26
Commentaires

Trump dérape, les chaînes d'info corrigent en direct

Dans une tentative de s'arroger la présidence, Donald Trump a prononcé un discours de victoire anticipé, et mensonger. Le tout sous l'œil des chaînes d'info américaines, forcées d'interrompre et de fact-checker en direct la parole du milliardaire. Même Fox News a toussé.

Commentaires préférés des abonnés

Trump est vraiment né dans le mauvais pays! En France aucune télé ne se risquerait à contester les déclarations du président ou d'un membre de la majorité. 

Il devrait peut-être se présenter aux futures primaires LR pour donner encore plus d'écla(...)

Je ne comprends pas pourquoi on  n'a pas envoyé des observateurs, comme on le fait dans tous les pays ou la démocratie est fragile voire en péril, ce qui est manifestement le cas ici...


Comme je l'ai déjà rappelé, les USA sont passés de la barbar(...)

Derniers commentaires

Lâché par les médias? Trump est perdu. Non pas que les médias soient si puissants, mais parce qu'ils savent mieux que personne le bon moment pour retourner sa veste. Faudrait pas s'aliéner le futur président. 


Interview dans Reporterre de John Mac Arthur qui pense que l'establishment républicains pourrait très bien s'arranger avec la victoire de Biden. 

Vu sur Twitter :

- Le président a dit qu'il fallait arrêter de compter les voix

- Ce n'est pas comme ça que marche une élection démocratique

- Mais ce n'est pas une élection démocratique ! Les démocrates ont perdu ! Notre président l'a dit !

Si vous voulez vous amuser lisez "Le bibiothécaire" de  Larry Beinhart, c'est en poche, c'est un polar, ça raconte la manipulation d'une élection présidentielle aux US où les deux candidats sont ric-rac et la mise en place qu'une magouille faisant appel à la cour suprême. Ça s'appuie sur ce qui s'est passé en Floride lors de l'élection de Bush. Le // avec ce qui se passe aujourd’hui est sidérant.

https://www.motherjones.com/2020-elections/2020/11/qanon-gets-its-first-member-of-congress/

C'est surtout la frilosité des nôtres qui m'impressionne. Enfin c'est calculé depuis le début d'aprem que c'est à peu près bon pour Biden, il a sa majorité si les juges n'annulent rien, ce qu'il reste à dépouiller au Wisconsin et Michigan c'est des coins très démocrates et il a déjà pris la tête, ce qui lui fait 270 grands électeurs sans avoir besoin de la Pensylvannie (et avec plusieurs autres options s'il devait perdre les 6 du Nevada, la seule surprise vaguement possible dans l'autre sens).


Mais pour les télés françaises c'est totalement "indécis", "indéterminé", et si "les deux candidats ont un peu trop vite déclaré victoire" on ne saura pas avant des jours ce qu'il en est (et il faut absolument faire confiance au fabuleux système démocratique américain pour en trancher). Si les reportages sur la déclaration de Trump sont plus critiques, il y a j'ai l'impression sur les plateaux une forte volonté de ne pas se mouiller dictée par la raison diplomatique, des fois que le coup d'état juridique marche et que la France décide de ne pas le considérer comme tel.

Je ne comprends pas pourquoi on  n'a pas envoyé des observateurs, comme on le fait dans tous les pays ou la démocratie est fragile voire en péril, ce qui est manifestement le cas ici...


Comme je l'ai déjà rappelé, les USA sont passés de la barbarie à la décadence sans passer par la civilisation.

"On ne peut pas comptabiliser des votes après la fermeture des bureaux !"


C'est précisément à la fermeture des bureaux que commencent le dépouillement et le comptage.


Ou alors Trump croit que les gens continuent à voter une fois les bureaux fermés ?

la stratégie développée par Trump avait déjà été anticipée par Sanders à priori


https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/video-election-americaine-quand-bernie-sanders-predisait-avec-precision-le-deroule-du-scrutin_4168091.html


selon un spécialiste de la constitution américaine sur France Culture ce soir du 4/11/20, il semble que Trump serait prêt à contester et faire traîner les recomptage jusqu'à ce que la cours suprême soit obligée de désigner elle-même le président ( déjà fait au début du 20éme siecle ) et elle se fonderait pour cela sur un article de la constitution qui donne une voix par Etat .

Et à ce petit jeu là, c'est Trump qui raflerait semble-t-il la mise !


Pour ma part, je pense aussi que son but en contestant la victoire de Biden, est de semer le doute dans les esprits et surtout de mobiliser ses partisants et les appeler à faire sécession vis à vis de la présidence 


Il ne s'agirait alors pas forcément d'une guerre civile à proprement dite, mais de discréditer la président en place. Et dans un pays aussi grand que les USA ce ne serait pas sans conséquences. Déjà que Biden aura une marge de maneouvre très limité..

Trump est vraiment né dans le mauvais pays! En France aucune télé ne se risquerait à contester les déclarations du président ou d'un membre de la majorité. 

Il devrait peut-être se présenter aux futures primaires LR pour donner encore plus d'éclat à sa brillante carrière.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.