96
Commentaires

Sondages en ligne, Facebook, blogs : manipulation, mode d'emploi

Truquer le sondage en ligne d'une chaîne de télé ? Inonder de faux commentaires les sites et les blogs d'opposants politiques ? Acheter des "like" sur Facebook par dizaines de milliers au Bangladesh ? Rien de plus facile, pour quelques geeks moyennement doués, que de se livrer ainsi à "l'astroturfing". Le piratage, la semaine dernière, sur le site de France 3, d'un sondage en ligne sur le voile, a attiré l'attention sur les techniques par lesquelles on peut manipuler l'expression de l'opinion publique. Pour nous éclairer, "Kevin", auteur du très remarqué piratage de France 3, et Fabrice Epelboin, collaborateur du site Reflets, devenu un spécialiste de ces techniques, depuis qu'il en a été victime, à propos de la Tunisie.

Derniers commentaires

Put-on savoir ce qu'il va advenir de cette emission?
Un lien vers une video trouvée sur le site de Korben : [thinkerView]

ça parle essentiellement de la loi de programmation militaire avec les fondateurs de Qwant (un moteur de recherche) et Fabrice Epelboin.
Elle va disparaître? C'est vrai?
Bonsoir,
Encore une émission qui disparaît sans explications. Ou bien il y a t-il "un espace" sur le site qui explique les raisons de ces abandons ?
Merci
Est-ce possible d'en avoir?
Pourquoi l'émission s'est arrêtée le 3 décembre?
Est-ce définitif?

Les nouvelles émissions démarrent tambour battant, et puis pschitt, plus d'info.
On est laissé en rase campagne, à moins que j'ai raté un post...
Bon, sinon c'est quand le prochain 14H42?
Tout ce que nous apprenons dans cette émission est très important. J'espère qu'elle passera en accès gratuit.
Merci à Kevin pour sa géniale initiative.
on est le 18 décembre et france 3 continue d'utiliser les "sondages en direct" tous les jours, sans doute un investissement à rentabiliser ou une habitude d'y croire à nous faire prendre. Je croyais que france 3 était une chaine d'information publique avec une déontologie. Qui va la dénoncer? les autres qui font pareil?
d'un autre coté est ce plus déloyal que les micros trottoirs? c'est la fin d'ASI ce système. A quoi bon dénoncer les manips, ils assument!
A la suite du "complément au complément", Joan Roussoulière, attachée de presse auprès de la Commission européenne, basée à Paris, m'a renvoyé un mail pour faire les précisions suivantes :

- "Comme indiqué dans mon premier email, l'équipe centrale de la Commission qui s'occupe des réseaux sociaux est composé de 6 personnes dont 2 qui sont spécifiquement assignées à la veille (… nous sommes donc loin d'une war room). Comme pour de nombreuses organisations publiques, cette veille est quotidienne et complète la veille médiatique qui elle aussi est quotidienne. Les membres du service du porte-parole sont informés de sujets éventuels qui émergent afin de pouvoir vérifier avec les services ce qu'il en est et de pouvoir répondre à d'éventuelles questions lors de la conférence de presse quotidienne de la Commission qui se tient à 12h (en direct sur EbS)".

- "Par contre, mes collègues me signalent que le Parlement européen dispose quant à lui d'une équipe beaucoup plus importante travaillant sur les réseaux sociaux (car ils travaillent dans toutes les langues de l'UE)".

- "En ce qui concerne les outils que nous utilisons pour faire de la veille sur les réseaux sociaux à la Direction Générale de la Communication, comme je vous l'avais dit, nous n'avons de contrat qu'avec Engagor. Pour le reste, nous utilisons également des outils gratuits tels que Topsy. Le contrat actuel avec Engagor court du 30/07/2013 au 30/07/2014 – il permet à la Direction Générale de la Communication ainsi qu'à 30 autres Directions Générales de produire des rapports de veille et de mesurer la qualité et le succès de leur travail sur les réseaux sociaux. La licence que nous payons à Engagor est de 78.000€".
Comme à chaque fois, l'émission est passionante. Mais comme à chaque fois, je suis frustré par la limite de temps. Pourquoi avoir fixé une règle si arbitraire?
qui inventera l'oxynasme ?
Le sondage est la boule de cristal du XXIème siècle.

Nul besoin de le truquer.

Un sondage truqué est un oxymore !
Complément au complément

Dans notre émission, Fabrice Epelboin a déclaré que "l'Europe s'apprête ou est en train de lancer une grande campagne pour contrer les eurosceptiques en ligne". Une campagne qui "consiste à organiser une war room avec, on imagine, quelques dizaines de personnes qui vont passer leur vie à surfer sur différents forums, différents espaces d'expression online de façon à contrer l'argumentation des gens qui sont des eurosceptiques".

Dans le forum de l'émission, Fabrice Epelboin indique avoir trouvé "un marché (...) de 7m€ sur 4 ans" remporté par la société française SPOTTER en août 2011 et dont le texte dudit marché "explique dans le détail comment la Commission Européenne se sert de son logiciel pour faire très précisément ce que décrit (en des termes peu flatteurs) l'article du Telegraph".

Histoire de continuer à faire du journalisme, j'ai appelé Spotter, puis j'ai rappelé le service de communication de la Commission européenne.

Jointe par @si, Céline Molina, dont le nom apparaît dans le communiqué de presse annonçant le contrat entre Spotter et la commission européenne, nous a expliqué les activités de Spotter : "On a des outils d'analyses multilingues, un système de veille des réseaux sociaux, de la presse et de la télévision. On collecte des données publiques, ça dépend des sujets selon le client. On fait ensuite des études, on diffuse des alertes ou des newsletters. Sur un sujet précis, on repère les articles, les émissions télévisées ou les discussions sur les réseaux sociaux. C'est de la veille, on ne collecte que des données publiques, on ne fait pas de renseignements".

Et ensuite ? C'est tout. "Nous, on n'est pas une agence de communication, on ne fait pas de recommandation, ni de la mise en oeuvre stratégique. On travaille avec d'autres agences car on ne peut pas être juge et parti".

Et quand une agence de com' entre en jeu, que faites-vous après ? "On est capable de mesurer l'impact des campagnes". Des campagnes ? "Des campagnes de lancement de produits. Par exemple, une marque lance un nouveau yaourt, on peut savoir si les retours sont bons sur les réseaux sociaux".

Du Yaourt à la Commission européenne

La commission européenne n'étant pas vraiment un yaourt, j'ai appelé Joan Roussoulière, attachée de presse auprès la Commission européenne, basée à Paris. Après avoir cité les propos tenus par Fabrice Epelboin dans notre émission, Roussoulière était perplexe : "C'est la première fois que j'entends ça. On n'a pas de war room. A Paris, je suis seule à m'occuper du compte twitter de la commission "@UEfrance" [qui compte 5 000 followers]. Ca reste très basique. Dans chaque pays, on a un bureau et une personne qui s'occupe du compter twitter dans la langue du pays. Les commissaires européens, les porte-paroles ont aussi des comptes twitter. Il y a aussi parfois des comptes thématiques gérés par les directions générales, comme l'économie et les finances : @ecfin.

Spotter, ça vous dit quelque chose ? "Oui, j'utilisais ce logiciel quand je travaillais à la direction générale. C'était en 2007. C'était le prestataire qu'on avait pour la revue de presse". Et aujourd'hui, vous travaillez avec quel logiciel ? "Engagor. C'est un peu comme tous les logiciels dédiés aux réseaux sociaux. On a des chiffres clés, de la veille sur des mots clés. Mais on ne l'utilise pas au quotidien car on n'a pas le temps, il faut des gens pour ça".

Dans le cadre des élections européennes en 2014, quelle est votre stratégie pour les réseaux sociaux ? "On n'a pas de réunion hebdomadaire pour définir une stratégie. On nous demande de parler des Européennes pour que les gens sachent simplement qu'il y a une élection. Vous voyez, on commence très bas".

A la suite de mon coup de fil, Joan Roussoulière m'a renvoyé par mail un lien vers la page qui recense tous les comptes twitter de la commission. C'est ici : http://europa.eu/contact/take-part/twitter/index_fr.htm. Vous en avez là aussi : http://ec.europa.eu/dgs/communication/services/journalist/social-media_fr.htm

Elle m'a également précisé que la Direction-Générale de la Communication à Bruxelles compte 6 personnes, dont le travail consiste à gérer les comptes centraux, comme @ecfin, et définir la stratégie de communication de la Commission sur les réseaux sociaux. C'est la DG com qui est par exemple chargée de définir un "code de bonne conduite" sur les réseaux sociaux, une sorte de charte que les fonctionnaires de la commission sont censés appliquer. Dernière précision : Joan Roussoulière m'informe par mail qu'elle va tout de même poser la question de la "War room" et de Spotter à la DG Com' lundi et voir si elle peut me communiquer un exemplaire du "code de bonne conduite".

A suivre donc...


PS : Depuis le début, j'ai le sentiment qu'on est simplement sur une bataille sémantique. Un peu comme si on présentait le principe d'une revue de presse comme un système de surveillance de l'activité des journalistes. Mais je me trompe peut-être.
Un document d'utilité publique!!!! Vite vite, mettez le en accès libre! (que je puisse le diffuser sur mon blog.)
J'en ai déjà quelques uns et pas des moindres : exemples ...http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/manipulations_de_l_opinion_blacklistage/index.html
... et d'autres encore
C'est marrant, j'avais l'intention il y a quelques temps de vous envoyer des choses allant dans ce sens.
En effet, je me suis intérrogé sur les sondages en ligne du site RMC, toujours un peu extrêmes. J'ai donc tenté de voir s'il était possible de les manipuler, ce que j'ai fait avec succès à plusieurs reprises avec facilité.

Grâce à 2 ou 3 réglages de mon navigateur et un petit script accessible à tous, pas ce qu'on peu appeler du piratage en fait.

A chaque fois que j'ai fait basculer un sondage sur des sujets précis (ceux qui intéressent l'extrême droite en particulier) ceux ci rebasculaient dans l'autre sens rapidement et de façon démesurée, j'ai donc pu constater qu'il y avait une main mise de ces groupuscules sur certains sites ou de personnes qui veulent faire passer l'idée d'opinions majoritaires. J'ai pu constater aussi qu'ils ne lâchaient jamais, quitte à revenir quelques jours plus tard pour inverser à nouveau la tendance.

Bref, vous prenez firefox:

- Vous allez sur la page du sondage : vous faites un clic droit, puis "information sur la page", vous allez dans "permissions" > "définir les cookies", puis vous empêchez.

- Ensuite avec le module adblock, vous bloquez un max de trucs inutiles pour accélérer le chargement de la page à chaque vote (les stats googles, la plupart des fichiers .js, les images etc.),

- Vous installez le module iMacro, puis vous l'ouvrez, vous faites "enregistrer", vous ouvrez la page sur laquelle figure le sondage, vous votez, vous cliquez sur "arrêter", ensuite dans l'onglet "jouer", vous mettez 1000 par exemple dans la case Max, puis vous cliquez sur "Jouer (Répéter).

Vous allez boire un café, si vous avez choisi de faire pencher le sondage dans un sens qui dessert la propagande d'extrême droite, vous verrez le sondage repartir dans l'autre sens peu de temps après.

J'avais mis un commentaire à ce sujet sur RMC, il a été supprimé, je n'ai pas insisté.

Je mets ça pour que vous puissiez tester par vous même, de toute façon, ces sondages sont déjà manipulés. Si j'étais programmeur php, j'aurais fait plus efficace, ce que je voulais démontrer c'est qu'il n'est pas nécessaire d'être un pirate pour manipuler ces sondages qui innondent le site RMC.

Note: Je n'ai pas encore regardé l'émission.
Cela me fait penser à l'annonce ci-dessous sur le site TELETRAVAIL.FR, même si on se doute des pratiques j'ai trouvé la publication d'une annonce aussi directe étonnante, on dirait une blague:

"REDACTEUR/REDACTRICE WEB - en télétravail

Si vous avez une expérience significative dans l'infiltration communautaire web (intégrer des communautés dans le but de communiquer auprès de ses membres et de valoriser une marque / un personnage), que vous disposez d'une belle plume et surtout d'un sens du concept, que vous êtes capable de convaincre toute une communauté, que vous êtes amateur de séries télévisées Françaises grand public .. Alors vous êtes le rédacteur ou la rédactrice dont nous avons besoin pour l'une de nos missions à réaliser du 25 novembre au 13 décembre inclus.
Cette mission réalisable en télétravail consistera à :
- Créer environ une trentaine de profils lambda sur différents sites et forums communautaires liés à l'univers audiovisuel
- Utiliser le document partagé que nous créerons (Google drive) pour y intégrer les liens de discussions correspondant à nos besoins, rédiger une réponses d'internaute pour chacun de ces liens et poster les messages préalablement rédigés sur les discussions concernées après validation de notre part.
Il s'agit donc d'un travail de recherche et de rédaction qui nécessite organisation, esprit de synthèse et disponibilité tous les matins.
Le volume demandé est de 150 messages à rédiger (courts messages dans l'ensemble).
Cette mission est rémunérée 300€ HT pour les 3 semaines de travail.
N'hésitez pas à me soumettre votre cv, une courte lettre de motivation et surtout un article rédigé par vos soins, du type message d'infiltration pour promouvoir le travail d'un acteur, le rôle d'un personnage de série tv, sur un forum.
Merci de ne pas téléphoner mais de m'adresser vos éventuelles questions par mail.
"
Merci, très bonne émission, mais 42mn seulement... Les invités avaient à mon avis encore beaucoup de chose à dire.
Bonne continuation!
Non d'un chien, c trop court !!!!!
Merci pour cette émission. Mais pourquoi se limiter à 42'00'' ?

Et pas plus tard que cet après-midi, j'ai essayé la méthode de détournement de vote expliquée par Kevin sur le site de bfm-tv. Oh, je n'ai pas forcément envie d'en envoyer 60000… juste quelques uns pour voir… que ça marche !
Super émission (une des meilleures même). Merci :D ! De quoi devenir parano malgré tout... :-/

PS : Comme dit plus haut c'est vrai que 42 min. c'est un peu court (surtout que tout le monde en avait sous le coude visiblement ! Miam miam moi j'ai adoré vos anecdotes ;D ! Dans ce cas STP Jean-Marc arrête ton chrono débile !) et que la webcam c'est pas tip top... mais bon... (NB : je suis loin d'être un prof à la retraite ! Je dois moi-même avoir 10 ans de moins que JMM ;D)
Super émission. Casting pertinent.
Le dispositif est insupportable. Déjà dans le vinvinteur, avec un interlocuteur unique c'était limite, alors là... Regarder sur mon écran un gars qui regarde des écrans dans lesquels d'autre types devant leur écran le regardent, pas étonnant que ça larsen grave ! Ce genre de mise en place fait toujours figure de pis-aller, même en radio c'est merdique.
Comme d'autres l'on déjà dit, l'émission gagnerait à être plus longue, avec un effort supplémentaire dans le sens de la vulgarisation technique.
Je sais bien que chez les barbus on n'est pas du genre à prendre le noob par la main, mais bon sur asi, le gros des abonnés étant constitué de profs retraités, il ne faut pas trop s'attendre à ce qu'ils aillent d'eux même rtfm et installer Arch linux pour pouvoir suivre l'émission. Une petite bibliographie et quelques liens seraient de bon aloi quoi!

Sinon vous êtes bien gentil à ASI, mais entre Sébastien Rochat et "la rédaction", vous semblez obsédés par le besoin de désamorcer tout ce qui à l'air de vous apparaître comme une embryon de début d'élaboration de "théorie du complot" ! J'aimerais bien savoir ce qui vous à traumatisé à ce point là pour pouvoir encore utiliser la notion fumeuse de complotisme !
Vérifier ses sources et la véracité de certains propos, c'est très bien. La déontologie du journaliste, c'est super chouette. Mais Snowden, qui n'a pas de carte de presse que je sache, que nous a-t-il dévoilé sinon un complot mondial de mise sous surveillance des populations ?

Alors attention, il y a complotiste et complotiste ;-)
Excellente émission.
Personnellement, je ne déteste pas le format. Surtout depuis qu'on a changé la focale sur Manach. Il fait moins statue de l'île de Pâques.

Bienvenu aussi le rectificatif d'@SI sur le "kekchosetorfing" du parlement européen.

Déjà toutes ces pratiques décrites sont dégueulasses dans les "démocraties", mais dans les dictatures, c'est encore plus révoltant, vu que les opposants n'ont aucun moyen de constater ce qui leur arrive.

Et ça va vite, les manipulations et les contre-manipulations, ce que raconte Epelboin est hallucinant de machiavélisme...
C'est encore pire que ce que je pensais, et je suis parano....
Bonjour,

Comme toujours le sujet est trés interessant, mais le format de l'émission est rédibitoire.
Par pitié, faites venir vos invités en plateau, le rendu de vos interlocuteurs en streaming n'est franchement pas terrible (aussi bien le son que la video).

Avec tous mes encouragements,
Comment ça marche, comment on fait ? Si c'est si simple, il faut que j'apprenne à bidonner un sondage. Qui se lance pour nous expliquer ?
Tous les commentateurs avant moi sont enthousiastes et remercient, c’est louche…
Selon les pronostics d’astro-turfing, Mélenchon, en tant que Lion du 3ème décan, sera le prochain président.
Merci, émission très intéressante.
Les points développés soulèvent des questions économiques & politiques assez terrifiantes. Je pense notamment au scrutin numérique.

Seul petit reproche, on sentait que les intervenants avaient beaucoup de choses à dire et 42 minutes, c'est court !
Merci pour cette émission- électro-choc. Vivent les bons vieux sondages Gallup des années soixante, avec leurs bonnes vieilles questions pipeautées.
Super émission. Merci.
Génial une émission comme prévu le mardi mais plus de Live

Dommage
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.