115
Commentaires

Takieddine : pourquoi le feuilleton mediapart ne prend pas

Pour Mediapart, le feuilleton de l'été 2011 ne ressemble pas à celui de 2010. L'an dernier, le site d'info donnait le tempo dans l'affaire Bettencourt, et ses multiples révélations avaient largement alimenté l'actualité politico-judiciaire, imposant les relations entre l'héritière de L'Oréal et le ministre Eric Woerth comme le sujet incontournable de l'été. Cette année, la cible de Mediapart a pour nom Ziad Takieddine, libanais, intermédiaire pour la France dans les contrats d'armement internationaux. Inconnu du grand public, il est soupçonné d'avoir joué un rôle dans le financement occulte de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Derniers commentaires

Allez à l'occasion des révélations de Takieddine sur Balladur, il est temps de déterrer de vieux forums...
Eh, oh, j'hallucine...Il y aurait une vraie journaliste à la tévé ! Je viens de voir Ruth Elkrief interroger (ça fait du bien ce mot...) Takieddine. Si elle met le même cœur et la même impartialité à interviewer les leaders politiques durant la campagne, cela peut s'avérer intéressant !
des intermédiaires de ce genre, il y en a toujours eu.Ce n' est pas une nouveauté.Ils étaient utiles pour la politique étrangère et les contrats d' armement.
Bon, c'est sûrement fait mais au cas zoù...
http://www.avaaz.org/fr/france_levee_du_secret_defense/?cl=1292376088&v=10473
Pourquoi le feuilleton Médiapart ne prend pas?
Mais voyons !
"Franchement, monsieur, c'est ridicule ... C'est grotesque... Mais qui peut croire à une fable pareille ?"
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110921.OBS0815/video-karachi-quand-sarkozy-evoquait-une-fable-grotesque.html
Je voulais voir comment la 2 parlait le matin de l'affaire Karachi et des boulettes toutes récentes de l'Elysée (rien dans le dossier sur Sarko...Ca alors ? déjà au courant les truands ?). Je me suis farcie le pape, le G quékchose, le rugby, les nouvelles particules qui vont peut-être plus vite que la lumière (passionnant certes mais en ouverture de journal...). 7 h10, je renonce. Quelqu'un peut-il envoyer un petit résumé à Lémerjiderèksingue pour les tenir au courant de ce dossier brûlant ? M'étonnerai que passer pour des cons ou des vendus à ce point leur convienne !
Oui....Ah bon...
Faut croire que ça prend, même l'Apathie qui cite @si dans le Grand Journal à propos du reportage squeezé par TF1. Quelle mayonnaise se prépare?
Edit:

Une société française: ""Amesys"" anciennement (I2E) est impliquée dans une affaire d' espionnage liée au régime lybien du colonel Khadafi, mise en lumière depuis le 30 août 2011.
Elle aurait en effet vendu des technologies de surveillance (DPI Deep packet Inspection) permettant au régime du colonel Kadhafi de surveiller ses opposants et organisé en particulier la surveillance de l'ensemble du réseau Internet en Lybie.

Reflets:

- Oh… Le Wall Street Journal retrouve Amesys, filiale de Bull, en Libye

Mediapart Frenchleaks:

- Un système de cryptage pour éviter Echelon: "Cryptowall" crée par la société: IE2 (Amesys)
Oh que si, ca vas repartir !

Sources: Wall Street Journal, BBC News, Owni, Reflets, Mediapart Frenchleaks, Le figaro, Wikipedia

Une société française: "Amesys" anciennement (I2E) est impliquée dans une affaire d' espionnage liée au régime lybien du colonel Khadafi, mise en lumière depuis le 30 août 2011.
Elle aurait en effet vendu des technologies de surveillance (DPI Deep packet Inspection) permettant au régime du colonel Kadhafi de surveiller ses opposants et organisé en particulier la surveillance de l'ensemble du réseau Internet en Lybie.


Depuis 2 jours, les sites internet de la filliale de Bulldont "Amesys", "Ie2" et "Crescendo industries" sont curieusement indisponibles sur la toile.

Toutes les infos sont disponibles ici:

Wall Street Journal:

- Firms Aided Libyan Spies

BBC News:

- Libya: Inside Col Gaddafi's homeland security


Owni:

- Lybie sur écoute française

- La preuve du double jeu de la France en Lybie

Reflets:

- Kadhafi espionnait sa population avec l’aide de la France

- Amesys, la Libye, Nicolas Sarkozy, et la minute nécessaire de monsieur Cyclopède

- Le Deep Packet Inspection (DPI): la cyber saga qui menace vos libertés individuelles

Mediapart Frenchleaks:

- La Libye : Takieddine l’émissaire secret (2005-2009)

- la société "Ie2" (Amesys) verse des commissons à Takieddine

Le figaro:

- «Comment j'ai mis 8 millions de Libyens sur écoute»
Parce qu'il y a ceux qui informent et ceux qui donnent la priorité à "l'information heureuse" : Jean-Pierre Pernaut, vingt-trois ans d'une certaine idée de l'info
Chaque midi, 7 millions de Français regardent son « bien joli » JT de 13h et ses reportages apaisants sur une France de carte postale.
Pour illustrer cet article, une vidéo est postée sur YouTube. Quelques temps après, elle disparaît pour cause d’atteinte aux droits d’auteur. Ou pour crime de lèse-TF1 ?
Mais ACRIMED veille et dénonce : TF1 censure, censure, censure…
et pourtant grâce à Médiapart on comprend mieux comment des dictateurs sanguinaires, genre Kadhafi ou El Assad, peuvent massacrer en toute impunité au XXIe siècle et ce malgré l'OTAN, l'ONU, l'UNICEF voire l'UNESCO pour les Bouddhas de Bâmiyân détruits par ces oufs de talibans, et tous ces organismes censés empêcher les nouveaux Hitler de nuire à l'humanité ?!!!!

M. Takieddine, dont Mediapart dévoile depuis début juillet les liens incestueux qu'il entretient avec le premier cercle de Nicolas Sarkozy, serait même intervenu, au printemps 2007, auprès du gouvernement britannique pour lui demander de peser sur la procédure judiciaire entamée contre Senoussi fils, alors poursuivi pour avoir passé à tabac deux jeunes filles quelques mois plus tôt.

«Si Mohamed est condamné à une peine de prison, cela pourrait être un facteur d'inquiétude concernant les relations entre la Libye et le Royaume-Uni. Voilà pourquoi il est dans l'intérêt du Royaume-Uni de ne pas poursuivre la procédure», écrivait le 5 avril 2007 Ziad Takieddine dans un projet de lettre à remettre au ministre des affaires étrangères anglais – il s'agissait alors de la travailliste Margaret Beckett.

La précision est utile: en février dernier, la presse britannique a révélé que le gouvernement de Tony Blair (auquel appartenait Mrs Beckett) avait en effet œuvré en coulisses pour peser sur la procédure judiciaire engagée contre le neveu de Kadhafi. La raison ? Un procès de Mohamed Senoussi aurait compromis un faramineux projet pétrolier du groupe BP en Libye. Le sujet aurait même été abordé, en juin 2007, lors d'une rencontre entre le chef du gouvernement britannique et le colonel Kadhafi.


merci qui ? merci Sarko, Bush, Blair and Co !!
Bon ça y est, on dirait que ça mord...Le Parti de Gauche s'empare de l'affaire (cf l'Express). C'est peut-être pas le soutien espéré (ou préféré) de MDP mais, Monsieur Arfi, vous n'allez pas cracher dessus, j'espère ?
Je suis parfois stupéfait de la manière dont on peut parler des journalistes (ou politiques, ou autres) dans la plupart des forums, mais c'est encore pire de voir ça sur celui d'@si.

Voir des @sinautes s'en prendre à M. Arfi comme ça, c'est assez étonnant. On a le droit d'avoir ses propres réserves (s'il y en a que les informations de Mediapart ne choquent pas, tant mieux pour eux...), mais je trouve ça incroyable de s'adresser comme ça à un journaliste qui, il me semble, est loin de faire sa diva parisienne puisqu'il se donne la peine de vous répondre (sans vous insulter, lui).

D'une manière générale, la pluralité des médias est supposée être un atout pour l'information. Je suis donc, personnellement, scandalisé de voir qu'à l'heure actuelle aucun "grand" média ne se donne la peine d'étudier et commenter les révélations de Mediapart sur M. Takieddine et sa proximité avec certains hommes politiques.

Par exemple, je ne pense pas que Mediapart s'attende à ce que le Figaro reprenne ces informations et aille dans le même sens. Mais dans une société moins molle, un vrai "grand" quotidien de droite prendrait le temps de creuser la question, s'intéresserait à la portée de ces révélations, les commente, voire les infirmes sur certains points si possible. Au lieu de ça, on a le droit à une indifférence type "circulez, y'a rien à voir".

Enfin - et ce n'est que mon avis - je préfère largement les soit disant "marchands de tapis" de Mediapart à de nombreuses rédactions, qui n'auront jamais le courage de s'attaquer à des sujets sensibles, mais sont les premières à faire leur choux gras des infos de Mediapart (cf l'affaire des quotas, amplement reprise partout y compris dans l'Equipe.
@Fabrice Arfi
"Jean-Claude Marin nommé procureur général près la Cour de cassation"


Décidément, quand ça veut pas sourire...

Je suppose que vous voilà prêt pour de nouvelles investigations. Ne le lâchez pas surtout ce "vendu"... On compte sur vous...
pourquoi mediapart pose cette question futile? elle ne se pose plus depuis longtemps a voir la bouillie prémachée qui est déverssée dans la bouches des français lobotomisés 98 % de la population ? comme disait essel pendant la résistance ils n'étaient qu'une poignée aujourd'hui , t'arrive même pas a faire la poignée.....faudrait couper le robinet a bouillie....
Je pense que non seulement on peut se plaindre que les médias ne fassent que très peu de publicité aux propos de Cahuzac mais en plus, on pourrait se plaindre du PS qui ne se plaint pas que les médias ne reprennent pas les propos de Cahuzac de manière appropriée. Un truc qui fait bien le buzz, c'est quand les politiques font de la critique médiatique. Dommage qu'il n'y ait que mélenchon qui l'ait compris...
Très étonnant en effet que l'affaire Takkiedine n'intéresse guère les médias. Pourtant ça devrait faire l'effet d'une bombe.

Merci Dan pour cette analyse. Une oeuvre utile.

Cette info de MDP avait été reprise uniquement par France Culture et je me souviens même m'être plaint par mail
auprès du médiateur de Radio France du fait que France Inter ne l'ait pas même évoqué
(oui oui, France Inter, devenu le site à chansonnettes de Radio France).

Dan, un tuyau supplémentaire pour votre enquête:
demandez-donc à la rédaction an chef d'@si pour quelle raison cette affaire n'a pas été reprise jusqu'à présent
(à moins que cela m'ait échappé) sur le site, sauf deux ou trois liens vers MDP de la part d'@sinautes.

Et ceci alors que l'an dernier l'affaire Bettancourt avait été suivie avec précision sur @si, ce qui permettait d'en avoir une vision claire et
synthétique.
Juste une petite info en matière de liberté de la presse en France :

La dégringolade continue : France 44e du classement mondial 2010 contre 43e en 2009 alors qu'elle était 11e en 2002 !
Tiens, c'est pas à partir de 2002 que NS commence son entrée comme Ministre de l'intérieur sous Chirac pour arriver au poste suprême en 2007 ?

L’Union européenne perd son statut de leader (RSF)

« L’Union européenne n’est pas un ensemble homogène en matière de liberté de la presse. Au contraire, l’écart continue de se creuser entre les bons et les mauvais élèves. Plusieurs pays démocratiques où Reporters sans frontières avait signalé un certain nombre de problèmes ne connaissent aucune progression. Il s’agit, en premier lieu, de la France et de l’Italie où incidents et faits marquants ont jalonné l’année en cours, confirmant leur incapacité à renverser la tendance : violation de la protection des sources, concentration des médias, mépris et même impatience du pouvoir politique envers les journalistes et leur travail, convocations de journalistes devant la justice. »


Comme quoi être journaliste en France devient de plus en plus difficile.
Encore une raison de s’indigner !
Alors merci aux journalistes de Médiapart de continuer à faire un véritable travail d’investigation.

Mention spéciale à Natoussia qui a fort bien cloué le bec à Galanga
L'attitude du Monde n'a rien de surprenant; cf le passé (et le passif!) d'E.Plenel.

Bizarres ces attitudes en opposition avec la ruée de l'année dernière? Je risque une tentative d'explication : l'an dernier, un certain NS était très bas dans les sondages; il semble qu'il ait entamé une remontée, et les journaux "qui comptent" me paraissent présenter un retour d'affection, voire une découverte (!) Cf le lamentable numéro de Marianne sur le bilan.
Et si le fait de rester, pour l'instant, dans une certaine confidentialilé était une bonne chose. Et effet quand les "grands" medias s'emparent d'un sujet aussi touchy que celui-ci ça devient vite n'importe quoi, ça part dans tous les sens, ça s'emballe, ça se perd, ça s'excite,et au final ça fait flop. Tout cela est bien évidement fait pour qu'au bout du compte ça saoule tout le monde. Regardez l'affaire Bettencourt. Les médias classiques s'y entendent à merveille pour éteindre une affaire tout en ayant l'air de bien faire son métier. Pourquoi ne pas sortir les dossiers que lorsqu'ils sont verrouillés et irréfutables ?
C'est sûr que c'est beaucoup moins vendeur que l'affaire "Laurent Blanc"
Avant de donner ma réponse il est nécessaire que vous sachiez qu'après 10 jours d'abonnement à MDP je me suis désabonné, j'ai malgré tout profité de 3 mois d'abonnement et les débuts de l'affaire Takieddine.
Concernant le sujet "pourquoi le feuilleton mediapart ne prend pas ", la raison est portant simple : Faire un feuilleton d'une affaire qui semble aussi importante est ridicule : un moyen marketing tout simplement
Chaque jour en tant qu'abonné on a le droit à une petite partie de l’enquête alors que les auteurs de ces articles savent où ils veulent en venir. MDP récupère les malversations des hommes politiques comme une source de revenue: cela me semble malsain à moi et à beaucoup d'autres.Il n'y a aucunement besoin de MDP pour concevoir que certains de nos hommes politiques de renommée nationale sont des pourris.Ceci dit force est de reconnaître que leurs enquêtes sont bien documentées. De plus j'oserais affirmer que toutes les informations semblent à charge. Bref pour moi MDP n'est pas un média républicain qui permet un échange d'idées.
Karachi,les frégates de Taiwan ,des affaires dont on ne connaîtra pas l'essentiel. Ceux qui sont au pouvoir se protègent .Je pense qu'aux Etats-unis ou au Royaume uni,la vérité serait faite. La France,république bananière ,pas démocratie.
Ben moi, Dan, je tombe de ma chaise en vous lisant.

Vous nous expliquez dans la première partie de votre exposé que les articles n'ont pas été repris car ils sont un peu confus. Je pensais naïvement que les journalistes étaient formés pour lire, et éventuellement comprendre ce qu'ils lisaient ; il semblerait que ce ne soit pas le cas.

Qu'aurait-il fallu que Mediapart fasse ? Des petits résumés, avec un bon à tirer pour chacun des grands journaux nationaux, écrits avec des mots simples pour que leurs journalistes comprennent ?

En ce qui me concerne, j'ai lu les articles de Mediapart et je pense les avoir compris. Et moi aussi je suis effaré que personne n'en parle.
Encore une preuve que le jeu concours de la "Une" de l'ete ne devrait pas etre cantonne qu'au seul "Figaro"

mais bon ..
Ce que je retiens de cet (excellent) article : il démontre à quel point les journalistes de Mediapart ont pour principal (et de loin) objectif de faire du buzz, de faire parler d'eux, de créer une "demande" en usant de la forme de "feuilleton".

Bizzarement, naïvement, moi je pensais que les journalistes avaient pour objectif d'informer.
Eh bien, informer, c'est ce qu'ils ont fait. Alors pourquoi Arfi est-il si agacé, pourquoi grince-t-il les dents ?
Parce que son coup médiatique a fait flop, et donc les gains en notoriété et en monnaie sonnante et trébuchante ne sont pas là.

Quiiii veut mon beau tapis, Quiiii veut mon beau tapis, entièrement fait main, au Liban, de la vrai et belle qualité libanaise !
Pas journalistes : Marchands de tapis.

(disclaimer : je suis abonné à Mediapart pour un an, depuis la fin de l'année dernière. Et je le regrette amèrement. Ce n'est qu'un ramassis et supputations fallacieuses, d'approximations généralisées et d'avis personnels des égos énormes des "journalistes" qui vérolent presque tous les articles.)



Parce que son coup médiatique a fait flop, et donc les gains en notoriété et en monnaie sonnante et trébuchante ne sont pas là.


je ne partage pas du tout cet avis, depuis que je lis les articles sur cette affaire sur Médiapart.fr je me pose la même question que ses journalistes : comment se fait-il que cela n'intéresse personne, l'affaire pour moi est énorme !!

vous leur prêtez des intentions purement mercantiles, ça n'est pas très charitable pour Médiapart, un des rares média en lequel je crois encore avec du vrai journalisme d'investigation.......
Tout à fait d'accord avec vous .Médiapart est un excellent site qu'il faut soutenir et non dénigrer comme je viens de le lire précédemment . Il est vrai que cette affaire est complexe et moins people que l'affaire Bettencourt.
Me too... j'attends, depuis le début ! Et rien ne vient...
Collusion... c'est bien comme ça qu'on dit ?
Comme on dit maintenant +1
Cher (chère?) Galanga,

Je suis le “Arfi” dont vous parlez si aimablement dans votre commentaire. Vous vous méprenez gravement. Le "buzz" n'a rien à voir avec tout cela et, contrairement à ce que vous écrivez, nous n'avons jamais utilisé le terme de "feuilleton". De fait, nous avons récupéré une masse de documents qui se comptent en milliers et il paraît logique, pour la compréhension du lecteur, de ne pas tout "balancer" d'un coup. Pour le reste, j'en ai que faire de reproduire avec Ziad Takieddine l'affaire Bettencourt de l'été 2010.

Rassurez-vous pour la "monnaie sonnante et trébuchante", tout va bien pour Mediapart de ce côté là.

Mais je revendique — ne vous en déplaise — le droit à la stupéfaction de voir des informations que nous estimons d'intérêt public être méprisée à ce point par les confrères. Voilà un marchand d'armes millionnaire, principal suspect dans une affaire judiciaire liée à une possible corruption politique sur fond de vente d'armes, qui invite à grand frais sur son yacht ou dans ses villas le premier cercle du chef de l'Etat ; fait du business avec eux (contrat Miksa avec l'Arabie saoudite) ; fraude le fisc à grande échelle alors que l'un de ses "amis" les plus proches est, à la même période, ministre du Budget (Jean-François Copé). Le même, qui devient l'intermédiaire secret de Sarkozy auprès de Kadhafi dès 2005, réussit à convaincre les plus hauts sommets de l'Etat de trouver une solution pour blanchir judiciairement le bourreau du dictateur libyen, Abdallah Senoussi, cerveau de l'attentat du DC10-UTA (170 morts, une paille). Et j'en passe... La suite arrive dans les prochains jours.

La même histoire dans un pays anglo-saxon aurait, à mon avis, un autre retentissement. Et cela n'a rien à voir avec Mediapart et le fait que j'y travaille. Il s'agirait d'un autre média, je dirais la même chose.

Seulement voilà, je trouve que cette histoire, mais comme tant d'autres, est un révélateur d'une sorte de déficit culturel journalistique français. Où le temps médiatique suit le temps politique ; et non l'inverse. Ce qui, à mon sens, doit être, sinon la règle, du moins l'objectif quand on conçoit le journalisme comme un contre-pouvoir quelque soit le pouvoir. Nous ne sommes pas la chose des communicants.

Vous voyez, nous sommes très loin de la caricature du "marchand de tapis" que vous brossez en trois lignes.

Et pour votre information, aucune des informations publiées par Mediapart sur les compromissions du pouvoir avec Ziad Takieddine n'ont été contestées. Mieux: l'avocate de l'homme d'affaires a annoncé à Paris Match qu'il ne déposerait pas plainte.

Bien à vous.

Fabrice Arfi
Merci Fabrice pour cette intervention. J'ai renoncé à mon abonnement à MDP à la suite du mauvais traitement de la victoire de Denis Robert par votre site. Je regrette de n'avoir plus accès à votre excellent travail et consulte régulièrement les quelques lignes accessibles aux non abonnés...Votre acharnement à livrer la vérité portera ses fruits, c'est certain.
Tout comme le démontre cet excellent article de Dan Israel, qui n'en est pas à son coup d'essai en la matière, c'est vrai que les articles de Mediapart devraient être, dans une démocratie normalement constituée, une véritable bombe dans la mediasphère.
La non reprise des informations contenues dans vos dossiers est effectivement révélatrice de l'état de contrepouvoir de la presse en général.
Heureusement, quelques autres sites, en plus des liens fournis par Dan, reprennent l'info:
Atlantico
Agoravox, qui a réagi 6 jours avant @si.
Marianne2
LePost, il y a 4 jours.

Et quelques autres, mais guère plus.

Merci pour le boulot fait.

Une bise à Karl Laske, votre collègue. c'est un copain. De presque 3 ans.

Le temps passe tellement vite.
Pendant un quart de seconde, je n'ai pas vu que votre protestation d'amitié pour Laske était ironique !

Pour le reste, Arfi a raison de penser que ça ressortira un jour.

Si ça pouvait être pas trop loin de la présidentielle...

(Raison de penser aussi qu'un des torts des médias français est de se tirer dessus plutôt que de bosser ensemble. Voir comment Denis Robert a enquêté tout seul, au risque d’erreurs factuelles qui ont servi à des Sirius de lui donner la leçon. Que ne lui ont-ils plutôt donné un coup de,main.)
Ouaip. L'idéal serait un inventaire des exactions du Sarkoland quelques jours avant, aux heures du JT, météo, PMU - bref lors des attractions foraines.
Avec rediffusions régulières.
Sur le service public, je suis sûr que c'est possible et qu'une question de formalité.
On va bien v....

[large]Driiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnggggggggg[/large]

.. tin d' réveil
Je suis tout à fait d'accord avec vous quant au
"déficit culturel journalistique français"
Cher M. Arfi,

nous n'avons jamais utilisé le terme de "feuilleton".

Ben voyons encore la même ficelle qu'avec l'affaire du FFF, où vous avez traité les gens comme des racistes, et puis dit "mais non mais non, on n'a jamais écrit raciste !" : vous faites concrètement un feuilleton (avec épisodes qui se suivent, suspense, relance, bande annonce...) et vous osez essayer de réfuter en disant simplement que vous n'avez pas utilisé le terme : consternant.

Et donc réfutez vous ce que @SI rapporte, à savoir:
Pour autant, Fabrice Arfi affirme ne pas être inquiet pour la suite : "Il y a bien un moment où cela va prendre, il va y avoir un déclic. Nous avons encore une petite dizaine d'articles sous le coude, et de nouvelles photos. Nous allons sans doute faire une pause en août, mais il suffira qu'un politique fasse une déclaration lors d'une université d'été ou que le juge Van Ruymbeke, qui est en vacances actuellement, effectue une perquisition, pour que tout se déclenche."

Si ça ne n'est pas la définition d'un buzz ET d'un feuilleton, ben mon vieux, on n'a pas les mêmes dictionnaires médiatiques.


Rassurez-vous pour la "monnaie sonnante et trébuchante", tout va bien pour Mediapart de ce côté là.

Sauf que il faut renouveler les abonnements, et ça, vous sentez bien que ça va mal se passer... Pour exemples, de mon point de vue d'abonné Mediapart, les mails de "parrainez vous amis" que je reçois, les mails de "passez au prélèvement automatique" couplé avec votre technique scandaleuse de réabonnement tacite, et autre mails "voyez le beau boulot qu'on fait" focalisés sur un journaliste particulier (personnalisation, création d'un lien personnel, bref marketing de base), et ce alors que je suis désabonné de ABSOLUMENT toutes les newsletters (j'ai vérifié 3 fois).
"Marketing aggressif", qu'ils appellent ça dans "plusieurs rédactions"...

Mais je revendique — ne vous en déplaise — le droit à la stupéfaction de voir des informations que nous estimons d'intérêt public être méprisée à ce point par les confrères. Voilà un marchand d'armes millionnaire, principal suspect dans une affaire judiciaire liée à une possible corruption politique sur fond de vente d'armes, qui invite à grand frais sur son yacht ou dans ses villas le premier cercle du chef de l'Etat ; fait du business avec eux (contrat Miksa avec l'Arabie saoudite) ; fraude le fisc à grande échelle alors que l'un de ses "amis" les plus proches est, à la même période, ministre du Budget (Jean-François Copé). Le même, qui devient l'intermédiaire secret de Sarkozy auprès de Kadhafi dès 2005, réussit à convaincre les plus hauts sommets de l'Etat de trouver une solution pour blanchir judiciairement le bourreau du dictateur libyen, Abdallah Senoussi, cerveau de l'attentat du DC10-UTA (170 morts, une paille). Et j'en passe...

Et cela vous a-t-il un jour traversé l'esprit... que personne (ni dans les médias, ni dans la population) n'est plus surpris par de telles choses de la part de Sarko et ses sbires ? D'autant plus que , comme résumé par cet article d'@SI, la majorité (hors non paiement d'impôts) etait déjà connue, et décrite dans un de vos livres !

Vous voyez, nous sommes très loin de la caricature du "marchand de tapis" que vous brossez en trois lignes.
J'assume pleinement la caricature ; mais c'est révélateur de la pente que vous prenez à Mediapart, depuis que le succès de l'affaire Bettencourt vous est monté à la tête.
Vous n'avez pas à être prescripteur de ce qui doit révolter la société ou pas. Humilité, vous connaissez ? (vous ou d'autres vont sans doute me répondre que c'est moi que ne suis pas humble à réagir ainsi, mais je ne fait que donner mon sentiment personnel, et — ne vous en déplaise — vous aurez noté qu'il n'est pas très bon concernant Mediapart).

Et pour votre information, aucune des informations publiées par Mediapart sur les compromissions du pouvoir avec Ziad Takieddine n'ont été contestées. Mieux: l'avocate de l'homme d'affaires a annoncé à Paris Match qu'il ne déposerait pas plainte.
Quelles informations ? Le fait que Coppé et l'autre raciste de service (ah oui, Hortefeux qu'il s'appelle) ont baigné dans sa piscine et ont fait des croisières sur son gros bateau ? Je vous rappelle que c'est sur un yoat que Sarkozy a commencé son mandat, et pas n'importe lequel.
Et je ne suis pas l'interprétation que vous semblez donner à cette absence de plainte (encore un fameux exemple de la manie terrible des journalistes mediapart d'extrapoler, toujours dans un seul sens, celui qui correspond à ce qu'ils veulent) : ne pas porter plaine n'est pas une preuve (Mediapart a vraiment une notion délétère de ce qu'est une preuve) que ce que vous dites est vrai. Il est aussi possible que l'avocat de Takkiedine (ou lui même) veut éviter d'exposer vos articles à une plus grande médiatisation, puisqu'elle n'a pas prise pour le moment, médiatisation générale que ne manquerait pas d'engendrer une plainte contre vous. A mon avis, ce gars là a oublié d'être bête. Par contre, si la sauce médiatique finit par prendre, je parie que la plainte contre Mediapart va arriver illico presto...

Où sont les articles de Mediapart sur les mécanismes de la crise financière ? Où sont les articles de Mediapart sur la spéculation qui mène à des famines, là, aujourd'hui, dans le monde ? Où sont les articles de Mediapart sur la dictatorialisation rampante des institutions européennes ? Où sont les articles de Mediapart sur les mécanismes de cout prohibitif du logement, des arnaques de la grande distribution, des arnaques... du marketing agressif généralisé ?
Rien à faire de votre Takkiedine, il y en a des dizaines comme lui dans et autour du gouvernement Sarkozy ! Traitez des sujets réellement d'intêret public, la corruption sarkozienne est de notoriété publique depuis un bon moment !

(y m'énervent ces journalistes mediapart...)
Non mais stop, y'en a marre de ces critiques aveugles et sourdes du "marketing agressif". Coco, c'est la rançon à payer de l'indépendance de la presse : soit il y a des abonnés, soit il y a de la pub ! Ils ont voulu la faire sans pub, du coup ils n'ont pas le choix : ils doivent avoir des abonnés. Sortez un peu de votre bulle du pays merveilleux de Candy, les gens ne se précipitent pas avec leurs sous dès qu'un média indépendant pointe son nez ! Ca serait tellement plus facile... Pour que les gens s'abonnent, il faut qu'ils soient informés de l'existence du média, et convaincus que ce média est mieux que les autres. Et pour cela, il faut communiquer, pour faire en sorte qu'ils aient envie de s'y abonner. Pas le choix, sinon, pas d'abonnés, pas de sous, pas de bouffe, tu meurs. Le seul point où je vous rejoins, c'est que leur campagne marketing n'est pas terrible, ces emails sont plutôt énervants et les ficelles sont un peu grosses (la "personnalisation" à outrance que vous évoquez, par exemple). Mais j'ai envie de vous faire remarquer que c'est tout à leur honneur pour une raison simple : ce n'est PAS LEUR METIER !! Pourquoi ? Parce qu'ils sont JOURNALISTES, pas MARKETEURS !

Ceci étant posé, passons à la suite. Votre mauvaise foi est un gouffre sans fin dans lequel même l'écho se perd.

Premier point : ce que vous appelez, de votre ton si dédaigneux, "faire du buzz", ce qui dans votre bouche tordue par le mépris, signifie "tuer des chatons", correspond en réalité à ce que souhaite toute personne qui écrit : être lu, être compris, faire réagir. A quoi ça sert sinon, de s'emmerder à enquêter sur des sujets si compliqués ? Il ne s'agit pas ici de poster une vidéo youtube d'un pétomane unijambiste qui fait du moonwalk pour collectionner le nombre de vues. Il s'agit de porter un message à un public de lecteur, pour lui faire prendre conscience, preuves à l'appui, de ce qui se trame derrière son dos, de ce qui est caché. Or, ils ont trouvé des infos qui montrent que des personnes du gouvernement ont fréquenté de près une personne au comportement hautement suspect. Ils l'ont mis à jour. Ils attendent une réaction qui n'a pas eu lieu. Ils s'en étonnent, et vous, vous leur reprochez tout simplement de faire leur métier.

Deuxièmement, "Et cela vous a-t-il un jour traversé l'esprit... que personne (ni dans les médias, ni dans la population) n'est plus surpris par de telles choses de la part de Sarko et ses sbires ?" Alors c'est donc cela, votre explication ? Des journalistes font une longue enquête, recoupent les éléments, épluchent des documents, prennent le temps de révéler un à un les éléments de cette affaire si embrouillée pour faciliter la compréhension des lecteurs, et vous vous contentez de leur jeter, comme un gant à la figure, qu'en fait on savait déjà tout, parce que de toute façon, "Sarko et ses sbires" sont des gros méchants ? Si tout le monde le savait déjà, pourquoi est-ce qu'il a été élu ? Pourquoi est-ce qu'il remonte dans les sondages ? Et aussi, pourquoi aucun journaliste ne pose la question aux principaux intéressés lors d'interviews ? Pourquoi continuent-ils à leur cirer les pompes ?

Quant à votre salve finale de "où sont", plutôt que de vous inviter à inspecter les recoins de votre postérieur, je vous inciterais plutôt à ouvrir votre propre média, dans lequel vous pourrez exprimer toute votre rancoeur contre les affreux arnaqueurs et les sombres spéculateurs, publier vos enquêtes poussées que vous pourrez réaliser, puisque jamais personne ne le fait. Mais attention, hein, au moindre "marketing agressif" de votre part pour rameuter des lecteurs, je vous coince !
Voté aussi...
Un vrai coup d'gueule salutaire !
Rien à rajouter je pense :)
OUF ça fait du bien. Merci Natoussia.
"Ceci étant posé, passons à la suite. Votre mauvaise foi (celle de Galanga) est un gouffre sans fin dans lequel même l'écho se perd. "

On ne peut mieux dire. Merci Natoussia ("forumez" donc plus souvent ;-))

Voté
Voté aussi.

Néanmoins une petite remarque : quand vous dites que leur marketing est mal foutu parce qu'ils sont journalistes et non marketeurs, je vous ferais remarquer qu'ils ont une "responsable marketing" (Estelle Coulon) qui n'est pas journaliste. (Si elle me lit, c'est vrai qu'on reçoit beaucoup de mails commerciaux quand on est abonné à Médiapart, c'est un peu pénible)
c'est vrai, j'y ai pensé. Mais cette personne doit se débrouiller toute seule pour faire sa stratégie de com, là où des marques, par exemple, n'hésiteraient pas à avoir recours aux services d'une agence spécialisée ultra chère, qui ferait un bien meilleur boulot... Mais là encore, je ne leur en veux pas de garder leurs sous pour payer les journalistes et les pigistes, plutôt que de le dépenser en agence de com !
ne pas oublier aussi que si la liliane va payer dans les 50 patates d'impôt supplémentaires en redressement fiscal, c'est un peu grâce à ce "marchand de tapis" de mediapart... ;)
d'ailleurs, c'en est où de l'idée d'abonnement couplé mediapart-@si?
Chère Natoussia,
"Non mais stop, y'en a marre de ces critiques aveugles et sourdes du "marketing agressif".

Ce n'est pas moi qui est fait une critique du "marketing agressif" de Mediapart, ce sont les "autres rédactions" (cf. article d'@SI) ; ce que j'ai essayé de faire (apparemment mal) c'est de râler sur le fait que Arfi ait rejeté dans son message sur ce forum y avoir recours (au buzz, au feuilleton, bref au marketing). C'est sa mauvaise foi que je dénonce, et les exemples que je donne ne sont pas là pour faire une critique (même si je n'aime pas ces mails, comme vous), mais pour illustrer la mauvaise foi de Arfi sur ce point.

En parlant de mauvaise foi, je souhaiterais que vous argumentiez pour démontrer ce qui dans mes messages est de la mauvaise foi, c'est-à-dire des choses que j'aurais énoncées tout en sachant qu'elles sont fausses.
J'attends. Serein.

J'ai donné mon opinion, et il est clair qu'elle n'est pas tendre, mais c'est parce qu'elle est à la hauteur de ma déception vis-à-vis de Mediapart.

en fait on savait déjà tout, parce que de toute façon, "Sarko et ses sbires" sont des gros méchants ?
On ne sait évidemment pas tout, mais on sait que c'est sacrément pourri dans le petit monde Sarkozien. Et mon argument est que c'est cet état d'esprit généralisé en France qui fait que le cas Takkiedine ne rencontre pas d'écho dans les médias et la société en général : ça ne surprend pas, ça ne choque même plus. Donc ça ne peut pas "buzzer".

"Si tout le monde le savait déjà, pourquoi est-ce qu'il a été élu ?"
Je ne parle pas d'avant son élection, je parle de maintenant. Et sa collusion a commencée à sauter à la face de la France que... le soir de l'élection quand il est allé diner avec ses copains les riches dans ce restaurant de luxe (dont j'ai oublié le nom, marrant).

" Pourquoi est-ce qu'il remonte dans les sondages ? "
Dommage, encore une personne qui se laisse prendre au piège des sondages. Pourtant ce n'est pas faute pour @SI de vous mettre en garde. Mais passons (enfin non : le fameux sondage où il remonte est en fait un sondage où la technique de calcul n'a pas, contrairement à tous les précédents, pondéré le résultat brut par le résultat à l'élection précédente ; et ça change tout... alors que les résultats bruts n'ont pas significativement changés).

"Quant à votre salve finale de "où sont", plutôt que de vous inviter à inspecter les recoins de votre postérieur. ... "
D'abord je vous ferais remarquer que je n'ai pas été injurieux. Vous si. J'ai argumenté, parfois maladroitement, souvent avec colère et indignation, mais il n'y as pas de "va voir dans ton cul" caché dans mes messages.
Ensuite, ma salve finale est en fait, au delà de la colère qu'elle contient, encore un argument pour expliquer pourquoi le cas Takkiedine ne fait pas recette : il y a tant et tant de sujets sur lesquels on manque d'information fiable, et qui pour le compte, un traitement par des médias sérieux serait de vrais et puissants apports à l'intérêt public (c'est Arfi qui emploi ce terme) ; la soif de comprendre ec qui nous oppresse et ce qui nous menace est bien plus importante pour tous ces sujets là que pour ce cas Takkiedine, si prévisible.

-------------------------
Mon vrai et principal reproche envers les journalistes de MEdiapart est le suivant : l'usage incessant de l'extrapolation, et de la confusion entre faits et opinions.
Ils n'ont de cesse, à longueur d'articles et même de brèves (récemment, j'en ai flingué trois dans les forums correspondant de Mediapart) d'énoncer sous forme de faits ce qui ne sont au mieux que des suppositions, au pire les opinions des journalistes.

Et là, vous allez me dire : c'est partout pareil dans la presse.
Oui mais il y a deux différences :
- je m'attendais à du vrai journalisme de la part de Mediapart, et ma déception est donc énorme
- A Mediapart, ils ont un vrai don rédactionnel pour mélanger les faits, les supputations et les opinions des journalistes d'une manière tellement fine, tellement intime, que c'est souvent difficile de se rendre compte en faisant une lecture rapide qu'il y a des supputations et et des opinions ; tout est exprimé comme si c'était la vérité, comme s'il n'y avait pas d'autre choix que de croire que c'est vrai. Ici, Arfi fait de même avec son argumentation sur la non plainte de l'avocat de Takkiedine, qui soit-disant prouverait que ce que dit Mediapart est vrai (j'ai déjà expliqué qu'une toute autre explication est possible).

A tous ceux (nombreux) qui ont trouvé que j'ai exagéré, je demande simplement qu'il passent un petit moment à lire les articles de Mediapart sans a priori positif, et en essayant d'analyser la manière dont les faits sont énoncés, et en réfléchissant "est-ce vraiment démontré ?". Et je pense (mais je peux me tromper) que le nombre de fois où la réponse sera "c'est une supputation" ou "c'est une opinion" va vous surprendre.

P.S. : la critique n'est excessive (et donc insignifiante) que pour ceux et celles qui ont choisit de mettre leurs œillères de vénération inconditionnelle.
Cher(e) Galanga,

Allons-y pour des citations dans le texte, puisque vous y tenez.
"les journalistes de Mediapart ont pour principal (et de loin) objectif de faire du buzz, de faire parler d'eux, de créer une "demande" en usant de la forme de "feuilleton". " + "Ce n'est pas moi qui est fait une critique du "marketing agressif" de Mediapart," = BEEEP, Mauvaise foi detected.

Au delà de ça, contrairement à vous, je pense que le feuilleton est pour les journalistes un moyen de décomposer leur enquête afin de mieux en expliquer les tenants et les aboutissants. Non ce n'est pas une fin en soi pour générer du traffic, sinon, encore une fois, pourquoi s'enquiquiner à faire une longue et chiante enquête alors qu'ils peuvent faire plein de clics en rebalançant des dépêches d'agence (et en s'arrangeant pour qu'il y ait le mot "sexe" dans le titre)? Qu'ils soient un peu racoleurs dans leurs titres et agressifs dans leurs emailling, je suis d'accord avec vous, mais cela annule-t-il pour autant la qualité du traitement de leurs sujets, la profondeur de leur enquête ? Je ne pense pas.

"on sait que c'est sacrément pourri dans le petit monde Sarkozien." BEEEEP, café du commerce detected ! On, c'est qui ? Parce qu'il en sait des choses, didonc, ce On. Si tout le monde savait que "c'est pourri", comme vous dites, mais je veux dire savaient en détail, point par point, toutes les collusions et arrangements au sommet qui ont été dénoncés grâce au travail de Mediapart et d'autres, vous pensez vraiment qu'une seconde victoire en 2012 serait une option, comme elle l'est aujourd'hui ? Vous ne m'avez pas expliqué non plus pourquoi aucun journaliste n'a à ce jour osé poser la question directement à l'un des principaux intéressés, ni pourquoi aucun n'a daigné s'expliquer sur le sujet.


ça ne surprend pas, ça ne choque même plus. Donc ça ne peut pas "buzzer".

Ne mésestimez pas non plus l'intelligence des lecteurs. A vous entendre, le bon peuple français sait depuis fort longtemps que "Sarko c'est rien qu'un pourri" : dans ce cas, pourquoi l'affaire Woerth a-t-elle fait un tel raout, si on savait déjà ? Non, Galanga, le but de ce feuilleton sur Takieddine n'est pas de dire que le Président est un affreux, mais de démontrer qu'il y a des raisons de soupçonner des personnes de son entourage de mouillage en eaux troubles.

"D'abord je vous ferais remarquer que je n'ai pas été injurieux. Vous si." Moi ? Injurieuse ? J'ai pourtant bien précisé que je ne vous invitais PAS à l'inspecter, votre postérieur... Et bon, je fais un peu ma maline mais avouez que vous m'avez tendu le....flanc avec votre accumulation de lieux communs sur les-journalistes-qui-ne-parlent-pas-assez-des-vrais-sujets. L'entourage de notre Président est un vrai sujet en cette période pré-électorale. Les attentats de Karachi et ses conséquences aussi, tout comme les enjeux de pouvoirs et les copinages en haut lieu, ne vous en déplaise. Et puis, franchement, entre nous, de nos jours, "DTC" n'est plus une injure, si ? :)


"je m'attendais à du vrai journalisme"
, écoutez, Galanga, en sortant des trucs pareils, ne vous étonnez pas de vous faire lyncher dans les forums ! Limite, vous devriez ajouter "Pauvre France" à la fin et le tableau serait complet.

Bon, pour parler un peu du fond, vous êtes énervés, Mediapart vous saoûle, on l'a tous bien compris. Malheureusement, le seul exemple concret que vous donnez de cette tendance fait un petit peu "plouf" (et non, ne cherchez pas, "plouf" n'est pas une injure !). En effet, je ne vous suis pas tout à fait sur la réponse de F. Arfi concernant le non-dépôt de plainte. Il ne dit pas que cela prouve quoi que ce soit, il essaie simplement de mettre en avant que personne ne conteste les faits qu'il avance, même pas les principaux intéressés eux-même, et que malgré cela, personne n'en parle.

En gros, vous reprochez à Mediapart d'être un média à charge, avec des journalistes obsédés par le buzz anti sarko, et qui ne parle pas assez de la faim dans le monde. Vous avez peut-être raison. Mais cela n'annule pas, selon moi, ni leur crédibilité en tant que journalistes, ni le sérieux de leurs enquête. Il faut des médias d'opposition, sinon, encore une fois, on se retrouve avec pour seule source d'info des journalistes obséquieux, soucieux de ne pas cramer leurs bons contacts avec l'Elysée. A nous d'exercer notre esprit critique au cas par cas, sans pour autant rejeter leur démarche en bloc comme vous le faites.

Pardon à tous ceux qui en ont marre de lire cette gentille passe d'armes. En tout cas, Galanga, grâce à votre réaction, on a eu notre quart d'heure de gloire auprès de la rédaction d'ASI ! you made my day :)
ma chère et tendre Natoussia : puisque vous ne faites en grande partie que répéter ce que vous avez déjà dit, je vous renvoie à mon message précédent, qui répond en grande partie aussi à ce nouveau message (suffit de lire ce qui est écrit, pas ce que vous croyez que j'ai voulu écrire).

"les journalistes de Mediapart ont pour principal (et de loin) objectif de faire du buzz, de faire parler d'eux, de créer une "demande" en usant de la forme de "feuilleton". " + "Ce n'est pas moi qui est fait une critique du "marketing agressif" de Mediapart," = BEEEP, Mauvaise foi detected.
Non, il n'y a pas mauvaise foi de ma part : je persiste à dire que je voulais dénoncer dans le premier message que Mediapart a pour but principal de faire du buzz, de créer une demande. En faisant cela effectivement ils usent d'un marketing agressif, mais je ne critique pas là le marketing agressif (certes je pourrais, mais c'est auxiliaire pour moi), je critique le fait qu'ils se plaignent pour des raisons journalistiques du peu de reprises de leurs articles, alors que pour moi la vrai raison est que cela fait que leur plan marketing tombe à l'eau.
Relisez tranquillement ce que je viens d'écrire ; je sais c'est subtil, j'ai moi même du mal à l'exprimer clairement.

Au delà de ça, contrairement à vous, je pense que le feuilleton est pour les journalistes un moyen de décomposer leur enquête afin de mieux en expliquer les tenants et les aboutissants.
De nouveau, je vous répète que vous me comprenez mal : ce n'est pas le fait d'user de ces techniques qui m'ont fait réagir, c'est le fait que ce n'est pas reconnu par Arfi/Mediapart. Le feuilleton est un bon moyen, pas de désaccord là dessus, et je suis d'accord avec le reste de votre paragraphe.

Bref, je ne vais pas couvrir le reste des points du même genre, parce que je sens bien que on n'est pas sur la même longueur d'onde : vous croyez dur comme fer que je critique le marketing, alors que ce que je ne supporte pas et qui m'a fait réagir c'est le caractère faux-cul de Arfi/Mediapart par rapport à l'usage du marketing. (c'est subtil, je sais).

-------------
Points : "on sait que c'est sacrément pourri dans le petit monde Sarkozien." BEEEEP, café du commerce ... daigné s'expliquer sur le sujet." + "ça ne surprend pas, ça n ... de mouillage en eaux troubles"
Je le répète, je parle d'aujourd'hui. A chaque fois vous comprenez "on savait", c'est-à-dire que vous mettez au passé. Aujourd'hui, après ce purée de restaurant dont je n'ai toujours pas le nom en tête, le yoat, le bling bling, Bettencourt, Woerth, il est normal que la majorité des personnes pensent que "c'est sacrément pourri dans le petit monde Sarkozien."
Au-jour-d'hui, qu'il te dit le monsieur ! (dit-il à l'oreille quasi sourde de Mme Bettencourt...)

-------------
sur "les-journalistes-qui-ne-parlent-pas-assez-des-vrais-sujets" :
Je répète que ma liste de "où sont" n'avait pas pour but de dire que les journalistes de Mediapart ne parlent pas de "vrais sujets", mais qu'il existe bien d'autres sujets qui me semble bien plus intéressants concernant leur utilité républicaine, et que donc il ne faut pas être surpris que ce sujet "Franco-Libanais en goguette" traité par Mediapart ne passionne pas.

-------------
Je passe sur le DTC. No comment (de plus).

-------------
En effet, je ne vous suis pas tout à fait sur la réponse de F. Arfi concernant le non-dépôt de plainte.
Hum, hum, ainsi vous pensez que c'est @SI qui fait de l'extrapolation tendancieuse en disant :"Chez Mediapart, on grince des dents devant ce silence. D'autant que l'avocate de Takieddine a indiqué à Paris Match que l'homme d'affaires ne portera pas plainte. Quoi de mieux pour valider les infos du site ?" ?
Intéressant... Sauf que moi je pense que l'article d'@SI traduit ainsi les opinions de Arfi/Mediapart, et c'est toujours ainsi que je comprends la phrase suivante de Arfi dans son commentaire, avec ce "Mieux" qui donne une impression de causalité ; mais je peux me tromper... c'est peut-être de l'extrapolation erronée que je fais là... ;-) :
Et pour votre information, aucune des informations publiées par Mediapart sur les compromissions du pouvoir avec Ziad Takieddine n'ont été contestées. Mieux: l'avocate de l'homme d'affaires a annoncé à Paris Match qu'il ne déposerait pas plainte.

-------------
Point "En gros, vous reprochez à Mediapart d'être un média à ... par cas, sans pour autant rejeter leur démarche en bloc comme vous le faites."
Euh non, je ne critique pas que Mediapart soit un média à charge ni anti sarko (personnellement je ne peux pas le blairer le Nain, alors...). Je critique que Mediapart se targue de faire du journalisme d'investigation alors qu'ils font la même chose que tous les autres journaux : être (ou du moins se croire) prescripteur de l'opinion par l'exposé incessant de tribunes, d'extrapolations et d'opinions personnelles, tout en faisant croire qu'ils ne font qu'exposer des faits.
Moi je veux les faits, les faits, les faits (et à coté, comme sur @SI avec la distinction bleu/rose, éventuellement, les opinions, les points de vue contradictoires, les Madame Irma, mais pas tout mélangé ensemble).

-------------
"En tout cas, Galanga, grâce à votre réaction, on a eu notre quart d'heure de gloire auprès de la rédaction d'ASI ! you made my day :)"
Mouais, ben moi je m'en serais un-poil-beaucoup passé : aujourd'hui (enfin le 26 Juillet, il est maintenant 0h05) était mon anniversaire. J'aurais pu rêver mieux qu'une telle gueguerre (n'empêche, j'ai quand même fait un bon repas d'anniversaire).

(désolé pour les fautes et contre sens, pas la force de tout relire).
Bonjour Galanga,

J'y vais de mon petit couplet aussi, même si j'arrive après la bataille. Je me contente de compléter la réponse de Natoussia qui a dit l'essentiel.

Ce que l'on vous reproche (en tout cas moi), c'est le caractère en de très nombreux points excessif de votre critique. Vu de loin, chaque élément de cette critique est relativement fondé, mais l'ensemble a un caractère outrancier et votre hargne semble véritablement déplacée.
Un exemple pour que cette contribution soit quand même un peu utile :

[quote=Galanga]les journalistes de Mediapart ont pour principal (et de loin) objectif de faire du buzz, de faire parler d'eux, de créer une "demande"

Mesurez : "principal". Et, décidément tout en nuance, vous ajoutez "et de loin".
Comprenez que l'on trouve que l'accusation :
1) est très sévère. Si créer une demande est véritablement l'objectif principal de Mediapart, alors voilà une belle brochette de cupides (ou au mieux de narcisse).
2) relève du pur procès d'intention. Il y a en effet deux interprétations possibles du marketing que beaucoup s'accordent à trouver agressif de Mediapart : gagner de l'argent ou survivre pour porter un message auquel ils croient. Vous optez plus ou moins implicitement, et surtout gratuitement, pour la première. Choquant. Et quand bien même j'interpréterais mal vos propos et que ce soit la seconde que vous reteniez vous aussi - outre que l'on puisse, n'étant manifestement pas le seul à mal vous comprendre, douter de leur clarté -, alors je devrais vous renvoyer au premier point puisque, dans ce cas, la diatribe est exagérément sévère. Vous pouvez seulement leur reprocher de s'y prendre mal (ce dont Natoussia et d'autres conviennent).

Même chose dans :
alors que pour moi la vrai raison est que cela fait que leur plan marketing tombe à l'eau

"Pour vous", en effet, et on se demande comment vous savez. Bref c'est à la foi brutal et de parti pris. Partant de là, vous ne pouvez reprocher à Arfi aucune mauvaise foi. Vous auriez pu s'il refusait d'admettre que le marketing et UN élément de leur stratégie éditoriale. Mais vous affirmez que c'est l'élément principal. Il ne peut que se braquer si c'est faux. Et vrai ou faux, nous n'en savons rien ni vous ni moi. J'accorde au moins le bénéfice du doute aux journalistes de Mediapart, d'autant plus que j’apprécie leur travail dans l'ensemble.

[quote=Galanga]Je répète que ma liste de "où sont" n'avait pas pour but de dire que les journalistes de Mediapart ne parlent pas de "vrais sujets", mais qu'il existe bien d'autres sujets qui me semble bien plus intéressants concernant leur utilité républicaine

Il n'est pas déraisonnable de penser que le choix du chef de l'état (et donc toute information importante relative à un candidat ou à son entourage) prime tous les autres sujets puisqu'il en conditionne la gestion future. Ce n'est pas nécessairement mon avis, mais ça se défend. Là encore donc, vous êtes en droit de penser le contraire, mais ça ne justifie absolument pas la virulence de votre réaction.

Une dernière chose : Mediapart et un média partisan, l'assume et le revendique. Il est donc normal qu'il y ai de la rhétorique, des biais de sélection, des interprétations abusives, etc. dans leurs articles. Et il est normal de le leur reprocher. Mais tant qu'il n'y a pas de volonté claire de tromper ou de cacher - que pour ma part je n'en ai pas encore trouvée - , une réaction comme la vôtre est, encore une fois, exagérée.
"Une dernière chose : Mediapart est un média partisan, l'assume et le revendique."

Pong,

Je m'étais abonnée en pensant que MDP avait pour vocation, contrairement aux autres organes d'informations, l'objectivité (présentation des faits et interprétationS par des spécialistes éventuellement).
Ignorant que ce site "assume et revendique" son parti pris (où se trouve cet avis ?), j'ai loupé l'étape qui m'aurait permis de mettre fin plus rapidement à mon abonnement (+ de 6 mois). Je ne souhaitais pas m'engager envers "un média partisan" (il y en a déjà tant !) mais trouver une source d'infos suffisamment fiable...Une piste ? Merci d'avance...
Vous êtes sincèrement aussi naïf ? Ça m'espante, fada !
Vous regardez bien les titres des articles ou bien ?
Vous avez compté la quantité de "parti pris" sur la page d'accueil ?
Vous avez compté le nombre d'interview d'hommes politiques ou "d'intellectuels" de droite ?
Et, plus généralement, vous pensez encore qu'on peut faire du journalisme à la fois "impartial" et de qualité, quand on parle de politique ?
oui.
bien.
non.
non.
oui.
Bon ben vous vouliez des pistes, je vous les ai données ;-)
Chut ! Ne m'interrompez pas s'il vous plaît...Je m'exerce sur @si : je décrypte le site avec les items de votre grille de lecture...
Nombre de partis pris...euh...voilà, c'est malin, j'ai perdu le fil...y faut tout que j'recommence...
J'vous remercie pas Jules ;)
Je partage le commentaire de NM38 ; et s'y trouve l'explication de la virulence de mon opinion : c'est-à-dire la profonde déception par rapport à une attente initiale, consistant à croire, à tort, que Mediapart faisait du vrai et rigoureux journalisme.
La sévérité de ma position, que je ne conteste pas et que j'assume, vient de là.

Vous dites : ""Pour vous", en effet, et on se demande comment vous savez." mais je ne sais pas et ne prétends pas savoir de manière sûre ; je le pense, je le subodore, bref c'est mon opinion, c'est tout.
"qui est fait une critique" => "qui ait fait une critique", oeuf corse.
Je conçois sans problème que l'on soit en désaccord avec Galanga, par contre je trouve que la forme, encore une fois sur ce forum, n'est franchement pas appropriée : L'utilisation de familiarités visant implicitement à décrédibiliser l’opposant ("coco", "votre bulle du pays merveilleux de Candy") ainsi que des réflexes geek basique du genre "DTC LOL PTDR" (là je vous caricature...un peu) montre bien que ça vole pas bien haut de votre côté... Ca semble à la mode ici, on voit d'ailleurs des "+1" (sour différentes formes, l'originelle ou par exemple le "voté") fleurir un peu partout sur le forum alors que ce genre d'intervention n'a absolument aucune valeur ajoutée. C'est consternant.

C'est aussi particulièrement consternant de voir ASI reprendre ce genre d'argumentaire en première page. D'un autre côté ça colle bien à une orientation de plus en plus marquée du site : on drague le geek en le légitimant à l'aide de la publication (d'ailleurs vous vous en gargarisez plus bas) et on conchie une partie du lectorat en sous entendant qu'il est trop bas du front pour s’intéresser à l’international alors que c'est ce même lectorat qui a poussé ASI à traiter (vaguement malheureusement) du Honduras...
quand on met +1, voté ou quelque chose du genre, c'est pas pour suivre une mode mais pour dire qu'on a pas besoin

d’encombrer le forum avec une opinion qui a été parfaitement exprimée par le commentaire pour le quel on a plussoitationner.

tous le monde ne sais pas exprimer ses sentiments par écris mais des fois il est important de le faire.

M Arfi, qui a été, à mon sens, durement attaqué par Galanga, ne doit pas trouver ces votes, si inutile que ça.

j'en profite pour remercier Natoussia, même si ça me peine d'être, pour le coup, contre l'avis de Galanga qui exprime souvent

et avec talent, ce que j'ai sur le cœur.
Peut être n'avez vous pas remarqué le bouton "votez" au bas de chaque intervention du forum vous permettant d'exprimer vos superbes +1.
C'est donc au mieux redondant.
Si vous voulez avoir une visibilité là dessus, faites une demande auprès de la webmaster pour avoir le nombre de votes pour chaque message, vu que ça prend environ 5 minutes à coder cette fonctionnalité, je conclu que si ce n'est pas fait c'est parce qu'ils ne le souhaitent pas. Mais essayez quand même.
Si les "+1" ou "voté" vous irritent, un conseil: évitez d'y porter votre regard.
Moi, ça me convient.

Et les "tutafait", on peut? ;-)
Au hasar commessa, je réponds à M. Youri. Désolaide Youri tutafait ne sécrit pas tutafait, mais toutafé.

Bon ben sinon sacrée journée, keskispass ici ? Je tourne le dos depuis 24 heures, et ayé c'est le boxon.

Je ne vous plussoie pas Messieurs,

Aller toc moins 1 à tous. LOL ;-))

PS. m'escuz pour ce énième post vide d'analyse et mêm de sens.
tutafait ne sécrit pas tutafait, mais toutafé.

Je sens que là dessus on va avoir une discussion de fond (ennéffé, je sens déjà que je le touche...)

Je m'oppose catégoriquement à la suppression de la modification du "ou" en "u"!

En revanche, je peux accepter "fé" au lieu de "fait".

En conclusion je propose "tutafé" comme solution de compromis.
J'ai hésité longuement, mais ce qui m'a chagriné c'est que la traduction phonétique, neul'fépas avec tutafé, en revanche l'aspect graphique est beaucoup plus classe avec tutafé, je l'adopte. ;-))
erreur de placement.

Je descends.
Merci bysonne, quel soulagement!
Je savais que je pouvais compter sur ta grandeur d'âme ;-)
oui, qu'en on dit "voté" c'est pour signaler qu'on a voté, effectivement.

merci pour l'idée.


bon je m'lance:

Madame la webmaster, pourriez vous coder la fonctionnalité qui permettrait d'avoir le nombre de votes

pour chaque messages?

si ce n'ait pas fait, j'en conclurais que c'est parce que vous ne voulez pas, vu que cette action ne devrait vous prendre

que 5 minutes de votre temps.

ou à moins que ce ne sois rien que pour embêter M Bogdahn qui enrage dés qu'il voit un "voté", "+1", "je plussoit" etc...

mais cette histoire dégénère grave: pas plus loin que quelque post en dessous il y a un "tutafait!" qui a fait son

apparition, comme ça, sans prévenir, pff... encore un qui fait son geek.

enfin je m'égare, vous ne m'avez pas encore opposé un refus, pour ma requête, et ne peut donc pas vous accusé de

vouloir provoqué une guerre entre pro et anti visibilité des votes.

surtout, j'ai confiances en la responsabilité de l'équipe d@si, euh... d'asi: oui, je crois me souvenir qu'il y a un @sinaute,

euh...un asinaute, qui n’apprécie, mais alors pas du tout, qu'on mette un "@" à la place d'un "a".

merci d'avance et désolé pour le hors sujet.

PS: Bogdahn, je ne met pas LOL ni de smyles mais le cœur y est.
Je fais beaucoup de fautes, mais je suis loin d'arriver à votre niveau...Surtout en éditant deux fois. Les LOL & Co ne sont effectivement pas nécessaires, j'ai bien reconnu le style skyblog, merci.
Mais visiblement ça ne vous empêche pas de commettre des posts vides d'analyse.
" Mais visiblement ça ne vous empêche pas de commettre des posts vides d'analyse. "

Il faudrait peut-être vous calmer un peu, Bogdahn, vous ne pensez pas ?
Moi, d'autres et vous-mêmes n'en commettez pas tous les quatre coins de rue, que je sache.
Que vous conceviez une discussion de forum comme une conversation par échange de dissertations, très bien. Pour ma part, je n'ai pas envie, lorsque je m'exprime, d'avoir l'impression de m'adresser à mon patron, voyez ? L'utilisation de légères familiarités n'a pas pour but de "décrédibiliser l'oppoant" (drôle de terme), cela ne fait que traduire un élan qui rend le discours plus proche du langage parlé, plus vivant. Ne peut-on pas exprimer un peu de sentiment, de colère ? Doit-on nécessairement rester neutre et calme, argumenter froidement et sans passion ? On n'est pas au Collège de France, ici.

D'ailleurs, "votre bulle au pays merveilleux de Candy" n'est pas une familiarité gratuite, c'est une exagération qui souligne l'aspect caricatural de l'argument de mon interlocuteur. Quant aux "réflexes geek basique du genre "DTC LOL PTDR" ", je vous signale simplement qu'aucun de ces mots n'est utilisé. Je n'ai fait qu'expliquer que je n'allais pas utiliser cette réponse facile, bien que ça soit tentant. Est-ce que j'ai fait des blagues sur son physique ? Sur sa taille ? Sur ses origines ? Sur ses fautes d'orthographe ? Non. J'ai tourné en dérision ses propos caricaturaux.

A vous entendre, la moindre ironie, la moindre moquerie serait interdite, quant bien même aucune insulte ne serait utilisée. Ne seriez-vous pas ce qu'on appelle familièrement un "grincheux" ?
[quote=Quant à votre salve finale de "où sont", plutôt que de vous inviter à inspecter les recoins de votre postérieur,]

C'est un "DTC" qui se croit bien écrit.

Je ne demande pas un sérieux particulier, mais un certain respect, envers la personne à qui vous parlez, mais aussi envers les autres lecteurs. Le respect c'est de démonter les arguments des gens (ou leurs bêtises, si vous avez du temps à perdre) à l'aide d'arguments construits, pas par des petites phrases mesquines comme vous en commettez. Le respect c'est aussi de limiter le "bruit" dans le forum, qui est toujours présent au détriment du "signal". Mais je dois admettre qu'ici vous semblez être à votre place, la direction semblant juger opportun de mettre en avant des contributions médiocres comme la vôtre. Moi aussi je persifle un peu, parce que ça me désole.

L'ironie ? j’applaudis ! Mais uniquement quand il y a de la classe.
Ben dites donc vous vous prenez pas pour une merde vous...
Tiens, enfin une analyse !

Et vous tirez ça de mes quelques interventions ? Bravo, tant d'esprit me confond, je suis percé à jour !
Je tiens ça de ce message, où vous vous posez en donneur de leçons et distributeur de bons ou mauvais points.
Votre morgue tombe à côté Bogdahn. Le rapport signal/bruit des messages de Natoussia m'apparaît bien supérieur au vôtre. Et quelques touches d'ironie ne les gâchent pas mais au contraire les rendent plus frais.
Je viens de lire 2 messages de votre crû, pompeux et inutiles. 2 c'est peu mais c'est trop.
Je vous défie de me citer une phrase non respectueuse de mon interlocuteur ni des lecteurs.
Par ailleurs, mes arguments sont tout à fait construits, peut-être avez vous été si outrés par le mot "postérieur" que vous n'avez même pas remarqué le fond du message. Ou alors vous ne l'avez pas compris.
Ensuite, vous êtes assez amusant à vous plaindre du "bruit" dans les forums... Comment qualifier autrement votre démarche qu'un bruit plaintif et mécontent, fustigeant la si médiocre qualité des contributions de ce forum, alors même que vous y passez suffisamment de temps pour répondre à tous ceux qui ne sont pas d'accord avec vous ?

Après, vous trouvez mes arguments médiocres et mon ironie sans classe, c'est votre droit le plus strict. Moi je trouve vos messages arrogants, donneurs de leçons, sans intérêt, et votre ton grincheux. Peut-être pourrait-on en rester là ?
J'ai eu droit, moi aussi, à un commentaire désobligeant de la part de ce blaireau atrabilaire. Je l'ai simplement ignoré.
Mais puisque vous avez décidé de lui répondre, Natoussia, sachez que la critique négative, stérile et malveillante est son fonds de commerce.
Une fois encore, et selon la formule consacrée, don't feed the troll.
Je trouve que la violence de votre réponse et son ton injurieux vous dessert, sans compter que vous caricaturez à outrance le message auquel vous répondez.
Ce qui est excessif est insignifiant.
Salutations.
Bonjour,

J'ai lu cet article hier soir et l'ai trouvé très intéressant. Un très grand merci Dan.

Le problème c'est quand un média a enquêté et récupéré beaucoup d'informations d'un cheminement complexe, comment le présenter aux lecteurs... non de façon intéressé, mais de façon intelligente.

¤ En bloc, on serait noyé dans la masse et ne lirions finalement rien
¤ Découpé en petits morceaux, le média est accusé de faire un feuilleton
¤ Sous forme de résumés, le média serait accusé d'être trop léger

Le mieux à mon avis serait de faire des résumés pointant vers des articles complets le tout donné en bloc. Comme ça chacun prends ce qu'il veut. Mais donner d'un coup le travail de plusieurs mois/année peut aussi faire peur.

J'ai aussi été très marqué par les photos... elles ont un look très mafieux et illustre très bien l'article que j'ai pu lire sur MP.

En tout cas pas facile... l'été n'est peut-être pas la période ou les gens sont les plus réceptifs.

Je ne suis pas abonné à MP mais ça donne à réfléchir ; mais bon pour l'instant mes caisses à moi sont bien vides, ça au moins c'est une certitude.

De quoi va parler le canard demain ? sur le coup je les trouves un peu léger avec Tapie et sa sardine... Je pense que si ça avait été le canard qui avait publié cela le "buzz" aurait été immédiat ; mais avec leur format très court, c'est assez difficile de ne pas faire un feuilleton.
Les médias de référence ont, à mon avis, autant de poids que les politiques et la justice.
T'as un problème avec les marchands de tapis libanais ? T'es qu'un raciste de plus.
Au JT de F2 Marie nous parle des chiffres catastrophiques du chomdu et du passage de 3 à 4% du nombre obligatoire d'apprenti dans les entreprises de plus de 200 salariés, pour imager l'info un reportage racontant l'histoire de 2 arpettes de 20 et 22ans payé à coup de lance- pierre mais qui ont l'espoir d'avoir leur château grand cru et maison de couture, avec en sus un discours moralisateur pour la petite seconde main qui ne fait pas que du surfilage mais qu'a créé sa robe (au turf gratis et vite). Bref comment faire d'une désastreuse nouvelle un chef d'oeuvre de propagande positive.
le fait que les médias ne réagissent pas c'est bien sur affligeant mais pas particulièrement étonnant quand on sait que tous les grands patrons sont potes avec l'autocrate !!

non en France le plus inquiétant est qu'il n'y a plus de Juges de la trempe d'une Eva Joly ou d'une Laurence Vichnievsky pour traiter ce genre de dossier !!
l'autocrate, avec la complicité de Dati, a mis la Justice par terre !
il n'a pas encore tout à fait réussi à éliminer le Juge d'Instruction mais a mis le Parquet à sa botte ; alors aujourd'hui je ne vois plus qui peut encore affronter le pouvoir et ouvrir ce genre d'enquêtes dans lesquelles le premier cercle se retrouve au cœur de scandales financiers, avec qui sait, quelques crimes à la clef (affaire Karachi !)

que Médiapart tienne bon jusqu'à ce qu'un Juge ait le cran d'ouvrir un dossier pour affronter l'autocrate !!
inutile de compter sur les médias traditionnels !

ah et euh merci à Dan d'ouvrir le dossier sur @si, depuis le temps que je poste des articles de Médiapart, je me demandais quand @si allait parler du silence assourdissant sur cette affaire dans le pays....
allez, pour une petite quinzaine de jours, vous serez pardonné !
Bravo à Dan pour cet article d'analyse!

Pour l'explication, malgré certains regards critiques envers la Sarkozie, les rédactions sont muselées et ce n'est pas le jeu de chaises musicales qui donnera de la combativité aux journalistes.

Qui plus est le travail de pipolisation entrepris cette année avec au moins un ministres à la TV chaque jour (merci au grand journal !) banalise les affaires, les représentant UMP s'expliquant de manière toujours plus décomplexée de leur "erreurs" qui en Tunisie, qui en Birmanie...

Un mea culpa et l'absolution médiatique est prononcée par un curé du genre Denisot ou encore Pujadas ou Chazal... (on se souvient de leur prestation lors de l'interview de Sarko!)
Et le X iéme ministre fautif peut rentrer en 607 sans être inquiété!

Ainsi soit-il!
L'argumentaire des rédac.chefs en été, (qui ne sont pas les officiels, mais des remplaçants bien souvent puisque les "officiels" sont en vacances), c'est de penser :
"on va pas déranger les Français en vacances avec des histoires compliquées de Libanais qui a trempé dans des histoires de rétro-commissions... ils n'ont déjà pas de soleil, alors autant les abreuver de Tour de France ou de victoire ratée des Françaises en football"...

Et, depuis vendredi : aubaine : le double massacre en Norvège : "aaaah, il se passe enfin quelque chose dans l'actualité" ont-ils dû penser ! (je me souviendrai toujours de Jean Gorini, Directeur de la Rédaction d'Europe 1 où j'étais grouillotte, se frottant les mains en disant "ah, enfin il se passe quelque chose, on s'ennuyait à mourir" en apprenant la mort de G. Pompidou. Le pire, c'est qu'il avait raison, vu la campagne électorale qui s'en est suivi).
Ainsi, les remplaçants des "officiels" pourront-ils peut-être avancer un peu dans la hiérarchie et piquer la place de l'"officiel" à son retour de vacances... Alors, pour leur avancement, les rédac-chefs remplaçants se montrent peu pressés de reprendre une enquête pourtant bigrement intéressante, dans laquelle on voit tous les petits arrangements que Brice, Claude, Jean-François et les autres ont conclu avec M. Takieddine. Faut pas trop secouer le cocotier... des fois que ça dérange en haut lieu et qu'"on" (Coppé, Guéant, Guaino, Sarko) téléphone à Pfimmlin pour gueuler... ce serait mauvais pour leur carrière débutante...
Mais, bon, de mon côté, je n'ai manqué aucun épisode de la série que je trouve intéressante... j'en parle autour de moi, je la fais suivre à des amis... tous écoeurés devant ces révélations. Visiblement, les rédac.chefs de permanence ignorent tout des écoeurements des Français.
Merci pour vos explications, Dan. J'étais effectivement surprise que ces révélations ne fassent pas plus de bruit... Espérons que les journalistes feront passer l'intérêt des citoyens et des électeurs (en les informant) avant leurs intérêts personnels.
C'est un peu embrouillé l'affaire Takieddine quand même, ça se lit pas en 5 mn.
L'affaire Tapie/Guelfi est croquignolesque, je préfère, pour les vacances elle est plus distrayante. Le Canard en a fait un chouette résumé, avec un excellent dédé la sardine par Cabu, la semaine passée.
Et puis à la rentrée Péan nous prépare un Djouhri, là on peut espérer du lourd (genre Guéant et squarcini en passant par l'oligarque Serguei Chemezov, je vous dis que ça !). Tout ça va sortir, à mon avis faut juste laisser bien mijoter… et puis faut digérer Fukishima (ça y est c'est fait), DSK (ça reste sur l'estomac), la Norvège… et le mauvais temps.
Si la presse ne rentre pas en résonance avec cette affaire ,c'est qu'elle est muselée et qu'elle obéit elle même non pas à l'éthique d'un journalisme d'investigation ,mais plutôt à une auto censure pour rentrer en séduction avec le pouvoir .

Pourtant si l'UMP trouve des financements occultes via les rétrocessions des ventes d'armement c'est toute nos institutions qui sont menacées et peu de place sont laissé à des changements politiques . C'est dire adieu à toutes chances d'alternances.

Les Français sont entrés dans une phase d'hibernation et la presse écrite et la télé y contribuent magistralement .
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.