458
Commentaires

"Sur la grande table ronde de l'Olympe une gigantesque merde"

Le referendum proposé, puis abandonné, par Georges Papandréou (qui a obtenu dans la nuit la confiance du parlement grec), le sommet du G20 ont inspiré nos @sinautes. Cigale zoze, qui vit dans une île grecque, dit assister "en direct live depuis 3 ans à l'agonie d'une culture, d'une société". Delphes est de passage à Athènes.

Derniers commentaires

juste pour info : une vidéo sur la visite de papandréou sur notre île le 21 mars. m'est avis qu'il ne serait pas mieux venu maintenant...
YT - papandréou à syros le 21 mars 2011
Je me suis réjouie trop vite de voir la vigueur de ce forum.

Heureusement, au milieu de tous les posts, il reste beaucoup de propos et commentaires intéressants.
Merci cigale.

Nouvelles de Grèce : rien de neuf sous le soleil (mitigé).
Papadimos ? Pas grand chose à dire apparemment.
On attend.

C'est Noël. Très peu de monde dehors. Effrayant.
Morosité ambiante.
Mais personne ne peut encore acheter le soleil, et l'atmosphère, toujours chaleureuse, qui règne ici.
Ce que la Grèce est, ce que les Grecs sont reste en Grèce.
Merci aux Chinois de leur avoir laissé au moins cela. (oui, elle est caricaturale ma phrase, mais elle fait du bien)
pardon, mais comme je n'arrive pas à faire démarrer cet addendum de Zeitgeist, par curiosité je suis allée me balader sur leur site. car il s'agit d'un mouvement qui distribue gratosse sur le net leur film (site : le mouvement zeitgeist). moi, a priori, ce genre de site bien propre, avec un gros gros film (3 même) largement répandu(s) gratuitement sur toute la toile, vous savez à quoi ça me fait penser ? à la scientologie. je dis pas que c'est ça, mais c'est une association d'idées très très forte.
donc au moins lisez la page de présentation (présentation du mouvement): perso je trouve que ça PUE. des passages comme :

Pour résoudre les problèmes auxquels est confrontée l'humanité, nous prônons l'adoption d'une approche fondée sur la méthode scientifique et la cybernétique (...)

Nous vous invitons vivement à regarder nos films, nos conférences et à lire le guide d'orientation activiste afin d'approfondir les thèmes évoqués dans cette brève introduction.

Le Mouvement Zeitgeist tient à rester neutre politiquement, religieusement et idéologiquement. Nous souhaitons fédérer les peuples de la Terre autour de l'idée toute simple de la fraternité humaine. Les vrais problèmes ne sont-ils pas en effet ceux qui concernent l'ensemble des Terriens ?


j'ai les antennes qui sonnent ALERTE tout de suite, pas vous ? un mouvement neutre politiquement, religieusement et idéologiquement, qui me traite de Terrienne (attention à la majuscule), je me dis qu'il y a un lézard, et plutôt un varan de komodo qu'un petit gris des murailles
Pour ceux qui ne voudraient pas lire le forum, une vidéo instructive, et un site :

http://zeitgeist-lefilm.com/addendum
oui ?

la suisse membre de l'UE impliquerait un abandon partiel du système de démocratie directe. en tant que citoyenne suisse, je veux bien cet abandon contre un gros nonosse en échange. or l'UE n'est pas démocratique, ou du moins chaque citoyen européen doit obligatoirement passer par ses représentants nationaux pour se faire entendre, et n'a aucun moyen de faire appel à l'UE par des moyens "directs". je ne lâche mon droit au référendum et à l'initiative nationaux que pour la même chose au niveau européen parce que pour moi, et ça n'engage que moi, c'est une condition nécessaire pour une démocratie.

l'UE n'est pas une fédération... enfin, il me semble ou j'aurais loupé un épisode dans cette lamentable comédie ???
mise sous le boisseau : ERREUR, bravo, et toutes mes excuses. je copie la phrase entière : "mais l'UE, c'est pas une fédération. c'est la mise sous le boisseau de 27 pays par une bande de ploutocrates oligarches, qui avancent masqués, après avoir dépossédé les divers peuples composant cette UE de toute possibilité d'agir au sein de cet assemblage de pays", et je corrige : "c'est le rapt de 27 pays par une bande de ploutocrates oligarches" (etc.) - je pense que c'est beaucoup mieux comme ça. c'est joli, non, "rapt" ??? j'hésitais avec "confiscation". mais "mise sous le boisseau", je reconnais, c'était nul, un contresens.
jerisback : en fait, je trouverais beaucoup plus intéressant notre échange, si vous vous donniez la peine de lire ce que j'écris.
par exemple, je précisais, après la liste des états fédéraux : "fédéralisme n'égale pas démocratie directe, mais la confédération helvétique combine et fédéralisme et démocratie directe. je parlais de la suisse, et pas des comores ou du mexique... "
et vous me renvoyez : "ce qui n'explique pas le lien que vous faites entre référundum d'initiative populaire et fédéralisme, le premier pouvant avoir lieu dans tout type d'organisation étatique. " (référENdum)
si vous m'aviez lue vraiment, vous auriez constaté avec moi que JE ne fais pas le lien entre fédéralisme et démocratie directe, c'est la confédération helvétique qui le fait, ce lien... il existe des pays fédéraux qui ne pratiquent pas la démocratie directe, la suisse oui. et il existe des pays non fédéraux qui ont, parmi leurs moyens démocratiques, le référendum.
je précise aussi : en suisse, il y a et le référendum et l'initiative populaire, et ce n'est pas la même chose.

mais c'est vrai que le jeu amuse moins la déesse syriote, je vous laisse donc à votre amertume, remercie mes pénélopes et mes ulysses préférés pour leurs bons soins et les libère : d'autres combats plus fructueux se déroulent ailleurs...
Ce forum par en couilles (molles)... :-))

Un conseil, jeristrucmachin-agathe-raoul-sans-chaise : soignez-vous...
il y a un bug, je peux plus répondre directement sous les messages auxquels je veux répondre.

donc à notre troll, troll dont la présence est essentielle pour garder l'oeil vif et la cuisse musclée :

Et pour votre gouverne, je vis comme des milliers d'autres personnes, du tourisme.
Encore une affirmation gratuite, vos propos sur le tourisme qui n'est nul part facteur de développement
et vous donnez l'exemple de la france.

ben alors, je croyais pas si bien dire !!! CQFD : pas facteur de développement. mais je pensais pas développement intellectuel. la prochaine fois, j'ajoute ça.

votre "le tout pour une question unique de nom" à propos du conflit larvé helléno-macédonien est très très en deçà du problème réel entre macédoine du nord et macédoine du sud... la question du nom, c'est vraiment le symptôme, l'abcès de fixation pour ne pas entrer dans le lard des très graves conflits territoriaux que cela cache. d'ailleurs, le même type de conflit, et là maintenu sous le boisseau sans l'aide (à double tranchant) de la KFOR, bourronne (mot suisse) gentiment entre épire et albanie du sud. quant à la guerre serbo-kosovare, elle est pour l'instant à bas voltage, des histoires de postes frontaliers, de droits de douane semble-t-il mineurs (d'ailleurs, à propos du kosovo, un petit copié collé de wiki sur la reconnaissance de ce pays : Le Kosovo n'est reconnu ni par l'ONU (ce qui nécessiterait la reconnaissance de la majorité des États membres de l'ONU), ni par l'Union européenne en raison de l'opposition de plusieurs de ses membres. Majoritairement, ce sont les États qui entretiennent de bonnes relations avec les États-Unis et leurs alliés qui ont reconnu l'indépendance, au contraire de la Russie, la Chine par exemple ou encore une très large partie de l'Amérique du Sud. Certains États pourtant membres de l'Union européenne ou de l'OTAN la refusent par crainte de légitimer des volontés séparatistes sur leur propre territoire, c'est le cas notamment de l'Espagne.) mais ne demande qu'à exploser encore et encore.

par contre merci de m'attribuer, chère gavroche et cher jerisback, tant de pouvoirs. bon, c'est un peu le côté obscur de la force, mais c'est très flatteur, depuis mon île, moi si loin des réalités, si mal informée, d'être une véritable circé, au départ de tant de catastrophes mondiales et européennes et nationales et locales. attention les copains, hein, ya intérêt à me causer meilleur et même super bien. j'ai mon super pouvoir prêt à fondre sur les gentils dont trucizebaque cause si bien (parce que quoi, c'est vrai, jerisback, vous donnez tellement envie d'aimer ce que vous aimez, d'approuver ce que vous approuvez, d'admirez ceux que vous admirez, vraiment, ça donne follement envie)
En fait, on s'aperçoit dans ce forum que finalement, c'est Cigale, aussi bornée, butée, réactionnaire et tout ça, c'est elle qui est responsable du malheur de la Grèce. Entre autres choses. Parce que si ça se trouve, hein, le 11 septembre, hein, voyez ce que je veux dire... Et le réchauffement climatique... M'étonnerait pas non plus vraiment...

On croyait naïvement que c'était l'Europe libérale qui pressurait les peuples et qui préférait encore le retour de l'extrême droite plutôt qu'une vraie démocratie ... En fait non. L'Europe libérale et l'OTAN, c'est des gens formidables. Pas étonnant qu'on ait un président aussi ouineur. Il est reviendu dans l'OTAN, il fait des cadeaux aux banquiers qui eux aussi sont nos amis, et putain, mais c'est lui qui en train de nous
sauver... !

Heureusement qu'on a un géopoliticien ici pour nous montrer la voie... Bon, il écrit pas très bien, mais finalement, Sarkozy non plus n'aime pas les zintellos... Et puis, ça sert à quoi de lire la Princesse de Clèves ? Sans même parler de ce con de Lordon, qui n'arrive pas à la chevllle de Trucisback ...
alors tu me causes meilleur

T'as compris, jeristruckmachin, tu lui côses meilleur(eu), à Cigale, sinon v'lan ...
et ben. je regrette pas la balade depuis mon dernier post...

bon les relations grèce - macédoine / FYROM sont très très très complexes, et tout le monde est très con dans l'histoire. mais quand on voit qui est au pouvoir en macédoine, comme dans tous les pays de l'ex-yougoslavie (en gros la mafia, ou des types liés à la mafia, hyper nationalistes en plus), on sent qu'il faut pas trop chatouiller la poudrière. la grèce leur a proposé "république de la macédoine du nord", mais non, les macédoniens c'est toute la macédoine qu'ils revendiquent... d'ailleurs tout le monde revendique les territoires envahis une fois ou l'autre au cours de l'histoire. c'est un jeu de chaise musicale. là, c'est l'OTAN qui a sifflé le "tout le monde s'assied". donc les macédoniens s'intéressent aussi à la macédoine grecque. d'où débat d'idées, et c'est un euphémisme... ahlala, alexandre, reviens... (d'ailleurs il parlait grec, alexandre, marrant, non ? et dans tous les comptoirs qu'il a laissé sur son passage, on parle encore... quoi ? grec, mes chéris, grec ! bon un peu cassé, un peu vieillot, le grec, aussi différent du démotiko qu'on parle actuellement en grèce que le français moderne par rapport au cajun, mais bon, ils parlent grec...). il se trouve, jerichéri, mon troll perso (mais que je partage volontiers avec quelques un(e)s, gavroche aussi elle s'en prend plein les bottes, et alain, et..., enfin tout le monde non ?) que je connais un petit peu la situation de la macédoine, du kosovo et de l'albanie. alors tu me causes meilleur et on discute à tête reposée (ça je pense que c'est un préalable indispensable, parce qu'il me semble que tu passes en surchauffe assez facilement, hein ?).

quant à l'intérêt de la présence géostratégique de la grèce en europe, ben c'est évident. hélas, elle n'était guère consentante, et ça s'est fait au prix d'une guerre civile, d'une dictature et maintenant ça se fait au prix d'un massacre social, patrimonial, économique et culturel. et encore, on verra d'autant plus l'intérêt de la présence grecque dans l'UE, plutôt que dehors, seule, telle la chèvre de monsieur seguin, quand la guerre de l'énergie aura vraiment commencé en méditerranée, et où les gisements gaziers au large... de la palestine et/ou d'israël deviendront un vrai enjeu. mais autant l'UE a eu et a besoin géostratégiquement de la grèce, autant la grèce se démerdait très bien sans l'UE. bon, une économie locale, sous industrialisée, rien de bien excitant pour les amateurs et vendeurs de progrès économique = biens de consommation, de croissance infinie (vers quoi ?), mais il y faisait pas trop mauvais vivre. disons que le même type de développement comme horizon d'excellence que celui de l'allemagne, je crois que la grèce n'en demandait pas tant.

d'autant que la balance économique entre l'allemagne (par exemple) et la grèce est vraiment totalement injuste, déséquilibrée : les allemands nous achètent quoi ? de l'huile d'olives (et encore, il leur faut le label bio écrasée à la main et nourrie au sein) et des séjours touristiques (le tourisme n'ayant, à ma connaissance, jamais été, nulle part au monde, un facteur de développement, mais juste une manière de survivre 2 ou 3 mois sur 12). tandis que la grèce, ne produisant rien à forte valeur ajoutée, achète tout, tous les biens de consommation à forte valeur ajoutée (mais aussi les tomates boudinées et sans goût hollandaises (là c'est parce qu'elles ont l'objet d'un dumping éhonté et que la PAC est une merde)) (et là, moi je suis pour un protectionnisme sévère en matière agricole - ouh lààà, j'excite le troll là non ?, et dont l'allemagne est THE productrice en europe.

et on n'a même pas parlé des chinois. les chinois et leur cheval de troie dans l'UE, la grèce.
bon, c'est passé en réponse par gavroche, trucisback a dû skipper la chose, et plein d'@sinautes. c'est vrai, c'est pas joli de faire la pub' pour des autres, mais les 3 émissions de mermet, là-bas si j'y suis, si vous avez envie d'entendre, sans misérabilisme, ce que devient un pays pris comme gigantesque terrain de jeu des banksters et autres salopards, utilisé également comme canari dans la mine, écoutez. ces 3 émissions, ça passe tout seul, et on en ressort avec les poils dressés et des sueurs froides. et arrêtez de penser "ça peut nous arriver", mais pensez "c'est en train d'arriver maintenant dans un pays voisin"
là bas si j'y suis, mermet en grèce
j'apprends - à ma grande honte car je ne le savais pas ! - sur un site gréco-français (merci encore une fois gavroche pour l'adresse de OKEANEWS)
et là, les copains, plaignez-vous après ça !

"le chômage n’est pas indexé sur le salaire en grèce, il est de 400€"
noyeux joël !
Dans le Diplo de décembre : La Grèce sous le scalpel...
découvrir la grèce historique : une émission passionnante sur FQ aujourd'hui samedi 3 décembre à 10h (heure française) jean noël jeanneney, concordance des temps : le réveil de la grèce au XIXème siècle, rêves antiques et empreintes turques
la grèce au XIXème
à mon humble avis si j'ose encore le donner, une nécessité de connaître l'histoire historique de la grèce pour comprendre le merdier actuel, néo-libéralisme effréné conduisant au dépeçage du pays consenti compris...
ben voilà quelques éléments de réponse sur la présence de l'extrême droite sur médiapart (désolée de renvoyer à la "concurrence" !), dans un article publié hier sous le titre : "Grèce : l'extrême droite peut dire merci à la crise". faut préciser que le style du LAOS, c'est pas vraiment et même pas du tout le FN relooké par la marine. ça ressemble beaucoup plus aux fachos hongrois. très très très relous. inquiétants. tout ça dans une indifférence populaire consternante, je l'ai constaté de visu ici. bon, la journaliste explique que les gens s'y attendaient depuis longtemps, donc moins de surprise ici qu'à l'étranger.

moi j'y vois quelque chose de beaucoup plus vicelard et pernicieux : avant toute chose, c'est un parti ultra-religieux, et dans un pays où même les gauchisses sont croyants, ça choque pas. de plus, les grecs dans leur immense majorité sont plus ou moins visiblement antisémites, et c'est une des bannières du LAOS. et de manière générale xénophobes... je veux pas dire par là que les grecs dans leur majorité sont contents d'avoir le LAOS au gouvernement, mais que ce que défend le LAOS ne les choque pas plus que ça.

le seul tabou, c'était la référence à la dictature. or ce tabou est tombé, et quelque part le peuple a les mains propres du retour des fachos à la tête de l'état, puisque c'est la troïka et la crise qui les ont remis en selle.
Nan, tu n'es pas seule, Cigale zoze...
Heureusement que tu nous informes encore sur ce qui se passe en Grèce...
Parce que, pour lémédia français, la Grèce, visiblement, n'existe plus... Silence radio sur cette droite laosienne, pas d'allusion à la junte (tout de même récente, quand on regarde bien)...
Donc bonne chance pour la manif anti fachos, anti-crève la faim...
Bonne fête. Au moins, vous, vous savez encore faire la fête. ;o)
merveilleux, un forum pour moi toute seule.
mon gros traumatisme, c'est le laos au gouvernement.
le pourquoi, ou plus exactement le comment
quelques conversations après, une chose semble certaine : comme les anars et les maos il y a quelques décennies, ils sont rentrés au gouvernement par pur ENTRISME. mieux vaut être dedans que dehors. l'impression, c'est que ce à quoi ressemble le plus le laos, c'est vraiment le fascisme italien. celui de mussolini. un mix complexe entre xénophobie, pragmatisme, religiosité, et zeus sait quoi comme trucs pas ragoûtants.
en fait, la participation au gouvernement a été proposée à tous les partis. les "vraies" gauches ont refusé, restaient les partis de droite, ND et LAOS : donc il fallait remplir les "trous" avec cette droite, de manière à constituer un gouvernement soi-disant d'union nationale. la ND a accepté du bout des lèvres (et continue à y aller du bout des lèvres), et seulement pour la défense et les affaires étrangères, donc rien qui l'implique trop dans le marasme des mesures d'austérité et rien qui obère ses chances aux prochaines élections. par contre, le laos, dans sa logique d'entrisme, a vraiment pris les trous laissés vides, et le plus possible.

demain, anniversaire du 17 novembre 1974, jour où les chars de la dictature sont entrés à l'école polytechnique pour écraser l'occupation estudiantine. et début de la fin de cette dictature.

demain, 17 novembre 2011, jour dangereux pour la démocratie, pour le peuple. on est tous envahis par le sentiment qu'on n'est pas dans une situation pré-révolutionnaire, mais pré-junta, pré-dictatoriale. un coup de revolver, un mort, et on est sûrs qu'il y aura l'état d'urgence, au minimum. les fachos au gouvernement, il y avait le choix de jeter l'éponge, dire NON, et ce choix n'a pas été fait. honte aux socialistes.

demain, à 18h heure locale (17h chez vous) rassemblement à la place miaouli, pour une manif anti-fasciste, anti-austérité, et ensuite une grande fête pleine de musique. bienvenu(e)s si vous êtes de passage à syros !

et remember le slogan de ce printemps, un mix entre slogan de 74 et slogan prophétique contemporain : pain, éducation, liberté, la junte n'est pas morte.
Ah, tout de même!
http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/11/14/goldman-sachs-le-trait-d-union-entre-mario-draghi-mario-monti-et-lucas-papademos_1603675_3214.html#ens_id=1603680
Heureux qui comme un armateur vit en Grèce...

Les armateurs grecs ne paient pas d'impôts, et seul un bateau sur quatre bat pavillon grec (là, ils sont obligés d'employer de la main-d’œuvre grecque)...

"Le choix du drapeau est une décision commerciale, explique M. Vernicos. Les bateaux à pavillon grec sont obligés d'employer un certain pourcentage de salariés grecs. Les armateurs sont aussi patriotes que les autres Grecs. Mais je préfère un bateau rentable qui appartient à des Grecs avec un pavillon des Kerguelen ou de Chypre plutôt qu'un bateau à pavillon grec qui appartient à une société qui a déposé son bilan, et qui ressemble à un "cercueil" emballé dans un drapeau grec."

Les capitalistes n'ont pas de patrie...

Et finalement, les jeunes grecs non plus :

Un ex-banquier à la tête de la Grèce...

Sans présumer de l’efficacité de son action, ce nouveau premier ministre envoie un message subliminal à la jeunesse grecque, essentiellement composée de chômeurs diplômés, cette génération anciennement dite "génération des 700 euros" et qui maintenant n’a plus d’autre choix que d’émigrer vers des cieux plus cléments, comme l’ont fait leurs grands-parents :

"Quittez le pays, allez faire fortune à l’étranger, et revenez avec des lauriers. Voilà la seule issue possible."
J'ose à peine imaginer la taille de la merde de l'extrême droite au gouvernement. Ca doit être gigantissime, super mega gigantesque??
est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi intégrer le LAOS dans le gouvernement ? au parlement, ND + PASOK constituent à eux deux une très large majorité ? est-ce une exigence de la ND (nous, à condition qu'on ait l'extrême droite avec) ? quand même une question de ratisser large par rapport au parlement ? je sais pas. ça m'échappe totalement, je trouve monstrueux surtout quand on pense à l'histoire de la grèce, je repense à la "dictature bienveillante" de adler, et je dois avouer que je ne trouve aucune explication (depuis) ici ! donc si quelqu'un en a une, je suis preneuse !
et la tragi-comédie continue... que ce soient les marchés qui décident des gouvernements nationaux, et pas les peuples, ça, ça fait mal, comme le vite-dit de DS l'exprime très bien : ils décident déjà du type d'économie, de société, et d'ici peu n'en doutons pas, ils décideront également des budgets. que l'UE se pose des questions sur le "démocratisme" de ses institutions, c'est bien la moindre, vu que l'UE n'est pas démocratique (cf chouard).

mais si on remet la focale sur la petite grèce, le PASOK, parti socialiste, membre actif de l'internationale socialiste, du fait de ses options économiques (donc sociales) se retrouve à faire une alliance non seulement avec la ND, plus ou moins votre UMP, mais en plus avec le LAOS (qui signifie "peuple"), parti d'extrême droite bien dure, bien comme on les aime, totalement xénophobe, anti-tout, intégriste religieux, bref des fachos de la plus belle eau.

la survie par perfusion, privatisations et paupérisation de la grèce va être organisée par le PASOK; la ND et le LAOS : les PAME, communistes, et autres partis de gauche et d'extrême-gauche ont décliné, si jamais elles ont été faites, les offres d' "union nationale". leur point de vue est simple : regardez DEBTOCRACY, écoutez méluche, etc.

mais qu'à un moment donné, le PASOK, c'est à dire les socialistes, dans un jeu dégoûtant de conservation du pouvoir et de manoeuvres politiciennes, pour garder la main d'une manière ou d'une autre, gouverne main dans la main avec le LAOS, une extrême-droite très dure (et j'ai l'impression que MLP et le FN, c'est des boys scouts à côté) me semble terriblement révélateur de ce qu'est devenu le socialisme dans les soi-disant "démocraties occidentales", ce fameux truc qu'on voudrait tellement voir exporter dans le reste du monde !!!!

donc non seulement les socialistes, quand on les titille un peu, renient leurs idéaux de justice sociale, de liberté et de fraternité, mais en plus ils s'allient aux fachos qui veulent véritablement détruire cela. tout ça pour une histoire de gros sous...
Je n'en peux plus de ces VRP des oligarques !!!
Fion qui passe la deuxième lame du rasoir, celle qui va couper les ressources des plus pauvres et piquer dans le porte-monnaie tous les petites gens déjà un peu pauvres !
La première lame étant passée pour "préparer le boulot", dès samedi matin dans tous lémédia !!!
Jusque là, on commence à ressembler aux Grecs... mais je doute fort que Sarkozy fasse le coup du référendum, change d'avis, et démissionne pour qu'une coalition gouverne... D'toutes façons, UMP + PS, ça donnerait le même résultat : soutien à l'oligarchie quoiqu'il en soit et sauvetage bidon par plus de "rigueur" !!!
papandréou exit... on va le regretter notre grand clown triste, héros à l'insu de son plein gré d'une farce planétaire, dont la mauvaise bonne idée aura permis un éclairage absolument aveuglant sur ... sur quoi dans le fond ? le couple merkozy supergagnant de l'UE ? le mépris sans limite et sans complexe des riches pour les pauvres ? le système mondial de pillage organisé par une oligarchie ploutocrate (c'est le pied ces mots grecs) relativement invisible (qui sont, dans le fond, les banksters ?) ? le néo-libéralisme, monstre froid qui se nourrit de lui-même et de lui-même (un peu comme le troll, tiens) et qui finira par s'auto-détruire faute de carburant ? bref, exit papandréou... quant à l'épisode qui vient, ce gouvernement d'union nationale (en fait, nationale est mal trouvé, il s'agit d'une union provisoire politique), étant donné la surenchère dans laquelle s'éclate et jubile la ND, on verra combien de temps il durera...

mais ce qui me fait rire ce matin, c'est plutôt fillon... alors j'aimerais demander à ceux qui n'ont cessé de dire "ah, les grecs, ces fraudeurs, ces flemmards, ces minables cueilleurs d'olives qui ont osé vivre au-dessus de leurs moyens sur le dos de l'UE, faut qu'ils raquent maintenant" quel effet ça fait que fillon vous dise que vous aussi, vous avez vécu au-dessus de vos moyens... c'est chouette ? c'est vrai ? c'est agréable ? vous regardez autour de vous, vous c'est à dire chacun de vous, les gens, les individus, vous regardez vos biens mobiliers et immobiliers en vous disant "oui, c'est vrai j'ai trop dépensé, je rends tout, et je demande pardon, et vive la TVA, le chômage et la destruction des services publics, encore encore" ?

et encore, vu que la vague d'effondrement du système touche plus ou moins tout le monde, vous n'aurez pas sur le dos l'entièreté des médias et des gouvernants à vous montrer du doigt pour hurler en coeur "ouh les tricheurs euhhhh"...

j'aimerais tant que ceux-là me répondent (flemme d'aller les chercher dans les différents forums), parce que j'ai très, mais vraiment très envie de rire encore plus !
pas facile de savoir ce qui serait le mieux pour la Grèce.....voire les autres pays de cette Europe si soumise aux banquiers !!
samedi soir dans Salut Les Terriens, l'édito de Blako reprenait l'exemple de l'Argentine qui a choisi la dévaluation, la planche à billet, l'explosion du chômage sur deux ou trois années etc etc avant de retrouver l'équilibre ?!....
nos systèmes économiques sont moribonds, et l'Europe avec eux !
les banques ont sans doute signées leur arrêt de mort depuis 2008 et les perpétuelles "aides" à coup de milliards de nos dirigeants incompétents !...
un élément de réponse peut-être, toujours chez Ardisson, avec Jacques Généreux : http://www.dailymotion.com/video/xm5ynd_jacques-genereux-invite-de-salut-les-terriens_news
faut r'connaître qu'avec des Estrosi en sbires du tout petit pour nous gouverner nous ne pouvions guère nous attendre à mieux pour notre pays !...

SLT : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-c-salut-les-terriens.html
Je ne suis plus abonné depuis pas mal de temps pour des raisons sur lesquelles je ne reviendrai pas, toutefois je continue à consulter le contenu gratuit du site quotidiennement.

N'étant plus abonné je ne participe plus au forum, j'étais pourtant un utilisateur intensif voir même addictif et je me souviens particulièrement de mes longs échanges avec Patrice Guyot ( que j'avais surnommé Pat40) au sujet de la dette publique et des fonctionnaires ( qu'il appelait les "ponctionnaires" ce qui avait le don de me mettre les nerfs à vif )

depuis ces échanges souvent stériles, de l'eau a coulé sous les ponts.

Il y a eu des crises à répétition, crise du crédit, crise bancaire, crise économique, crise financière puis la pire de toutes la crise monétaire et la crise de la dette.

il y eu Lordon, Jorion, Todd, Roubini, Filoche, les économistes atterrés

Et grace à ceci les esprits sont plus murs, les langues se sont déliées et je pensais que la vérité avait sauté au visage de tous. Pourtant, il n'en est rien, la majorité des français croient encore au discours falsifié sur la dette dont Pat40 se faisait le chantre. Ce discours falsifié est en outre dangereux, puisqu'il monte les uns contre les autres des gens qui de fait devraient être unis contre ceux qui les dépouillent.

Ce qu'il faut aujourd'hui, c'est une armée de Lordon, une armée de citoyens qui traquent les promoteurs de ce discours falsifié dans les moindres recoins de la toile et du monde réel et qui relayent le discours Lordonien. Ce qu'il faut c'est une armée d'éducation populaire pour que chacun comprenne ce que c'est que la monnaie, que tout le monde sache comment on crée la monnaie et quelle est la nécessité pour le peuple de contrôler sa monnaie, que plus personne n'ignore ce qu'est la loi Rotshchild de 1973, ce qu'est l'article 123 du traité de Lisbonne qui ont confié le contrôle de la monnaie aux banques privées.

Que chacun comprenne l'importance de cette phrase de Thomas Jefferson : "Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d'abord par l'inflation puis par la récession...."

qu'enfin chacun réalise la portée de cette citation d'Henri Ford : "si les gens comprenaient réellement le processus de création monétaire le système ne tiendrait pas plus de 24H00"

Mais oui mais justement le processus de création monétaire est en fait très simple à comprendre, si simple qu'il pourrait être enseigné dès la sixième à tous les petits français. En ce qui me concerne j'ai pu arriver à BAC+4 sans avoir jamais suivi aucun cours d'économie. Bien naïf celui qui pourrait croire que c'est le seul fruit du hasard.

Chacun doit méditer sur l'obscurantisme que maintenait l'église et à quelles fins elle prenait bien soin que la masse demeure ignorante. Chacun doit extrapoler ces méditations à la nouvelle église, à ses nouveaux dogmes et son nouvel obscurantisme. Qu'est-il advenu lorsque la lumière s'est répandue ? Qu'adviendra-t-il lorsque chacun comprendra réellement le processus de création monétaire ?

Lordon c'est notre Galilée à nous

alors pour clore définitivement le débat entre Pat40 et moi:

Non l'augmentation de la dette publique ne résulte pas d'un excès de dépenses publiques
Non l'augmentation de la dette publique ne résulte pas d'un trop grand nombre de fonctionnaires
Non les fonctionnaires ni eux mêmes, ni leur statut ne sont pas responsables de la dette
réduire les dépenses publiques n'empêchera en aucun cas la dette de gonfler c'est même le contraire
Non la dette publique n'est pas un poids de 18000 euros à la naissance qui pèse comme un fardeau sur chaque nouveau né
Non la dette publique n'est pas un transfert de charges sur les générations futures
non la dette publiqque n'impose pas de dérembourser les soins, le trou de la sécu n'est pas lié à un système de protection unique au monde qui fait de nous des privilégies insouciants, des enfants immatures qui refusent de comprendre que la France n'a plus les moyens de les chouchouter au delà du raisonnable

j'ai mis ces mois de recul au profit de recherches pour comprendre la monnaie et donc comprendre la dette, et j'ai rassemblé ceci dans une page web qu'on pourrait appeler : " La dette pour les nuls". Cette page est ma réponse finale à Pat40 et à tous les autres promoteurs de ce discours falsifié
cette page peut paraitre longue mais elle n'est pas ardue et la liste des attaques est longue donc la liste des réponses l'est aussi.

Et puis il existe une fonction intéressante dans les navigateurs (dans les bons elle s'appelle "marque pages" dans les mauvais elle s'appelle "favoris" ) qui vous permettra de la lire en plusieurs fois et de visionner quand vous le voudrez les petits films qu'elle contient:
1.comprendre la dette
2.Les confessions de John Perkins corrupteur de nations
3.Debtocracy

cette page se veut un peu comme la page ultime pour se désintoxiquer sur le sujet de la dette :
Les solutions pour résoudre le problème de la dette sont nombreuses, pourtant on ne parle que de réduire les dépenses (rigueur) ou d'augmenter les recettes ( augmenter les impôts).
l'objet de ce dossier est de présenter quelques unes des autres solutions, qui ne sont presque jamais évoquées.

http://pythacli.chez-alice.fr/dette.htm

bonne lecture à tous et peut-être à un de ces jours sur le forum puisque l'idée de me réabonner me titille parfois.

"FreB" allias "crème de canard" allias "misantrope"
J'aime la prose de Cigale Zoze. Elle a de la densité et de la chair.

Et elle nous parle admirablement de la situation en Grèce, cette sorte de désarroi fort et sans sortie, cette sensation de pédaler dans la tzatziki, cette fermeture d'une société qui cherche de l'air sans le trouver.
Les écrits de Delphes sont moins charnels, plus discursifs, oserais-je dire plus politisés.

Toutes les deux nous donnent une représentation hachée, parcellaire et grandiose de la Grèce ; une gigantesque banquise qui s'effrite, certains morceaux ont constitué de gigantesques tabulaires, d'autres de petits icebergs coupants et agressifs.
Mais tous sont partis dans le grand océan où leur inéluctable destin est de fondre, grands comme petits. Un jour, ils arriveront dans des zones plus tièdes, et ils disparaîtront à jamais, avec un plop que personne n'entendra dans la grande solitude océanique.

Et c'est ainsi que cette banquise se délittera, et ne trouvera pas les moyens de se souder, à part le nationalisme. Etre grec est quelque chose qui devra leur suffire.

On verra.
On est vraiment obligé d'utiliser un titre aussi grossier ? Laissez-ça à Canteloup et Gerra s'il vous plait.
Pour remercier cigale zoze et delphes de se faire les envoyées-par-chance d'@si, j'espère qu'elles auront un an d'abonnement gratuit !
A la place es dieux qui" faisaient" le monde depuis le sommet de l'Olympe,le G20,à Cannes,avec ses vedettes capitalistes et les grands manitous,bande de spéculateurs qui s'engraissent sur le désespoir d'un peuple....Où sont les gougnafiers qui ont exporté leur magot dans les paradis fiscaux ?les armateurs ? tous ceux qui se sont gavés et qui laissent ce merveilleux pays en deshérence ? TRISTESSE..
Y a-t-il une relation entre ces deux éléments ?
La tragi-comédie, si je ne m'abuse, c'est une tragédie qui se termine bien....
La Grèce, pays de la démocratie, sera-t-il celui qui l'enterrera ?
Parce que là, on vient de vivre un coup d'état européen en direct contre la Grèce.

http://anthropia.blogg.org
article de mediapart
http://www.mediapart.fr/journal/international/031111/la-grece-radiographie-dun-pays-exsangue

Selon Europass, 13300 dossiers ont été déposés en septembre 2011 pour une demande d'émigration, en majorité par des Grecs de moins de 30 ans.
Ah ! Papandreou !
Je m'étonne toujours moi-même de l'indulgence avec laquelle je le regarde.
Pourtant tout le monde me dit ici depuis des mois que c'est une vague fumisterie.
Dans nos discussions de pauvres petits Français, je me dis souvent, avec d'autre, que ç'aurait été pire avec les autres (qui ne voulaient pas gagner de toutes façons).
J'ai souvent entendu dire qu'il n'était pas considéré comme un Grec, a grandi aux Etats-Unis, donc très éloigné du peuple grec, ce qui est un crime pour un si petit pays, avec une langue si peu parlée dans le monde.
Hier - bon, discussion de fin de soirée, d'accord - je l'ai entendu traité de "fasciste". Il faut remettre les choses à leur mesure : mais Papandreou n'a jamais été respecté en Grèce, difficile alors de croire ici à l'efficacité des mesures qu'il voudrait mettre en place.
Et, entre nous, il n'est plus que le petit chien de la BCE (nous parlions de cynisme dans un autre forum.... - la figure du chien revient souvent).

Et toujours, souvent en tout cas, dans les discussions entre jeunes grecs (mâles), nous dévions sur le foot.
Conclusion : même le foot n'est plus ce qu'il était en Grèce. Comme quoi tout fout le camp.
" papandréou, qui, à force de peur, d'humiliation personnelle et collective, et de probablement véritable dilemme, se prend le mord aux dents, pète un plomb, casse la courroie de distribution, et pose là, sur la grande table ronde qui trône au sommet de l'olympe, une gigantesque merde qui empue l'entièreté des cieux et de la terre. et même des enfers, si ça se trouve ".

Hé ben, elle sait écrire la dame ! Voilà une phrase qui dit les choses et les dit bien.
chapeau à noémie, beau travail de découpage ! je ne me sens pas "trahie", mais j'aimerais en remettre une couche sur un point, parce que je crois qu'il est essentiel, et essentiel pour vous, en france, à quelques mois d'une élection, qui, pour moi, si j'avais le droit de vote chez vous, serait un vrai vrai dilemme - au 2ème tour...

que les gros capitalistes néo-libs merkozystes bankters sino-germains fassent leur sale boulot, c'est logique. c'est nous ou eux, pour l'instant c'est eux. et puis on les a voulus, cette croissance, ce développement, même si on aurait voulu au passage un monde plus juste et plus partageur.

mais ce qui est intéressant dans les crises (et chacun comme individu les connait, ces moments où on n'en peut plus, faut que ça change, on reprend le tas de cartes et on les rebat), c'est la possibilité historique de changer les choses. et c'est ce qui, personnellement, me fout vraiment en colère : le PASOK, et son grand mammamouchi, socialistes, n'ont jamais remis en question la logiquedumarché, les marchésfinanciers, la volatilitédesspéculateurs, les agencesdenotations, etc. etc., la liste est longue. et pourtant c'est pas faute d'avoir eu un peuple entier derrière pour le leur demander.

bon, je me suis un peu bouffé le nez avec je sais plus qui à propos de l'arrêt sur images avec les 2 économistes, celui de méluche, celle de hollande... si c'est pas fait, allez bien bien bien écouter l'économiste de hollande, socialiste (pas oublier comme grille de lecture dsk au fmi au démarrage de cette catastrophe grecque)... je vous parlais de mon dilemme si je devais voter à votre 2ème tour. imaginez la france dans la même tourmente que la grèce avec hollande au gouvernail... les 3%... la sacro-sainte-dette-publique-à-payer-faut-bien-que-quelqu'un-paie, tout ça tout ça...

ce jour-là, imaginaire, je crois que j'irais me balader...(vu que le bulletin blanc n'est pas pris en compte)
Beaucoup de Grèce, un peu de Chine, il manque juste un article de Anne-Sophie sur la baisse des taux de la BCE, et le tour d'horizon économique de la semaine est complet.
Merci de nous avoir compilé les reportages en direk de nos correspondants permanents en Grèce...
Je suis prête à parier que nous en savons beaucoup plus long que les lecteurs du Figaro (pas difficile), d'autres quotidiens ou hebdos français.
Maintenant, il va falloir trouver des @sinautes italiens... pour nous tenir au courant du dépeçage de l'Italie...
Pis après, ce sera notre tour ;o(( . Nous serons aux premières loges pour bien informer ;o).
Et ensuite à qui le tour ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.