40
Commentaires

Sur BFM, on sermonne le Gilet jaune Jérôme Rodrigues

Commentaires préférés des abonnés

venezuelllaaaaaa !

Ces gens vivent vraiment sur une autre planète. J'ai vu cette séquence le soir même c'était vraiment affligeant de bêtise. 


On voit que l'entre soi fait des ravages

Putain de merde, mais au secours quoi !

Dire qu'à une époque j'aimais bien Domenach. Mais il est devenu complètement taré ! Je suis scié. 

C'est qui pour parler comme ça à un gars qui reste pacifiste après s'être fait éborgner par la police. Le me(...)

M. Rodrigues est un être humain remarquable.

On le voit à sa maitrise de soi et à sa faculté de tenir un discours cohérent face à l'ignominie de ces personnes.


« Se promener, dans la rue avec des yeux qui regardent l’ignominie, c’est important et indis(...)

Derniers commentaires

Monter une guillotine en carton pâte est d'une violence insupportable, mais pas se faire éborgner. Ils sont juste obscènes.

C'est donc bien la même personne qui refuse de mettre sur le même plan l'oeil perdu et la répression au Venezuela qui parle de la violence de la fausse guillotine?

C est impressionnant de voir l’acharnement de l' HOMME vers  " Le Gros Bon Sens " et non la moquerie pour faire un        " Bon Mot " .  La Solidarité ou Fraternité entre les deux il y a pas grand différence ?  Pourquoi l' Hymne France " n'est jamais dans Les Bouches des " journalistes " aussi tant qu'a faire la Leçon etc ...  ( Comme cela est impressionnant de voir la mauvaise foie des " pseudo-journalistes  et de CROIRE QUE LES GENS NE LE VOIT PAS "  Cela restera dans les annales de l'Histoire au  USA  il eût TRUMP et en France =MACRON )                   Gilet Jaune de Montréal,       Salutations !

J'adore la réplique: "Mais je me suis pas mis le doigt dans l'oeil, hein?..."

Enfin, Malherbe vint, et la première  en France

Fit sentir dans ses glaires une juste pestilence

D'un mot mis en place, enseigna le merdoir

Réduisant B.F.M  aux règles du Pouvoir.....

(  d'après Boileau )

Insupportable ces roquets! Petites personnes malveillantes, petits intellects ! C'est la bêtise qui s'ignore, la pire de toute! Je ne sais pas comment Jérôme Rodriguez parvient à faire face à ce mépris , à ces abus de pouvoir répétés... Et ils se demandent d'où vient cette violence? Mais là, quand j'écoute leurs interventions..... il n'y a qu'un sentiment qui monte en moi, impérieux,  et je n'ai qu'une envie... que je ne détaillerais pas ici!

C'est totalement indécent.

Je résume :

- Vénézuela : manifs contre le gouvernement = BIEN

- Algérie :  manifs contre le gouvernement = BIEN

- France :  manifs contre le gouvernement = PAS BIEN


Je referme le livre de Juan Branco, Crépuscule.


Ce que je peux faire c'est ne plus les regarder car ils ne sont là que parce que nous les regardons.

Il parait que Free ne diffuse plus BFM ... tant mieux !

D'ailleurs de Free aussi il faut que je m'occupe, je vais remonter l'antenne TNT.

Quant à la presse papier, je ne lis plus sauf le Diplo et Fakir.

J'ai lu un tweet d'une journaliste locale qui se plaignait de la reproduction d'un de ses articles en disant "vous tuez le métier". De quoi parle-t-elle ? Ce métier est mort !



Si vous avez l'occasion regardé le comportement de ses journalistes face à Francois sureau, juste après , Il y a matiere à analyser les deux discours, les intervenants rodrigues/sureaux et surtout surtout les comportements des journalistes . Rodrigues fait parti de la caste du dessous on le méprise, Sureau est au dessus on le regarde et on l'écoute . Domenach en était ridicule .

J'ai vraiment peur que BFM TV n'ait pas compris ce qu'elle faisait et reprenne son fonctionnement normal.

Le récit de 0 mort (comme s'il disait le tout d'une situation) a tendance à s'imposer partout, mais Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane Zineb Redouane etc.

"Pourquoi n'avez-vous pas participé massivement au grand débat ?"
Réponse personnelle : On n'a pas besoin d'avoir fait une prépa pour se rendre compte que ce grand débat était biaisé.

"Pourquoi ne vous présentez-vous pas aux élections ?"
Réponse personnelle : C'est un mouvement qui demande plus de démocratie directe et on leur demande pourquoi ils ne veulent pas remettre une couche de représentatif ?

Sur le visage de Jérôme Rodrigues, à chaque question, on lit : "Mais ?! Vous le faites exprès d'êtres cons ?"

La question se pose en effet, mais dans tous les cas, la réponse n'est pas rassurante.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

sacré challenge de nier les violences policières devant un type qui a perdu un oeil avec un tir de flash ball quand même. il faut leur reconnaitre un certain talent; c'est pas donné à tout le monde une telle absence de race.

Arrêt sur images connaît sans aucun mieux que beaucoup la valeur discursive du montage audiovisuel ; en l'occurrence, alors même que je n'ai pas la moindre sympathie pour BFM et ses vicaires, le montage apparaît comme étant strictement à charge (par exemple dans le fait qu'on n'entend aucune des réponses de Rodrigues et que le montage apparaît donc comme un tir de barrage empêchant Rodrigues de répondre).

Bref, presque exactement ce qu'Arrêt sur images reproche à très juste titre aux montages biaisés de reportages. Certes, ce sujet n'est pas un reportage. Mais, dans sa conception même, je trouve qu'il ne vaut pas beaucoup plus qu'un micro-trottoir.

Oui en effet, comme les mots sortis d'un discours peuvent parfois dépendre d'un contexte

mais là ce ne sont pas des bribes de phrases, ce sont des longues phrases

et leur contenu ne laisse aucun doute sur les intentions des gens qui les ont prononcées

décortiquez-bien les propos du journaliste Domenach, des propos faits à quelqu'un qu'on a invité sur un plateau car ON LE SAIT victime des violences policières et à qui on demande de récuser les violences des Gilets Jaunes : dans quel monde on vit!!! Avec quelle immoralité Domenach & co s'adressent à lui.


Vous dites : "le montage apparaît donc comme un tir de barrage empêchant Rodrigues de répondre "

ce n'est pas l'impression que l'on a, on sent bien qu'il va pourvoir répondre. On le sent maître de la situation face à des chiens de garde qui montrent leurs dents


Voir et entendre les propos de ces journalistes dans le pays qui se dit celui des Droits de l'Homme permet de mieux comprendre la hargne de certains intellectuels et journalistes contre les Communards il y a un siècle et demi. 

Pour avoir vu l'émission, je vous assure que c'est pire en longueur.
La perle je pense c'est quand Rodriguez parle de violence policière et la journaliste toute contente alors de dire : justement on a fait un reportage, regardez ce court extrait de "police au coeur du chaos" ou un truc comme ça.

Ils ont eu le culot de passer une des rares séquences à charge contre la police pour clouer le bec à rodriguez qui reprochait à BFM de ne pas en parler assez.

Le lendemain, on se rend compte que "reportage + plateau TV pour en discuter" était 90% en faveur de la police qui font un métier difficile contre les méchants casseurs.
Avec toujours le fameux argument quand on parle d'un manifestant pacifique spécifique qui se fait tabassé : "quoi vous osez dire que les manifs étaient pacifiques ? regardez les champs élysées !". Mais non ducon (de journaliste) je parle de ce manifestant et de cette séquence en particulier qui ne justifiait aucune répression, pas de l'autre manif qui s'est passé à 400 kms de là !

Il faut voir cet "interrogatoire" en son entier. L'analyse d'ARI reflète bien ce que j'ai ressenti. Et effectivement, c'est un tir de barrage, Jerôme Rodrigues seul contre tous.

Ce n'est pas un montage biaisé. Je ne suis pas d'accord. Ce sont des extraits assez longs d'intervention de journalistes, sur un thème qui se répète à l'envi. Ce sont des abus de pouvoir pour moi, qui doivent être dénoncés. Ils ont des chaines de télévision et des radios, une pléthore de  moyens de communication , ce qui leur permet de réagir, de faire et défaire l'opinion publique à travers des émissions toutes plus ou moins orientées. Ils profitent de leur position pour enfoncer un homme seul qui ne maîtrise pas toutes les subtilités d'un plateau de télé!  Alors quand un média prend le parti d'un Jérôme Rodrigues, je ne vois rien à redire. Ce n'est que justice!  Je veux bien qu'on garde un esprit critique et je comprends ce que vous voulez dire, mais franchement vous chipotez! Ce montage ne s'adresse qu'aux abonnés de ASI et je crois que nous sommes tous en capacité de comprendre ce qui est en jeu.  

le montage apparaît comme étant strictement à charge (par exemple dans le fait qu'on n'entend aucune des réponses de Rodrigues et que le montage apparaît donc comme un tir de barrage empêchant Rodrigues de répondre). 


Arrêt sur images connaît mieux que les autres la valeur discursive d'un montage audiovisuel c'est pour pourquoi son but n'est pas de montrer qu'on a empêché Rodriguez de répondre (curieuse impression) mais de restituer le dispositif à charge contre Jérome Rodriguez. 


Le plateau aurait été pluraliste, en laissant la possibilité à des voix favorables de s'exprimer, ce montage aurait été malhonnête (comme vous le suggérez), mais en l'espèce il lui était unanimement hostile.


Votre comparaison avec un micro trottoir ne tient pas. 


D'ailleurs, les micros trottoirs ne sont pas "intrinsèquement" biaisés ils permettent juste de biaiser facilement, aussi facilement qu'un dispositif d'interview non pluraliste. 


Lorsqu'ils prétendent restituer la diversité des opinions dans l'espace public sans le faire (par une sélection ) ou en ne se donnant pas les moyens de le faire ( paroles trop brèves, temps passé dans la rue trop court) les micro trottoirs biaisent.  


La neutralité face à une situation de déséquilibre flagrante c'est aussi un parti pris, le votre.  


Les petits montages d'arrêt sur images sont du miel ils ne travestissent pas contrairement à ceux de Yann Barthès et ses semblables et mettent en exergue une réalité 


J'adore celui on l'on voit l'extrême complaisance vis à vis de Carlos Ghon. Le storytelling de Ghosn transpire dans les médias

Biaisé selon vous j'imagine?






Vous imaginez ce que vous voulez, ça vous regarde et je m'en bats les couettes.

Sur l'article à propos de Ghosn, je vous avoue que le fait qu'un journaliste de TF1 ou LCI suce un patron (Ghosn ou un autre) n'a rien pour me surprendre : c'est même l'une des raisons qui font que je n'ai plus la télévision depuis de très nombreuses (et heureuses) années.

Néanmoins, sur cet article en particulier, je trouve justement bien plus intéressant le rédactionnel qui entoure le montage (tous les montages sont biaisés, c'est le b-a, ba)... et c'est sans doute un travail de ce type dont je déplore l'absence autour du montage de Rodrigues mis à la question.

Néanmoins, sur cet article en particulier, je trouve justement bien plus intéressant le rédactionnel qui entoure le montage (tous les montages sont biaisés, c'est le b-a, ba)... et c'est sans doute un travail de ce type dont je déplore l'absence autour du montage de Rodrigues mis à la question 


Vous critiquiez le montage de l'ITW de Rodriguez qui vous semblait être "...presque exactement ce qu'Arrêt sur images reproche à très juste titre aux montages biaisés de reportages" et maintenant vous regrettez qu'il ne soit pas accompagné d'un  texte de mise en contexte c'est complètement différent.


Que le montage s'accompagne d'un article permet en effet de restituer au mieux le contexte. 


La morgue journalistique envers les gilets jaunes m'est si habituelle que je n'ai pas personnellement eu besoin d'explication.


De mon point de vue, un montage qui alternerait les questions adressée à Ghosn et celles adressées à Rodriguez serait une honnête restitution du deux poids deux mesures niés farouchement par les éditocrates. 


On l'accompagnerai d'un long article pour éviter de vous agacer.




So, what's your point ?

Ou bien : où voulez vous en venir ?


in fine, il voulait probable dire qu'il s'en "bat les couilles "

Rapide tour d'horizon de chaînes d'info et public sénat ce soir:

- le grand débat, victoire démocratique ou victoire politique ? Dans tous les cas une victoire apparemment.

- député des hauts-de-seine d'un quartier ultra gentrifié (le mien) qui parle de radicalisation dans les quartiers. Je confirme, radicalisation catholique rampante.

- je n'aime pas les référendums car la réponse qui en est donnée n'est jamais en relation avec la question posée. Je suis d'accord, à force de ne pas pratiquer le référendum et d'étouffer ou discréditer toute pensée dissonante, les gens s'en saisissent comme d'une soupape de sécurité.


J'ai feuilleté le bouquin d'Emelien aujourd'hui, j'étais happé par tant de vacuite et je me suis retenu de l'acheter. Il faut que je le trouve d'occasion.


J'aime me faire du mal.

La guillotine, elle se trouve sur ces plateaux télé.

Putain de merde, mais au secours quoi !

Dire qu'à une époque j'aimais bien Domenach. Mais il est devenu complètement taré ! Je suis scié. 

C'est qui pour parler comme ça à un gars qui reste pacifiste après s'être fait éborgner par la police. Le mec lui donne tranquillement des leçons de morale, et puis de courage en plus ! 

Quelle honte, mais quelle honte.

C'est sur le plateau de BFM TV qu'il y aurait eu des morts si j'avais été à la place de Rodriguez.

Que se passe-t-il d'ailleurs au Vénézuela ? Manifestations massives d'opposition et armée qui ouvre le feu ? Je n'ai pas lu Ventura depuis un moment, et c'est à peu près le seul qui me semble pertinent sur ce sujet.

C'est marrant, ces mêmes médias sont moins tatillons sur les mots quand il s'agit de traiter les grévistes de preneurs d'otages.

Je  suis d'accord avec vous . J'ai vu une partie de l'émission et cette condescendance  à l'égard de JérômeRodrigues était   peu supportable.

Les salauds !

M. Rodrigues est un être humain remarquable.

On le voit à sa maitrise de soi et à sa faculté de tenir un discours cohérent face à l'ignominie de ces personnes.


« Se promener, dans la rue avec des yeux qui regardent l’ignominie, c’est important et indispensable, dans la mesure où ces yeux font peur. Les yeux ne parlent pas, ils ne chantent pas non plus. Ils regardent l’horreur et ils font peur à l’horreur. »

- Léo Ferré

venezuelllaaaaaa !

Ces gens vivent vraiment sur une autre planète. J'ai vu cette séquence le soir même c'était vraiment affligeant de bêtise. 


On voit que l'entre soi fait des ravages

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.