32
Commentaires

Trop cool Manu ! Océanerosemarie est subjuguée

Non, ce n'était pas une pub. C'était un documentaire sur une pop star. Une vraie, avec des fans qui se jettent à son cou. Et chose surprenante, on y a aussi (un peu) parlé politique. Bref, Océanerosemarie a regardé "Coulisses d'une victoire, de Yann L'Henoret, sur TF1, sur la campagne d'Emmanuel Macron. Et elle a été subjuguée.

Derniers commentaires

Communiqué de presse de SOS Racisme :

La tenue d’un festival se présentant comme afro-féministe sur Paris a été annoncé pour fin juillet. Ce festival est avant tout une nouvelle provocation car fondée ostensiblement sur l’interdiction d’espaces aux hommes et aux personnes qui ne seraient pas afro-descendants (dont on ne sait pas très bien au demeurant sur quels critères cette qualité serait décidée).

Sur le plan juridique, ce festival est un évènement discriminatoire. En effet, à partir du moment où un évènement est public, la loi – fort heureusement, interdit que l’organisateur puisse trier le public, notamment sur une base ethnique. C’est d’ailleurs en vertu de cette loi que la discrimination raciste peut être condamnée devant les tribunaux.

Sur le plan politique, ce festival est une faute – sinon une abomination – car il se complaît dans la séparation ethnique là où l’antiracisme est un mouvement dont l’objectif est post-racial.

Sur le plan de la dynamique intellectuelle, ce festival est symptomatique de groupes qui entraînent l’intéressante étude de l’intersectionnalité (cumul de plusieurs critères) dans des divisions sans fin et dans des replis sans issue. L’an dernier, un « camp d’été décolonial » était interdit aux blancs. Cette année, il est donc prévu de l’interdire aux non afro-descendants et aux hommes. La multiplication des critères retenus aboutira-t-elle à des évènements réservés aux femmes noires, homosexuelles, handicapées, d’une religion déterminée et d’un certain âge?

Sur le plan associatif, ce type d’événements, bien loin de représenter nous ne savons quelle radicalité, est surtout une occasion de masquer sous une novlangue (intersectionnalité, afroféminisme, racisés, antiracisme politique…) la faiblesse de celles et ceux qui sont in fine dans l’incapacité de se confronter à la société et donc se replient sur un très lâche entre-soi.

Certains critiquent la décision d’Anne Hidalgo qui a annoncé sa volonté de demander l’interdiction de ce festival. Anne Hidalgo a pourtant 1000 fois raison et notre soutien doit lui être apporté. Sauf à vouloir vivre dans un monde où l’origine ethnique deviendrait la carte à exhiber pour pouvoir se mouvoir dans l’espace public. Comme notre rêve n’est pas de vivre dans le monde rêvé par l’extrême-droite, ces initiatives – au mieux irresponsables – nous seront toujours abjectes.
Moins drôle que ce bon vieux [s]bolcho[/s] Didier Porte.

Surtout la fin avec les CRS. C'est triste pour la démocratie que de voir des manifestants au lendemain d'une élection présidentielle, quand rien n'a rien encore entrepris.

Au lieu de changer d'orientation sexuelle, essayez-vous à la démocratie représentative, ça fait des miracles.
Je rêve ou elle commence sa critique du doc, qualifié de "pub", en utilisant la séquence du décès de Corine Erhel ?
C'est bien dégueulasse. Je vois pas ce que ça vient faire dans une chronique dont la base est de prétendre que ce documentaire n'était qu'une pub ? En gros elle sous entend que ces émotions étaient feintes ? Sur tout le doc et toutes ces séquences, elle choisit d'utiliser celle là pour démontrer son truc ? Déjà dans un des éditos de DS on sentait le coté un peu complotiste du "ce qu'on ne nous montre pas"... Mais là c'est carrément "ce sont des acteurs, regardez ils ont même mit une séquence émotion !".
Pour le coup, là on peut parler de retomber au niveau des caricaturistes des années 30. Le juif mondialisé ment, il ment si bien qu'il en a fait une affaire juteuse : Hollywood ! La Finance ! La réclame ! Face aux émotions sincères et juste de la France du peuple, Rotschild vous ment et veut vous faire verser une larme tout en vous soutirant l'argent de votre dur labeur !
Non mais on hallucine un peu quoi. Déjà j'avais vu des commentaires odieux sur d'autres sites que j'aime, situés à gauche, à propos de la mort de cette femme... Mais là c'est carrément une chronique humoristique qui ouvre sur le sujet. Bien joué
Bonsoir,
Je suis entrain de regarder la vidéo d'Océanerosemarie et je voudrais savoir si je suis la seule à me dire que la petite blague d'Emmanuel Macron sur le cordon bleu dans le reportage télévisé, n'est en fait une "private joke" cachée pour ses généreux soutiens ?
Très drôle . Bravo
Je comprends pas l'interet de cette chronique... Juste du mépris, aucune analyse...
Merci ! ça fait du bien de rire, tout simplement, en ces temps où on se demande à quelle sauce on va une fois de plus tenter de nous bouffer...tant pis pour les grincheux.
C'est drôle, mais si seulement Océanerosemarie pouvait nous raconter macron sans nous le faire voir ou entendre... je suis déjà en OD... trop de sucre, c'est la crise d'acétone !
OK, c'est rigolo comme analyse.
OK, on est pour le moins en droit de remettre en question l'authenticité de la bienveillance affichée de Macron.

Mais pourquoi ne proposer que des critiques superficielles ? Sur l'ensemble des reproches déguisés sous une ironie certes plaisante, lequel a une quelconque valeur sur le plan des idées ? Ou, à défaut d'aborder sur le fond ce que peuvent dire Macron and co., vous auriez pu analyser le travail du journaliste : c'est même ce que je viens chercher sur ASI.

Dommage, on se retrouve avec une pastille d'humoriste sympa mais très creuse : je préfère le travail d'Usul sur le même sujet.
Bonjour
Franchement je vous aime bien Océane mais arrètez avec Macron; Stop , stop , stop c'est insoutenable.
Faites en sorte que je prenne plaisir à vous voir et vous entendre la prochaine fois
Laurence Haim qui sort l ânerie sur le prétendu "copyright" de 'Crime contre l'humanité' ...

Étrange, n'importe quel autre parti aurait sorti cette stupidité, on l'aurait passé en boucle pendant 10 ans ...
Le passage Macron-Cohn Bendit m'a remémoré quelques moments savoureux de démocratie entrepreneuriale :
un directeur d'institution discutant avec ses employés toujours à l'écoute, glanant d'eux les malheureuses phrases dans lesquelles ceux-ci se laissent entraînés (3:32 "mais non t'as parfaitement raison !") et renchérissant sur l'idée qui soudain se retourne contre ces employés ("quand t'es jeune 35 heures c'est de la pipe, c'est 40, 45 heures car t'apprends ton job en même temps!") et le Cohn-Bendit qui ajoute "car si tu as une digression avec l'âge tu peux bien aller jusqu'à 65 ans", et Brother Emmanuel qui joue les parfaits directeurs attentifs de jouer de la flute "ça c'est une très bonne idée !" et de l'inscrire dans son calepin comme si l'idée n'y était pas déjà au chapitre "Jusqu'au trognon"
Oui, Océanrosemarie, c'est bien une pub que vous avez regardée, une loooooooongue pub, dont Thomas VDB a analysé la musique il y a quelques jours, vos chroniques se rejoignent ( ce qui est dommage, sur le fond, mais fort agréable sur la forme !)
Cohn Bendit n'a rien pigé sur le principe directeur des 35 heures. Maquereau aussi. On est mal. Très mal.
Il est facile d'être gentil, il est facile d'être cruel. Mais la gentille cruauté d'Océanerosemarie n'est pas donnée à tout le monde.
Il y a pas plus de deux semaines, Océanerosemarie déclarait sa flamme à Marion Maréchal Le pen : Le titre de la chronique était : Marion Maréchal Le Pen, enceinte de la nation : Océanerosemarie subjuguée. Et on a appris hier que Marion abandonnait la politique.

Aujourd'hui, Océanerosemarie se jette au cou d'Emmanuel macron : : "Trop cool Manu ! Océanerosemarie est subjuguée".

Du coup, on se prend à rêver ...
Dans notre petit bureau de vote qui avait débordé de passion (et d'implication, plus de 85% de la population qui s'est bougé les fesses quand même....) lors du premier tour planait comme une vague de dépit...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.