37
Commentaires

Trump, Zuckerberg : du bien-être et des trous à merde.

Et si la dernière volte-face de Facebook était une bonne nouvelle pour la presse ? Deux nouvelles du matin, en provenance des glorieux Etats Unis d'Amérique, où se décide encore un peu l'avenir de la planète.

Commentaires préférés des abonnés

Salut Asi,

Mon avis sur le nouveau design du site. Je trouvais que l'ancien était une perle d'archaïsme. Oui une perle car je préfère de loin les présentations resserrées aux designs aérés ressemblant à des brochures publicitaires et qui sont désormai(...)

Le but, à mon avis, est plutôt de rendre moins visibles ceux qui sont prêts à payer cher pour l'être plus.


Personne ne va payer pour booster une photo de son chat.

On peut s'auto-aimer, c'est hyper arrogant mais on peu :)

Derniers commentaires

Tout ceci était très intéressant. J'ai une question aux gens bien informés : au bas de la chronique, je vois un petit oiseau et un f minuscule : quelqu'un a-t-il une idée à quoi cela correspond ? J'ai pas osé cliquer dessus, mais s'il était possible d'y adjoindre une image de chaton, ce serait bath.

C'est facebook qui vous a vendu le design du nouveau site? Avouez...

PS. Fausse manip, rédac postée pas finie... Où est la fonction "modification du commentaire" svp ? :)

 *** INFO INCOMPLETE = FAUSSE INFO ***  >> Facebook va devenir PAYANT pour les éditeurs ****


Salut, 


On dirait que vous êtes tous content de l'arrivée d'un fil d'actus distinct du fil "famille" ? Oui, si ce n'était que l'affichage...


Or le projet "Explorer feed" est plus pernicieux : c un nouveau modèle économique qui va passer **PAYANT** pour les producteurs de contenu. Avant, on pouvait éditer gratuitement et croiser les doigts pour que l'algorithme FB diffuse l'info. Encore que  certains prenaient l'option payante pour augmenter la visibilité de leur post.


Les médias alternatifs / youtubeurs / tout éditeur de contenu vidéo (éco, politique...) , etc devront PAYER Facebook pour que leurs publications soient rendues visibles. 

Alors, autant  ça n'impactera que peu les gros médias, mais pour les medias alternatifs, c'est la mort. Sans compter l'attaque directe à la liberté d'expression.




"projet Explorer" - LE NOUVEAU FACEBOOK | CCATD #51  https://youtu.be/3WW6LIhnK1U

@Oblivion
Ah, vous aussi, vous avez remarqué cette soudaine disparition des commentaires dans l'article. Les voici.
Commentaires de "Comment on a loupé la greffe de notre peau neuve"

(en espérant que mon commentaire ne disparaisse pas miraculeusement...)

Où sont passés les commentaires de l’article 

«COMMENT ON A LOUPÉ LA GREFFE DE NOTRE PEAU NEUVE » ?


Je crois que c’est dans ces commentaires qu’un asinaute signale que les coordonnées des forumeurs sont accessibles

(nom, prénom, adresse mail, abonnement et je ne sais plus quoi…).


Sans vouloir être complotiste, bien entendu, c’est étonnant que les commentaires de ce forum en particulier disparaissent.


(En espérant que mon commentaire présent ne fasse pas disparaître le forum ci-présent… :)

Une question :


où que c’est qu’elle est passée votre avant-dernière chronique «Une orgie verbale thermidorienne» ?

Thought WINNIPEG was a (frozen) shithole (and Trump a fucking asshole)


N ayant pas facebook je me felicite tout de meme de ce changement car je ne compte plus le nombre de fois ou des amis me forward via sms/chat/email la derniere fake news ou news non verifiee sur facebook. Mais bon il reste twitter pour relayer de le shit news sans contenu.


On peut critiquer les medias main stream qui eux aussi se font enfumer de temps en temps maiq de maniere generale l info me semble un poil plus fiable.

Ouais ! Vous faites une confiance exagérée aux média mainstream.

S'ils pouvaient se remettre en question, ça se saurait, depuis le temps qu'ils sont en crise aigûe et doivent se rattraper aux branches...

Trump a encore éructé avec le shithole qui lui sert de bouche ou de cerveau


Plus Trump ouvre son sphincter, plus les USA rétrogradent au niveau international. Au point que même des pays font encore semblant de leur donner de l'importance pour ne pas déclencher une instabilité générale

Coucou @si,

Pour me démarquer un peu de kadife, je n'ai jamais trouvé l'ancien forum "si agréable", les contenus de type chipotage aigri me vrillent trop le cerveau pour ça. Par contre j'aime beaucoup les nouvelles polices, et aussi cette chronique de Daniel sur l'addiction des médias à Facebook, que je trouve quasiment d'utilité publique et voudrais donc liker / aimer / mettre en avant. Mais je ne vois pas un bouton pour le faire. S'agit-il de :

A - je suis bigleux et il est là juste sous mon nez
B - un oubli de vos équipes
C - un choix politique et délibéré

Merci à toute l'équipe et bon courage pour les derniers ajustements et mises en place.

"Une bonne, une formidable nouvelle [...] pourrait au contraire les amener [...] à la reconquête du public, avec leurs journaux, leurs radios, et leurs sites"

Tout à fait :-)

Salut Asi,

Mon avis sur le nouveau design du site. Je trouvais que l'ancien était une perle d'archaïsme. Oui une perle car je préfère de loin les présentations resserrées aux designs aérés ressemblant à des brochures publicitaires et qui sont désormais la norme pour les sites d'info.

Je n'ai rien contre les brochures publicitaires interchangeables en soi, ni contre le logo "pause" affiché partout (bon certes ça relève du marketing pas très fin) qui n'handicape pas le confort de lecture.

En revanche, le texte des articles en police et interlignes énormes, s'étalant en largeur sur seulement 1/4 de la page, oblige à faire défiler constamment et fait perdre toute vue d'ensemble sur le texte. C'était beaucoup moins le cas dans l'ancienne version du site.


De même concernant le forum : ce qui auparavant le rendait si agréable, si lisible, c'était son aspect condensé, complètement à contre-courant, assez moche mais génial pour le confort de lecture. Le forum de Libé, c'est une catastrophe, on n'a pas envie de lire, on s'en fout, son cantonnement à un coin de la page rend les propos un peu argumentés complètement rébarbatifs. Celui de Mediapart, avec ses gros interlignes et sa grosse police, pareil, le plus gros problème étant que les réponses et les réponses des réponses aux commentaires ne sont pas hiérarchisées  (ça prenait la forme d'interlignes sur la précédente version du site d'Asi), rendant caduque toute intelligibilité des échanges.


Dernier point, je constat que vous avez cédé à la comptabilisation des "j'aime", cédant là encore à un esprit du temps problématique qui (exemples Marianne et Rue 89) semble inciter les contributeurs à se lancer dans une course au like puérile à travers des commentaires elliptiques façon twitter au détriment des propos construits et éventuellement à contre-courant de l'humeur majoritaire. Sur la précédente version du site, la sélection des trois commentaires les plus "votés", plutôt qu'une mesquine comptabilité amoureuse,  était elle aussi d'un délicieux archaïsme.

Bref, je regrette déjà.

Ne jamais oublier que Facebook vit de la pub... Et que les annonceurs ne payent jamais aussi cher que lorsqu'ils peuvent toucher un public qui se trouve dans un environnement de confiance.


Facebook était de toutes façons coincé avec cette histoire de fake news. On lit, notamment sur arrêt sur images, que Facebook achète progressivement les grands médias, en leur confiant des budgets pour créer des vidéos, des lives ou détecter des fake news. Google, via YouTube, l'a fait au début des années 2010 (j'y avais consacré mon mémoire de fin d'études).


Mais  pourquoi Facebook ou Google ont-ils besoin de s'adjoindre les services des grands médias ? Et bien parce qu'ils sont bloqués : ils ne savent pas faire de contenu, ils ne savent pas faire la différence entre une vraie info, et une rumeur minable. Une boîte tech, c'est froid, c'est de la techno. Un contenu, c'est chaud, c'est de l'émotion, ça génère de la confiance. Et la pub, ça peut être froid, si elle incite à acheter immédiatement, mais ça peut aussi être chaud, pour générer de "l'attachement" autour d'une marque. En bon français, on appelle ça du "top-of-mind". Vous pensez bien qu'un constructeur automobile ou une marque de "luxe" ne va pas espérer qu'en cliquant sur une pub Facebook, le client va passer commande immédiatement. Par contre, le jour où ce même client aura besoin d'acheter un véhicule, ou un bijou, on peut imaginer qu'il pensera à la marque qu'il a aperçu, si possible à plusieurs reprises, et si possible dans des environnements de lecture en adéquation avec les "valeurs" de la marque. C'est très grossièrement présenté, mais c'est l'idée générale du marketing émotionnel.


Se pose alors cette question : une pub pour Chanel, en preroll d'une vidéo de Dieudonné, ou accolée à un post fake news, est-elle une bonne pub pour Chanel ? Réponse : non.


Or, quelles sont les pubs qui coûtent le plus cher ? Précisément les pubs "chaudes", celles dont le retour sur investissement immédiat est le moins attendu – et donc le moins mesurable... Un exemple : en 2014, un spot de pub était 20% plus cher sur Canal+ que sur France 2 (qui rassemblait pourtant 2 à 3 fois plus de spectateurs), et 10 fois plus cher que sur France 5 (pour une audience similaire) ! Précisément parce que Le Grand Journal offrait cet "écrin" qui donnait confiance aux annonceurs, susceptibles de retrouver un public de cinquantenaires actifs, au pouvoir d'achat bien plus élevé que les retraités du service public.


Résultat : en 2017, des annonceurs et des agences média ont organisé un boycott de YouTube, pour un manque à gagner potentiel, évalué à 755 millions de dollars de chiffre d'affaires !


Facebook et Google ont besoin d'offrir à ces annonceurs ce climat de confiance. Et avec les informations, ils ne contrôlent plus trop. Ce qui donne, soit dit en passant, un levier d'influence aux grands médias dans leur rapport de force aux plateformes ! Alors elles prennent de l'avance, d'abord en rendant les médias plus dépendants des plateformes, ensuite en se retirant progressivement du monde des médias...

Je fais le "spelling nazi" de service: c'est "simulacre" en fait, pas "simulâcre". Ou était-ce un mot-valise?

Le but, à mon avis, est plutôt de rendre moins visibles ceux qui sont prêts à payer cher pour l'être plus.


Personne ne va payer pour booster une photo de son chat.

On peut s'auto-aimer, c'est hyper arrogant mais on peu :)

Enfin on peut. Merci la fonction «modifier»!

Elle vient elle vient la fonction "modifier"... Et beaucoup d'autres sur le forum, lequel a été mis en production de façon très sommaire. Patience ! Et merci :)

En tout cas ça a l'air de bien moins ramer, c'est déjà ça :-)

Oui, un problème après l'autre ;)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.