57
Commentaires

Traité d'"ennemi de la nation", Plenel saisit le CSA

Qualifié d’"ennemi de la nation" par le géopoliticien Frédéric Encel dans l’émission Entre les lignes animée par Frédéric Haziza samedi 17 décembre sur la chaîne parlementaire LCP, le directeur de la publication de Mediapart Edwy Plenel vient de saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel pour dénoncer une incitation à la violence. Dans le viseur d’Encel également : le philosophe Alain Badiou et le directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) Pascal Boniface. Un épisode de plus dans la guerre qui oppose les intellectuels sur la question de l’islamisme en France.

Derniers commentaires

L'expression "idiot utile", faussement attribuée à Lénine, remplit à peu près la même fonction que "faire le jeu de" - généralement dans le cas du FN, mais aussi des "islamistes", des "terroristes" etc...tout ce qui associé à opinion discréditée a priori - pour décrédibiliser l'adversaire et imposer une vision partiale.

Ce qui intéresse Encel qui ne vise manifestement que des fins purement idéologiques - la défense aveugle du gouvernement israélien - n'est nullement la vérité ou l'objectivité, mais l'imposition de sa propre thèse. C'est assez amusant de retrouver cet artifice rhétorique très en vogue dans les années 1960-70 à propos du communisme, revenir en force à propos du nouvel "ennemi" à abattre: l'"islamisme".

Ces idéologues prospèrent sur les vagues d'attentats récents pour défendre une vision complètement ensauvagée et paranoïaque de la société politique française entièrement dirigée contre une cible unique, les musulmans de France: on est dans un axe qui va de Valls à l'extrême droite en passant par Fourest. Le seul avantage d'Encel est qu'il peut se prévaloir de titres académiques, mais il n'y a aucune différence de fond.

Il n'est guère étonnant que ces sinistres "experts" diffusent la parole autorisée sur la chaîne parlementaire officielle, puisqu'il s'agit de la ligne officielle du gouvernement actuel.

Or en l'espèce, l'accusation d'"idiots utiles" est parfaitement réversible: c'est l'hystérisation de l'anti-antisémitisme dans les media dominants qui nourrit l'hystérisation antisémite des Dieudonné/Soral et des islamistes radicaux, et vice-versa. Ces gens-là, loin de s'opposer, se nourrissent, à travers leur opposition factice, des mêmes fantasmes.

Le problème est qu'Encel bascule sans transition de la dénonciation de l'"idiot utile" - le naïf qui poursuit de nobles fins mais se fait avoir - à l'accusation d'"ennemi de la nation", donc une cible à abattre sans autre forme de procès: cela montre à quel point ces "experts" propagandistes sont en train de perdre les pédales et perdent tout sens de la mesure, et sont à la fois sûr de leurs soutiens politiques et idéologiques au plus haut niveau de l'Etat.

A ce point là, on en vient effectivement à se demander parfois si Valls et ses valets ne sont pas pires que M Le Pen...ou tout au moins au même niveau.
Vous vous êtes senti obligé de mettre une espace entre l’apostrophe d’ et les guillemets entourant ennemi
pour ne pas avoir comme trois apostrophes de suite :

d'"ennemi de la nation".


C’est entre autres pour cette raison que l’on utilise toujours en langue française les guillemets typographiques français : d’« ennemi ».
(Comme vous êtes en cours de remodelage du site, pensez-y peut-être…)
En effet je pense que Plenel a toujours été un ennemi de la nation française. Mais pour une autre raison qu'Encel.

[quote=Pour nous, il ne s'agit pas de réformer l'école, de l'améliorer, de la démocratiser, car tout simplement, c'est un objectif utopique, irréalisable: l'école est par essence, par nature, par origine, un appareil de sélection sociale, de diffusion de l'idéologie bourgeoise. Cette école-là, elle n'est pas amendable, il faudra la détruire.]

Qui écrivit cette pitoyable déclaration ? Et oui c'est bien notre cher Edwy Plenel sous le pseudonyme Joseph Krasny dans "Rouge" l'hebdomadaire de la Ligue Communiste Révolutionnaire du 29 mars 1974.

Après 40 ans de gauchisme à l'EN, leur entreprise de destruction de l'école méritocratique est un succès. Les enfant des ouvriers et des employés n'ont jamais été aussi peu nombreux dans les grandes écoles.
https://www.google.fr/search?q=manuel+valls%2Bsarkozy%2Barabie+saoudite%2Bphotos&client=firefox-b&biw=1280&bih=615&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwi6q8G2j4bRAhWL1hQKHe0zD7EQsAQIHQ#tbm=isch&q=manuel+valls%2Barabie+saoudite%2Bphotos
Un militant syndicaliste ou d'un mouvement de gauche (disons, à gauche du PS) est toujours présenté sur un plateau TV en qualité de "militant" ou de "membre de l'organisation" x ou y.

Un militant de la droite extrême, voire d'extrême-droite est en général qualifié "d'expert".

Enfin, je plussoie pour les commentaires sur Aziza, traitant un adversaire de "obsédé par les Juifs et Israël"...c'est, en effet, à mourir de rire !
Certains semblent jouer sur la confusion entre être ennemi du concept de "nation" et être ennemi de la nation française actuelle.

Il est évident qu'Encel dit de Plenel et des autres qu'ils sont des ennemis de la nation française.

Rappeler que certains sont opposés au concept de nation n'est qu'une façon de défendre l'indéfendable en jouant sur les homonymies : au mieux, c'est idiot (mais tellement idiot qu'il n'est pas crédible qu'Encel le soit) au pire, il s'agit d'une manoeuvre de manipulation mentale dont le but est de faire avaler qu'ils sont ennemis de la nation française mais sans avoir à assumer la responsabilité des idées qu'on répand et en s'assurant le soutien de quelques idiots utiles.


Et de toute façon, le mot "ennemi" dans "ennemi du concept de nation" est improprement employé : je suis contre le régime juridique de l'auto-entreprenariat parce que je pense que ça induit exploitation et travail dissimulé.
Dirait-on que je suis un ennemi des auto-entrepeneurs ? Bien sûr que non, sauf si, précisément, on souhaite me désigner à la vindicte des autoentrepreneurs.
Faudrait savoir, être nationaliste c'est pas bien, et ennemi de la nation c'est pas bien non plus...
On en fait quoi des nations? on les dissous dans la grande nation européenne, ah non, flûte on a dit plus de nations.
Une nation des nations pour remplacer le concept obsolète des nations.
Plus de frontières entre les nations mais on renforce les frontières de l'Europe... C'est bien ou c'est pas bien les frontières?
"ennemi de la nation"... C'est vraiment l'artillerie lourde. On peut ne pas aimer Plenel, le dessiner en burka comme dans Charlie hebdo, il y a des mots qui font mal et qui sont dangereux à notre époque.
Quelle idée aussi d'inviter un agité du bocal et de le pousser dans ses retranchements! C'est comme d'inviter Dieudonné sur un plateau. Ou Zemmour. Le seul intérêt, c'est qu'à tous les coups ils vont sortir une absurdité qui fera buzz
Bonne remarque de Berruyer.
A ceci près que généralement, "les cibles physiques des extrémistes" se trouvent plutôt du côté des adversaires des islamistes, que parmi leurs soutiens.
s'il n'y avait pas les religions, qu'est-ce-qu'on s'emmerderait...
Peut on "négliger" de payer une redevance à la propagande d'état ? Je pense que oui , c'est une mode à lancer !

...après la fatwa , l'excommunication !
"Que vient faire Plenel dans cette histoire ?"
Plenel s'oppose à la guerre anti-musulmans. Cela dessert les plans des Haziza-Encel and co.
Les ennemis de la nation ? Et quelle nation exactement ? Dans l'esprit d'Encel, je me demande de quelle nation il parle.
Étrangement, ce petit monsieur ne trouve pas que nos gouvernants sont "ennemis de la nation", eux qui distribuent des médailles, vendent des avions aux saoudiens et aux qataris? En fait on voit bien où il veut en venir: ce sont les arabes pauvres de chez nous qui posent problème, ou les Palestiniens; pas les émirs du Golfe...
De quelle nation parle-t-il ?
est une grosse m.... ? Non, bon alors je dirai seulement qu'Haziza est un gros c..
Haziza et l'obsession d'Israël... La paille, la poutre, tout ça...
Ce type est à enfermer.
Qu'Haziza reproche à quelqu'un d'être obsédé par Israël est assez piquant.
Philippe Val, un intellectuel ? Sérieux ?
Frédéric Haziza a quand même tendance à se servir du service public audiovisuel pour placer et faire placer ses opinions. Une sorte de "C dans l'air" plus assumé.
Je n'entrerai pas dans le fond du sujet, mais je déplore qu'il n'y ait aucune directive de rééquilibrage de la part de la direction de la chaîne.
une guerre entre intellectuels qui se disputent la légitimité à parler de l’islamisme
Le conflit réel n'est pas l'islamisme, mais le rapport à Israël.
Encel et Haziza sont des militants sionistes. Ils ne s'en cachent pas.
Ceux qu'ils "allument" (Plenel, Boniface, Badiou, ...) sont plus attachés aux droits des palestiniens.
Un des problèmes est que Haziza et Encel ont leurs ronds de serviette sur le service public de l'information. Ils peuvent ainsi faire bénéficier le public de leur vision géopolitique sans trop craindre d'être contredits.
Je ne comprends pas ces intellectuels de confession juive qui reprennent le discours de l’extrême droite des années 30 afin de conspuer les islamistes.

Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis.

Se rendent-ils compte de ce qu'ils provoquent , de ce qu'ils insufflent dans l'inconscient nationaliste.

Le vent pourrait tourner.
Peut-on être valablement considéré comme "ennemi de la nation" quand on est ennemi de l'idée de nation ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.