10
Commentaires

"Toi, tu me laisses tranquille" : qui a prononcé la sarko-réplique de la semaine ?

Un bon coup de kärcher était nécessaire : pour tenter de s'y retrouver dans la cascade de révélations sur les nombreuses affaires judiciaires de Sarkozy, on a effectué un grand nettoyage en faisant le point sur les 11 affaires judiciaires dans lesquelles son nom apparaît. Tout est clair pour vous ? Tant mieux ! Car le feuilleton médiatique a repris de plus belle cette semaine. Avec pêle-mêle, la publication quotidienne de PV d'auditions, la reprise de la bataille Mediapart/Vanity Fair autour d'un document libyen ou encore la suspension de l'enquête des "écoutes Bismuth". Avec en cadeau bonus cette semaine, des nouvelles de Carla et Giulia qui squattent les pages de Match et VSD comme au bon vieux temps.

Derniers commentaires

"Et comment va Kadhafi ? Pas très fort"
Je trouve cet humour déplacé. Surtout quand les conditions abjectes de sa mise à mort pourraient être en rapport avec des interventions douteuses de ceux qui nous représentaient à l'époque ! Pas de quoi être fier ni en rire, je trouve ...
Dans le cas de Moussa Koussa, Mediapart fait également état de questions visant sa signature sur une carte de séjour et une demande de renouvellement et le mystère s'épaissit : celles-là aussi seraient fausses ! Chapeau aux juges qui ont anticipé le coup du "c'pas moi" et on amené d'autres documents pour comparer les signatures.

Soit Moussa Koussa a un double maléfique qui s'amuse à signer des documents officiels à sa place, soit il tente de pipeauter pour pouvoir prétendre qu'il n'avait rien à voir avec le financement.
Bravo ! La vérité sort de la bouche des enfants - et non des éléphants... Très remarquable article (enfin une bonne synthèse pour s'y retrouver).
Ben alors ? Pas encore de message ici pour défendre sarkozy et la présomption d'innocence ?

Bref...

J'aime beaucoup sa ligne de défense sur l'affaire Bygmalion : "plus de 18 millions d'euros ont été dissimulés et payés par l'UMP pour contourner le plafond des dépenses de campagne en 2012, la ligne de défense de Sarkozy était jusqu'à présent très claire : il n'était au courant de rien"

Quelqu'un qui n'est à ce point au courant de rien (pas la seule affaire où il ne serait au courant de rien), ça devrait rendre Hollande sympathique aux yeux des sarkozystes, non ?
Non, passsque sarkozy, c'est pas sa faaaaaute ! C'est des affaires dans lesquelles il trempe jusqu'au cou mais non, pas sa faaaaaute ! Merci les éditorialistes ! Tandis que Hollande, qui n'est en rien responsable du comportement de Thévenoud, et n'avait rien à y gagner, ben non, lui c'est sa faaaaaaute !

Bon, soyons sérieux 2 secondes : imaginons (il en faut, de l'imagination) un candidat à sa propre réelection qui ne se rend pas compte que sa campagne déchire le plafond de dépense de plus de 18 millions d'euros... 18 millions d'euros, quoi. Y a vraiment des gens qui croient encore que cette personne a le sens des réalités ? Vraiment ? Qui plus est quand on sait que le parti de cette personne est aujourd'hui endetté de 80 millions d'euros ?

Les sarkozystes sont des cinglés.
Giuilia, bien briefée déjà pour reprendre le noble flambeau de Louis Monpapa.
Ce serait bien qu'il nous laisse tranquille. Seulement après nous avoir dit qui banque pour sa nouvelle campagne "présidentielle" 3 ans avant l'heure. C'est bobonne ? La dame Bettencourt ? NKM, Morano, Estrosi, Baroin, se sont cotisés ? Il a trouvé des gaz de schistes à Neuilly ?
Article intéressant, mais il aurait pu se terminer trois paragraphes plus tôt. Vraiment besoin de nous tartiner les parimatcheries dans un article sur les procès sarkozy ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.