74
Commentaires

Tollé de la Macronie contre Le Monde après un portrait ambigu

C'est la polémique politico-journalistique du week-end. M, le Magazine du Monde, a consacré sa Une aux "Champs Elysées, théâtre du pouvoir macronien". Le montage a été aussitôt vertement dénoncé comme faisant référence à l'iconographie nazie. Ce dont le quotidien s'est rapidement défendu, renvoyant au constructivisme russe. Sans calmer ses critiques.

Commentaires préférés des abonnés

Personne ne semble indigné par le parallèle entre une foule hitlérienne et la foule des gilets jaunes...

Mépris de classe poussé à son paroxysme en découvrant l'indignation sélective sur Twitter du dessinateur Xavier Gorce qui une semaine plus tôt pos(...)

C'est assez coquasse que le Monde se fasse indirectement traiter de facho. Parce qu'on assiste ici à une guerre l'élite entre elle. C'est typique d'un pays qui bascule dans l'autoritarisme : les durs éliminent les mous. Le Monde est en défense du pou(...)

Je n'aurais jamais pensé voir un jour dans ma vie en France des citoyens voulant manifester se faire systématiquement fouiller, et certains interdits de manifester. Ceux qui s'effarent de la comparaison du président français avec Hitler, ils ont l'ai(...)

Derniers commentaires

Petit dictateur quand même...Et depuis son "avènement "ma retraite a baissé, ce qui n'était jamais arrivé. Il me semblait pourtant avoir beaucoup travaillé et pas mal cotisé...et il parait qu'on a pas fini avec ça. Je pense n'avoir jamais détesté un président à ce point.

La bonne question à se poser: pourquoi ça les touche si fort, les macronophiles, qu'on caricature (qu'on imagine) leur idole en dictateur, ou qu'on mette en scène sa (fictive) décapitation? Peut être parce que ça les touche précisément "là où ça fait mal" (vieille sagesse populaire, héhé!)

Je suis proprement ébahi par les commentaires sous cet article que je trouve pourtant très bien.


Cette une est désastreuse et franchement hallucinante.

Quand je l’ai vu (avant la polémique twitter) j’ai immédiatement vu comme beaucoup une imagerie totalitaire et donc plutôt hitlerienne (car le rapprochement Staline/Macron n’est pas franchement instinctif)


J’ai posé la question autour de moi (ça tombe bien les fêtes, on est nombreux), tout le monde a vu dans la couverture un sous-entendu très très moyen (a minima)


Quelques heures plus tard, après un mea-culpa peu appuyé et donc peu convaincant l’image d’hitler par Agnew quasiment copié-collée est sortie, finissant de crucifier la rédaction qui ne s’excusa correctement qu’une fois les deux images côté a cote.

Je ne peux pas comprendre comment un journal comme le monde peut s’eviter un travail contradictoire de test sur leurs unes, surtout quand comme ici le parallèle semble évident à beaucoup.


Notons quand même que si le Monde avait fait appel au vrai Agnew plutôt que de le copier, celui ci n’aurait pas produit une une risquant de porter à confusion.


Concernant les commentaires, je suis ébahi de lire que la comparaison semble presque justifiée à certains ou que d’autres considèrent effectivement Macron comme un dictateur.


Intentionnelle ou pas, cette une est possible en France, chose inimaginable dans beaucoup de pays (y compris Européens). Quand à comparer Macron à un dictateur parce que la police fait fouiller les manifestants (justement pour leur permettre de manifester) il faut quand même sacrément se foutre du monde.

Je viens de lire les commentaires de cet article. 


Beaucoup de qualité dans les remarques des uns et des autres. 


Le forum c'est vraiment ce qui fait le sel d'Asi. 


Est-ce que quelqu'un a pensé à dire à la galaxie extrême-centriste qu'elle se comportait pile comme les hordes d'insoumis mal dégrossis (dont je suis) qui s'indignent de voir leur mouvement associé au doux parfum des années trente.


Ils ruent dans les brancards tout ces radicalisés de l'ordre établi alors qu'avec cette une, ils reçoivent un milliardième de la réductio ad hitlerum qui s'abat habituellement sur les critiques du "système".


Mention spéciale à Sfar qui s'est bien lâché sur les militants FI lors de la présidentielle.  


Il y a des gens cultivés sur ce site. 


Qui est l’anthropologue, l'historien ou le philosophe que vous me conseilleriez de lire pour comprendre les ressorts de la religion de la seconde guerre mondiale dans laquelle nous baignons tous? 


Au premiers temps du christianisme on s'étripaient sur la nature du christ, aujourd'hui tous les schismes et toutes les sectes se construisent autour du souvenir de la deuxième guerre c'est un événement indépassable en occident. 


Lorsqu' apparaitrons les premiers athées de cette religion je sent que des bûchers vont se dresser...









Anniversaire : 1er janvier 1994, insurrection au Chiapas avec la prise de San Cristobal de las Casas

Je suis surpris que vous ne receviez pas ce paradoxe purement Macroniste d'oser invoquer la liberté de la presse en dénonçant une couverture de presse (pour.... La censurer ?)...


Les fameux poncifs d'ordre républicain, de liberté de la presse et de dialogue... Mais uniquement quand ça va dans le sens de la caste bien entendu..!

euh il n'y a pas une analyse sous jacente ? parce qu'au final c'est  Ferrand qui met pour la première fois les 2 images  (macron et hitler) cote a cote.....  Et c'est ce qu'on retiendra au final. Enfin ce que retiendra la minorité du microcosme journalistique et politique qui s'est intéressée à cette mini polémique.


Cette Une n'aurait pas fait tant de bruit il y a 6 mois. Mais aujourd'hui, Macron est une brute autoritaire. L'habiller en dictateur fait beaucoup de mal à son image et pourrait faire réfléchir.

Je dois être un peu balourde, mais je ne vois pas où est le problème! Et ce con de Quatremer qui s'excite tout seul... Ils n'ont pas d'autres sujets choquants à se mettre sous la dent?

Ca m' étonne pas, j' ai, moi-même, une  photo d' Hitler faisant une quenelle à l' envers…Si c' est pas une preuve de l' appartenance politique de Dieudonné, ça!

Et puisqu' on cause vérité(s)...Benalla réfute(rait) l' usage de son passeport diplomatique pour ses "affaires", je cite: " je vois pas en quoi ça aurait pu me servir". 

Moi, qui suis foncièrement malhonnête, et franchement toxico, j' avoue que j' en aurais bien eu l' usage...Enfin, parfois, hein!

Je la sens bien, l' année qui vient...Pas vous!?

Carpe diem...

Pardon Juliette Gramaglia , mon message n'a rien à voir avec l'article .


Un petit message personnel à DS  qui s'est risqué à un pari hier soir sur twitter : 


La réponse à cette devinette poétique est à la page 4 du Figaro du 2 Août 1866 . ( en ligne sur Gallica) 


Avec cette autre question que cette révélation génère :


Mais qui est donc  "Carmin Renom" ? 







Juste comme ça. Cette histoire de la Une du monde me fait me balader de lien en lien et je tombe sur le Twitter de Dominique Farrugia qui retweete Sfar, retweete Rochant qui préfère qu'on parle des Kurdes plutôt que de Benalla et lui-même montre son mépris pour les gilets jaunes.

Je me dis: alors lui aussi, le créateur de la Grosse Émission, il a basculé dans ce monde-là ? C'est nul.

Je repense à mes amis punks des années 80, 90, rock alternatif, contre culture, fiers de se mettre en marge puis traumatisés par le 11-septembre et devenus sourds, intolérants, peureux, méchants.

Et j'en conclue que je ne me risquerai jamais de regarder les réseaux sociaux d'Alain Chabat, de peur de découvrir que lui aussi...

Pas Chabat, pas lui, s'il vous plait, non !

En tous les cas partout dans les médias

fini le Macron au visage reposé et souriant,

éternel gendre préféré des familles aisés

voilà le Macron nouveau au visage émacié et au regard sombre,

préparez-vous à des vœux style fossoyeur,

with the appointment of Mathias Bones, de Luky Luke

Voici de nouvelles excuses, détaillée et argumentée du Monde. Autant les premières ressemblaient à une piteuse demande de pouvoir rester dans le jeu, autant celles-ci apportent un supplément d'intelligence à toute cette affaire.
Oui, le Monde a carrément déconné avec cette Une ni faite ni à faire.
Oui, l'hallali contre le journal est abjecte.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/12/31/a-propos-de-la-une-de-m-le-magazine-du-monde-notre-erreur-et-notre-responsabilite_5403917_3232.html

"Puiser dans le vocabulaire visuel d’un courant esthétique du début du XXsiècle, le constructivisme, qui a imprégné les représentations des dictatures qui l’ont suivi, n’était pas un bon choix, puisque cela exposait à ce risque de confusion. S’inspirer d’un graphiste qui avait déjà utilisé ces codes pour une illustration sur Hitler ne pouvait qu’accroître ce risque."

(...)
Et surtout, ceci :
"Nous avons manqué de discernement dans la validation de cette couverture qui ne correspondait pas au fond du récit consacré à Emmanuel Macron dans ce numéro. "

Parole d'ancien SR à L’Événement et à France-Soir : ces derniers aveux sont rares dans la presse française.

C'est étonnant parce que j'ai rapidement vu la couverture du magazine et j'ai eu deux réactions:

- encore du Macron, fait chier

- encore du Barbara Kruger, fait chier


aussi je n'ai pas lu l'article et j'ai retourné le magazine étant allergique à cette rétroconstruviste qui comme la première saison amène irrémédiablement au rétrofascisme

à ce propos un article dans The New York Review of Books qui me fout le cafard

et le fantastique PDF du blog de Juan Branco qui vient certifier par le menu ce que nous avions tous pressenti concernant Macron à l'exception de certains détails sordides


Sur ces entrefaits et ces vautours qui planent sur notre diner de fête, Bonne Année 2019 à tous

J 'ai trouvé cette couverture très choquante .

Les indignations en disent beaucoup sur ceux qui s'indignent. Macron est bien l'homme des grands patrons comme le fut Hitler en son temps. Est-ce la révélation inconsciente par cette une de cette parenté de moins en moins cachée qui fait hurler. Où que cela soit le fait du journal du mentor en politique de Macron : Xavier Niel. Lire l'excellent récit de Juan Branc.


Cette histoire de couverture n'a que peu d'intérêt en regard du contenu débilo tsoin tsoin de ce ¤µ/![{°=# de magazine! 


Acheté une fois, le "spécial complotisme my ass", lu en détail, poncifs en pagaille et finalement jeté avec délectation à la poubelle!!! 


Merci et bon voyage.

"Certains sont allés jusqu'à reprocher au Monde la typographie gothique de son "M" - pourtant la même depuis la création du journal en 1944."


Il m'a en effet semblé que ce "M" gothique évoquait fortement l'écriture gothique allemande, qui dans mon esprit reste associée au nazisme. J'ignorais complètement que "Hitler l'aurait écartée dès 1941"


L'art est obligatoirement porteur de multiples significations, dans la mesure où tout ce qui se passe dans la tête de l'artiste, et encore davantage ce qui se passe dans la tête du public est impossible à connaître  et à maîtriser. 


Où est donc passé l'esprit "Je suis Charlie" défendant la liberté d'expression? Ou bien est-elle réservée aux humoristes? Il est bien entendu que cette liberté d'expression inclut le droit d'exprimer ce qu'on pense des oeuvres d'art. Mais pas d'appeler à la censure.

Il est plutôt évident, à mon avis, que la couverture a été choisie avec précaution. Je ne vois pas des journalistes trop bêtes pour ne pas savoir ce qu'ils font. Surtout que par les temps qui courent, il est très délicat de parler du président. 

Le Monde semble vouloir faire le buzz, ce qui semble inévitable vu la chute des médias papiers.

Ce qui me dérange mais ne m'étonne pas c'est qui réagit et comment. L'ancienne patronne du Medef? Le président de l'assemblée? En quoi cela les concernerait? (on connait la réponse...)

Et qu'un média se retrouve (encore obligé) de littéralement s'excuser de penser : Argh!! Cette une est, je trouve, représentative de l'atmosphère, représentative des pensées des Français et est à postériori représentative du comportement des politiques qui la valident bêtement en voulant une semi-censure.

J'ai peu d'espoir que le Monde y gagne en définitive. On en parle mais qui le lira vraiment ce magazine?

Les commentaires sous les excuses du Monde (ils se sont excusés, les fous...) sont impressionnants de violence.

Ça sent l’attaque cordonnées de militants LREM, mais il semble y avoir des aussi 'vrais" commentateur.trice.s 


En fait, ce à quoi on assiste, c'est à une purge..

"Le Monde présente ses excuses après un montage photo de Macron rappelant la propagande nazie"


Voilà comment est souvent présenté l'affaire dans la presse.

"rappelant la propagande nazie"... C'est foutu.

C'est assez coquasse que le Monde se fasse indirectement traiter de facho. Parce qu'on assiste ici à une guerre l'élite entre elle. C'est typique d'un pays qui bascule dans l'autoritarisme : les durs éliminent les mous. Le Monde est en défense du pouvoir depuis toujours, mais pour des Sfar ou des Quatremer, c'est pas assez. Et rien que ces deux-là me flanquent la pétoche.
Ça doit leur faire bizarre, au Monde, de se faire attaquer par leur semblables. D'autant que le quotidien, comme en parlait ASI, s'est officiellement ému avec l'affaire des commentaires sous l'article du couple de gilets jaunes qu'une bonne partie de ses lecteurs soient habités par un mépris de classe effrayant, voire dangereux.
Et puis aussi, on pourrait rappeler les commentaires dégueulasses de la meute contre le portrait de Porcher dans le même quotidien.
La dictature ne va pas venir du FN, en France, elle s'installe au sein des partis traditionnels. Macron, en 2016, affirmait que la France avait besoin d'un roi. Elle a déjà une cour toute dévouée.

Les trous du cul volent en escadrille. Sfar, Quatremer, Gorce... ils sont là ; pas de quoi être déçus.

Merci pour cet article!

Houellbecq qui ne peut pas dire que niort est moche , une couverture rouge et noire montrant Macron comme sur une couverture de bande dessiné des année 30 ou d'un polar des mêmes années et ça s'enflamme ouais ouais ouais il doit y avoir un bug dans ma conception de la liberté ...mais en même temps je ne vend pas du papier ...ou alors la propagande pour les esprits étroits est vraiment trop puissante

Le Monde continue à faire très fort ... 


Le Monde.fr annonce , actuellement,  le début du  "dépouillage" en R.D.C. ....


Manque de " pot " ou racisme  viscéral  ?

En fait, la polémique de la couverture de M le magazine du Monde peut juste se résumer à une affaire du plagiat de l’image d’un illustrateur contemporain du nom de Lincoln Agnew (qui « s’amuse » à reprendre de manière décorative l’esthétique du design des années 20-30, principalement celui de l’avant-garde russe). D’ailleurs cet illustrateur travaille souvent pour le Monde, ce qui va créer une très bonne ambiance en interne, c’est toujours sympa de se faire copier des images par ses propres clients ;-)

Donc, un «directeur artistique» du Monde a trouvé cette image « interessante » (qui ne date donc pas du tout des années 30) et au lieu de passer une commande à Lincoln Agnew pour faire une nouvelle illustration, il en a fait une copie (restriction budgétaire interne ?) pour la couverture de son magazine sans trop réfléchir aux idées véhiculées par ce type d’esthétique (car je n’ose imaginer que le graphiste ait voulu comparer Macron à Hitler ou Staline). C’est bientôt les fêtes et tout le monde pense à son repas plutôt qu’a vérifier et à discuter de cette couverture faite rapidement par le graphiste...
Et on connait la suite : commentaires par milliers, excuse du directeur du Monde....

Disons que dans cette époque de décadence, on se demande les buts de ces références.

Bien pas macroniste, je trouve tout ça un peu "trop". 

A force de crier "Au loup!"...

Peut être que tout ça n'est finalement qu'une marche de plus dans la longue décente aux Enfers... que personne ne contrôle.

C'est bien "tollé de la macronie", ça fait plus grand monde 

polémique ou pas c'est une très belle une.

<<Le maréchal Pétain a été un grand soldat>>, signé le président de la République Emmanuel Macron.

Je n'aurais jamais pensé voir un jour dans ma vie en France des citoyens voulant manifester se faire systématiquement fouiller, et certains interdits de manifester. Ceux qui s'effarent de la comparaison du président français avec Hitler, ils ont l'air de trouver les nouvelles règles tout à fait normales. On a les délicatesses politiques qu'on peut, en effet.

La comparaison avec Hitler est Dieu merci encore trop prématurée!  Mais n'y a t'il pas d'évidence une "dérive autoritaire du pouvoir"? Et en général les dérives autoritaires vont de pire en pire; car le gouvernement par la force n'est pas acceptée, et il faut donc  plus de force pour le faire de nouveau "accepter" (ou plutôt pour obliger à le  subir en silence) , ce qui produit une autre montée de la rancoeur et du sentiment d'injustice (et de l'envie de se révolter qui va avec). Et, de fil en aiguille, le pouvoir va  très vite se transformer en état totalitaire cherchant à contrôler tout, car cela lui apparait (avec "raison") comme sa seule chance de survivre à une telle crise. On peut écouter, sans forcément être d'accord bien sûr, l'analyse de Frédéric Lordon dans la vidéo suivante (à partir de 15 minutes 35 je crois). On vit de drôle de temps. rire très jaune.
https://www.agoravox.tv/actualites/citoyennete/article/violences-policieres-vecu-le-media-79825?fbclid=IwAR1PupjJ236PTfAAMKhdxSt3F1_LCoOxh_WeK8piyLqLWSOrOfbd1pak_ew

Personne ne semble indigné par le parallèle entre une foule hitlérienne et la foule des gilets jaunes...

Mépris de classe poussé à son paroxysme en découvrant l'indignation sélective sur Twitter du dessinateur Xavier Gorce qui une semaine plus tôt posté ceci: http://xaviergorce.blog.lemonde.fr/2018/12/23/tomber-le-gilet/

Merci pour votre article! 


Libération qui donne des leçons au Monde ! Et les Une de libé sur Sarkozy avec une petite moustache façon Hitler ?



Le Monde un journal antisémite, ce Macron n'a honte de rien! 


Le Monde inspiré par le constructivisme russe... Un peu sans doute. Mais, la véritable inspiration vient de Macron ! Macron et sa sympathie pour Pétain, Macron qui veut renvoyer tous les étrangers comme il l'a déclaré à ce vieil réac d'ancien combattant. EM, comme en marche, EM comme Emmanuel Macron, La Réaction en marche !


Honni soit qui mal y pense...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.