79
Commentaires

Tarifs Chikirou : plutôt raisonnables...pour une présidentielle !

Selon une enquête de la cellule d'investigation de Radio France, la communicante Sophia Chikirou, unique actionnaire de Mediascop, aurait facturé plusieurs prestations à des coûts "trop élevés" durant la campagne présidentielle 2017 de Mélenchon. Nous avons sollicité trois professionnels du secteur, qui estiment le contraire, compte-tenu du niveau d'exigence d'une présidentielle. Mais pour le journaliste d'investigation Sylvain Tronchet, Mediascop n'est pas "une société standard."

Commentaires préférés des abonnés

Il faut savoir que le journaliste du service public radiophonique Sylvain Tronchet est par ailleurs prestataire de Conseil en relations publiques et communication immatriculé sous le N° SIRET 52975396400038.  A ce titre, il dispose sans doute d'(...)

C'est dingue la pugnacité de ce journaliste pour cette affaire.

Je 'e me souviens pas de l'avoir vu déployer la même énergie pour fouiller les réductions accordées à LREM pendant la campagne.


Comme quoi ....

Cet article remet un peu les choses en perspectives.

Pour Soundcloud Tronchet base son enquête sur des "insiders" - en Français des employés déçus ce qui n'est jamais très compliqué à trouver quelque soit l'entreprise, pour expliquer que certes les p(...)

Derniers commentaires

Ce petit rappel du contexte:

Mélenchon et Chikirou entretiennent une relation amoureuse . C'est face à cela que le scandale d'argent détourné se pose!

Un peu "à côté", mais tout de même, Daniel ce petit rappel:



MÉLENCHON-CHIKIROU : MEDIAPART, LE SCOOP ET LE PIÈGE


......A ces informations sur la "vie privée", il ne faudrait toucher qu'en tremblant. Vie privée est un euphémisme : on parle bien de vie amoureuse. On touche au plus intime. Je suis certain que mes confrères de Mediapart se sont longuement posé la question, avant de "balancer »…


A l'article de Mediapart, il ne manque qu'une chose : la description du piège dans lequel ils se sont eux-mêmes retrouvés. Et, éventuellement, sa dénonciation.


Et, aujourd’hui, dans Libé:

.....« Oui, il est d’intérêt public de révéler, comme MDP, que Mélenchon et Chikirou entretiennent…Etc, etc… »



Ce n'est pas la première fois que ce journaliste s'en prend à LFI et Mélenchon... et avec une certaine hargne ! Et ce qui est le plus étrange est que la même rapidité d'analyse et conclusions propagées dans les médias ne s'appliquent pas pour d'autres candidats  à la présidentielle de 2017 pourtant plus dépensiers que Mélenchon.

Je serais bien incapable de dire si les prestations de Médiascope sont oui ou non excessives. Il semblerait, d'après toutes les informations qui ont circulé, que ce soir dans les clous.

Par contre, il y a eu au moins une grosse imprudence: le fait que Sophia Chikirou soit d'une part dans l'organigramme  de la campagne du candidat responsable de la com ET responsable d'une des sociétés prestataires de la com.


C'est, pour la même société et la même personne, une de choses qui a mis le bazar, pour la même raison chez les confrères d'@si : "Le Média".


Il y a forcément, si les choses tournent mal ou qu'il y a des insatisfaction, une suspicion de conflit d'intérêt !


C'est exactement pourquoi le salarié d'une association, par exemple, ne peut pas être membre de son Conseil d'Administration.


Il me semble que c'est basique, et que c'est au minimum une erreur, voire une faute importante, d'avoir dans cette campagne une personne (Sophia Chikirou) qui portait les 2 casquettes; même si au final, le boulot a été fait honnêtement.

En résumé: faille de sécurité béante dans laquelle les adversaire du candidat Mélenchon ont pu s'engouffrer goulument! C'est bien dommage...

Excellent travail de Lynda Zerouk, on aurait aimé lire ce genre d'acticle dans Médiapart ou sur France Info si ces médias n'étaient pas de parti pris.

 donc un article pour faire semblant d'être objectif sur cette affaire, la peur de perdre les militants France insoumise qui sont inscrits a arrêt sur images . mais on voit bien que c'est compliqué quand même d'être objectif, il faut que  les propos des accusateur  pourtant sont ni des juges ni les policiers juste des journalistes , soit repris ai repris ai repris je pense que dans cet article, la moitié est la parole de la radio donc arrêt sur images, fait semblant mais charge vraiment bien la France insoumise.

Cette perquisition m'a effrayé. J'étais, je pense, sous le choc pendant un moins 4/5 jours après l'avoir su. Encore aujourdh'ui, quand je regarde les interviews de Thomas Guénolé par Yves Calvi, ou de Bompard par Fogiel, je suis effrayé, je n'arrive pas à le dire mieux autrement. On assiste, spectateur lambda, à une jouissance collective en cercle fermé, une sorte de joie partagée entre collègue de travail journalistes. Ruth Elkrief invité par C à vous, tout sourire, qui se moque ouvertement de Sophia Chikirou. La même Chikirou démonté dans la même émission par Cohen, Dupont-Moretti et le directeur de l'obs, dans un dispositif (3hommes) qui fait toujours aussi peur. Et puis Marine Le Pen comme comparaison, l'ombre de Staline et Hitler dans la bouche d'Apathie, L'absence totale de remise en doute de l'enquête de France Radio, etc...


Et toujours pas la moindre question dans la couverture médiatiques sur la perquisition, du lien de cette perquisition avec le parquet, et de la question démocratique vraiment effrayante qui en découle : Macron et LREM ont t'ils accès aux informations et documents prisent pendant cette perquisition? Qui oserait répondre non ?

Merci pour cette enquête en tout cas. Espérons que médiapart fera de même parce que le jeune journaliste de la soirée d'explication reprennait mot pour mot l'argumentaire de tronchet.

Admirable, vous faites le travail que tout le monde aurait dû faire. Bravo Lynda, vous faites un super boulot depuis le début.

Je crois que Sylvain Tronchet avait dit qu'il allait aussi vérifier les comptes de la campagne de LREM.  Vous croyez qu'il va vraiment le faire Daniel Schneidermann ?

Merci à Lynda Zerouk pour cet article, merci d'avoir rapporté des témoignages de professionnels

des témoignages de professionnels dûment nommés


L'enquête de Sylvain Tronchet quand à elle se base surtout sur des "on nous a raconté", "il semble" "selon un ancien employé" etc


Quant à la collusion entre la sortie de l'enquête le 19 octobre et les perquisitions faites dans le plus pur style des descentes de GIGN le 16 octobre, Sylvain Tronchet dit que la sortie de cette enquête était prévue de longue date et il indique donc qu'il n'y a aucune collusion entre la cellule de France Info et les descentes de police


Par contre il était de notoriété, nous dit-il, que l'on savait que l'enquête allait sortir.


Et donc rien n'empêche de penser, et tout l'encourage, qu'il a été décidé en haut lieu d'effectuer ces perquisitions avant la parution de l'enquête de la cellule, juste le jour de ce fumeux remaniement gouvernemental, que l'on peut s'interroger sur le degré de porosité entre la cellule et la police, que France Info a décidé de publier son enquête dans un match au finish malgré le fait que la procédure était en cours et surtout malgré l'aspect antidémocratique de ces perquisitions (une évidence ressentie surtout à l’étranger, tous les autres médias et partis Français ayant sombré dans une totale cécité à ce sujet)


France Info a décidé de sortir son enquête sans s'interroger sur l'ampleur des perquisitions, sur le caractère antidémocratique de l'opération et le pilotage évident par Macron le petit


Faut-il aussi rappeler les différences flagrantes en terme de montant et sur la durée entre les budgets des campagnes des premiers candidats en présence

et cela sans parler de la campagne iceberg offerte à Macron le petit devenu en l'espace de quelques semaines de rien un "household product" incontournable

Pas seulement pour cet article mais aussi pour les précédents à propos de cette affaire LFI/Perquisitions/Mediascop/Mediapart, JE REMERCIE ASI !!!


De Belgique, je soutiens la FI et aurais voté Mélenchon aux présidentielles si j'étais française. Si, dans l'ensemble, je comprends les réactions et la colère de Mélenchon et de la FI face aux événements récents, je désapprouve néanmoins certains de leurs propos comme, par exemple, cette manie qu'a Mélenchon de condamner les médias et les journalistes sans autre nuance, sans préciser "main stream",  bref en les mettant tous dans le même sac.


Quant à Mediapart, je leur tire mon chapeau pour leurs enquêtes et pour leurs émissions sur leur chaîne Youtube. J'estime que Mediapart joue un rôle majeur dans le paysage médiatique français et au-delà. Néanmoins, au sujet de l'affaire LFI/Perquisitions/Mediascop/Mediapart, si pas mal de leurs choix et arguments tiennent la route à mes yeux, je reste sceptique quant aux propos de certains journalistes et quant à l'aversion palpable de ceux-ci envers Mélenchon au moins, envers toute la FI peut-être.  


Résultat, et comme je ne connais pas cette affaire de très près, je ne sais trop que penser. Ce que je sais, c'est que cette tension entre la FI et Mediapart, pas nouvelle, je sais, mais très ravivée ces jours-ci, cette tension me fait mal à la gauche, si vous voyez ce que je veux dire. Il est évident qu'elle fait le jeu du pouvoir et fait mal à la gauche française. Et si elle fait mal à la gauche française, elle fait mal à la gauche européenne. Tout ça me fend le coeur.


En attendant, dans les articles d'ASI sur le sujet, j'ai trouvé les seuls propos mesurés, dégagés de tout affect, cherchant vraiment la vérité. Merci beaucoup, continuez comme ça !

ASI est tombé dans le piège parfaitement élaboré de ce coup ee fofce politique de la même manière que tous ses confrères à savoir parler de cette affaire sur le fond...

Un fond et une substance proches de zéro... L'important n'étant pas de chercher une vérité mais que l'on commente en boucle une affaire qui n'en est pas une.  


Plus on commente et plus l'image de l'homme politique est dégradée.  Après avoir fait tomber Fillion par l'exacte même processus, Le Pen' le PS,  les Verts et le Modem' c'est le tour de Mélenchon qui finira par tomber car qui peut se relever d'un tel acharnement.


Ce qu'il faudra ensuite bien regarder une fois la tâche accomplie c'est ceux qui restent... et pourquoi il ne reste qu'eux... 


Une démocratie au bord du gouffre... et après...

Merci pour cette enquête. Donc on n'est pas dans des malversations énormes, mais la commission des comptes de campagne était quand même fondée à signaler à la justice le problème.
Que l'Elysée en ait profité, c'est possible, comme disait Daniel l'autre jour, mais ça n'enlève pas la responsabilité du chef de la campagne présidentielle et de sa prestataire dans cette affaire qui n'est nullement un "coup monté". 

Sylvain Tronchet se voit accuser des pires maux par bien des personnes dans ce fil : pourtant il a aussi alerté contre les grosses factures concernant la campagne de Macron en juin

https://www.franceinter.fr/politique/les-rates-de-la-commission-des-comptes-de-campagne

Cet article , c'est un peu " Il faut sauver le soldat Chikirou"  Peut être n'y a t il pas eu sursaturation . L'avenir le dira .  Ce qui me choque ,ce n'est pas l'enquête ,mais plutôt les moyens importants  utilisés lors de la perquisition . Pourquoi  ne pas interroger des magistrats et des policiers sur ce qu'ils pensent de l'ampleur de ce déploiement ?

Cet article remet un peu les choses en perspectives.

Pour Soundcloud Tronchet base son enquête sur des "insiders" - en Français des employés déçus ce qui n'est jamais très compliqué à trouver quelque soit l'entreprise, pour expliquer que certes les prix pratiqués correspondent à du travail bien fait, mais là comme le boulot était mal fait les prix auraient dû être plus bas. On apprécie la puissance de l'argumentaire que l'on peut condenser sous sa forme "didiersuperesque" : Les Chinois y sont mal payés mais y s'appliquent pas !

Pour les sous-titrages, c'est exactement la même démonstration par les déçus et le même argumentaire: "c'est du basique ils se sont pas emmerdés donc ça ne coûtait pas ça.

Et pour le community manager, la démonstration consiste à dire que comme les autres étaient mal payés, le CM aurait aussi dû l'être, et que comme il avait eu des économies faites partout, là aussi on aurait dû économiser.


Autrement dit, la FI aurait dû moins communiquer, avec moins de moyens mis à disposition pour cela. On apprécie l'argumentaire pour ce qu'il est: celui d'un opposant politique qui semble mécontent du score obtenu avec ces moyens là.

Bref, l'enquête de Tronchet est bien maigre et traduit sa malveillance fondamentale. Ce n'est plus du journalisme à ce niveau là mais du militantisme. 

Ok. Donc la cellule "enquête" de radio France a déterminé les prix du marché au doigt mouillé, et c'est à partir de ça qu'ils ont considéré que les prix de Mediascop étaient trop élevés, sans consulter le moindre expert indépendant. Intéressant. 

Merci pour cette enquête en tout cas.

Lorsqu'on lit certaines informations, le coût de certaines campagnes électorales devient légèrement dérisoire.


Ainsi, je  lis dans le Courrier International , que la fortune des 2.158  milliardaires mondiaux  s'est accrue de  19 %, pour atteindre  un total de 8.900 Milliards  de dollars..

Cela n'a aucun rapport, me dira-t-on ,

 Quoique...


J'ai un peu de mal à suivre la logique de ce billet ...

On part d'une déclaration de France Info, pour parler des comptes de campagnes, qui sont, selon les avis, dans les clous ou surévalués.

Soit.

Mais à quel moment on revient sur la déclaration initiale ? Sur le fait que des journalistes de l'audiovisuel n'arrivent pas à s'informer sur les tarifs pratiqués ... dans l'audiovisuel ?

Sur le fait qu'à aucun moment on ne s'interroge sur le fait que toute l'"affaire" dont on parle est lancée par un info erronée (volontairement ou pas) ?

Tout ce que l'on comprend c'est que Tronchet est très loin d'être un analyste et aussi très loin d'être impartial...journalisme aux ordres ? car en plus, son incompétence est, d'après les experts et travailleurs du secteurs de audiovisuel, clairement démontrer. Tout ceci commence nettement à ressembler à une cabale et c'est très bien car ça met en lumière toutes personnes de mauvaise fois !

Et un article de plus pour venir à la rescousse de la FI. Ça va se voir à force...

Bon article qui fait le tour de la problématique (que tosh a bien résumé dans son commentaire).

Pour ceux qui veulent entendre ses réponses aux attaques qu'il subit de la part de la Horde… pardon : de LFI, c'est ci-dessous.
Je trouve intéressant le moment où il répond à ceux qui disent qu'il devrait aller voir le cas des ristournes de Macron. Il dit que ces révélations viennent de… la cellule investigation de franceinfo et Médiapart. Les 2 entités que LFI veut pourrir :

Le RDV du médiateur : Mélenchon : décryptage d'une enquête

Et un petit billet d'humour intéressant je trouve :
Mourir, c’est partir un peu. Pourrir, c’est martyr beaucoup. 

Il faut savoir que le journaliste du service public radiophonique Sylvain Tronchet est par ailleurs prestataire de Conseil en relations publiques et communication immatriculé sous le N° SIRET 52975396400038.  A ce titre, il dispose sans doute d'une connaissance de certains tarifs pratiqués dans le secteur. 

Cependant, au regard de certaines de ses prestations passées, correspondant sans doute ce que l'on appelle des "ménages" dans le jargon journalistiques, on peut cependant considérer que cette connaissance est limitées aux seules prestations de conseil, à titre privé, ou de prises de paroles auprès d'un public de professionnels (représentants d'organisations patronales et dirigeants d'entreprises principalement).

Pour le reste, ses capacités d'investigation ne lui permettent pas forcément d'approfondir ses dossiers au-delà de ce que lui inspire sa conception de la "liberté de la presse" laquelle est forcément limitée par la longueur de la chaîne et la modestie de ses émoluments. D'où sa lecture très personnelle de la charte de déontologie de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes) de 1971 à Munich laquelle lui enjoint de "ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs." 

Il faut vraiment qu'@si consacre une émission complète sur toute cette histoire (les perquisitions et mediascop).

1 semaine et demie pour commencer à faire un travail journalistique est-ce un délai "raisonnable" ? sur-satisfaisant ? sous-satisfaisant ?


Pointer du doigt des tâches d'extraction audio ou de sous-titrage n'est pas un hasard, car beaucoup de gens comme moi savent faire, ce qui peut effectivement choquer. Mais c'est oublier un peu vite l'expertise et les conditions de travail : travail de jour, de nuit, en tension, problématiques, réunions préalables... Sans parler du danger d'être attaqué pour concurrence déloyale par les concurrents en cas de sous-facturation du fait des conditions particulières de Médiascop. D'un côté, elle ne devrait pas facturer autant que ses concurrents, car pas de locaux... d'un autre, il faut évidemment qu'elle facture autant pour ne pas casser le marcher...


Le but, qui a été clairement atteint, était de chercher une fois de plus la colère de Mélenchon et de ne parler que de ça.

Combien ça rapporte à un journal la colère de Mélenchon ? Est-ce sur-investissement ? Un sous-investissement ?


Moi, ce qui me choque le plus, ce sont les mots "bénévoles", "auto-entrepreneur"... Et là on va sur le terrain de l'emploi dissimulé.

C'est dingue la pugnacité de ce journaliste pour cette affaire.

Je 'e me souviens pas de l'avoir vu déployer la même énergie pour fouiller les réductions accordées à LREM pendant la campagne.


Comme quoi ....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.