189
Commentaires

Sur Twitch, "le féminisme, c'est un peu un gros mot"

Bienvenue dans le monde merveilleux (ou pas) de Twitch, une plateforme créée en 2011 et qui ne cesse de décoller depuis. Si Twitch a d’abord été conçu comme un service pour les joueurs de jeux vidéo en ligne, la plateforme a aujourd'hui un public et du contenu diversifiés : revues de presse comme celles de l’animateur de France Télévisions Samuel Etienne, débats, plateaux qui reprennent les codes de la télévision. Mais Twitch garde une tendance de fond : son public est masculin à 80 % ! Quelles conséquences pour les femmes de la plateforme ? Quel impact dans leur pratique de Twitch au quotidien ? Arrive-t-on à faire sa place quand on est une femme sur Twitch? Si oui, à quel prix ? Et que fait la plateforme pour les protéger ? Trois "gameuses" de Twitch ont accepté de venir en parler : Invincible_Jane, Ultia et Nat_Ali.

Commentaires préférés des abonnés

Bonjour Nick,

En l'occurrence, vous indiquez que vous n'avez pas regardé cette émission, il ne semble donc pas très pertinent de poster "13765" messages à son propos.
Visionnez là, et commentez-la de manière raisonnée et constructive, merci ! 

(...)

Pour contrebalancer la série de réac qui va sans faute inonder le forum, dont certains sont de toute évidence devins puisqu'ils savent "au mot pret" [sic] ce qui y est dit sans même l'avoir regardé, je suis en ce qui me concerne content de voir ce ge(...)

Approuvé 31 fois

Très peu d'intérêt de ma part pour Twitch, mais vous vous rendez compte que le thème de l'émission est précisément l'incapacité ou la difficulté de ce milieu à tolérer un discours féministe ? Et vous êtes là à chouiner qu'on ne "supporte pas [votre] (...)

Derniers commentaires

Attention, même si l'intention de censurer des personnes qui sont hors la loi (propos racistes, sexistes etc.) est bonne, arrêtons de faire appel aux GAFAM pour juger de quel contenu doit être censuré ou non. C'est leur donner beaucoup, BEAUCOUP trop de pouvoir. Ce sont des entreprises privées (Amazon dans le cas de Twitch), pas des juges. C'est certainement idéaliste, mais toute censure devrait passer par un juge. L'horizontalité du web et son pseudonymat engendre forcément ce type de comportement. Mais les "blaireaux" qui troll avec des propos racistes/sexistes etc. avec un peu de compétences et de volonté et de temps, ce n'est pas bien compliqué de connaitre leur identité. Est-ce que c'est RGPD compatible ça... à voir.

Le streameur qui est ouvertement sexiste, il est facecam, donc pas anonyme, ça ne devrait pas être compliqué de connaitre son nom + prénom.

Ensuite, c'est peut être le cas (je ne sais pas, je vais peu sur Twitch), mais les utilisateurs qui se font bannir et qui recréent un compte pour revenir troller un streameur... Pas bien compliqué, comme Facebook ou Twitter le font, on ne peut pas créer plusieurs comptes qui se font bannir avec une même adresse IP. C'est dans l'intérêt de Twitch de ne pas avoir une proportions trop importantes de racistes/sexistes comme c'est dans l'intérêt de Twitter/facebook de ne pas avoir de bots qui utilisent leurs services. Les personnes utilisant un VPN ou une IP dont la réputation est suspectent recoivent un traitement différent de ceux inscrits avec une IP "propre". Donc il doit certainement il y a avoir des règles dans l'algo de Twitch qui, si un utilisateur est banni de 5 streaim & utilise un VPN, bloque son compte Twitch. Il y a quelques personnes compétentes qui peuvent déjouer ces systèmes de protections, mais ça enlève déjà 95% des trolls.


Je me demandais pourquoi une republication en gratuit de cette émission. Et la réponse vint à moi d'elle-même : https://www.gamekult.com/actualite/derriere-les-records-le-zevent-2021-souleve-une-nouvelle-fois-la-question-du-sexisme-sur-twitch-3050844239.html


Je cite :

"Le créateur de contenu n'arrive pas à contrôler sa communauté, et ce sont des milliers de personnes qui prennent part à un harcèlement massif à l'encontre d'Ultia, qui voit son nom être mentionné en tous sens sur les réseaux sociaux, et sa réaction être tournée en ridicule. Menaces de mort, menaces de viol, propos sexistes, dégradants et mysogines, minimisant la gravité de la situation et faisant passer la streameuse pour une simple rabat-joie alors qu'aucun de ses cinquante collègues ne prend publiquement sa défense. "


Bonne émission à celles et ceux qui découvriront @SI, courage à toi Ultia.

Émission très interessante, bravo!

J'ai lu ici un commentaire de remerciements pour cette émission. Je cite de mémoire : "merci de m'avoir fait découvrir le monde de twitch".


Certes.


Mais c'est quoi, le "monde" de twitch ?


Ce "monde" est-il la collection de ceux qui échangent sur twitch ? Dans ce cas, ce n'est pas un monde, c'est une "communauté" de gens qui échangent sur twitch. 

Et dans cette communauté il n'y a pas de quoi faire un monde.


Maintenant, si c'est une alimentation (j'ai hésité à écrire aimantation) supplémentaire d'une sorte de communautarisme fondé sur des têtes d'épingle et recherché par pleins de paumés de ce "monde" inacceptable,

alors, je comprends le succès de twitch.


Je le comprends et je m'en désole.

Bonsoir

Bravo pour cette émission, très intéressante surtout lorsqu'on connaît mal le monde de twitch.

Attention, à l'avenir, briefez la présentatrice : c'est chaud de sortir un N-word à voix haute.

Emission ennuyeuse, invités inintéressantes ( un collectif de gamers Afro purée fallait l'inventer..!)
Ca brasse beaucoup de vent.

Tout d'abord merci pour l'émission et courage aux modérateurs/administrateurs!

Il ne me semble pas que ce soit habituel d'avoir autant de commentaires désagréables (trolls peut être), dans les commentaire sur l'émission....je pense que c'est un bon signe quant au choix du sujet!


Du côté des critiques, ça aurait été souhaitable de clarifier dés le début de l'émission le mode de fonctionnement de twitch. Et le vocabulaire.

Les incertitudes sur follower/sub/abonnés etc...auraient pu être abordées dés les premiers instants de façon plus claire. 


Et la première phase de l'émission a été assez longue et tortueuse...la fin sur Amouranth était bien plus intéressante. Peut être sur des sujets aussi nouveaux il faudrait prévoir plus de temps au début pour comprendre de quoi on parle? Montrer des extraits plus longs?


J'ai su que Daniel Schneidermann avait fait un debrief avec Nat_Ali sur sa chaine twitch...mais la redif n'est pas disponible! Ce serait un document très intéressant pour continuer la réflexion!


En tout cas, merci pour votre travail, on attend les autres développements sur ce sujet avec impatience!

Bonjour ASI,


Je suis un peu étonné de l'introduction de votre émission. 

En effet, vous rappelez que l'outil a été créé et est utilisé par des gamers.

Je vais poursuivre le visionnage complet, mais à vrai dire, vu le titre de l'émission et ses commentaires, je pense que les personnes non gamers qui s'approprient l'outil vont subir des attaques virulentes avec des propos volontairement injurieux ou/et provocateurs.


Ben oui, dans notre société de tolérance beaucoup n'aiment pas être envahi ou se sentir comme tel. Peut-être un sujet de réflexion à étendre sur une surface beaucoup plus vaste ?


Belle journée à tous.

Du coup, c'est la victoire du féminisme ou du capitalisme ? Quand on ne trouve plus rien répugnant ou dégradant, on se demande où se trouve la limite entre le respect et l'absence de morale. C'est toute l'ambiguïté du progressisme social et du féminisme dans ce cas présent. On se rend compte du coup que ces personnes veulent gagner de l'argent coûte que coûte, le droit à l'image et la vie privée passent à la trappe. On est en plein dans le transhumanisme libertarien, je fais ce que je veux de mon corps, c'est un objet que je possède il ne doit rien représenter ni pour moi ni pour les autres si ce n'est avoir une valeur marchande... est ce que c'est l'effondrement qui fait péter les plombs aux gens ou notre mode de vie occidental sans but ? Si quelqu'un a un avis... 

Ce soir je suis tombé un peu par hasard, via un raid de fin de stream d'Usul chez Nat_Ali, sur DS qui était présent en invité, c'était bien sympa avec quelques anecdotes de coulisses. 


Chose intéressante : un membre du staff de twitch (un modérateur je crois) est arrivé sur la chaîne peu de temps après le départ de DS et a donné quelques précisions sur le fonctionnement, certaines limites, etc.

émission intéressante qui m'a mis, personnellement, interrogé dans mes pratiques de visionnage sur Twitch...

les questions et relances étaient pertinentes, les intervenantes constructives..

vive le gaming au féminin!

Ne connaissant rien au sujet et méfiante / traitement féministe, je me suis plutôt em*** au carré - à noter un électrochoc vers la 14e minute "qu'est-ce que vous vous êtes dites" (OUPS, PARDON?? et réitéré au moins une seconde fois, c'est volontaire!).

Les dix dernières minutes sauvent le tout.

Bonjour, utilisatrice de twitch depuis quelques années, je suis ravie de constater l'arrivée de plus en plus de femmes sur le stream, et d'une offre qui s'ouvre à autre que chose que le simple "let's play".


J'aime beaucoup Nat ali et je trouve ses discussions sur l'actualité dans sa chaîne vraiment pertinentes.

Je suis contente de découvrir les autres invitées, je vais donc de ce pas aller regarder leur chaîne ;)

Merci pour cette émission, on ne se rend pas compte du tout quand on est simple spectatrice des coulisses pas toujours ragoutantes de ce média.

Vide intégral. Esperons que ces intervenantes qui ne semblent pas si stupides au premier abord auront évidement évoluées dans quelques années et qu'emmes auront des centres d'intérêts et des reflexions plus stimulantes. En attendant passons notre chemin devant ce vide intégral.

Si on parle de Twitch est-ce qu'on expliquer ce que c'est, voir le site en direct, est-ce qu'on peut dire que ça appartient à Amazon, est-ce qu'on peut aussi rappeler qu'Amazon est l'un des 3 plus gros hébergeurs de serveurs, est-ce qu'on peut se demander pourquoi ? Est-ce qu'on peut se moquer des médias qui vilipendaient les gamers les traitant de violent, névrosés, etc et que maintenant ils font les fier à y aller ni vu ni connu....

Merci beaucoup pour cette émission !

Sur Tiktok, y a des adolescentes de 14, 15, 16 ans qui dansent en montrant leurs fesses pour gagner de l'argent (pardon devenir influenceuses).

Cela serait intéressant qu'ASI fasse un article ou une émission la dessus. Ce sont des enfants,  je trouve cela très inquiétant pour notre société.


Vous faites de la désinformation et mettez la vie de vos abonnés en danger en prétendant que vous êtes à une distance suffisante pour ne pas porter de masque. Avec les aérosols, la distance en intérieur importe peu, ce qui importe, c'est la taille de la pièce, le temps que vous restez ensemble et le taux de renouvellement de l'air. Dans votre situation un masque est d'intérêt majeur pour limiter les risques de transmissions si l'une d'entre vous a le Covid

Twitch, c'est une marque de machine à café ?

Il y a bien des choses à dire du Twitch. Bien des choses à dénoncer. Et pas seulement concernant les femmes et leur manque de visibilité... 

Quand on voit que certains streamers LGBT sont obligé de streamer à 1h du matin, avec plusieurs overlay sur leur setup pour dissimuler leur image, juste pour avoir la possibilité de s'exprimer tranquillement devant une poignée de personnes... on a envie de se dire : mais de quoi sont fait ces gens pour aller affronter ce monstre qu'est Twitch, cinq à six fois par semaine, pour un salaire de misère ? 


Ces trois filles présentes sur le plateau, ces filles trans, ces filles noires, ces types obeses, ces mecs gay, bi, etc. sont de véritables guerriers des temps modernes. 

Ce que j'avance peut vous sembler délirant, mais croyez-moi, connaissant Twitch, je mets au défi n'importe qui sur ce forum d'aller se montrer ne serait-ce que 10 min devant ces mômes qui sont d'une cruauté sans nom.
Leur but étant d'écarter toute personne qui ne collerait pas à la norme en vigueur dans le petit monde des gamer pro ; à savoir un mec geek entre 18 et 40 ans, plutôt blanc, plutôt mince, doté d'une élocution bien spécifique (ressemblant à ce qu'on entend dans les média tradi). Tout ce qui sort de cette norme étant considéré comme persona non grata


Les genZ sont nés avec internet. Ils savent manier la pique assassine comme personne et savent très bien comment procéder pour vous déstabiliser et vous épuiser moralement. Nombreux sont les YouTubeur (toutes obédiences politiques confondues ) à avoir déjà fait les frais de leurs asseaux. C'est presque un amusement pervers chez certains d'entre eux. Des forum comme 4chan, JVC, certains Discord leur servant de point de rassemblement, ils peuvent agir en petites armées bien disciplinée  pour mettre à sac toutes vos plateformes de communication. Leur efficacité est redoutable.

On ne compte même plus les vidéastes qui ont sombré dans la dépression suite à leurs actions. Celles-ci, quand elles sont bien menées, débouchent souvent sur un arrêt temporaire de l'activité du vidéaste ciblé (en France, un type comme Dany Caligula pourrait en témoigner). 


Donc il serait heureux de respecter la parole de ces jeunes filles. Elles ne font pas un métier facile, croyez-moi. 


Merci beaucoup pour cette émission !
Cette enquête sur les coulisses de Twitch mériterait même une suite tellement ce sujet me semble injustement peu couvert par les média traditionnels, jaloux.

Bravo ASI, merci Nassira.

Merci. Emission très intéressante, à la fois sur les femmes dans un média et pour connaitre le fonctionnement de twitch (système de revenus, modération...), milieu qui m'est inconnu par ailleurs.

M'enfin, le "Sans Twitch Bavard" vous connaissez, non ?


Mwouahahahahahahahahahahahahahahahhahahahhahahaha !!!


Fallait pas tenter un addict crétin de jeux de maux laids.


Beinh, 1er Mai oblige :





juste pour apporter un petit peu de contexte :

-twitch n'autorise pas  en principe de se dénuder sur la plateforme mais comme il est permis de se mettre en maillot de bain lors d'un stream en extérieur (plage ,piscine ...etc)  les streamers ont détourné cette autorisation en installant des piscines gonflables dans leur salon ce qui donne le contenu auquel on assiste actuellement. On a fait mieux niveau contenu mais bon c'est une manière comme une autre de gagner sa croûte. 


pour le reste la plateforme twitch a l'instar des autres plateformes de streaming comme youtube et facebook live n'est pas exempt de reproches sur sa politique de moderation des contenus. on observe des decisions a géométrie variable en fonction de la notoriété de streamers , par ailleurs la plateforme peut banir un streamer a tout instant sans avoir a justifier sa décision. pour ce qui est du sexisme et de la mysoginie dans les commentaires , il y a encore du boulot mais entre le travail des modérateurs, les outils mis en place par twich pour filter certains termes et il faut bien le dire un changement de mentalité progressive de son public je note une sensible amélioration dans ce domaine.


Aujourd'hui le véritable fléau sur la plateforme c'est l'effet meute ou  "hive mind" des spectateurs aussi appelé "le chat" qui peut rapidement s'en prendre a d'autres streamers en investissant leur espace de commentaire ou en démarrant des opérations de harcèlement en dehors de la plateforme sur les réseaux sociaux ou encore reddit. Des méthodes qui rappellent celles des militants de certains partis politiques sur internet. Et sur ce point twitch s'avere un peu laxiste.... le streamer le plus populaire de la plateforme (avec parfois plus de 100 000 spectateurs en direct)  a une communauté passablement jeune et toxique qui n’hésite pas a s'en prendre a d'autres joueurs ou streamers si ils estiment qu'un tord a été fait a leur champion.





Le dernier segment sur Amouranth était génial xD
Magnifiques réponses des 3 invitées, chiffrées et contextualisées, bravo, c'était un grand moment de journalisme, au final. :D

Ultia sur arrêt sur images ? Enorme ! Je suis joie !

Mais c'est vrai que c'est chaud, comme débat, que de devoir systématiquement reposer les bases d'un féminisme (ou n'importe quel autre sujet sensible) totalement acquis et pratiqué pour certains (j'en fais partie, dans mon entourage c'est désormais juste "normal", quoi), mais désespérément PAS une réalité, dans les faits, hélas.

Je fais un parallèle avec l'éducation politique ou le zététisme, au final : on voit systématiquement ressortir une énième chaine youtube ou twitch qui "découvre" que le sujet est compliqué mais passionnant, et repose les bases (vues, sues et revues) les unes après les autres, depuis zéro.
Et on s'ennuie, forcément, quand personnellement on a déjà fait ce chemin, ces découvertes, et intégré (ou rejeté ^^) tout cela depuis longtemps.  
Mais bon, il faut. Il faut reposer les bases, encore et toujours, pour ceux qui ne les avaient pas encore entendu, ou pas de cette manière, pour qu'ils aient une chance de les comprendre, et de se faire leur avis dessus, voir de rejoindre les luttes à des niveaux plus hauts ou subtils.

Mais oui, je comprends parfaitement la défiance première de Ultia, à se dire "putain, encore ?!", alors qu'on peut facilement enchainer 30 parties d'Among Us ou de Gartic Phone en sa compagnie sans jamais avoir à penser au fait que c'est une femme ou une homme, parce qu'on s'en fout c'est surtout une gameuse fun et c'est tout.

Ca me rappelle les moments étranges où l'on doit à nouveau/encore expliquer le concept de privilège blanc.
Voire même le démontrer face à une certaine perplexité.
Et on se dit "c'est pas possible, c'est une blague, n'est ce pas ?"
Non non, ça ne l'est pas, on est hélas sur une grosse guerre d'arrière plan sur tous ces sujets.
Et on est pas sorti de l'auberge, encore, arf.
Donc oui, y'a encore moults émissions à faire sur le sujet, peut être de bien des manières différentes pour essayer de comprendre qu'est ce qu'il y a de si fou, à accepter qu'une femme, ou un noir, ou un fan de Justin Bieber, bah c'est un être humain totalement légitime comme les autres.


Le twitch féminin ou comment l'hubris de la société du spectacle veut se caparaçonner

Bonne émission sur une plateforme qui, n'en déplaise a certain, mobilise de plus en plus de monde (oui c'est majoritairement futile, mais vous êtes au courant que des millions de personne regarde la télé chaque jour...). Ce qu'il en ressort c'est que twitch aurait beaucoup de travail pour faire un media "sain". Sauf que l'objectif étant encore et toujours de faire du fric.... 

Concernant les streameuses en bikini, je les ai vu apparaitre dans mon fil au mois d'avril, le mois ou twitch voulais mettre ne avant les femmes sur twitch... Bien joué ! Ce qui me dérange le plus avec ces filles et qui n'a pas été du tout évoqué, c'est que le publique de twitch est souvent très jeune. Donc dire qu'elles ne font aucun mal en s’exhibant de la sorte devant des ados... Avec des parents qui n'ont pas conscience de ce qui se passé sur ce genre de plateforme.


Dans la ligné, et pour les parents qui ne connaissent pas assez ces nouveaux réseaux voici ce qui peut se passer sur Tik tok.

Emission plutôt intéressante et invitées pertinentes. Par contre, j'ai vraiment du mal avec la présentation qui a aucun moment ne relève de contradictions, pousse les invitées a préciser leur propos ou pointe des paradoxes. L'émission gagnerait en qualité. Nassira El Moaddem me semble accorder une très grande importance a sa propre opinion, au point que j'ai sans cesse l'impression qu'elle pourrait se passer d'invitées. Il en résulte qu'a aucun il n'est envisagé de se faire le relais d'opinions différentes des siennes. Dommage car au final cela produit des émissions qui ne convainquent que les convaincus (que je suis pour la plupart des points).


Personnellement, la capacité a penser contre soi même c'est ce que je viens chercher a ASI. Du coup, défi a Nassira El Moaddem : animer une émission sur une thématique sur laquelle elle n'a pas d'opinion complètement arrêtée.

Commentaire supprimé par un administrateur.

Flood inutile et signalements multiples pour trolling. Attention Nick.


Emission interressante qui confirme que je n'aime pas NEM en intervieweuse. Jamais elle ne cherche a questionner le discours des streameuses mis a part les anglicismes.


La defense d'amourath qui fait son fric sur la detresse et la misere sexuelle des hommes est splendide.

De dire qu'elle ne fait de mal a personne c'est faux.


Sinon j'ai toujours pas compris la misogynie que l'on reproche a Samuel Etienne. Mais bon apparemment etre en bikini sur une banane geante a lire des commentaires (rien d'autre a faire apres tout) n'est pas sexiste. En fait etre en bikini pour vendre du contenu n'est pas sexiste. Le probleme c'est que Samuel Etienne a considere que c'etait de la pollution de contenu sur twitch et ca c'est sexiste.

AH Nat_Ali, qui se definit comme feministe militante, et qui essentialise les hommes a des chiens qui non seulement regardent ce type de stream mais en plus n'assument pas et insultent les streameuses.... je sais plus quoi dire.

Emission passionante!!! Je ne vais sur Twitch que de temps en temps, soit pour regarder mes amis jouer ou suivre les aventures d'un certain Colas Bim.

J'etais au courant de la toxicité crasse d'une majorité d'hommes sur la toile et surtout sur cette platforme. j'avais vaguement entendu parler de Ultia.
Je suis impressionné par ces Twitcheuses et comment elles arrivent a faire leur place dans ce milieu tellement rude.

Attention ASI, la fachosphere va vous accuser de faire des emission non mixte! ;)

Je commençais à regretter Daniel et ses invites old scool mais cette émission est intéressante et a voir surtout pour les commentaires On chasse en meute pour contrer les filles de Twitch qui se défendent très bien dans un monde de hommes. Les jeux me passent au dessus de la tête mais pourquoi pas. Chacun son truc. Amouranth fait son beurre avec son corps. Un exhibitionnisme commercial dans la Toile où tout s'achete et tout se vend. Elle attire des mateurs et des amateurs mais au moins c'est clair. Rien a dire.

La position des intervenantes sur le sujet "Amouranth" était très intéressant et à changé  l'idée que je me faisais de cette personne en voyant les images... sans la connaitre !!! 


Amusant d'entendre le langage des streameuses sur la chaine, çà apporte de la fraicheur  :-) 

Mea cupa, cette emission mérite le détour.
min 2 : Marre qu'on m'essentialise comme fille sur twitch et qu'on ne me pose pas de question sur mon travail "en tant que tel", alors je participe à une emission dont le thème est 'filles sur twitch' pour dire que c'est limite sexiste parce qu'on ne pose pas ces question à un mec... bouhhhh
Réponse : ON va parler des filles sur twitch, mais aussi un peu (pfffff) sur votre travail..

Priceless

Dommage que le journaliste n'ait pas voulu donner son salaire,  lequel ne m'intéresse pas plus que ça ; mais cela aurait pu me donner le salaire de la "twitcheuse", dont je suis réellement curieux.

Allo ! quoi ! j'le crois pas ??? c est quoi cette émission de dingues, ASI l'avait pas fait encore. Quatre "péronnelles qui " dissertent sur du vide et trouvent valorisant de créer un bullshite job (c'est quoi là,la caution féministe ?? j'ai rien compris).

 je l'avoue, j'ai fait saute moutons pendant l'émission, me suis pincé pour être sur que je ne délirais pas. Et bien non il y a des gens qui vont s addicter sur du virtuel monde bon courage mesdames on est mal barré. Non! c est moi.

1/  J'en suis à 00.13.50 de l'émission

1/ Twitch, je ne connais que de nom. Je suis né sous de Gaulle, et ne suis pas de la même génération que ces dames.

2/ L'émission m'a l'air furieusement intéressante. J'y retourne après ce post

3/ "La première chose que vous vous êtes dites".... Oulala Je sais qu'il n'y a que des femmes en plateau, que l'écriture inclusive est la nouvelle mode; mais là ça me fait mal aux oreilles... 

4/ Pas grave, j'y retourne avec plaisir ; mais il me fallait le dire !

C'est quand même rigolo, avec cette émission je savais déjà avant de cliquer sur l'espace forum ce que diraient une partie des commentaires (un tas de sexisme accompagné d'une dose de "mais pourquoi parlez vous d'un des médias les plus suivi de France sur un site d'analyse des médias, c'est terrible, Jean-Pierre Pernaut au moins il a des vrais sujets") et je savais aussi quels pseudos seraient accolés aux-dits commentaires.


M'enfin bon, si les réacs veulent donner de l'argent tous les mois à un média pour pleurer sur sa ligne éditoriale, tant mieux pour Asi au fond.


Plus intéressant, merci pour l'émission, qui aborde un éventail plutôt large de sujets, avec des invitées bien différentes. Oui, certes, comme le dit un autre spectateur Ultia a l'air très dépolitisée, mais c'est tout l'intérêt. Nat'ali (la seule que je connaissais déjà) apporte une analyse féministe, invicible Jane une réflexion afroféministe, Ultia, elle, offre son regard de femme de sa génération, qui est effectivement souvent "apolitique", sans même réaliser que c'est une posture qui ne résiste jamais aux faits.


Et je trouve que c'est un regard très intéressant, qui ne l'empêche en rien d'avoir une analyse très pertinente sur son travail et sur l'univers de Twitch en général.


J'aurais même aimé que l'émission aille plus loin à vrai dire. C'est d'ailleurs mon petit reproche habituel : je comprends que les émissions d'Asi qui s'aventurent sur le terrain de l'Internet médiatique doivent être accessibles à un public qui ne maîtrise pas du tout la question, mais je pense pas être la seule personne abonnée à avoir suivi des streams, donc ça serait vachement cool une émission qui creuse vraiment un aspect en profondeur.

Excellente émission. Les invitées étaient top !

Hé mais elle est bien cette émission en fait.


Y’a pas à chier, dès qu’on a un plateau féminin, les propos sont de suite plus intelligents. Moi je dis ça je dis rien.


(bon par contre Ultia elle est un peu apolitique de droite on dirait, mais bon, personne n’est parfait)


Sinon sur la « polémique » des hot tubs (si seulement c’était nos seules questions de société et pas la montée des fafs 🤦‍♀️ bref), je n’ai pas grand chose de très intelligent à dire, ces femmes font bien ce qu’elles veulent de leur corps, mais l’argument du « vous êtes pas obligé de regarder » n’en est pas un. Je ne dis pas qu’il y a matière à critiquer (à mon avis c’est une tempête dans un verre d’eau), mais s’il y avait matière à critiquer, le fait « qu’on ne soit pas obligé de regarder » ne serait pas un contre argument valable.


BFN TV non plus « on n’est pas obligé de regarder ». Ça reste téléfachos (comme CNEWS et tant d’autres). Et c’est critiquable (enfin si est de gauche bien sûr).


Après je sais pas, y’a ptet des arguments féministes à invoquer, je ne m’y suis pas intéressé, mais bon, je n’ai pas l’impression que ce soit plus grave que les peepcams et autres trucs plus ou moins soft qui existent déjà depuis bien longtemps. Mais qu’est-ce que j’en sais 🤷‍♀️

"..thème de l'émission est précisément l'incapacité ou la difficulté de ce milieu à tolérer un discours féministe .." dit ici un internaute. 


Pour ma part..Le discours féministe, , non seulement je ne le tolère pas, mais je l'ignore. 


En tant qu'homme quand je lis, exprimé par certaines  " les hommes tous des violeurs.;" je sors mes cannes à pêche, je m'installe dans le jardin, là où il n'y a pas d'O, et je m'imagine pêcheur, imbécile -que du bonheur -  je regarde le ciel, compte les oiseaux écoute leurs chants.; et le discours féministe n'existe pas.

 Car à chercher le pouvoir, les femmes finiront en pire état que les hommes.  


Quand j'observe les délires sur l'écriture inclusive, je fais trois noeuds à mes lacets et je et je ris... le délire est d'un vrai secours en pareil cas ..


 Chacun son tour..


Amis, amies internautes...inutile de riposter, de répondre... ça n'en vaut pas la peine.  je ne lirai même pas, c'est ma conception de la dé-maux-crassie. 


Ras la casquette des questions idiotes, des remises en cause sans une cause bien posée..,  genre le vent souffle à l'envers...de l'endroit.

Ou alors je prépare  une banderolle, où j'y écris : "pipi debout??". là je suis nickel!!!!

Pas mieux!

Vous êtes pro-Raoult non (c'est pour une étude) ?

Même si vous avez choisi de ne pas y réfléchir (et d'en être fier, mais bon c'est vous qui voyez) et de ne pas répondre, j'écris ici pour ceux qui liront les réponses à votre com...


Dans ma ville j'ai lu il y a quelques temps un tag féministe qui résumait très bien ce que vous vous refusez à accepter en sautant sur tous les prétextes pour prétendre que c'est "essentialisant envers les hommes, pas tous les hommes sont blablabla" :

"Pas tous les hommes, mais assez pour qu'on ait toutes peur"


C'est concis, mais d'après moi tout est dit...

Mon Dieu que cette émission est ennuyeuse : mais quel est l'intérêt de parler du vide ? Leur donner la parole pour une émission n'a pas de sens, elles n'ont rien à dire. "Viewer, steamer, en fait, effectivement, twitcheuse, mauvaise image, bonne image, chat, aller sur switch, bad buzzz, libre de regarder BFM, utilisateur, interagir, modérer le tchat, etc."


Mais qu'est ce que c'est que ce vide sidéral et pourquoi faire une émission sur ça ?

Age aïe aïe les "streammmmeuhhhse" !!!
AUCUN intérêt de voir ces filles partager un écran vidéo, qu'il soit celui d'un jeu vidéo ou de qui veux gagner des millions !!!

Quelles soient filles ou garçon, aucun intérêt.
Mais pourquoi perd t-on son temps à parler de ces gens là ? Ils sont là pour gagner de l'argent, point barre. En isolant, de fait, plus encore des gens derrières leurs écrans.
Sortez dehors, parlez vous, allez au parc, nom de Dieu !!!

Pour contrebalancer la série de réac qui va sans faute inonder le forum, dont certains sont de toute évidence devins puisqu'ils savent "au mot pret" [sic] ce qui y est dit sans même l'avoir regardé, je suis en ce qui me concerne content de voir ce genre de sujet abordé.


C'est tout ce que j'avais dire : un petit message d'appréciation, et bonne continuation à l'équipe :) .

Avant de regarder l'émission, le résumé écrit (où il est question de racisme et de singe) me fait penser à l'influence des films que je trouve intéressante : avant, le singe était principalement utilisé comme élément de comparaison raciste. 


Depuis le remake de "La Planète des singes", je remarque que la comparaison est devenue plus diversifiée dans le monde des gamers (et au delà).
Beaucoup se réfèrent désormais à la similitude entre la cohésion des singes du film (le fameux "apes together strong"), il y a des guildes (groupes/équipes/clans) dans les jeux qui y font désormais référence et se nomment "Apes".
Les joueurs eux-mêmes se désignent comme souvent des singes dans une autodérision du genre "on est pas très intelligent mais ensemble, on peut faire des grandes choses".


Ca ne résout pas tout, mais je trouve notable que ça désamorce l'utilisation de cette comparaison dans un cadre raciste (car un raciste ne se risquera pas à faire une comparaison pouvant être valorisante).

Encore une emission victimaire ?
C'est vraiment à toutes les sauces.
J'abandonne.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.