46
Commentaires

Textes, mensonges et vidéos

Ce qu’il y a de bien avec un discours de Sarkozy, c’est son après-discours : journalistes de tous bords et de tous médias se relaient pour pointer les approximations, les yaka-faucons, les c’est-pas-nous-c’est-les-autres quand ce ne sont pas les mensonges. Florilège.

Derniers commentaires

Bonjour, je poste ça ici, mais je n'ai pas encore pris le temps de lire l'article.
C'est donc sûrement hors sujet.
Connaissez vous Bernard Lietaer?
à écouter vite ici (emission terre à terre - sujet : les monnaies complémentaires ) http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-les-monnaies-complementaires-2012-02-04
Vous en pensez quoi?
Anne-Sophie, nous feriez vous le plaisir de l'inviter prochainement?
Merci
Et si sarko était tout simplement un imbécile heureux!

avec ses indemnités de président et sa carla milliardaire, de qui serait- il préoccuper de la france?il ne l'aime pas
des français ? ils les détestent (on le lui rend bien!!)

la rupture est consommée et il le sait!maintenant le naufrage est en marche il nous faut prendre garde que cet affaiblissement de la fonction standar and quelque-chose vienne s'en emparer !!
Dommage que le paradis n'ait pas étè évoquée, c'eut été la plus longue chronique de l'histoire d'@si...


Arrrfff! Que faire d'autre que d'essayer de trouver un moyen d'en sourire!!
Ce que je vois de plus clair, c'est pas qu'il mente (belle découverte) mais qu'il habille de moins en moins ses mensonges, comme s'il était de plus en plus sûr de notre naïveté, genre "c'est pas un bobard, hé, je l'ai vu à la télé!". Or, je constate le contraire, les gens soit ne croient plus à rien s'ils n'ont pas ou ne se donnent pas les moyens de vérifier, soit, justement, recoupent et vérifient ou fréquentent les sites qui recoupent et vérifient, et font circuler ce qu'ils ont déniché.

Alors?
un moment de délice, de malice sur le service public (France2 - 20h ce soir) : ouverture sur la une "l'arrivée du froid" en France
le complice météo de D Pujadas démarre une explication sur l'arrivée de masse d'air "glaciale" et "polaire" avec une 1 ere diapositive : Le portrait de N Sarkozy lors de l'interview d'hier dans la salle des fêtes rutilante de l'Elysée - sourire gêné (à peine) des deux journalistes et la diapositive est mise à jour avec une carte des masses d'air sur l'Europe, plus conforme avec le sujet
Le Président a t il givré ? augure t il le refroidissement du pays ?
Seule cette TVA explique cet acte manqué ou bien commence t il à être lâché sur "son" service public ?
merci pour la crise de rire démente qui m'a pris
Remplacer 13 Mds de côtisations patronales par +1,6% de TVA et +2% de CSG sur les revenus financiers ? comme le répéte en boucle la majorité des media, reprenant ainsi la Parole sarkozyste.

Mais +1,6% de TVA, ça fait combien d'euros ? réponse : environ 2,4 Mds ( et encore, chiffrage très exagéré, puisqu'il ne prend pas en compte que les faibles taux de TVA ne sont pas ici impactés ( désolé, pour le détail, je n'ai pas l'info ) ).
Mais +2% de CSG sur les revenus financiers, ça fait combien d'euros ? réponse : 5,4 Mds ( 270 Mds de revenus financiers, selon l'incontournable " Pour une révolution fiscale ", page 29 ).
Soit un total de 7,8 Mds. Le compte n'y est pas : 7,8 Mds ne remplacent pas 13 Mds. Il manque au moins 5,2 Mds !

Conséquence, considérant que ces 13 Mds de côtisations patronales financaient la branche Famille de la Sécurité sociale, et que cette dernière, du fait de la Loi, continuera de verser leurs prestations aux ayant droit, et bien la sécurité sociale fera du déficit. Le déficit de la Sécurité sociale, et donc la Dette publique, augmentera ainsi d'au moins 5,2 Mds par an ! ( on nous parlait, par ailleurs, de " politique de désendettement " ... ).
Et encore si, dans un scénario optimiste, les 7,8 Mds de nouveaux prélévements étaient bien effectivement reversés à la Sécurité sociale ...

Alors, textes, bien sûr, vidéos, certainement, mensonges à coup sûr.

Remarque : arrêtons ces oiseuses polémiques sur le nom de cette nouvelle TVA : TVA sociale, ou anti-délocalisation, ou je ne sais quoi. Tout ceci n'est que pour créer de la confusion dans les espris et qu'on ne sache plus quoi penser. La TVA a un nom, c'est la TVA ! Et ici, il s'agit d'une augmentation de la TVA. Point. Il n'y a rien d'autre à dire.
Serions nous à nouveau dans un pays où les journalistes font leur travail ? Il semblerait que oui et c'est plutôt une bonne nouvelle. Peut-être n'y a t il plus rien à gagner à faire de la lèche ?
Si vous maîtrisez votre vessie sans mettre de protections, lisez ça :

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/30/un-record-de-25-communiques-ump-pour-defendre-nicolas-sarkozy_1636329_1471069.html
Attendu que notre cher Président - que le doigt de Dieu s'appesantisse sur ses petits pieds - a disposé de six chaînes TV, dit-on, pour baragouiner de misérables horreurs qui ont fait cauchemarder tout un pays un dimanche soir, qui est la veille d'un lundi, nous exigeons par la présente que tous les candidats à l'élection présidentielle 2012 aient eux aussi le droit de nous raconter des salades, des sornettes, des idioties et même des fadaises pendant 60mn d'affilée et sur six chaînes à la fois, mais chacun leur tour. Nous exigeons bien entendu que le traitement qui leur sera réservé par le jury soit aussi sévère, strict et véhémentement contradictoire que celui auquel fut soumis notre vénéré Président - que le pied de Dieu s'égare sur ses petits doigts, et y tournicote. Amen.

Pour signer, c'est ici :

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N19983

Vous remarquerez que si le titre de la pétition fait état de neuf chaînes, le texte ne parle que de six ; mais c'est que les avis divergent, et donc mon cerveau aussi. Signez et faites tourner sivouplé.

Merci
Il y avait Hollande à une conférence de presse qui passait sur BFM ce soir, et il a parlé de l'interview de meuhmeh meuh le président. Il a parlé de la contradiction de la TVA qui ne fera pas augmenter les prix, mais qui provoquera davantage de consommation avant l'augmentation.

Mais ce que j'ai préféré, c'est la question du journaliste du figaro : il commence, et Hollande lui demande de se présenter, chose qu'il n'a demandé à aucun autre auparavant. On peut penser que FH ne le fait pas par hasard. Le journaliste s'excuse et répond où il bosse. Puis il demande si Hollande compte baisser les effectifs au ministère de la Défense, et s'il sait encore le nom du sous-marin nucléaire qu'il vient de visiter (c'est à Brest)..
Hollande répond que le nom du sous marin est le Triomphant, qu'il aurait préféré visiter un sous-marin qui s'appellerait le Modeste (Sarko l'a traité d'arrogant hier soir, c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité), mais ça n'existe pas, et il fait une plaisanterie sur le Redoutable, qu'il aurait aimé être, et ainsi, non seulement prouve qu'il s'intéresse à ses visites (Sarko n'est pas apprécié en Bretagne car lors de sa campagne en 2007, il était venu et avait montré son ennui lors de la visite, et avait dit qu'il s'en foutait, des Bretons), mais il met tout le monde dans sa poche.
Ensuite, il répond que ce ministère-là devra réduire ses effectifs comme les autres, et lui ni plus ni moins qu'un autre.

Et pour finir, il explique qu'il ne "confondra pas la défense avec Dassault, à qui appartient le Figaro."

Waooow ! Il est beaucoup plus habile qu'on pourrait le croire, l'ex-flanby.
Il devrait pouvoir s'en sortir, si les aboyeurs ne le mangent pas avant
La presse anglaise a mangé à la petite cuiller la déclaration tonitruante de Cynique le Concon, Roi des Éclopés : “Il n’y a plus d’industrie au Royaume-Uni”.

Elle a également pointé l'absolue servilité de sa domesticité journalistique (dont personne en France ne parle, tant elle était prévisible).

Elle savoure à l'avance la très prochaine rencontre Cameron-P'tit Nico : les glaçons voleront bas.

P... mais qu'il nous fout la tehon à l'international !
Comme ça me turlupine depuis longtemps, j'ai farfouillé un peu sur le net pour en avoir le coeur... net.

Ce qui me turlupine, c'est que, si on décide de bosser sur la TVA en terme de curseur pour des transferts de financement et même de comblement des déficits, il n'y a pas que les taux sur lesquels on peut travailler... il y a aussi les assiettes. Le taux à 5,5 vient de passer à 7%, sur les produits dits de "première nécéssité". Cette catégorie de produits, ce qu'on y met, ce qu'on y classe, ça aussi ça peut faire l'objet d'une réflexion puis d'une nouvelle classification... et c'est en songeant à ça que je me suis dit, "Damned, pourquoi personne de parle d'augmenter le taux sur les produits de luxe... taux à 33,33%". ALors j'ai cherché. Rien trouvé. Ou plutôt si : il y a belle lurette qu'il a été purement et simplement éliminé. Ca m'avait complètement échappé à l'époque. Les produits de luxe sont donc tout simplement assujettis au taux moyen : 19,6%. Vingt Dieu ! Pourquoi aucun commentateur n'en a fait la réflexion en évoquant une possible remise sur pied de ce taux (à 35% par exemple, tant qu'on y est) et du coup, une définition renouvelée de son ASSIETTE ? On cherche à cibler une meilleure répartirion des la captation de l'impot ? Pourquoi pas mettre ceci en place ! La consommation du luxe en France explose en plus ! Et majoritairement du fait du tourisme haut de gamme qui continue manifestement de s'accroître... Pour partie, cela ferait porter l'effort sur les riches Chinois, Saoudiens ou américains ! Pourquoi personne ne l'évoque-t-il ?

Par exemple encore, pourquoi ne pas considérer que les automobiles, au delà d'une certaine cylindrée ou d'un certain nombre de chevaux, c'est 35% de TVA, et plus 19,6 ! Les voitures de grosses cylindrées sont majoritairement les voitures du haut de gamme allemand (BMW / Audi / Mercedes..)! Cibler ces voitures, c'est cibler très précisément les voitures de fonctions des sociétés (pour une grande part), et les véhicules particuliers des 5% de français les mieux lotis. Je n'ai pas la moindre idée de l'impact chiffré en matière de montant en valeur absolue, mais là encore, tout dépend de l'assiette et des produits qu'on décide de placer dans cette catégorie... les bateaux au-delà d'une certaine taille, les voitures, la haute joaillerie, la haute couture, l'hôtellerie au-delà de 3 étoiles... dans un pays comme la France, c'est peut-être aujourd'hui, l'industrie la plus florissante ! Celle qui génère le plus gros chiffre d'affaire ! Et elle ne concerne que des touristes et les français les pus riches.... je dis ça, je ne dis rien...
Ces valets du Grand Capital ! ;-))))
amen
gamma
Très joli titre...
La permutation dans l'autre sens est plus hasardeuse..., pour l'émission de Judith par exemple ((-:

Cela pourrait être le titre d'une chronique permanente d'ailleurs, tant nous allons avoir de belles prestations vidéos dans les prochaines semaines. De belles prestations vidéos où hommes et femmes se raconteront, se confesseront pour leur plaisir personnel...
Bien plus qu'un jeu de mots donc.

Au delà de la forme, sur le fond, il est évidemment navrant que ces debriefings n'apparaissent pas dans le main stream. On peut bel et bien parler d'une petite dicature médiatique, même si c'est vrai que pour être juste tous sont à peu près à la même enseigne de la complaisance journalistique.
Et de fil en aiguille nous en arrivons à un personnel politique médiocre qui fait ce qu'il veut, le contre pouvoir de la presse étant totalement anihilé.
Un vrai cercle vicieux de commentateurs politiques servant la soupe à des politiques médiocres, qui n'ont d 'autre issue que de faire pression sur la presse pour se faire bien voir de l'opinion!
Qu'ils s'en aillent tous, ces journalistes larbins!
Slogans des candidats victorieux à l'élection présidentielle (source : Wikipedia)

Avec la France, pour les Français
Giscard à la barre
La force tranquille
La France unie
La France pour tous
La France en grand, la France ensemble
Ensemble tout devient possible

Le changement c'est maintenant ?

A chaque élection on rigole bien quand même
Moi ce qui m'embête c'est que ne soit pas listées les assertions qui ont été vérfiées comme vraies. N'ayant pas vu l'allocution, je me peux pas me faire une idée de ce que vaut le candidat: Certes il y a 4 points 'plutôt faux'* ou 'faux', mais c'est différent si c'est sur 5 points au total ou sur 40.

Mais comme c'est une chronique et pas un article, ça n'est pas censé être balancé...

*la notion de plutôt faux est très subjective: un électeur de droite le considérera comme vrai, un électeur de gauche comme faux.
Sarko dans "la vérité si j'mens".Sauf que l'acteur est ringard et qu'on n'a pas envie de voir la suite.La bande annonce était omniprésente,le matraquage impérieux .Pourtant il n'a pas l'air de faire recette.Le deuxième épisode de cette saga va passer aux oubliettes et ses vedettes,les Copé,Morano Fillon ,Besson ,NKM,Rosso Machin et les autres vont pointer au chômage.On n'entendra plus prononcer le nom du z-héros 100 fois par jour et ça nous fera des vacances.Avec le printemps,une libération est en marche.
Dans le genre "je me contredis en 3 minutes", le coup de la tva sociale se pose là.

1er temps : j'augmente la tva, mais ça n'impactera pas les prix
2eme temps : j'espère un regain de consommation avant l'augmentation de la tva.

Question : mis à part une hausse des prix annoncée, quel pourrait être la motivation d'un regain d'achat avant l'augmentation de la tva?
Vous oubliez une catégorie importante : les dénis de réalité.

Ce qui était choquant dans son discours sur la TVA social ce n'est pas le revirement sur le sujet (Sarkozy se définie comme pragmatique et peut toujours justifier ça par des changements de circonstances) mais le déni total de réalité : j'augmente la TVA mais les prix resteront les même. Pour avoir de la famille dans le commerce, je peux vous dire qu'à chaque changement de taux de TVA les étiquettes de tous les produits sont changées dès l'entrée en vigueur des nouveaux taux (dernier exemple en date, la création du taux intermédiaire à 7 pourcents entrée en vigueur ce mois-ci) .

Ce discours sur la TVA social était aussi doublé d'une aproximation ( ou pour le moins une ambigüité volontaire) : on augmente la TVA sur les produits importés. Non, l'augmentation de la TVA touche les produits français aussi bien qu'étrangers. Si l'intention de Monsieur Sarkozy est de taxer les produits d'importation pour restaurer la compétitivité des produits français j'y souscris à 300 pourcents mais dans ce cas il faut créer des tarifs douaniers, ce n'est hélas pas à l'agenda ...
Le pire dans tout ça, c'est que même s'ils entendent parler d'un de ces démentis - ce qui n'est déjà pas sûr ; même s'ils en comprennent le bien-fondé, et réalisent un ou plusieurs mensonges de leur président - ce qui n'est pas sûr non plus, l'aveuglement partisan ou pour un homme "providentiel" mène loin ; même s'ils ne sont pas d'une classe sociale qui a tout intérêt à voter pour lui, beaucoup de citoyens qui sont prêts à voter pour lui ne changeront pas d'avis quoi qu'il dise, quoi qu'il fasse, quoi qu'on leur prouve.
Il y a d'ailleurs toujours autant de gens pour être persuadés que "les impôts sont trop élevés en France" et "la dépense publique trop forte", sans réaliser que ce sont surtout les rentrées d'argent qui diminuent de plus en plus.
Je suis tout de même content de ne pas avoir la télévision, et de ne pas m'être infligé cela hier. J'avais pourtant trouvé une connexion internet stable, j'en ai profité pour regarder du basket, c'était plus habile que la politique française, et sans doute plus intelligent que cette émission. Avec des journalistes plus incisifs bien que payés par la ligue elle-même...

Sarkozy cumule les affaires, les mensonges, les échecs, la violence verbale, physique ou symbolique, mais il a pu rester 5 ans à la tête du pays sans être inquiété, et avant cela, ministre pendant 5 ans. Entre les deux, avec l'aide de médias amis, la complicité de médias "adversaires" mais "fair-play", et la crédulité de certains citoyens ou bien abrutis de travail, ou bien dénués de sens critique, ou bien favorisant leur intérêt privé ou leurs peurs fantasmées, il a pu faire une campagne d'homme nouveau, nécessaire au bien commun, à la rénovation...

C'est à croire que tout débat public, et surtout toute intelligence dans le débat public, fonctionne très mal en France aujourd'hui.

(cela dit ne voyons pas tout tout noir, la gauche de la gauche devrait faire un bon score, et la gauche tout court l'emporter en 2012)
Donc, si j'ai bien compris, si on avait suivi Sarko et que les départements/régions n'avaient pas recruté, on aurait 500 000 chômeurs en plus.
Le modèle social français a permis que justement on ne les mette pas au chômage. Donc merci les régions.

Juste pour mémoire, pour créer 100 000 emplois, il faut 1 point de croissance. Et on est autour des 1%.

http://anthropia.blogg.org
Il y a des années que Cynique le Petit, fondateur de la dynastie des Sarkophages, ment à fond. Qu’il dit tout et son contraire en moins de temps qu’il ne m’en faut pour l’écrire.

Mais les démontages de cette mécanique aussi bien huilée que perverse, on ne les trouve que dans la presse d’opinion et sur internet. Aucune télé ne les relaie, aucune radio sauf Inter et dans quelques émissions seulement. Aucun quotidien de PQR (et on peut enlever le R) autrement plus diffusée que la PO. Quant au ouaibe, la majorité des gens n’y va que sur Me*tic ou pour fessebouquer des insignifiances. Sur les 16 millions de gens qui se sont collés devant leur écran, combien vont faire ce travail ? Quelques centaines de mille, Emile ?

Alors ? Alors, eh ben, chui guère optimiste sur l’efficacité réelle de ce démontage, excellent au demeurant.
Anne-Sophie,
Pitié, évitez de parler comme les réactionnaires de "charges". Les cotisations sociales ne sont pas des charges, c'est du salaire différé et mutualisé. Comme dirait Filoche, c'est au contraire une bénédiction car ça permet de payer la retraite, la maladie, etc...
en l'écoutant marteler et répéter que tout en allemagne (combien de fois l'a-t-il prononcé ?) était mieux qu'en france, je me suis décidé à m'expatrier ;-)
Quelle idée aussi d'intervenir à la même heure que Groland

Avec tout ça j'ai cru qu'on était samedi...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.