5
Commentaires

Terrorisme, harcèlement : critiqué de toute part, Twitter (ré)agit

Twitter peut-il continuer à prôner la liberté d'expression, quitte à laisser des contenus djihadistes ou racistes, sexistes et homophobes proliférer sur son réseau ? Alors que la question lui est posée de façon plus en plus pressante par les utilisateurs (et les médias), le réseau social a timidement tenté de répondre en expliquant qu'il n'existait pas d'"algorithme magique" pour modérer les contenus abusifs mais qu'il faisait tout son possible. Mais une enquête de Buzzfeed US semble plutôt montrer un manque de motivation que de moyens techniques de la part de Twitter.

Derniers commentaires

Pour ne plus être harassé.e.s par les tweets des autres, il y a aussi la - contraignante, n'est-ce pas - possibilité de ne plus étaler publiquement sa vie privée à des millions de curieux.
La liberté c'est aussi un choix, libre est l'utilisateur de ne pas en être un.
Italie, 37 morts au moins.
Le grand chef des terroristes a pris les choses en main directement !
Le lien tous nos derniers contenus en bas de page ne fonctionne plus !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.