier JL Mélenchon de pro-poutine ? A croire que Daniel n'écoute jamais JLM qui ne cesse d'affirmer le contraire. Daniel va peut-être écouter la conférence de presse que JLK Mélenchon donne dans 8 mn. Cela lui fera le plus grand bien ;-)

Ces  " commentateurs des conflits internationaux semblent incapables de prendre en compte la complexité des


situations et la possibilité qu’il peut y avoir plus d’un oppresseur dans certaines situations particulières. Pour


eux, « l’Occident » est, de près ou de loin, l’oppresseur unique pour chaque situation. Prenant le parti de considérer à


priori chaque conflit sous cet angle, ces commentateurs adoptent un biais cognitif en sélectionnant les informations


qui confirmeraient leurs approches et en rejetant celles qui s’en écartent. [...]de nombreux intellectuels 


socialistes occidentaux se sont en fait transformés en fantassins pour des régimes autoritaires et non démocratiques. 


Ce qui émerge [...]est un double standard, à savoir un sens de la justice  à géométrie variable. Si les interventions 


impérialistes américaines sont dénoncées, celles portées par d’autres acteurs internationaux ne le sont guère. "


Une chance que l'Ukraine n'ait pas incrit dans sa constitution que l'État devait se doter de l'arme nucléaire et mettre en place une mission spatiale pour aller sur Mars. https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/ukraine-le-potentiel-descalade-incontrolee-est-assez-fort

Rappel :

1) La Russie est actuellement encerclee par les forces des Etats-Unis et de leurs allies. Les pays baltes, membres de l'OTAN sont a quelques minutes de missile de Moscou ou Saint Petersbourg. Trop pres pour que les Russes puissent faire quoi que ce soit en cas d'attaque.

2) Les Etats-Unis ont envahi l'Irak en 2003 sur la base de mensonges et ont passe les dernieres decennies a destabiliser la planete et a provoquer des changements de regimes dans toutes une serie d'etats qu'ils jugent hostiles (voir la situation sur le nucleaire Iranien).

3) Il est clair qu'apres la chute de l'URSS, les dirigeants Americains ont decide qu'ils feraient tout pour que plus jamais dans le futur une autre puissance puisse contester leur hegemonie. Et ils ont tres mal digere le positionnement de la Russie dans les crises que leurs interventions au moyen-orient ont provoquees. Du point de vue Americain, il est important de REDUIRE la puissance Russe et son influence partout dans le monde. Les russes peuvent ils l'accepter ?

Qu'on apprecie Poutine ou pas, il est totalement logique de la part des Russes de considerer les USA comme un danger et un pays agressif menant des politiques imprevisibles et potentiellement tres destructrices. Bref, une superpuissance a l'hubris potentiellement hors de controle.

Une fois qu'on a dit ca : comment peuvent faire les russes pour se proteger de la menace Americaine ? En prenant certains risques tres calcules pour se degager autant que possible de l'etau que leur impose l'OTAN, et donc en utilisant l'Ukraine et en allumant des contre-feux en Afrique ou ailleurs.

C'est ben "crampant" tous ces commentaires !! Mais les candidats à la présidentielle, opposants à la politique Macronauritaire  n'ont pas reçu leurs 500 signatures d'élus  pour être candidats à cette élection..!! Et si on demandait à l'

Minsk II, 2015, 7 ans, accord Allemagne, France, Ukraine, Russie. 7 ans. Et l'Ukraine n'a fait que plus ou moins respecter le cesser le feu. Et les US n'ont jamais poussé à ce que cet accord s'applique. 7 ans que Poutine demande à ce que cette situation soit résolue. Et au moins 15 ans que Poutine souhaite avancer sur la sécurité en Europe, traités de limitation des armes nucléaires que les US ont quitté, traité pour limiter les bases antimissiles américaines en Europe, etc.


La leçon, s'il y en a une, c'est que Minsk II n'a servi à rien parce que les européens qui l'ont fait signé n'ont pas été capables de le faire appliquer. Ces européens, France et Allemagne, ont fait signer les accords de Minsk, puis ils ont fait appliquer des sanctions économiques. Puis ils ont fait comme s'ils pouvaient faire en sorte que les choses avancent. Alors que tout est à Kiev et Washington, et que Washington ne veut pas que les choses évoluent autrement que par l'entrée de l'Ukraine dans l'UE et dans l'OTAN.


Mais on peut faire comme si tout cela n'était pas connu et documenté, et faire comme s'il n'y avait, là derrière, que des petits problèmes d'ego d'un petit dictateur frustré. De la frustration, il y en a. Mais 7 ans quand même. Le gars, il attend depuis 7 ans que les européens se bougent. Et tout ce qu'il voit, c'est que rien ne bouge. Il fait construire aux frais de la Russie Nord Stream II, parce que les allemands et quelques autres le veulent (il y a Engie parmi les volontaires pour l'exploitation...). Et rien à la fin. Parce qu'à la fin, les Ukrainiens ne veulent pas de la paix dans le Donbass, autrement que par une reddition pure et simple de la population locale. Parce que même quand le Président ukrainien fait mine de faire un pas pour appliquer Minsk II, chez lui, il se fait menacer. Je ne voudrais pas être à sa place. Il est sur un siège éjectable avec canon sur la tempe. Le canon, pas de la part des russes. Comme s'il n'y avait que les russes qui sont des salauds. On oublie le bataillon Azov ? Déjà ? Oui. Forcément. Ils sont du côté de ceux qui ont peur... La blague. 


Si on pouvait en effet avoir un regard un petit peu plus complexe que cette avalanche ininterrompue de clichés.

C'est assez fatiguant d'avoir un commentaire de l'actualité systématiquement sous l'angle de ce qu'en pense ou dit JL Mélenchon ... Un peu plus de pluralité (à gauche) dans votre fil twitter du matin nous ferait à tous un bien fou !

Poutine peut envahir qui il voudra, peut déclencher la guerre qu'il jugera bon de déclencher, il se trouvera toujours des gens pour l'excuser chez nous, aucun chez lui

C'est son arme la plus efficace, l'aveuglement d'une partie de nos concitoyens


On peut se pencher en arrière au risque de pointdegodwiner, mais finalement l'insouciance des nôtres n'a guère changer


Pour le reste qu'est-il besoin de discutailler, suffit d'habiter en Finlande, en Lituanie etc ou même en Suède, pour s'accoler la réalité poutinesque en pleine tronche, les distances que cette caricature de tsar met entre lui et les autres est aussi peu importante qu'un mètre au regard du soleil


Quant à Emmanuel, il faut tout de même admirer en lui une qualité surhumaine : il n'a pas peur du ridicule!!!


J'arrête là, j'ai peur de déclencher un tonnerre de sifflets stridents écraseurs de jurons

Mais que fait notre sauveur ?? je croyais qu'il avait tout réglé ?


Rebelote ! Après la Georgie , l'Ukraine .On est plus en CM2 là ! Poutine est prêt a nous rentrer dedans , a bon entendeur ...Ah ce commerce qui devait nous sauver de toutes nouvelles guerres , nonobstant la guerre de l'opium , la guerre de la soie , la guerre du pétrole ...Oui enfin bon , aurait du nous sauver de la guerre en Europe .Que nenni ! 

Etes vous prêt les bobos libéraux oisifs et boursicoteurs ? Les Américains veulent une guerre depuis des lustres avec la Russie , voilà une occasion en or massif ! Et vu l'état de nos sociétés , ça tomberait plutôt bien ! Ca risque de faire mal!

Bonjour et merci pour la chronique. 

"fragments de réalités hostiles, irréconciliables, et ennemies".  

Ben non. Écrire ça c'est tout confondre. Du moins : on ne peut pas avoir pilonné les "faits alternatifs" de D. Trump et accepter des réalités inconciliables. Même en temps de guerre et peut-être surtout. Des points de vue, des partis-pris, des angles, peuvent être incompatibles. Mais précisément, c'est autre chose que la réalité. Et on a besoin justement d'une exigence éperdue de réalité, y compris contre ses propres préjugés, dans une époque comme ça. On va attendre ça de vous dans les temps à venir, de nous dire opiniâtrement que deux et deux font quatre (poke A. Camus), plutôt que des éditos de type machin-dit-blanc-truc-dit-noir-mon-dieu-que-c'est-compliqué-oulala-mystère-insondable-des-cerveaux. Courage a vous! 

à ce sujet, voici une analyse de 44', chapitrée et sourcée, qui remet la situation en contexte : 


"Poutine a dû comprendre que la décision était déjà prise. "

Mélenchon ne sait ni ne présume pas forcément que cette décision a déjà été prise.

Il dit juste que c'est ce qu'a dû penser Poutine pour se décider à agir comme il le fait.

J'jouterais : ou bien ce que feint de penser Poutine pour se donner une légitimité à agir.


On pourrait renverser les choses : les US ont dû penser que Poutine allait finir par essayer de récupérer toute ou partie de l'Ukraine (ce qui n'est pas délirant puisque la Crimée a déjà été carrément annexée il y a quelques années maintenant) dans sa sphère d'influence donc ils ont continué à avancer sur la question de l'intégration de celle-ci à l'OTAN.


Mais posons le problème autrement : nous sommes coincés entre deux "empires" qui se comportent comme il faut s'attendre que se comportent des empires. soit de manière impérialiste. Après on peut bien prendre parti pour l'un ou pour l'autre, et faire ainsi preuve de toute la mauvaise foi nécessaire pour prétendre que le "méchant empire" c'est celui d'en face alors que le notre c'est bien entendu le "bienveillant". Ou alors, on peut les renvoyer dos-à-dos parce que, une fois toutes les additions et soustractions faites, le bilan de l'un comme de l'autre n'est guère réjouissant.


Alors oui... on peut raisonnablement argumenter que... en ce moment, là tout de suite, dans la situation qui nous occupe aujourd'hui... l'empire russe est plus "méchant" que l'empire états-uniens mais je gage qu'il y a plein de peuples et de nations du côté de l'amérique centrale ou du sud qui ne voit pas trop la différence entre les actions des russes quand ils estiment leurs intérêts menacés "à leurs frontières" et les actions des américains quand ils estiment de même.

quand DS nous parle de réalité, c'est pour rappeler à quel point la France est naze sur la scène internationale, et Macron un pion tout juste bon à poser pour une photo qui pourrait servir dans un magazine de mode.


même la plus grande puissance du monde (les USA) connait des échecs diplomatico-militaires retentissants, bien plus importants que nous. et pourtant la vie continue, et on compte toujours sur les USA.


Macron a fait le maximum mais force est de constater que Poutine fait ce qu'il veut. on arrive pas à le bloquer. ça ne veut pas dire que Macron est nul pour autant, ou qu'il ne fait que de la com, ou qu'il s'en fiche.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"On lit le contraire par tout". Ah ah !

Moi hier j'ai entendu et lu partout que Macron s'était entretenu 1h45 avec Poutine et que ça montre qu'il a un poids. Plouf pour le petit soldat de l'OTAN.

J'ai entendu et lu aussi partout que oh mon Dieu, en fait personne ne veut intégrer l'Ukraine à l'OTAN pas même les USA, mais peut-on aller contre la volonté de son bon peuple ?

Il faut rappeler que l'OTAN est une alliance MILITAIRE et qu'elle est aujoird'hui en perdition. Il est temps d'y mettre fin et de construire d'autres relations dans laquelle l'Europe aura son mot à dire.

Récemment, je suis allé visiter l’exposition Ilya Répine au Petit Palais. Ce qui m’a frappé et interrogé, outre ses splendides œuvres, sont les territoires de sa vie d’individu Russe. Il a vécu entre l’Ukraine, la Biélorussie et la Finlande.
Hier soir, j’entendais sur LCI Poutine retracer l’histoire de la Russie. Bien sûr, il la déroulait selon sa fenêtre. N’empêche, même si l’on rappelle sans cesse ses origines KGB, il n’est pas inimaginable qu’un chef d’Etat ayant vécu le traumatisme de la perte de la puissance, vouloir la reconquérir. D’ailleurs, on peut regarder du côté de la Chine aussi. Les USA sont trop jeunes pour avoir dans son histoire cette expérience, qu’ils semblent decouvoir actuellement, même si les GAFA dominent le monde commercial. Nous, de nôtre côté, nous en finissons avec le post-colonialisme, et sans ménagement au Mali, et la campagne présidentielle est pleine de puissance, de France, à retrouver.
Je côtoie une personne de nationalité Russe, une personne du peuple, et elle me dit souvent son admiration pour Poutine, qu’il tient le pays, traumatisée qu’elle est de la période Eltsine, et avant lui, celle de Gorbatchev. Elle ne croit pas qu’il veuille la guerre, l’Ukraine est partie de la Russie. Je vais chez elle à midi.

Voila, je me ballade avec tout cela dans les informations, chroniques et autres reportages, lus ou vus. Et j’essaie, à ma mesure, de comprendre, et c’est difficile. Je crois qu’il est important de retourner à l’Histoire des uns et des autres.

A propos de photos,allez voir celle de Mélenchon sur les propositions des candidats sur le temps de travail sur france2 

La réalité est de retour, ainsi que les ultracrépidarianistes qui sont lumineux  pour expliquer ce qu'ils n'ont pas compris....

Ne sachant rien, comme TOUT le monde, les "pisseurs" de copie, les "blablateurs" de plateaux, les président non rasés  m'amusent.

Je suis resté très enfant et les guignols guignolent de plus belle à bras moulinet à phrases sous-entendues...


Ils analysent, exposent, supputent, subodorent, estiment, croient, croient... 

Le coins de vide sont remplis de creux.


Alors dans ma caverne renferme, en ce moment, le "Baron perché" (Italo Calvino). Ce n'est pas un cas Verne qui, lui, imagina  De la Terre à la Lune.

Tout une réalité actuelle rêvée.

Alors!

Cette Soazig de la Moissonnière, c'est une vraie correspondante de guerre.


Elle sait appréhender la réalité virile de l'Homme Engagé dans le Combat Grandiose, Not' Président, Gladiateur Mediatique qui affirme :  " je veux me montrer "


( même si je passe pour un clown )

pourquoi s'en prendre à Mélenchon ?

L’Allemagne a bien reconnu l’indépendance de la Slovénie et de la Croatie peu de temps avant le déclenchement d’une guerre civile sanglante dans l’ex Yougoslavie ?


Tant qu’à citer Mélenchon autant lire sa déclaration complète :

https://melenchon.fr/2022/02/21/communique-de-jean-luc-melenchon-sur-la-situation-en-ukraine/


« La première victime d’une guerre c’est la vérité »

Rudyard  kipling




Cher Daniel, je ne suis plus trop actualité internationale pointue (le diplo notamment) mais prêter aux occidentaux la militarisation et l'intégration de l'Ukraine à l'OTAN me semble pas deconnant. quand on connaît l'histoire de la politique ext US. Franchement mettre des missiles dans le pays sur lequel s'est construit la Russie et ne pas voir la provocation c'est être soit ignare, soit cynique. Il me semble qu'une petite île des caraïbes est sous embargo depuis 60 ans car elle avait abrité des missiles pointés sur la Floride. la vérité, les Pyrénées et tout et tout

Ben alors Daniel, on commence à se réveiller ?


Le mois dernier, vous nous faisiez un brillant éloge de Neville Chamberlain, personnage resté dans l'histoire comme celui qui a eu "le déshonneur et la guerre" en signant les accords de Munich mais à qui vous trouviez des motivations sympathiques.


La semaine dernière, vous nous faisiez la blague du chef indien, croyant que l'agitation d'un camp ne faisait que répondre à celle de l'autre camp, et que sur le terrain il n'y avait rien.


Et hier vous avez savamment disserté sur  la com' de Macron, là encore croyant que tout cela n'était que du vent.


Et aujourd'hui vous vous retrouvez avec une invasion russe d'une partie de l'Ukraine. Pardon, une mission de "protection de la paix dans les républiques indépendantes de la ville A et du village B", pour reprendre les mot du Tovaritch Poutine.


Ah merde, les Américains qui disaient que les Russes se préparaient à une telle invasion n'avaient peut-être pas tort finalement. Macron été peut-être réellement inquiet que la situation empire. Le chef indien avaient peut-être réellement prévu un hiver rude, sans se soucier du bois coupé par le blanc.


Il est peut être temps d'accepter que Poutine a ses propres plans, qu'il ne suit pas la com' de Macron, qu'il profite de la faiblesse (réelle ou simplement apparente) des occidentaux pour avancer ses pions en Ukraine. Et qu'il ne va pas s'arrêter là.


Donc, pour reprendre le thème de votre chronique, Daniel,  dans quelle réalité vivez-vous ? Car à lire vos dernières chroniques sur le sujet, il me semble que vous aussi, vous aviez un peu "perdu contact avec la réalité". Vous n'êtes pas le seul, et comme vous n'êtes pas un dirigeant politique, cette perte de réalité n'aura aucune conséquence, à part quelques chronique qui, comme je le disais hier, vieilliront très très mal.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.