160
Commentaires

Ukraine : BHL repart en campagne (médiatique)

Et revoilà BHL. Deux mois après le début des manifestations en Ukraine pour protester contre le pouvoir jugé trop proche de Poutine et trop peu démocratique, la situation se dégrade. Mardi 18 février, les affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants ont fait 25 morts d'après un premier bilan. Et qui dit morts pour la démocratie, dit Bernard Henri-Lévy. De son vrai/faux direct sur Canal+ à son discours à Kiev devant des partisans d'un parti souvent présenté comme néonazi, BHL est de retour. En forme.

Derniers commentaires

BHL en Ukraine.
Attention aux lancer de tarte à la crème... :D
pourtant il est de droite, bhl, non ?
Bonjour,

Théorie des échelles… nous sommes éloignés et en même temps très proches de l'Ukraine, mais là où la géographie commence, la géopolitique n'est pas loin et notre politique européenne n'est pas des plus claires... Certes nous ne sommes pas les seuls.
Comme moi, vous constatez que les médias se concentrent, à juste titre sur la situation en Ukraine et j'avoue pour ma part que ma mémoire n'est pas bonne et qu'il me faut de temps en temps rechercher le pourquoi du com...ment... Alors quelques recherches et je vous invite à visualiser ces adresses (Wikipédia, pour une présentation générale et deux reportages d'ARTE, en 2012, présents sur You tube). Au delà vous pouvez rechercher deux émissions "Les Dessous des cartes" sur ce sujet.

Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ukraine#.C3.89lection_pr.C3.A9sidentielle_de_2004

ARTE PARTIE 1
http://www.youtube.com/watch?v=DUi5cXT9Mls

ARTE PARTIE 2
http://www.youtube.com/watch?v=m3LIzfpCIXw

Hervé
Oui bon on n'aime pas BHL. Et Timochenko a des défauts, mais la voir parler à la foule depuis son fauteuil, à peine sortie de prison (pas comme Khodorkovsky le milliardaire russe qui s'est tiré dare dare et en renonçant à la politique) ça fait plaisir, plus que ça : ça fait croire encore en la politique
http://tvrain.ru/articles/vystuplenie_julii_timoshenko_na_majdane-363599/
Nota bene : Maidan, qui vient du turc "meydan", signifie "place" en ukrainien. Ainsi lorsque vous écrivez la place Maidan, vous écrivez "la place place". Une faute faite par l'immense majorité des médias, par ignorance et/ou facilité. Il serait peut-être plus approprié d'écrire "... le Maidan, la place de l'Indépendance à Kiev" ou bien une autre formule du genre:)
Mais sans rancune, je suis une fidèle @sinaute!
Vous n'avez rien compris: BHL c'est Tintin. Après "Tintin au pays de l'or noir", on a maintenant "Tintin chez les Soviets".

Personnellement j'attends "On a marché sur la Lune" avec impatience, en espérant que le colonel Boris se sortira les doigts cette fois.
Au-delà des médias officiels qui font la promotion de BHL sans ambïguité (au moins, leur position est claire), ce qui me déprime c'est que les sites de critiques des médias ne fassent qu'un examen timide de BHL. Cet article en est une belle illustration. Pas de condamnation radicale de son action. Pas de démonstration explicite de ses réseaux, de ses allégeances réelles. Juste un peu de dérision, de pinaillages sur des détails (on s'en fout qu'il n'était pas à Kiev... il faut postuler qu'il est à Tel-Aviv 90% du temps), de moqueries amicales en somme. Mais sur le fond, rien. Or le personnage est influent. Il a plus ou moins deux guerres à son actif. Du sang sur les mains. Des dizaines et des dizaines de mensonges, et d'utilisation de la double pensée orwelienne, à son actif. Tout cela mériterait examen plus sérieux, mais surtout plus radical et engagé. J'ai l'impression, à la lecture des articles qui critiquent BHL, que ce soit ici ou sur d'autres publications, qu'il y a toujours une forme d'auto-censure, de "modérationite". Il serait bon de mettre les pieds dans le plat une fois pour toutes à son sujet.
BHL, une ruine humaine sur un tas de ruines en Ukraine pour aider Svoboda un parti fasciste néo nazi allié avec des mafieux, comme si les ukrainiens tenaient réellement à rentrer dans l Union Européenne moribonde anti démocratique et sous controle des nécons. On est déjà dans la merde nous évitons leur cela ..Une pétition de 5 millions de citoyens, demande la non ingérence, mais on ne parle pas de cette pétition dans nos médias.

Le peuple ukrainien pris en tenaille entre l UE et la Russie, je crois pas à une révolution populaire mais bien à une nouvelle révolution de couleur, Orange bis, Merkel et l UE veux intervenir pour faire basculer le régime.

IL est vrai que l Ukraine est aussi sous la coupe des mafieux oligarques, et Yanoukovitch a placé ces amis à la bonne place, comme tous les gouvernant des pays européens, qui eux aussi sont assez anti démocratique mais aiment bien donner des leçons de morales au monde ..

Cocorico ...BHL aime faire son cinéma et va nous pondre un livre, un film et dire j y étais moi .. et grace a mon soutient [s]le coup d état[/s] , révolution va libérer ce pays des méchants.

Bref encore un peuple qui souffre d ingérences étrangères russes et européennes. La ou est BHL plus rien ne repousse, il suffit de voir en Lybie le chaos, et la mort, l ingérence humanitaire est une escroquerie, politique, morale, et anti démocratique...
Pour info, une vidéo live à Kiev. En ce moment, on voit des gens faire la chaine pour renforcer une barricade...
BHL ne pouvait qu'enflammer le forum.

Mais... A y réfléchir, nous sommes bien peu de choses... Si ses parents l'avaient appelé Daniel au lieu de Bernard, il aurait pu vivre une vie exaltante dans "l'industrie de la logistique" (sic).
Bon. Il aurait livré des paquets, quoi.

La face du monde en aurait-elle été changée ?
Qu'est-ce que ce "m'as-tu vu" vient encore polluer nos images, qu'il se repose, qu'il lave sa chemise, la repasse et cesse de nous emmerder!
Sur la scene de Maidan se sont succedes sans interruption, debut Novembre, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, des intervenants. des opposants, des manifestants, des politiciens, des musiciens, des retraites, des veterans, des policiers, des patrons, des meres, des freres. Des personnes de differents pays, essentiellement des russophones. Tout le monde a eu 5 minutes pour temoigner, alors si BHL voulait y monter, il pouvait.
Personne ne le connait, personne ne sait qui il est, et personne ici ne s'en souviendra.
Je ne l'ai pas vu, et on m'en a parle de France. C'est un non evenement pour Kiev et Maidan.

La photo grotesque a ete prise sur la barricade de la rue Institutska. Cette barricade n'a ete approche par aucun policier a moins de 500 metres entre le 2 Decembre et avant hier matin. C'est d'ailleurs la seule barricade ou il pouvait prendre une photo tout seul, car il n'y avait personne en face.

Si il etait alle prendre une photo sur Grusheskovo ou les gens ont ete tues en Janvier, avec ce genre de pose ridicule de touriste inspire, il se serait sans doute fait entarte(!) avec un extincteur a poudre, comme c'est arrive a Klitshko.

Merci @si de faire ce billet sur BHL, et de ne pas nous faire passer pour des naifs manipules.
thehood, je crois comprendre à la lecture de votre contribution que vous êtes sur place.
C'est le cas ?
Oui, je reviens de l'hopital de campagne qui est a l'eglise St Michael a cote de Maidan. Il y a beaucoup de tues ce matin.

L'etat d'urgence va etre declare, mais tout le monde a le moral, pour le moment.
" nous faire passer pour des naïfs manipulés" . Qui est ce "nous" ?
"mais tout le monde a le moral" Qui "tout le monde" ?


Moi je suis très loin, et j'ai du mal à suivre, mais j'ai pas tant que ça le moral ...
Nous, tout le monde, ce sont les opposants, les manifestants, et les gens qui les soutiennent.

C'est vrai, ce n'est pas tout le monde, loin de la meme. Mais ceux qui ne sont pas d'accord avec Maidan, le sont pour des raisons tres differentes, comme ceux qui y sont favorables. Des gens defavorables a Maidan sont aussi opposes au president, mais preferent attendre les elections de l'annee prochaine pour le destituer, dans le calme. La majorite aurait prefere ca, meme.
thehood,

sans abuser de votre temps,
accepteriez-vous de nous expliquer ici votre implication dans ce mouvement, vos motivations et la vision que vous en avez.
Il est très difficile de suivre d'ici ... et pour moi en tout cas, très difficile de comprendre qui constitue cette foule de Maidan, dont vous êtes, si je comprends bien.

Je crois qu'une discussion en direct avec un acteur des événements serait riche pour les @sinautes qui parcourent ce forum.
J'espère que vous répondrez.
Oui, vous avez deja votre idee. Les ministres de L'UE qui ont "defait la crise"(alors qu'elle etait deja terminee, et qu'ils sont juste venus essayer de repasser le pouvoir et la parole du cote de la politique et plus de la rue)...L'extreme droite (un terme tellement use qu'il ne veut rien dire, et surtout pas la meme chose en France et en Ukraine)...les faux pacifique...(batons contre fusils de snipers, pour quiconque qui a deja tire avec un fusil de guerre en position couchee a 100 metres, sait que tirer sur un groupe de 5 manifestants armes de baton est aussi risque que de frapper un enfant de 5 ans).

Il n'est pas facile, de parler d'un conflit ou d'une situation politique, qui se déroule dans un pays qui a une culture différente de la sienne.
Les référents sont différents, ainsi que les causes, les conséquences. la conclusion que je tire de ces 3 derniers mois, est que c'est une erreur de vouloir juger et réduire une situation a ses propres références, aussi facile, rapide, et précis que cela puisse paraitre, on tombe souvent à cote.
Je commencerai par le traitement des medias francais, vu d'ici.
A ma grande surprise, ce sont les medias qualifies d'atlantistes (Le monde) qui ont decrit la situation avec le plus de justesse et de nuance, mais principalement dans la derniere phase, lorsque le conflit est devenu trop serieux, trop unique, trop exemplaire pour continuer a etre traite comme une rébellion lambda.
Au début, la révolte a été utilisée par les politiques européens pour montrer a quel point l’Europe c’est cool et fun et que tout le monde l’aime. Les abrutis d’E&R, ont tout de suite plaque la mouture habituelle : un complot ourdi par les juifs, les USA et les autochtones : les nazis ukrainiens (qui sont apparemment a l’Ukraine ce que sont les champignons à l’Automne). Juifs mondialistes et Nazis ukrainiens ensemble contre Poutine, voilà le tableau le plus con de la terre, et répété inlassablement, par tous les lâches qui se cachent derrière leur petit doigt et leurs pantoufles.
Les extrêmes (BHL, E&R) se sont comportes comme prevu, en se servant du conflit a leurs fin. Les uns pour critiquer Poutine, les autres pour le defendre, sans jamais imaginer une seule seconde que cette revolution, n'ait pas grand chose a voir avec Poutine, soit la premiere revolution 100% populaire reussie, pacifique, ou la politique aura joue un role mineur, et internet un role majeur. Une revolution geree par le peuple et pour le peuple.
C’était un peu triste vu d’ici, parce qu’au fond, alors que tant de nations européennes se prétendent de la liberté et de la démocratie, elles ne se rendaient pas vraiment compte que le peuple, seul, se défendait. L’opposition ukrainienne est divisée et peu courageuse, à chaque coup de feu, elle est restée absente, la révolte s’est faite sans eux.
A propos d'internet
Lorsque j'ai poste pour la premiere fois sur @si a propos de la révolution, un probable employé du SBU a poste quelques heures apres moi, un post en francais incomprehensible. Il s'était inscrit sur @si quelques heures apres mon post et faisant un lien vers des galiciens deguises en SS qui enterraient des corps de je ne sais qui.
Ca m'a fait taire pendant un bon mois sur @si. Parce que cela voulait dire que mon IP avait ete identifiee, mes paquets internet captes, filtres et lus. Si le SBU était capable de me suivre jusque sur un forum aussi confidentiel que celui d’@si, ça n’augurait rien de bon.
Du cote international, comme les Ukrainiens parlent peu anglais et n'attendent pas beaucoup des autres, le peuple a assez peu communique sur internet, par rapport au volume des donnees echangees au sein du pays. le SBU, sans doute avec l'aide discrete du FSB a tres bien opere sur le plan international. Les videos youtube, les reseaux sociaux se sont retrouves blindes de commentaires qui decriaient les fascistes ukrainiens, rappelaient l'election démocratique de Yanukovich, l'ingérence chronique de l'Europe et des USA, les paralleles avec la Lybie et la Syrie.
Du cote interne au pays, le gouvernement n'a JAMAIS pu faire face aux echanges entre les gens. Pendant la révolution orange en 2004, nous n'avions pas encore le haut debit, et pas de FB, ou Vkontakte, internet n'avait pas joue ce role, et la terreur avait tres bien marche en 2004.
Pas cette fois, grâce a Internet, on a arrete d'avoir peur. On a su combien il y a avait de policiers anti emeute (moins de 10000 pour tout le pays), on a su combien les manifestants etaient motives, on a su qu'il y aurait des blesses, on a su que tout le monde etait d'accord, au fond. Peu voulaient agir, mais presque tous voulaient le depart de Yanukovich.
Et puis il y a eu les premiers morts.
A ce moment-là, on était encore en train de se demander si tout cela allait finir bien, et sans trop de heurts. On a compris que c'etait termine, on etait face a un pouvoir et surtout un homme aux abois et qu'il se defendrait brutalement, sans concessions. Tout le monde, a Kiev, s'est mis a aider Maidan. Au lieu de creer la peur, la colere a augmentee, et le sentiment d'etre les meme personnes, ensembles, et ca en Ukraine, ca n'etait pas arrive depuis tres longtemps, car c'est un pays ou la population a ete divisee, et gardee divise, decennie apres decennie.
Je vais répondre a votre question. A Maidan, il y a tout le monde, des riches et des tres pauvres, des programmeurs et des chomeurs, des Ukrainiens de l'ouest et du Donbass, des vieux et des jeunes, des hommes et des femmes. Pour vous convaincre, il suffit de regarder la liste des morts, même pour vous, de très loin, ça ne devrait pas être trop difficile.
Voir Maidan une fois, c'est comprendre que vous avez la une nation, pas certaines categories de gens, des gens qui ont eu marre qu'on les prenne pour des cons, marre de glisser des enveloppes pour les études des enfants (j’ai eu dans ma société jusqu’à 10 étudiants simultanément qui travaillaient chez nous et payaient au lieu d’étudier), marre de donner des enveloppes aux medecins pour se faire soigner(je dois régulièrement faire des crédits a mes employés, pour qu’ils puissent se soigner, eux ou leur proches. Le taux d’intérêt de crédit étant de 20% en général, on le fait gratuitement), marre de payer des flics a chaque coin de rue, marre de payer pour travailler (beaucoup de professions demandent un ticket d’entrée, et une rente à payer à son supérieur, fonctionnaires, mais aussi taxis, ou chauffeur routier). marre de se faire racketer par des flics en civil. Marre d'entendre qu'ils sont un sous peuple, petit frere d'un peuple mieux, marre de devoir demander des visas chaque fois qu'ils veulent partir en vacances, marre de ne pas savoir de quoi va etre fait demain, marre de ne pas avoir de boulot.
L’année dernière, il y a 7 enfants qui sont nés d’employés de la société, et on a créé un package natalité, avec conges maternité, primes et autres parce que la première fois, la fille enceinte avait PEUR DE NOUS LE DIRE ET DE SE FAIRE VIRER. Apres ça, les gens ont pu commencer à penser à leur famille. Mais j’ai une PME, pas une institution, je ne peux pas tout faire.
A Kiev, le plus petit appartement (studio) coute 60000 USD, pour acheter un appartement en général, vous vous retrouvez a faire un crédit, un crédit a 22%. Vous devenez automatiquement un esclave, votre emploi n’est pas garanti, le taux de change n’est pas garanti. Par exemple la Grivna ayant baisse de 20% depuis un mois, certains doivent rembourser des mensualités en USD, donc 20% plus importantes. Ceux-ci, et j’en connais sont/étaient contre les désordres, parce que dans leur vie quotidienne, Maidan était une menace.
C’est comme ça qu’on garde un peuple soumis, on l’empêchant de vivre. Ce n’est pas étonnant si il n’y pas de natalité ici, ou si l’alcoolisme est toujours bien présent, ou si l’espérance de vie d’un homme est de 55 ans…
Et puis enfin marre qu'un president, qui a ete condamne a 3 ans en prison dans sa jeunesse pour vol avec violence, elu democratiquement en 2010, se soit enrichi comme le dernier des porcs, lui et ses cretins de fils au vu et au su de tout le monde. Marre que le systeme des prisons russe ou hommes de pouvoir et prisonnier de droit commun decident de la vie de tous, comme un cheptel d'esclave, s’applique au sein et en dehors des prisons.
Parceque le systeme pyramidal que Yanukovich a remis au gout du jour, c'est celui ou tout le monde paye l'etage au dessus. Le flic de la rue va vous prendre de l'argent pour en donner 50% à son chef, qui le donnera a son chef, qui le donnera a son chef.etc..
L'autre pendant c'est que tout le monde est mouille et votre chef a des preuves sur vous qui pourront vous envoyer à l'ombre, et son chef en a sur lui, et son chef, etc....Donc vous ne pouvez pas sortir de ce système facilement quand vous en faites partie.
Ca, c'est la prison russe, le business à la russe, la politique à la russe. Je dis russe, vous pouvez dire ex sovietique, je schematise :). Ce systeme avait diminue sous Ioushenko, et dans une democratie, ce systeme diminue naturellement, car les preuves qu'ont les chefs peuvent sortir au changement de pouvoir. Les "chefs" et surtout le "chef" du haut de la pyramide change ineluctablement. Mais quand ce systeme revient en force, alors cela veut dire que le chef n'a pas prevu de changer a la prochaine election. Si le chef se fait construire un palais personnel en un temps record. Si son administration signe des contrats avec les societes de ses fils, si il change la constitution sans passer par le parlement, alors il n'a pas prevu de changer. Et comme c'est un ane, analphabete et qui vient du monde de la prison, sa maniere de voir de monde, c'est celui des ZEK, et les ZEK ne fabriquent pas des mondes heureux et enchantes.
Apres avoir lu tout ca, vous pouvez comprendre qu'il n'y a pas besoin d'ideologie pour participer a la revolte, c'est une question de survie.
Bien sûr, tout le monde n'est pas a Maidan, bien sur l'Est est moins represente que l'ouest, pas parceque les gens de l'Est aiment Yanukovitch, mais parceque Kiev c'est loin, et que les gens travaillent dans des societes minieres, ou toute leur vie (salaire, sante, éducation, logement) dépend de la mine, ca calme les ardeurs.
Bien sur la Crimee est hostile a Maidan, enfin la crimee de crimee, la crimee de Kiev elle y est favorable, car plus ouverte sur le monde.
Bien sur, les initiateurs de la resistance violente sont plutot des nationalistes avec des idee farfelues, dont tout le monde se fout ici. Ils étaient anonymes, et retourneront à l'anonymat. Ils n'auraient jamais tenu Maidan sans les moderes, jamais eu la logistique pour se nourrir ou se chauffer pendants si longtemps. Jamais tenu et survécu aux charges des Berkut seuls.
Un dernier mot sur Y. Timoshenko. Pour le moment j'espère qu'elle ne sera pas présidente, parce que c'est la même. Aussi émouvant soit son passage sur sa chaise ce soir. Elle a été ministre depuis Koutchma, elle est habituée des jets privés, elle est assez proche de Poutine, J'ai peu d'espoir après l'avoir entendu ce soir. Vous m'avez demande de repondre je l'ai fait, c'est incomplet, imparfait et j'en ai conscience, mais je ne suis pas journaliste, ni sociologue, ni ecrivain. chaque element de cette reponse pourrait faire l'objet d'etudes completes amener plus de mesure et de comprehension. Mais au final, le seul travers a eviter, c'est de tomber dans la reduction automatique et d'admettre qui si on ne comprends pas une situation c'est peut etre qu'on a pas toute les cles pour la comprendre et de l'accepter.
Voté. ( si c'est simulé, ça l'est drôlement bien)
Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Très sincèrement.

J'ai bien conscience qu'à l'extérieur d'une situation on n'en comprend pas grand chose, et aussi que les médias ( en plus, je n'en lis pas beaucoup ...) donnent un tout petit angle de vue.
C'est exactement pour cela que je vous ai demandé de témoigner.

Là où je ne suis pas complètement d'accord avec vous, c'est que vous semblez considérer qu'l n'y a que de l'intérieur et localement qu'on peut comprendre une situation.
Moi je crois au contraire que ce n'est pas d'être "dedans" ou "dehors" qui permet de comprendre des choses aussi complexes, mais qu'il faut beaucoup de temps.
En clair, ma conviction est que ni les acteurs, ni les témoins ni les analystes ne comprennent véritablement, ... les historiens pourront a posteriori constater, et chercheront à donner un sens, il y aura des querelles d'interprétations, mais dans longtemps, très longtemps, et même cela ne sera pas de l'ordre de la "compréhension".

Cela n'enlève rien à ce que votre message a de précieux pour nous.
Dès que je vous ai "vu" sur le forum, j'ai pensé que la rédaction vous contacterait.
Voyant que rien ne venait, je les ai alertés par mail.
J'espère qu'ils prendront la décision de travailler sur Maidan, je trouve que ce sujet a été très négligé ces derniers temps, car l'angle "média" est très riche, et un témoin direct présent sur le site est un plus inestimable.

Je vais "voter" votre réponse, en espérant que ça attirera leur attention et les décidera ...

Merci encore, et n'hésitez pas à nous tenir au courant de l'aspect "quotidien" de Maidan, car cet éclairage manque. Je ne crois pas qu'il soit suffisant, mais quand on ne l'a pas, il manque beaucoup.

Par exemple, je serais passionnée à la lecture d'un recueil de témoignages de plusieurs personnes sur l'élément qui a fait qu'un jour ils ont décidé de faire partie de Maidan. Quel a été l'élément déclencheur pour chacun d'entre eux ?
Si cela ne vous prend pas trop de temps ou d'énergie, si cela ne vous met pas en difficulté : posez la question à quelques personnes de votre entourage. Cette question est une interrogation profonde : à quel moment quelqu'un qui ne s'impliquait pas décide-t-il que là, maintenant, il passe à une autre forme d'opposition, active, potentiellement dangereuse ?

Ne croyez pas que mes idées sont si tranchées que ça, je lis, je regarde, j'écoute ... et je suis consciente que je ne perçois qu'un tout petit bout d'une réalité immense et qui me dépasse tout à fait. De plus, je ne cherche pas à prendre position. En tout cas pas actuellement, parce que pour moi, de si loin, il n'y a rien de "vital" à prendre position.

Merci thehood.
Cela me fait très plaisir que vous soyez ouverte à la discussion. Pas que je cherche nécessairement a vous convaincre, mais je lis des choses très réductrices sur ce forum, et parce que je suis lie à la situation, je trouve ça effrayant.
Pour vous dire, à quel moment nous nous sommes regardés dans les yeux, et nous avons décidé de rester ensemble, au lieu de nous terrer chez nous, c'est à peu près au moment où les premières personnes sont tombées, car il n'y a pas eu que ça. D'une part les évènements de fin Janvier sur Grusheskovo ont eu lieu car le président a fait créer une loi sur mesure pour empêcher que les gens viennent se garer devant son palais et klaxonnent. Je ne plaisante même pas, une loi qui interdisait de faire une colonne de plus de 5 voitures une autre de bloquer l'entrée de son palais.(en plus de couper internet, les telephones, oter le droit de reunion et toute une serie d'absurdites)
http://i.imgur.com/i08VXuZ.jpg

C'est pour cela que les premiers affrontements ont eu lieu, pas à cause du volte-face a la signature européenne. Ce jour on a nous a dit : vous vivrez comme en Biélorussie.
Il faut savoir que espreso.tv a diffusé 24 heures sur 24 sur des caméras fixe et mobile, les affrontements et la fameuse tribune de Maidan ou BHL et 2500 autres personnes sont passées. Cela nous a fait peur et en même temps galvanises, car ces types dans la rue, c'était nous.
Les policiers, les berkut ont été très violents et ont humiliés les manifestants qu’ils attrapaient quand ils ne les tuaient pas. A l’exemple de Mikhail Gavriliuk ici http://www.youtube.com/watch?v=z0zD3pOG-Tk
Au même moment, les premières personnes on été enlevées, torturées ou assassinées. La chasse aux opposants a commencée, mais pas seulement dans la rue, à leur adresse personnelle,
Le président, avec l'aide de ses connaissances, a fait intervenir les Titushkis (du nom de Vadym Titushko, un brute idiote qui a battu une journaliste pour 25 euros), des voyous payés pour faire régner la terreur. Ces personnes ont d'abord cassés et brulés les véhicules qui arboraient les signes de soutient a Maidan, drapeaux ukrainiens et européens, puis ensuite on détruits les véhicules immatricules a Lviv. Des actes de bravoure donc.
Mais à la nuance près que les assurances on décrétées qu'elles ne rembourseraient aucun de ces dommages. Et comme en Ukraine on ne peut que acheter des véhicules qui valent au moins 10000 USD, les gens achètent neufs (c'est une magouille de l’ère Yulia Timoshenko, créer des taxes énormes pour avoir un marché limité aux voitures neuves ou on peut se sucrer, lucratif, toujours en vigueur aujourd'hui).

Dmytro Bulatov, Un opposant de Avtomaidan (les opposants qui coordonnaient la révolution sur les routes, bloquaient les bus de titushkis, les bus de police, créaient des ralentissements ou prévenaient de l'arrivée de telle ou telle force de police) a été enlevé 8 jours je crois, il a été torture, crucifie par les mains, battu à en avoir le corps bleu, et on lui a coupé la partie supérieure de l'oreille droite avec un sécateur. Il dit que la question principale qu'on lui a posée, pendant tout ce temps, était "qui paye?".

Les bandits sont tellement habitués à ce que le travail soit fait pour de l'argent qu'ils ne pouvaient pas imaginer qu'ils n'y ait pas de grand financier derrière tout ça. Au bout de 8 jours, ils ont jetés le colosse brisé dans une forêt, alors qu'il faisait -20 la nuit. Et il a trouvé un village, bien sûr il a passé presque une heure avant que quelqu'un ne lui ouvre, car personne ne voulait prendre le risque d'ouvrir à un inconnu à cette heure.

Un des responsables politique a dit que cet homme n'avait qu'une égratignure, ou s'était coupé en se rasant et avait été paye pour faire ce cinéma, un truc drôle quoi.
http://3.bp.blogspot.com/-Vo_LjHxXv0c/UwZBqJAUohI/AAAAAAAAA50/cK01gdP7saE/s1600/Maydan_Bulatov.jpg
En Decembre, une journaliste a été prise en chasse dans sa voiture par 5 hommes dans un porsche cayenne, après une longue poursuite moment, ils l'ont passé à tabac. 5 hommes, une femme. Voilà le niveau. http://www.euronews.com/2013/12/25/anti-government-journalist-tetyana-chornovol-beaten-up-in-ukraine/
Avec les premiers morts, beaucoup de personnes on pleurées. De désespoir. Parce que quand on s'en prend à d'autres de cette manière, ce n'est qu'une question de temps avant qu'on s'en prenne à vous, et ça ne sera que normal, on la ferme, on laisse faire, et puis un jour, c'est votre tour.

Voilà, c'est ça, qui fait qu'on n'attend plus dans son coin, c'est qu'on sait qu'on pense tous pareil, que le pouvoir n'est pas si fort, qu'il est bête, que les flics sont des brutes et qu'ils ne peuvent que gagner si on reste divise. Et tout ça on le sait, et puis tout d'un coup on le ressent, au même moment, alors on en parle, on voit que tout le monde en parle, et pense la même chose. C'est un sentiment formidable, on n’est pas l'explication, on est sans doute dans l'émotion, mais on a envie d'y arriver et si il faut porter des seaux de pisse ou trimbaler des gravats, ça n'a pas d'importance, il n'y a pas de tâche ingrate.

Pendant les évènements de Grusheskovo, fin Janvier, il y a avait toujours des gens qui tapaient sur des tôles, en permanence, a rythme constant quand tout était normal, et puis a coup rapide quand une attaque se préparait pour que viennent les combattants et reculent les gens de la logistique.
Le matin il y a avait des dames, des Babouchkas, qui venaient une heure taper sur les tôles, avec leur sac a main et leur vêtements de bureau, un peu pomponnées, avant d'aller au travail. Se battre contre ces vieilles dames, c'est se battre contre un pays. Si elles sont prêtes à venir et qu'elles n'ont pas peur, alors personne n'a le droit d'avoir peur.

Les filles du studio préparent des piroshkis à la maison et les amènent a Maidan, et la bas, il y a toujours quelqu'un pour les prendre et les distribuer.
Décidément, chacune de vos contributions est plus précieuse encore que la précédente.

Risquez-vous quelque chose à communiquer ainsi avec nous ?
Pensez-vous que vous êtes encore "surveillé" ?

Vous êtes français j'imagine ( si vous ne l'êtes pas, hommage à ceux qui vous ont enseigné la langue française !!) : êtes-vous depuis longtemps en Ukraine ?
J'ai cru comprendre que vous y avez une entreprise : peut-on encore travailler dans le contexte actuel ?
Quels sont les services qui fonctionnent encore ?
Les enfants vont-ils à l'école ?

Avez-vous des contacts avec des Ukrainiens qui ne sont pas à Kiev, qui ne sont pas dans des grandes villes ?

Excusez si mes questions sont trop indiscrètes, les forums et pseudos installent d'ordinaire une distance, mais votre témoignage pousse à vouloir en savoir plus.
Merci pour ce message équilibré et très riche en informations.
Ah oui, passionnant récit...
Ca me remonte le moral de savoir que le peuple peut encore se révolter et les gens se sentir solidaires des autres...
Merci.
Ce post mériterait de figurer en lieu et place d'un billet d'@si.
Merci, la capuche.
Merci, la capuche.
Tiens, vous faites partie de ceux qui ont repéré que Robin "des bois" est une traduction maladroite :-)

Vous qui êtes volontiers joueur, on prend les paris pour vendredi ?
Peut-être l'équipe d'@si a-t-elle davantage d'ambition qu'un article ?
Je pense que ça va se faire, dès demain ou après demain.
Oui, en fait il aurait fallu l'appeler "Robin la hotte"
Fan de canard dans le rôle de Miss Marple à présent ...
Non non, Robin la capuche. Les délinquants portaient donc déjà des hoodies, comme on dit aujourd'hui.
Robin le chaperon qui aurait oublié sa cagoule ?
mais oui, je sais bien :)
C'est de votre faute, vous nous avez habitué à des feintes plus.. enfin moins...euh... :-)
Après les Balkans, la Libye, la Syrie, je ne crois pas qu'il lui reste beaucoup de crédibilité en Ukraine. Je le vois bien en agent secret de haut vol, BHL.
Pas étonnant qu'il ne voie pas de néo-nazis en Ukraine, il n'avait déjà pas vu de djihadistes en Lybie...
BHL n'est pas à blâmer, il fait son boulot, sa vocation. Les ennuis arrivent quand on commence à l'écouter, surtout dans les milieux politico-médiatique...
BHL en a fini avec l'Irak. Il n'est plus enflammé par les malheurs quotidiens de ce peuple où chaque jour des attentats détruisent des vies humaines. Il a la compassion aussi volatile que les cours de la bourse. Les 400 morts au Quatar sur le chantier de la future coupe du monde de football ne l'émeuve pas plus. Pour l'instant seule l'Urkraine le mobilise avec les arrières pensées que l'on soupçonne chez tous les incendiaires toujours une boîte d'allumettes à la main au nom des bons sentiments.
BHL, par l'odeur du sang alléché.
Qu'il est minable ce type , menteur est abject. Mais ce que je trouve ahurissant ,c'est l'attitude des médias qui lui trouvent encore de la crédibilité. On a vu pour la Libye,ce qu'il en est devenu.Un bordel sans nom. Par contre vous ne verrez jamais critiquer Israel quand leur aviation bombarde les civils palestiniens a la sortie des écoles, à Gaza,ce magnifique camp de concentration . Comme disait un petit vieux que je connaissais "Quand on est mort on ne sait pas qu'on est mort.C'est pour les autres que c'est difficile. Quand on est con c'est pareil ." BHL il y a longtemps pour moi ,qu'il est mort ..
A qui la palme de l'indécence ?
Au bouffon dérisoire prenant la pose devant les barricades ukrainiennes, ou aux charognards de BFM TV dévoilant les scènes de la tuerie de Chevaline ?
Rude concurrence.
BHL, c'est la cible facile pour les partisans de Mélenchon, tellement il est outrancier.

Mais hormis les déclarations de façade et les beaux discours enflammés, si on prend en compte les actes et les engagements de Mélenchon depuis le début de son parcours politique, que fait-il de si différent que BHL ? Pas tant de choses que ça...
Quand je ne sais pas me positionner par rapport à un sujet, je regarde l'opinion de Bernard et en adopte l'exact opposé.
Ce matin, le pitre BHL déplorait (sur France Inter je crois) les morts ukrainiens. Personne ne lui a demandé s'il déplorait aussi les morts lybiens, tués grâce à lui en 2011, et depuis à cause du chaos qu'il a contribué à créer.
La philosophie est injustement décriée sur ce forum. Ce grand penseur, cinéaste, écrivain, a toujours offert sa poitrine nue aux offenses du totalitarisme. Son courage viril et martial devrait faire honte à la fausse gauche qui se gargarise des slogans mélenchonniens.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.