29
Commentaires

Subventions à la presse : au pied du sapin, la transparence ?

Et si on parlait un peu boutique, pour changer ?

Derniers commentaires

Pour information, depuis quelques années, lorsque l'on publie un article
dans la presse scientifique, l'on est tenu de déclarer tous les intérêts
financiers susceptibles d'influencer le contenu de l'article et cette
information est publiée avec l'article.
J'attends toujours de voir nos journaux d'informations (et leurs
journalistes) en faire autant.
Ah oui. Intéressant tout ça.
[quote=Daniel Schneidermann]... nous souhaitons que les attributions soient publiques. Quel journal, quel site, a reçu combien, et pour quoi faire ? ...

Je suis tout à fait d'accord ; ce serait la moindre des choses.
« Vous le savez peut-être mieux, mais le même État, à partir de 2009, va aider pareillement la presse en ligne. »
Je pense qu’il faut comprendre cette phase comme :
« Vous le savez peut-être mieux, mais le même État, depuis 2009, aide pareillement la presse en ligne. »

Le taux de TVA, pour la presse en ligne est-il de 5,5 % (comme la presse papier) ?
Depuis toujours ?
Uniquement depuis 2009 ?
Ou, elle est à 19,6 comme tout service télématique ?
Lu dans le plan B de décembre-janvier : "Franz-Olivier Giesbert (Le Point), Etienne Mougeotte (Le Figaro), Laurent Joffrin (Libération), Christophe Barbier (L'Express) et autres contempteurs de "l'Etat obèse" et de la dette-qui-tue n'ont pas émis la moindre protestation à l'annonce de cette dépense inutile : le projet de loi de finance pour 2010 prévoit une augmentation de 51% des aides publiques à la presse". A méditer ...
Bonjour Daniel,

Ce chiffre de 282 millions comprend-il toutes les aides, ou seulement certaines ? Directes ou indirectes ?
Cela me semble très peu (euphémisme).
Prenons par exemple toutes les aides identifiées par la direction du développement des media du ministère de la culture :

À savoir côté direct :
• Les réductions tarifaires de la SNCF
• L’aide à l’impression décentralisée des quotidiens
• L’aide à la modernisation des diffuseurs
• L’aide exceptionnelle au bénéfice des diffuseurs de presse spécialistes et indépendants
• Le fonds d’aide à la distribution et à la promotion de la presse française à l’étranger
• L’aide au portage de la presse
• L'aide à la distribution de la presse quotidienne nationale d’information politique et générale

Puis
• Le fonds d’aide aux quotidiens nationaux d’information politique et générale à faibles ressources publicitaires
• Le fonds d’aide aux quotidiens régionaux, départementaux et locaux d’information politique et générale à faibles ressources de petites annonces
• L’aide aux publications hebdomadaires régionales et locales
• Le fonds d’aide à la modernisation de la presse quotidienne et assimilée d’information politique et générale
• Fonds d’aide au développement des services de presse en ligne

Côté indirect :
• Le taux réduit de TVA
• Le régime spécial des provisions pour investissements
• L’exonération de la taxe professionnelle des éditeurs et agences de presse

Sur le plan social
• Le régime dérogatoire des taux de cotisations de sécurité sociale des vendeurs- colporteurs et des porteurs de presse
• Le calcul des cotisations sociales des journalistes
• Le statut social des correspondants locaux de presse

Sur le plan postal
• Les tarifs postaux préférentiels

Il me semble qu'il manque à cette liste une autre aide, celle qui consiste à accorder aux journalistes 7650 € de déduction forfaitaire annuelle des impôts au titre de "l’allocation pour frais d’emploi", sans qu'aucun justificatif ne soit à présenter.

Si j'effectue une simple multiplication (qui n'est pas tout à fait juste, voir ci-dessous), 7650 euros multiplié par 37301 journalistes (chiffre du CCIJP en janvier 2008), cette seule déduction (aide indirecte donc) reviendrait déjà à la collectivité à... 285 352 650 millions d'euros.

Pour être un peu plus précis, on retire ces 7650 € des revenus annuels avant calcul des impôts, donc, au final, ce ne sont pas tout à fait 285 M, mais un certain pourcentage de ces 7650 € qui devrait être prélevé (désolé de n'avoir pas le chiffre exact).

Les chiffres officiels ne sont-ils pas faux ?
(fausse question)
Evidemment, cet article sur l'opacité des attributions ne sera certainement pas repris dans la presse tradi.
Cependant, avez-vous pensé à contacter Siné H et Charlie H, les Porte et Guillon de la presse aux pieds dans le plat ?
OK pour la transparence ; par contre, cher Daniel, que ferez-vous des réponses si vous les obtenez ?
Allez-vous intenter un procès en soumission à la puissance publique (donc sous-entendant une perte d'objectivité et de crédibilité) à tous les sites qui auront accepté les subsides de l'Etat (même s'il s'agit de Rue89, Slate ou autres) alors même que vous avez vous-même fortement hésité avant de refuser ?
N'y voyez aucun mauvais procès d'intention mais je suis curieux de connaître votre position....
DS, vous croyez encore au Père Noël, à votre âge ?
Enfin...voilà un vrai débat, sur la transparence et, non pas cette bonne et habile manipulation venant de L'Elysée à propos de ses propres subsides....de la transparence pour la presse....mais aussi pour bien d'autres domaines comme les députés et leurs retraites , le Sénat ettccc...
Ou dans certains pays européens (notamment nordiques) chaque centime utilisé du contribuable est justifié publiquement, où l'on voit que les longues et anciennes habitudes françaises vont être dures à combattre, mais en période électorale ça peut être intéressant...
Croyons-y
Daniel vous êtes la lumière dans cette obscurentisme ambiant !!
Je vous ai toujours fait confiance "MMMMAAAAAAIIIIIIIIITTTTTTRRRREEEEE !!!!!"
Oui ca serait vraiment interessant de savoir qui a toucher le jack pot .
Allez au hasard , Le Parisien , Le Figaro , L'Express (C. Barbier le cerbère de Bling Bling)
ou bien d'autres ????
La presse à la botte du pouvoir ca à un coût (au choix 1/ Exorbitant 2/ Honteux 3/ les deux) !!!
Entièrement d'accord avec le point de vue de Daniel Schneidermann:
Transparence totale des sommes attribuées: à qui, comment, combien, pourquoi.

S'il était possible aussi de savoir, suite à cette demande qui, si j'ai bien compris, a été faite en bonne et due forme dans le cadre du syndicat, ce qu'on répondu TOUS les représentants de la presse en ligne, et en détail, qui prétendent à leur part du gâteau, serait pour le moins intéressant.

Et aussi, savoir si la question a été posée aux médias traditionnels qui bénéficient de l'enveloppe arrosant ceux-ci, des 282 millions, et surtout, la réponse qui a été apportée à la rédaction d'@si concernant chacun d'entre eux.
Pourquoi, par exemple, ce sujet n'est pas abordé, et pourquoi, surtout, lesquels refusent toujours de répondre même quand la rédaction d'@si le leur demande spécifiquement, dans le cadre de l'enquête en cours qu'@si poursuit vraisemblablement en ce moment même.

Je tiens à signaler que je suis attentif au suivi de ces questions et espère qu'il ne sera pas chassé au profit de la logique "les chroniques chassent la précédente", et est prêt à parier que la réponse à ces questions répondra à nombre d'autres que l'on se pose depuis longtemps maintenant, à savoir par exemple certaines complaisances plus ou moins ponctuelles de certains journaux traditionnellement étiquetés de gauche, envers le pouvoir en cours. Je pense bien évidemment à Libération, entre autres.

Complaisances qui, est-il besoin de le rappeler, sont l'un principaux ingrédients de l'alimentation de sites comme @si.

Un morceau à ne surtout pas lâcher.

Merci pour cette chronique, qui ressemble selon mes propres critères, plus à un article. Et à un bon.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Eh bien c'est du joli ! le 10e (en gros) de l'aide aux poids lourds va au net (officiel).
J'ai raison de boycotter la presse traditionnelle alors ? Ouf ! Je culpabilise moins...
@si laverait plus blanc donc ?
En tout cas, sur le net, il faut ratisser large pour être informé, mais on l'est, in fine.
Eh bien , au moins vous aurez gagné du temps. Vous auriez du vous battre (et peut-être vous fâcher..) avec des copains-collègues-amis pour récolter des miettes laissées par les "trucmuches.fr" qui, eux, réclament sans vergogne!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.