52
Commentaires

Trains (et information) à deux vitesses

Il aura donc suffi d'un coup de sifflet présidentiel, pour que l'Eurostar redémarre.

Derniers commentaires

Ce qui m'a surtout frappé c'est la sortie de Sarkozy sur « le comportement inacceptable de l'automobiliste responsable » (le pauvre type qui a tapé le parapet d'un pont).

Détails là-dedans ("mise à jour") :

Sarkozy président de la parole
Eurotunnel ou le mic mac à tire larigot :
"Vous avez fait le 2, si vous etes satisfait d'avoir fait le 2, faites le 1! Vous avez fait le 1, faites le 3 si vous avez fait le 1 parce-que vous etes satisfait de votre message ou faites le 4 si vous avez fait le 1 parce-que vous étiez satisfait d'avoir fait le 2 parce-que vous n'étiez pas satisfait de votre message..."
. l'histoire reveille parfois ses rappels de piqures de mémoire , s'en souvenons nous?, très peu de ces évènements passés, anecdotiques d'où nous en déduisons que les faits les plus mineurs d'intéret comme la grande histoire peuvent se répèter, et, dit-on jamais à l'identique .Les hommes, ceux que leur statut d'exceptionnalité projette sur le devant de la scène n'en sont pas moins tout aussi vulnérables que le commun des mortels, ceci qu'un piédestal peut vite chanceller, force du destin . Là, où celui-ci courant -à -démontrer, aussi vite qu'un tgv se fait invisible, en nous pointant du doigt, nous cloue là sur un malaise vagal. S'il fallait nous le clouer, le bec, de ne pas prendre le train en marche et qu'à cette vitesse nous soyons pulvériser de trop d'inconsçience comme le furent tous ces fous volants du début de l'aviation, reveurs suicidaires. La hauteur ne fait pas perdre pied, survol où l'histoire et la mémoire tourbillonnent de cette ironie savoureuse, du déjà "entendu dire", ces petits faits d'ancetres: le train en ce temps là que les moins de cents ans ne peuvent se rappeler, roulait à vitesse raisonnable, un homme, de fraiche date élu à la magistrature suprème, et dont les troubles mentaux et les exigences de second plan imposées à l'aura présidentielle de cette époque, vacilla à travers la fenetre et tomba du wagon en marche. Nulle garde prétorienne n'était là à pourvoir à cette impossibilité. Le train et le cours des choses fila son petit bonhomme de chemin que le cascadeur malgré lui, blessé fut pris en charge par un cheminot, pauvre bougre ,que faisait il là? ne mégotant pas, n'économisa pas son énergie à secourir ce, comment dites vous? "paul deschanel, président de la république". Voilà qu'il s'agissait d'un service offert sans public, ni pipole. Un garde-barrières, terre à terre, ras des paquerettes, comme les vaches qui contemplent le passage des trains pris le relais et fit charge de soigner et coucher l'hurluberlu, à l'heure du laitier(!!!!)Pas de "casses toi, pauv'con", l'auvergnat- dans -son- coeur n'avait qu'un métier, se soucier de cet inconnu au bataillon local....Seule fringue ,un pyjama déchiré bien loin des chiffons de la jet-set

à lire ,avec un rictus, l'éloge sur wikipédia de cet homme, le verbe de l'époque
la seconde ayant bénéficié du privilège de descendre du train en panne pour rejoindre Folkestone à pied, si l'on en croit la rumeur

Ne la croyez pas! Elle a été téléportée par David Cooperfield.
@sinautes , les passes droits existent dans tout les rouages de la société .
Pas plus tard que samedi un élu local s'est fait sablé son entrée alors que
les pauvres administrés (dont je fais parti) faisait de pâles imitations de
Katarina Witt au JO d'Hiver sur les trottoirs .
Alors Claudia , elle , est VIP messieurs dames , respect que diables !!!!
allez là je chambre bon parceque là ca moi aussi ca m'énerve encore un
peu et je vais me faire censurer par le maaaaaaiiiiiiiiittttttttrrrrrreee (Daniel) !!!!!
Je ne comprends pas pourquoi on mettrait en doute l'info sur le traitement de faveur dont aurait bénéficié Claudia Chou-fleur, à moins d'enquêter sérieusement sur le sujet, cela vaudrait la peine, car enfin, il s'agit là de gestion d'urgence par une compagnie publique ou assimilée.

Je note aussi, en lisant l'article du telegraph, signé par Roya Nikkhah qu'un témoin est mentionné par son nom : "Gregoire Sentilhes, from Paris, who was on the train with his wife and three children, said: “A car came right by the train to pick her up from the entrance to the tunnel. Nothing for the other 2,000 people, though.” http://www.telegraph.co.uk/news/6847363/Schiffers-special-treatment-on-nightmare-Eurostar-journey.html
Alors, on peut mettre en doute, mais en ce cas, on pourrait mettre en doute les trois quarts de ce contiennent les journaux qu'on peut lire.

Autre chose, j'ai entendu dans un reportage que les passagers de première classe aurait été favorisé dans l'urgence par rapport à ceux de deuxième classe... Puis, pffft, plus rien...
D accord avec delouse, on laisse pourrir une greve pour monter les usagers contre les travailleurs de la RATP. Le gouvernement et Sarko s octroient des 150% d augmentation, pour la presse ecrite , libre ,de Bolloré Dassault Bouigues rien à redire .Les manants n ont qu à bien se tenir..En ce qui concerne l EUrostard ce n est nullement la SNCF la responsable .Le TGV est construit par Alsthom qui a tout prevu sauf que quand il neige...ça tombe en panne. Quand j entends la presse vociferer contre la SNCF alors qu elle ny est pour rien, je me dis ..ce n est pas innocent ..Elle roule pour la privatisation..Comme en angleterre.ça va etre le pied!!
Puisqu'il faut tout faire soi même... ASI et l'original, pour le contexte et les artistes vidéo...
Que fait Sarkozy pour accélérer les réparations sur la ligne C, après des dégâts provoqués par un accident dont l'auteur était fortement alcoolisé, un petit discours sur l'alcoolisme, juste avant Noël serait bienvenu en plus.

Notre fils va venir nous chercher d'Orléans juqu'à la gare de l'est demain et on ne parle pas de moi ??? :o) Ni des autres, qui se tapent une ou deux navettes par jour AR pour leur boulot. Et ce jusqu'à ....... ???
Dans un entretien accordé au Figaro, Pierre Mongin, PDG de la RATP estime que la grève des conducteurs du RER qui dure depuis 12 jours, a déjà couté 5 millions d'Euros. Il ajoute, concernant les négociations actuellement dans l'impasse :"Nous ne pouvons aller plus loin car cela nous exposerait à un dérapage des salaires insoutenable en cette période de crise".

Deux conseils, Pierrot :
1) Satisfais les revendications des conducteurs, ça coûtera beaucoup moins cher à ton entreprise.
2) Réduis le montant faramineux de ton propre salaire. "En cette période de crise", il est des gestes qui ont valeur d'exemple.
En fait la puissance de Sarkozy c'est beaucoup plus que cela...
d'un seul coup de sifflet il fait remonter la température au-dessus de 0° C.
De quelques coups de sifllet il va maîtriser le changement climatique.
Sarkozy pratique, avec habileté et constance, le "coup du grille-pain".

C'est une maneuvre pittoresque à utiliser en famille.
Vous connaissez votre grille-pain et vous savez au bout de combien de temps les tartines vont sauter.

Juste avant, vous frappez dans vos mains et les tartines semblent vous obéir.
L'effet est garanti sur de jeunes enfants.
Dans cette « information » sur Claudia Schiffer, il serait intéressant de trouver « l’informateur zéro », celui qui est à l’origine de cette info circulo-circulatoire, prémices aux rumeurs… et non prémisse à une véritable info.
Bonjour Daniel
Vous auriez eu une réponse à votre interrogation sur l'intervention du petit mètre en lisant votre confrère Rue89 qui lit Twitter
Et surtout ne riez pas !!!
« L’affaire des Eurostar qui n’aimaient pas la neige, a même révélé une insupportable fracture entre l’ex-maire de Toulouse et l’ex-top, la seconde ayant bénéficié du privilège de descendre du train en panne pour rejoindre Folkestone à pied. »

C’est tout a fait normal et compréhensif, une « taupe » est spécialiste des tunnels sous terre.
Un politique, comme Dominique Baudis, reste sur sa voie, et la voix de son destin.

Et si il n’y a pas de passe droit pur un ex-maire, à fortiori pour une future mère.
« devant des centaines de passagers médusés (dont des femmes enceintes). »

L’explication est plus simple :
1– Dominique Baudis ne parle pas anglais et n’a pas pu exprimer ses souhaits…
2– Qui connaît Dominique Baudis ?
Ça me fait penser à la souris qui traverse un pont avec un troupeau d’éléphants et qui dit :
« je fais trembler le pont ».
À propos de la grève du RER A, M. Huchon a écrit au Premier ministre et demandé un médiateur à plusieurs reprises, ce que François Fillon a jugé vendredi "pas nécessaire".
En ce mardi, la circulation du RER A, la ligne de transport en commun urbain la plus fréquentée de France (1 millions d'usagers par jour), sera perturbée pour le 13e jour d'affilée.
Interrogé sur un éventuel remboursement des usagers, le patron de la RATP souligne qu'ayant "rempli (son) obligation de service garanti", la RATP n'est "pas tenue" de le faire.

Pourrissement…
Et ne parlons pas des retards quotidiens, des trains surbondés dus aux avaries matérielles sur cette ligne.

Claudia Schiffer, si tu me lis, essaies de prendre ce RER. Nous, on est trop usagés.
Tout ce que nous indique cette pratique-là, ce que Sarko tente de cacher par une communication outrancière : le fameux débat sur l'i-haine, sa posture écolo et sa future négo (comme d'hab, pas de devoir de suite, qui a relevé cet incroyable écart entre ce qu'il avait prévu et ce qui s'est passé à Copenhague), et tout récemment Eurostar, la neige (c'est quand même un scandale, etc.), c'est que la lutte des classes est de retour.

Toute la com a pour but de céler l'entubage du peuple : l'ampleur du déficit (qui va s'accroitre avec le grantemprunt pour la recherche d'EADS, d'Alsthom, d'AREVA), la criante injustice du bouclier fiscal, la justice et la police pour les riches, le cadeau aux restaurateurs, sur tous ces sujets, c'est bien la lutte des classes qui se révèle, on avait éliminé la droite à cause de ses scandales politico-financiers et sa politique des riches, Sarko va encore plus loin pour les commerçants et les entrepreneurs du CAC 40, tout ça en douce.

http://anthropia.blogg.org
Les journaux anglais ont un fameux précédent avec les explications excentriques de blocage de train :
il y a quelques temps, un représentant avait dû expliquer que les chasse-neiges étaient inexploitables car la neige n'était pas de la bonne variété.

Ceci pour comprendre l'intertitre du Daily Telegraph : "Not wrong kind of snow, but too much...".

Décidément, j'aime beaucoup l'humour anglais.
"Selon que vous soyez puissant ou misérable...La direction d'Eurotunnel vous jugera blanc ou noir." (les humains malades de leur système), adaptation libre d'après Jean de la Fontaine.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.