40
Commentaires

Tarnac, et le désordre normal des choses

Commentaires préférés des abonnés

Tout cela est une fiction

Nous sommes donc en train de traiter du virtuel

de commenter sur des faits non advenus

la Justice elle-même prononce la chose : c'est du fictionnel

Alliot-Marie peut se retourner dans son lit, elle ne risque rien

puisque l'affair(...)

On attend à présent le procès d'Alliot-Marie et celui des policiers ayant livré de faux témoignages.

Une chronique qui permet de commencer la journée avec des idées claires en tête.

« Il ne faut jamais cesser de se battre… »


Derniers commentaires

Certes, aujourd'hui cela parait évident que "tout ça était une fiction"...

Il n'empêche qu'au début de l'affaire (et même un peu après...) certains ont été tout près d'y croire...


N'est-ce pas, Daniel?

N'est-ce pas, Libé?


J'ai souvenir d'avoir envoyé des commentaires signalant qu'il fallait se solidariser avec ces gens de Tarnac, tant cela paraissait gros.

Y'en a qui trouve que Yildune Lévy devrait se contenter de la relax et pas de faire sa maligne en disant des trucs devant des micros et que c'est un complot de la justice pour instaurer le grand ordre mondial libéral.


J'en suis baba !


Des crétins, cela existe mais là, sur le woizobleu, c'est la bousculade façon soldes de fin d'année.


"Je suis vraiment persuadé  que la réincarnation existe car ce n'est pas possible de devenir aussi con en une seule vie"  

Merci pour la chronique. 

Quelle fiction le "Comité invisible" a-t-il "co-écrit[e]" ? Qu'est-ce qui autorise à lui attribuer une co-responsabilité, co-écriture, ou co-production, comme vous voudrez, dans ce sinistre mensonge d'Etat ? 


De plus, avez vous des informations particulières permettant d'affirmer à l'indicatif que les prévenus relaxés Tarnac et le Comité invisible sont les mêmes personnes ? C'est juste une question de rigueur ici : cela fait des années que ce lien est suggéré, évoqué, supputé, mais il n'a jamais été démontré, à ma connaissance. Vous avez le droit d'en être convaincu, mais une intime conviction n'est pas un fait, sauf a apporter des éléments d'enquête tangibles et convergents. 

Hors-sujet:

  Hier soir dans Envoyé spécial: Facebook est au coeur du scandale Cambridge Analytica.  

Il est clairement démontré comment ils ont favorisé l'élection de Trump.

On nous a longtemps dit que Trump avait été élu grâce aux agissements de Moscou, car il était favorable à Poutine. On voit maintenant clairement que ce n'est pas le cas.

Alors qui a utilisé facebook et Cambridge Analytica pour faire élire Trump? Son élection doit-elle être invalidée?


Hors-sujet bis : Les idiots inutiles de Libé (relayés sur Twitter par les abrutis des Inrocks) publient aujourd'hui une interview de Jawad Bendaoud, le logeur des criminels jihadistes.

Hors-sujet : A paraître prochainement, Le Lambeau de Philippe Lançon, l'un des rescapés "éclopés" de la tuerie de Charlie Hebdo.

Mouais, un peu verbeuse la conclusion...

A écouter Y. Lévy, on comprend bien que "l'ordre normal des choses", c'est l'ordre capitaliste, institutionnel, oppressif.

DS fait l'andouille lorsqu'il joue sur le sens des notions d'"ordre" et de "normal", confondant une approche normative (qu'est-ce qu'une vie, qu'une société ordonnées, normales, c'est-à-dire éthiquement ou moralement souhaitables ; on peut alors soutenir que Y. Lévy et NDDL sont du côté de l'ordre et de la normalité, et ce qui se fait passer pour de l'ordre du côté du désordre) avec une approche descriptive (comment caractériser l'ordre social contemporain ? sur quelles normes celui-ci se fonde-t-il objectivement ? ; de ce point de vue, qui est celui exprimé par Y. Lévy, l'ordre normal des choses, c'est bien les machines à broyer, la répression, l'exploitation).


Jacques Julliard, notre meilleur expert en dialectique boiteuse, n'aurait pas fait mieux.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Oula Daniel. Notre Dame des Landes n'est pas en Bretagne ! Pays de la Loire : oui cette région existe. Merci.

Tout cela est une fiction

Nous sommes donc en train de traiter du virtuel

de commenter sur des faits non advenus

la Justice elle-même prononce la chose : c'est du fictionnel

Alliot-Marie peut se retourner dans son lit, elle ne risque rien

puisque l'affaire qui a tenu en haleine la France pendant dix années

était un feuilleton imaginaire comme d'autres


C'est étrange comme la France aime ces affaires écrites dans la pénombre des cabinets ministériels, des commissariats insalubres et des bureaux boisés des procureurs


Et pourquoi ce jugement aujourd'hui

tandis que l'on déverse un quart de million par jour pour chasser en terre de NDDL

comme dans les battues de chasse à courre un gibier que l'on qualifie de terroriste de l’État de droit

tandis que l'on envoie les CRS en université contre des agitateurs que l'on qualifie de professionnels

"On a été désignés comme les jeunes hérétiques à amener au bûcher" Yildune Lévy


étrange, étrange...

A quoi servirait de charger contre Alliot-Marie cette has-been

A quoi servirait de se laisser distraire des fictions d'aujourd'hui par celle d'hier

sinon en disant bien comme Daniel Schneidermann le fait que l'on est dans la continuité

une série de fictions made in France, bien de chez nous

et des envies de déconstruire celles du passé (ce dont on peut se réjouir mais pour des raisons de bisbilles politiques)

avec de nouvelles fictions en construction

avec des rebondissements bien de chez nous

comme ce matin sur France Info la parole donnée à un mec qui aurait mieux fait de rester au vestiaire

et cherche les raisons d'excuser une possible défaite, de la fiction encore

"Il ne faut jamais cesser de se battre contre toutes les machines à broyer" Yildune Lévy


Mais passons à la réalité...

ce qui se passe sur le campus de Strasbourg par exemple. La soft dictature a dépêché des camions CRS en masse. La soft dictature a peur, l'écriture de nouveaux scénarios fictionnels bat son plein

et les citations classiques

A l'époque, la photo des crochets sur fond de beau ciel bleu  avait été à la une du figaro pendant une quinzaine de jours. 

Le figaro va-t-il faire amende honorable?


 Il faisait un temps gris et très pluvieux à cette époque; j'avais regretté sur leur forum la disparition de cette photo qui nous faisait rêver avec ce bleu hawaiien. J'avais suggéré  que cette installation, s'inscrivant dans le courant du ready-made, soit suspendue à Versailles dans la galerie des Glaces.

Curieux. En retournant (sur les conseils du matinaute) à la première chronique publiée par @si sur cette affaire on constate que le fil de commentaires associé est bien disponible* ce qui n'est pas les cas pour la plupart des autres anciennes chroniques. Il ne doit donc pas être très difficile de les remettre à disposition.


*On y retrouvera, par exemple, Ervé affublé de son logo actuel   (gréviculteur) et de son avatar.

 

C'est fou, comme en ce moment, tout le monde ( ceux qui ont et la parole et la plume) récupère, en les glorifiant presque,  les personnes qui 'opposent et pensent l'ailleurs et l'autrement.


Je vais encore plus me méfier de ces faux-culs, de ces tordus du verbe, de ces "voltes-faceurs", de ces danseurs mornes et flasques sur le fil de fer de ce qui est "porteur" en ce moment.

Vont-ils, comme le dit, Ervé (Ulysse) plus bas demander le procès de Michèle Alliot-Marie, des policiers responsables, des magistrats responsables....?

Ne vit-on pas dans un pays de Droit, gargarisme obligatoire (8 cuillerées matin-midi et soir), avant chaque passage en radio, télé, journaux...?


 "Il ne faut jamais cesser de se battre contre toutes les machines à broyer", les amis-traîtres sont de sortie.





Litote ou euphémisme :

Des extrémistes, des esprits irrationnels pourraient penser que madame Alliot-Marie ( et le gouvernement d'alors ) étaient légèrement malhonnêtes.

Certains se déclarent surpris que M.AM. ait pu être ministre ( d'autres sont abasourdis ou ébahis )

Il ne parait pas déraisonnable de penser que la morale et les compétences de cette dame n'étaient peut-être pas adaptées aux postes prestigieux qu'elle a occupés. 

Elle a "occupé" ses postes prestigieux ( comme on dit que l'Allemagne a occupé la France, ou Israel la Palestine ).

N'oublions qu'elle est une femme publique ( je n'ai pas dit une fille publique )



« Il ne faut jamais cesser de se battre… »


Tout un programme, auquel j'adhère sans réserve . 

L’affaire dire de Tarnac était une belle arnaque.

Qui y a cru vraiment ? 

Le procès redonne un peu de lustre à cette justice souvent aux Ordres.

Dans les dix jours qui viennent, le parquet peut encore faire appel "

Ben, oui, Daniel, c'est sûr; tant qu'à avoir l'air encore plus c.. , pitoyable et navrant, l'Etat Français, et l'actuel au moins autant que les autres, sait y faire, sic: Sivens / NDDL!

Selon les nouvelles dispositions de l’article 149 du code de procédure pénale, sans préjudice de l’application de l’article L. 781-1, désormais codifié sous les articles L.141-1 et L.141-2 du code de l’organisation judiciaire, la personne qui a fait l’objet d’une détention provisoire au cours d’une procédure terminée à son égard par une décision de non-lieu, de relaxe ou d’acquittement devenue définitive a droit, à sa demande, à la réparation intégrale du préjudice moral et matériel que lui a causé cette détention, sous réserve que cette décision ait été rendue postérieurement au 16 juin 2000, date d’entrée en vigueur de la loi du 15 juin 2000 (CNRD, 23 octobre 2006, n° 6C-RD.023).

On attend à présent le procès d'Alliot-Marie et celui des policiers ayant livré de faux témoignages.

Une chronique qui permet de commencer la journée avec des idées claires en tête.

« Il ne faut jamais cesser de se battre… »


Très belle chronique !

Il faut dire que le sujet est plus inspirant que celui d'hier...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.