124
Commentaires

Steve Jobs contre le porno : morale ou business ?

C'est un combat constant, dans lequel Steve Jobs, fondateur et gourou d'Apple, n'a jamais fléchi : il n'y aura pas d'applications pornos, sur les iPhones et les iPads. Au cours d'un récent échange d'e-mails, rendu public par un blogueur, Jobs a réaffirmé son opposition à la présence de contenu pornographique dans les applications proposées pour son nouvel iPad, comme c'était déja le cas pour l'iPhone. Et Jobs a les moyens de faire appliquer ce principe : toutes les applications gratuites ou payantes disponibles sur l'App Store (magasin d'applications) doivent être approuvées par Apple avant d'être disponibles.

Derniers commentaires

Encore de la censure chez Apple, on en parle ici et .

Le Wall Street Journal a passé au crible 101 applications, parmi les plus téléchargées sur les plateformes App Store d'Apple et l'Android Market (la moitié sur iPhone, l'autre sur les smartphones sous Android). Résultat, 56 de ces applications transmettent l'identifiant unique du téléphone à des tiers, 47 livrent la localisation de l'utilisateur, et 5 donnent même l'âge et le sexe du mobinaute sans que ce dernier en soit au courant.

Le Canard du 29/12/2010 :
C'est pourquoi certaines régies [publicitaires] souhaitent aller plus loin encore,ajoutant à ces renseignements des éléments comme l'origine ethnique, l'orientation sexuelle et les opinions politiques de celui qui surfe sur son portable.

On vous dit que la pomme et les logiciels privateurs c'est bon : mangez-en !
Spécial pour GK:

1 million d'ipad en 28 jours
1 million d'iphone 3GS en 1 WE....


2 millions d'iphone 4G en 1 WE!!! Record battu. Les pré commandes sont sold out, comme on dit. Et le tout avec une couverture médiatique assez restreinte!! On a pas fini d'entendre parler de Steve!!!
Nouveau cas de censure, l'adaptation BD de "Ulysse" de James Joyce :
http://www.pcinpact.com/actu/news/57538-apple-application-ipad-censure.htm

Les auteurs ont voulu aménager la BD, sans succès :
« Bien que le premier chapitre du livre, celui actuellement sur iTunes, ne contienne aucun langage corsé, notre BD contient bien de la nudité frontale. Nous pensions que nous pourrions couvrir ça avec des feuilles de vigne ou en les pixellisant, mais même ça est interdit par la politique d'Apple. Donc nous étions obligés d'abandonner le projet ou de changer nos pages. »
On rale sur Microsoft (c'est plus trop l'actualités) et sur Apple qui ont des comportements et des politiques qui restreignent les libertés d'usage de leurs produits.
C'est vrai mais alors pourquoi les gens achètent ces produits ?
Plusieurs réponses:
- il n'y a pas de concurrence
- ils veulent être privés de libertés (les parents qui se soucient de leurs enfants, c'est débile vu qu'il suffit d'utiliser Safari)
- ils s'en fichent (ils s'en fichent du porno, des contenus politiques ...)
- ils ne voient pas où est le problème (manque d'éducation)

Le fait est que Apple a une position dominante qui l'autorise a faire ce qu'il veut.
Si les clients s'arrêtaient d'acheter leurs produits en disant : "on ne veut pas qu'une entreprise décide à notre place ce qui est bien pour nous", je suis certain qu'Apple changerait de politique. Ils ne peuvent plus retomber dans l'indifférence maintenant qu'ils ont été au sommet.
Un problème plus méconnu mais plus important que le porno pour les apps, l'impossibilité d'y réaliser facilement des dons, qui pénalisent le support à des médias, des dévelloppeurs, et plus importants à des oeuvres humanitaires; contrairement à ce qui peut se faire chez Google. Un seul précédent positif, la possibilité de dons pour Haiti sur iTunes après le séisme.

http://arstechnica.com/apple/news/2010/06/nonprofit-developer-apples-no-donation-policy-is-a-cop-out.ars?old=mobile
Microsoft a eu des souci en Europe pour vente forcé ce qui dans a premier temps a amener des gens a se faire rembourser la valeur de windows sur leur machine les offre a 500 euros tout compris avec 100euros de windows.....certes maintenant les pc valent toujours 500 euros et windows et gracieusement offert pour eviter ces quelque mesaventure....

ensuite ils ont eu des souci à cause d'internet explorer installé d'office sur windows pour cela ils ont été condamné pour abus de position dominante.... alors que tout a chacun peut installer different navigateur sans aucune limitation....

alors le fait de bloquer les autres store ne tomberait pas dans le meme cas de figure?
Ben non : la différence entre Microsoft et Apple, c'est que Microsoft ne fait pas de PC. Apple fournit une plate-forme complète, matériel et logiciels. Microsoft utilisait son poids pour imposer Windows, Explorer et ses autres logiciels à tous ceux qui souhaitaient proposer des alternatives à Windows.

Si les développeurs ne veulent pas passer par l'App Store, ben ils peuvent développer une web app, ou développer pour Android.
windows fait un os on le condamne parce qu'il met d'office internet explorer alors qu'il ne limite pas l'installation d'autre navigateur ... je trouve que ca y ressemble a l'abus de position dominante.... mais bon passons je vois pas vraiment le probleme si ca plait pas on achete pas
Tout cela me donne une idée pour la comm' d'@si (mail à un ami, newsletter gratuite, mass mailing, spam, etc.), qu'en pensez-vous ? ;)

"@si risque de disparaître de l'App Store d'Apple à cause d'un article sur le porno qui déplaît à Steve Jobs.

Abonnez-vous vite à @si pour seulement 35 euros par an (http://www.arretsurimages.net/abonnements.php),
téléchargez gratuitement l'application sur votre iPhone, iPod ou iPad (http://itunes.apple.com/WebObjects/MZStore.woa/wa/viewSoftware?id=329841188&mt=8)
et lisez l'article (http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3047)

avant qu'il ne soit trop tard !"
Des produits verrouilés, il y en a toujours eu :
- Je ne peux pas mettre des meches standard sur mon peforateur Bosch (si j'en avais un)
- je dois mettre des capsules nespresso dans ma cafetière Krups (si j'en avais une)
- Mon stylo Schaeffer n'accepte que les cartouches Schaeffer (ça, j'ai)
- mon decodeur neuf TV ne me permet pas d'enregistrer tous les films
- mon boucher ne vend pas de poisson (c'est pas vraiment le bon exemple, puisque mon boucher ne m'appartient pas vraiment, malgré le possessif)
- je ne peux pas changer l'autoradio de ma Béhème (enfin, si j'en avais une)
- je ne peux pas changer le climat de ma planète (si, un peu, mais que dans un sens)
- mon ordinateur n'a pas de lecteur de K7 (pour les jeux que j'avais programmés en basic sur mon TI99-4/A)
- mon appareil photo n'accepte que les memory disk
- je ne peux pas voir @si sur ma neuf TV
- je ne peux pas changer de cartographie sur mon GPS

Chaque société fait le choix, soit de formats standards, quand ceux ci existent, soit de formats ouverts, soit de formats propriétaires. En fonction de son interet, de sa vision, de tout ce qu'on veut. Parfois il est possible de passer outre, avec des produits "compatibles", à condition qu'ils ne violent pas de brevet (cartouches d'encre des imprimantes..), parfois non, et c'est au consommateur de choisir, s'il accepte ou non.. mais je n'arrive pas à voir au nom de quoi on pourrait empecher une entreprise de brider ses produits (le consommateur pouvant les debrider, s'il en est capable, à ses risques et perils). Ce qui serait génént, c'est si apple signait un accord avec tous les fabriquants de truc electroniques pour n'utiliser que l'appstore. Ce n'est pas le cas. Rien à dire.

Soit leur produit est vraiment plus attractif, et on l'achete malgré la contrainte et charge aux concurrents de faire des produits attarctifs, soit il n'est pas attractif, et la contrainte devient une motivation de non achat, et le fabricant l'enlève (ce qu'a fait sony, avec son format/logiciel propriétaire pour ses lecteurs mp3...)

Miantenant, qu'un chef d'entreprise se dise : si je ne veux pas que mes enfants ou petits enfants utilise tel produit, alors je ne les vends pas, c'est rare, mais est ce condamnable ?
La morale qui entrave le business, on connait, vieux débat.
En général c'est la société qui contraint le business-man, qui lui n'a pas d'état d'âme et ne cherche qu'à se faire plein de sous, à respecter une morale.
Parfois on peut soupçonner que des individus se servent du pouvoir que leur donne leur poids financier pour imposer une morale insidieusement, cela ne coûte rien à son instigateur et si cette morale s'instaure au dépend de la liberté de la société, c'est embêtant.

On est ni dans le premier cas, ni dans le second, Steve Jobs est vraiment plus fort que tout! La morale servirait son business. C'est pas morale ou business, c'est morale ET business, tout nouveau concept. N'est-ce pas plutôt un fantasme de plus qu'on colle à sa petite personne? Personnellement je crois que la liberté du porno n'est pas menacée et que ce n'est pas insidieux. C'est ridicule de la part des adeptes du porno de lever une armée pour se défendre. Le "porno" est souvent ridicule et bête, de toutes façons.


Le hic pour moi est que Steve Jobs est dans la contradiction, le problème est le porno qui vous saute à la figure. Quand il y a eu la démarche d'acheter une application, c'est qu'on est franchement demandeur, peut-être victime de la publicité et de l'air du temps, mais c'est un autre problème. Alors que quand on navigue sur le net, c'est là qu'il arrive que ça vous saute à la figure. Donc le porno qui va finir par être accessible sur ses engins "diaboliques", à Steve Jobs, iphone et ipad, sera celui qui surgit inopinément, le plus immoral. Comment il va faire, :-(

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Pour ceux qui veulent vraiment , mais vraiment avoir du porno dans une App iphone, vous pouvez, vous pouvez même en avoir dans celle d'ASI si vous voulez, c'est pas formidable, puisque que toutes les applications utilisant l'explorateur Safari, comme ASi, vous pouvez sortir du contenu strict de l'application et vous retrouvez dans la nature avec du X. C'est pourquoi toutes les App. contenant Safari embarqué sont interdites au moins de 17 ans (chose jamais respectée, alors pourquoi cela le serait il pour le porno??!!).
On peut considérer qu'abandonner le Flash est une bonne chose
Ça fait des années que les libristes veulent la peau du Flash, mais ils passaient pour des extrémistes.
Depuis que le Vieux s'y met, l'idée n'est soudainement plus aussi déconnante. C'est sûr qu'on peut s'en réjouir....
Ouais... bizarre cet article qui résonne comme une "défense" du porno.
Il faut pas dire n'importe quoi simplement pour être à contre-courant d'Apple.
Y aura pas d'applications pornos sur iPhone/iPad, bah tant mieux après tout !

Concernant le Flash (qui est un autre sujet) on peut quand même reprocher
à Apple d'être allé bien vite dans cette histoire, au détriment des utilisateurs.
Mais dans le fond ça se tient, et une vraie guerre concurrentielle comme ça a
des aspects sains : on est très loin des insupportables ententes commerciales
entre opérateurs dont nous voyons chaque jour les ravages (téléphonie etc...)


*****


C'est dur de lire des avis mesurés sur cette marque en ce moment.
C'est toujours pour ou contre.

Pourtant, on peut considérer que c'est un magnifique objet de haute conception
tout en considérant que ses limitations sont trop nombreuses pour le prix de vente.

On peut considérer qu'abandonner le Flash est une bonne chose tout
en considérant que c'est un peu rapide pour les utilisateurs lambda
qui ne sont pas concernés mais en subissent les conséquences.

On peut trouver ridicule cette appellation de "sauveur de la presse" tout
en considérant qu'il va quand même lui donner un gros coup de pouce.

On peut accepter sans broncher qu'il n'y ait pas d'applications pornos
tout en s'élevant contre la censure de simples mots grossiers dans un roman.


Bref, on peut faire preuve de discernement et se détacher de quelques carcans.
D'ailleurs, à noter : le correcteur d'orthographe du système MacOS ne reconnaît pas d'origine les mots familiers et grossiers comme appartenant à la langue française. Car Apple a aussi son mot à dire sur ce qui constitue une langue et ce qui ne la constitue pas.
La reconnaissance de grossièretés par le correcteur d'orthographe dévoierait-t-elle aussi la jeunesse ?

Il y a quelque chose de vraiment malsain lorsqu'une aussi grosse firme s'érige ainsi en père-la-morale pour ses clients...
La Fnac, Darty et bien d'autres ne mettent pas de porno dans leurs rayons. C'est la politique de la boutique, point. On n'y voit pas plus à redire. Ben c'est pareil pour l'App Store.

Pour l'iPhone / iPad, ceux qui veulent du cul peuvent le faire avec le navigateur web intégré. Comme sur leur ordi.

Quand à Flash, c'est une autre histoire, beaucoup plus complexe, qui met en avant 30 ans de relations parfois plus que tendues entre Adobe (créateur de Photoshop et non pas créateur mais racheteur de Flash, puisqu'ils ont repris la technologie en rachetant la société Macromedia) et Apple. J'avais fait un p'tit état des lieux ici.

Non, le point le plus sensible, ce sont les applications rejetées en raison de règles parfois floues, voire fluctuantes ou inexistantes. Là, c'est dangereux : Apple risque de s'aliéner (en fait c'est déjà fait) certains développeurs, et ça, ça n'est pas très bon ni pour l'image d'Apple, ni pour les développeurs, ni pour les utilisateurs.
Un livre bloqué parce qu'il contient le mot "fuck", comment ils font pour
vendre les films américains, ils sont "biiiiipés"?
Messieurs le censeurs: fuck you!
Et sincérement pourquoi mettre du porno sur l'Appstore alors qu'il existe des sites entièrement gratuits avec des milliers de vidéos porno, adaptées à l'iphone, toutes durées?? Pas de la faute d Steve si les parents sont manchos pour les trouver!!
C'est marrant de voir comment le porno est devenu tendance...alors que dans le même temps cela devient un truc de plus en plus sordide, bien loin des films de papa dans les années 70.

Sur le fond cette pige est totalement inepte...mélanger le refus d'applications "pornographiquse" et la non prise en charge de "Flash" il faudrait m'expliquer le rapport.

Le porno est de toute façon accessible via iPhone/iPad...comme depuis n'importe quel autre terminal de consultation internet ; et les acteurs de site porno s'empressent de rendre leur site compatible (ie: sans flash) ...car il s'est vendu 2 millions d'iPad en un petit mois.

Donc il n'y pas de "censure" du porno sur les machines Apple, juste un refus d'accepter des contenus pornographiques via son propre store ....c'est totalement différent ; pour info vous ne trouverez pas de porno non plus chez Nintendo, Sony, Microsoft via leur service en ligne (xbox live...) ou leur machine qui sont elles aussi des terminaux multimédia pour certaines (PSP, PS3...) et ça ne dérange visiblement personne.

Bref je ne vois pas en quoi le fait qu'Apple refuse d'être prestataire de porno puisse être gênant...ce n'est pas comme si c'était dur à trouver sur internet.

Sur "Flash" ....c'est intrinsèquement une techno de merde et en plus Adobe ne fait aucun effort pour l'optimiser sur Mac OS ; Jobs a bien raison de pousser en changement en faveur de l'HTML5 pour ce qui est des vidéos sur le net.

Quant aux application en Flash....encore une fois je suis bien content d'échapper à cette catastrophe ; j'en ai rien à foutre que grâce a flash un développeur puisse facilement porter son application sur iPhone OS, Android et bientôt Windows 7 Mobile, ce que je veux c'est un logiciel optimisé pour le terminal que j'utilise et pas un version bâtarde cross-plateforme dont l'intégration sera médiocre et qui en plus sera plantogène.

Et pleurer sur la stratégie propriétaire d'Apple à cause de l'absence de Flash...qui est une techno également propriétaire, c'est un peu l'hôpital qui se fou de la charité.

Enfin...les analystes de tous bords peuvent bien faire toutes les déclarations du monde, si l'on regarde ou Apple en était en 1997 avant le retour de Jobs et sa situation aujourd'hui 13 ans après (plus grosse capitalisation boursière au monde pour une entreprise IT...devant Microsoft depuis la semaine dernière), il me semble que ni iPapy ni Apple n'aient vraiment besoin de conseils...

Si vous n'êtes pas satisfait des produits que propose Apple, libre à vous de ne pas les acheter....le choix est aussi simple que ça.
Ça a des effets collatéraux ridicules leur pudibonderie :
- ici c'est le mot "Gaulle" qui est censuré ;
- ici c'est le mot "bite" (mordre en anglais).

Ça facilite énormément les recherches...

Les journaux ont beau jeu de fantasmer sur l'iPad-sauveur-de-la-presse. Ce qui leur pend au nez c'est une censure en bonne et due forme de la part d'une entreprise tierce (une de plus dirons certains).

@si compris si jamais Alain Korkos ose mettre des images heurtant par trop la sensibilité des gardiens du sanctuaire Apple (@si a une application présente sur l'AppStore, @si est donc concernée) ;-)


P.S. : ayant eu à gérer un machin ressemblant de loin à l'AppStore d'Apple et ayant eu à recevoir les retours des utilisateurs de ladite chose, vous n'imaginez pas à quel point le citoyen américain peut parfois être pudibond et à quel point le français peut ne pas l'être. Mettez en revanche une bible ou un coran dans le bidule et là c'est le français qui pousse de hauts cris...
Le Vieux fait du porno son cheval de bataille mais ça cache une censure bien plus large et discutable. Des polémiques surgissent régulièrement quand au refus de certains contenus, refus dont les motifs ne sont pas toujours bien clairs.

On ne peut pas reprocher à Apple de contrôler les contenus disponibles dans son propre Store, Ce ne serait pas un problème si il était possible de choisir un autre fournisseur de contenus (c'est à dire un autre Store), mais non, c'est interdit. Que ce soit pour du porno ou autre, l'utilisateur ne dispose pas librement de son matériel. Il doit prier pour que le Vieux lui permette tel ou tel usage, sans choix du fournisseur, avec obligation de passer par l'AppleStore. Si ce n'est pas le cas, il lui reste la rébellion (le jailbreak qui porte si bien son nom) ou la soumission (ne pas installer le contenu souhaité).

Et ça marche, toutes ces critiques sont balayées au motif que l'Iphone/Ipad "est beau".
Ceux qui accèdent aux sites pornos via l'accès Internet de leur iPhone, pourront donc bientôt le faire sur leur iPad

Pourquoi cette phrase, le porno de l'iphone fonctionne sur l'iPad, dès aujourd'hui.


Et pour répondre à la question, pourquoi ce choix binaire, l'un ou l'autre, business ou morale?? La réponse peut l'être aussi remarquez, business et morale, l'un n'empêche pas l'autre au moins dans le domaine du porno.
Ah les joies du moralisme capitaliste, non seulement l'éthique n'est ici que du puritanisme à la noix propre à tous les religieux, mais se cache derrière une exploitation de niche marchande des plus élitistes...

Lorsque les entreprises se chargent de faire la morale,
c'est la morale qui en fait les frais
et nous tous avec.

yG
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.