99
Commentaires

Snowden, chapeau !

Depuis quelques semaines, il vit reclus dans une chambre d'hôtel à Hong Kong.

Derniers commentaires

Elle vient d'égaler le nombre de victoires de Lance Armstrong dans le Tour de France, mais il n'est pas du tout certain qu'elle batte son record.
55 ans, l'âge de Jeannie Longo, c'est aussi le seuil critique pour une décortiqueuse de crevettes. Les articulations des phalanges perdent de leur souplesse, les doigts sont moins agiles, glissent sur les carapaces... l'entraînement intensif avec les boules chinoises n'atténue plus aussi sûrement les effets de l'arthrose.
2014 risque bien d'être l'année de sa chute.
Dimanche à Leffrinckoucke, la Française Nicole Vanzinghel, 55 ans, est devenue pour la 7e fois, championne du monde de décorticage de crevettes.
Et si cette annonce était simplement destinée à nous prouver que la NSA a bien raison de nous surveiller puisqu'il y a une menace. Si rien ne se passe, elle aura beau jeu de dire que c'est grâce à son alerte.
Où il est question de Snowden et de Patti Smith :
http://www.rue89.com/rue89-culture/zapnet/2013/07/18/patti-smith-chante-snowden-si-personne-veut-prends-244345
Dans le Monde d'aujourd'hui on peut lire :

« La France est également tiraillée entre deux exigences : favoriser la formidable croissance promise par l’exploitation des données personnelles par les entreprises, tout en garantissant leur protection. »

« formidable croissance promise par l’exploitation des données personnelles » Ça sort d’où ? Qu’est ce que ça veut dire ? Que le relai de croissance serait maintenant la capacité à produire de la publicité ciblée ? C’est ça ?

Vision « statistico pseudo économiste » d’une paresse inouïe surtout, face à laquelle on comprend la défiance caractérisée actuelle. Et cela en plus à une époque n’étant quasiment plus capable de nommer les choses, comme par exemple le fait que l’une, si ce n’est la principale raison de la crise est le fait que l’on est dans un monstrueux choc pétrolier, qui hélas ne fait que commencer.

http://iiscn.wordpress.com/2011/07/06/trafiquotages-pseudo-modernes-customer-retention-et-toute-cette-crasse/
En fait il va falloir arrêter de se faire pister : anonymiser nos connexions par des proxys et tout autre moyen, supprimer nos comptes google et autres, bref, faire un peu plus attention à nos vies privées... Finalement Big Brother est là, ce n'est pas une télé mais un ordinateur.
Dans le vite-dit de 13h06 (G Klein), Snowden se montre déçu par Obama : Snowden "croyait à ses promesses" alors qu'Obama n'a fait "que poursuivre la même politique que ses prédécesseurs."
Du coup, il n'a pas voté Obama en 2008, mais a soutenu le républicain (candidat à la primaire républicaine) Ron Paul, un des pères du mouvement Tea Party.

Quand on connaît un peu les républicains et en particulier le Tea Party... Etre naïf à ce point-là, effectivement, ça mérite un coup de chapeau.

Du coup, il n'a pas voté Obama en 2008, mais a soutenu le républicain (candidat à la primaire républicaine) Ron Paul, un des pères du mouvement Tea Party.

Quand on connaît un peu les républicains et en particulier le Tea Party... Etre naïf à ce point-là, effectivement, ça mérite un coup de chapeau.

Le libertarianisme est une position politique typiquement américaine en partie due à son histoire, la recherche de liberté des pionniers, et la particularité de la division du pouvoir entre états fédérés et l'Etat fédéral. Ca n'a pas beaucoup de sens chez nous.
Si Ron Paul est Republicain il serait inexact de penser qu'il a les mêmes opinions qu'un républicain de base.
Bref ce que je veux dire c'est qu'on ne peut résumer cette bizarrerie du libertarianisme américain en 3 phrases.
Et pourtant, on pourrait résumer le Tea Party en un mot.

(Mot que la bienséance m'interdit de produire ici-même).
La position affichée des libertariens au sujet de la surveillance étatique est en effet de s'y opposer, , cela dit il resterait bien naïf de les considérer comme une alternative acceptable (ou alors être désespéré face à la fossilisation du paysage politique américain. En effet je ne crois pas que les libertariens soient opposés à la goinfrerie de données des entreprises: après tout ce sont les affaires. Quant au reste de leurs positions politiques, n'en parlons pas.
Le constat de naivete reste donc.
[quote=Naraoia]Le constat de naïveté reste donc

De plus, difficile de rester limpidement naïf quand on approche du monde du renseignement-intox.
Barack Obama a de nombreux ennemis puissants. Snowden a un bon profil pour tenir le rôle du vecteur idéaliste et pur en mesure de montrer à une partie du monde (occidental), un petit bout de quelques réalités des méthodes du berger qui surveille son grand troupeau....

Snowden en tant que "naïf" bien sincère et tout à fait capable de repeindre la petite prairie dans la maison, savamment utilisé, peut nuire puissamment à l'actuel président des Etats-Unis.

Cela pourrait être un épisode juin 2013 des éternelles luttes de pouvoir.
Il prend aussi naissance dans la défiance et la méfiance à l'égard de l'état fédéral, ce qui en nos contrées jacobines est un motif de procès en sorcellerie immédiat. Il est toujours fabuleux de voir que le Tea Party a pu être en France assimilé à de nombreuses reprises au Front National.
Je ne sais pas ce qu'en pense la France et je n'en ai cure. Par contre, je sais ce qu'en pensent beaucoup d'américains dont je partage, en l'occurence, l'opinion.
Oh mais il y a de nombreuses et très bonnes raisons de ne pas apprécier le Tea Party. J'en ai plein. Je souligne juste le fait que si on se cantonne à l'analyse médiatique qu'ont pu en faire nos journalistes, on le détestera pour de mauvaises raisons.
Quand je pense que j'ai pu ne pas m'intéresser au (avoir de l'aversion pour le) programme de ce parti minoritaire d'un pays étranger pour de mauvaises raisons, alors qu'il y en a de bonnes ! Heureusement que vous êtes là pour me remettre sur le chemin de l'indifférence (aversion) juste, freudqo.
Tiens, n'utilisez que les expressions entre parenthèse et vous verrez comme votre propos est stupide.
Pas exactement le même sujet mais extrêmement proche, lié, et tout aussi important.
Il n'y a aucune fatalité technique ou légale à la goinfrerie actuelle d'informations personnelles sur les "profils utilisateurs", ni à l'utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc.
Et *aucun besoin d'ID unique* partagé entre les services par utilisateur pour que les choses fonctionnent "sans friction".

Par contre clairement besoin d'un nouveau rôle, d'une notion de "sphère privée" ou compte pour les données clés, séparation des rôles, plusieurs organisations dans le rôle, et possibilité de déménager.
D'autre part aucune loi "défensive ou contraignante sur l'existant" ne fonctionnera.
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/
(IDeNum : dossier repris actuellement par Fleur Pellerin)
https://cafemusique.wordpress.com/2013/06/10/vous-croyez-que-ca-narrivera-pas/#comment-4028
« On aurait pu rêver circonstances plus claires, plus héroïques, que cette bagarre autour des cintres et des T shirts soldés, »
« En attendant, devant cette histoire telle qu'elle est racontée aujourd'hui, devant ce héros qui nous tombe dessus au réveil, on ne peut dire qu'un mot : chapeau. »

Les héros et la VERITE VRAIE font rarement bon ménage.
Il y a ceux qui sont contre les héros en général, les démystifient au nom de la vérité vraie, et il y a matière car les héros sont des hommes et même des femmes … c’est dire…..(humour)
Il y a ceux qui sont preneur de héros en tant que symbole participant à la construction individuelle et collective, celui qui incarne les valeurs par lesquelles on se construit et on se reconnaît.

Clément Méric était membre d’un parti, il n’était donc pas seul contre tous, ils se battaient avec ses camarades contre des idées xénophobes, homophobes, sexistes, ultra-libérale, inégalitaires au jour le jour, ce combat faisait partie de sa vie, une vie qui par ailleurs était celle d’un jeune étudiant de son âge, ce qui fût « anormale », ce fût sa mort. Un « héros ordinaire » en somme, difficile d’en faire par la suite une saga hollywoodienne.
Le héros est toujours celui qui combat les catastrophes jamais celui qui fait en sorte qu’elles n’arrivent pas.
Il est difficile de rendre télégénique le combat au quotidien contre les « petites lâchetés ordinaires » qui fait qu’un matin on se réveille, avec la gueule de bois et les membres d’un parti xénophobe au pouvoir.
Ce jour là, pour le coup, il en faudra des Héros, des vrais de vrais, sévèrement b…. à qui ont pourra sans réserve faire chapeau bas et dont on pourra inscrire le nom dans les livres d’histoire.
Mais aussi combien de souffrances ordinaires et moins ordinaire avant l’inauguration des monuments aux héros disparus…

Edward Snowden était militaire, et seul contre tous et surtout contre la CIA donc indirectement de l’Etat Américain, il décide de faire éclater la VERITE VRAIE sur tous les mensonges d’Etat… Traqué, il ne peut plus vivre une « vie ordinaire », il se méfie de tout et de tout le monde, car chacun peut être un « ennemi » potentiel,
Cela ne vous rappelle rien…
Seul contre tous et surtout contre l’Etat.
Bientôt un feuilleton américain haletant, riche en rebondissement que vous pourrez suivre « saison par saison » sur C+ en exclusivité.
Pour ce qui est des révélations concernant la France, elles n’ont pas fait la une des journaux, ni tournées en boucle sur BFM ou Itélé, dommage.

Les héros en disent long sur les sociétés qui les font émerger, sur les valeurs qu’elles véhiculent.

Dormez braves gens pas de risques
Personnellement, je serais plus prudent sur le cas de Snowden. J'imagine le cas en France, où un ex de la Dcri viendrait dévoiler les actions en cours.
Les naïfs deviennent des héros. Les lucides restent des emmerdeurs.
Bonjour,
Est-ce que vous pourriez mêtre le lien de son autobiographie dont vous parlez?
Cherché (un peu) et pas pu la retrouver sur le site du Guardian (c'est qu'ils ont un paquet d'articles sur le sujet, sans surprise).
Son interview en vidéo est édifiante, mais ne parle pas de son idéalisme à ses débuts (ou bien peu).

Merci!

Pierre
en passant
pourquoi pas une émission ASI à Istanbul ??
Snowden, comme Bradley Manning, comme Clément Méric sont des résistants...
Chacun à sa façon, lutte contre l'ordre établi devenu fou.
Le nôtre a été tué par un facho, Manning encourt des centaines d'années de taule, Snowden a peur pour sa vie.
Ils sont un peu seuls non ?
Et si on les rejoignait, si on faisait du bruit, si on en faisait encore plus, chacun comme il le peut (car nous ne sommes pas apointés par la DGCRI -c'est bien ça, les RG + la DGSE ?-), au lieu de regarder le train passer ;o(( ou se f... sur la gueule par forum interposé ?
Saison 2 Episode 3 de Scandal. Scandal est une série américaine qui se déroule dans une agence de relations publiques de Washington. L'épisode Hunting Season raconte l'exfiltration d'un "lanceur d'alerte" qui chourave un logiciel du genre de Prism.

Toujours dans les "s" et toujours un Episode 3 de deuxième Saison. Sherlock. Sherlock est une série Britannique qui réadapte à l'ère du web et de la communication de masse, les romans de Conan Dole. Dans The Reichenbach Fall qui est une réadaptation du Roman "Le Dernier Problème", Moriarty s'empare du logiciel qui permet de tout contrôler, de tout surveiller.

Merci d'avoir raconté cette jolie histoire. Pardon de rester sceptique.
Bonjour Daniel,

"He lines the door of his hotel room with pillows to prevent eavesdropping" ne veut pas tout à fait dire "Il a placé des coussins contre la porte de sa chambre, pour déjouer toute tentative d'injecter des gaz dans la pièce" mais plutôt "pour éviter qu'on écoute ce qu'il s'y passe"

A moins que votre hypothèse des gaz ait une autre source que l'article du Guardian ?

Cordialement

Jean-Marie
S'opposer aux pratiques douteuses du renseignement et prendre le risque de se retrouver coincé dans une chambre a Hong kong c'est héroïque.
S'opposer à l'extreme-droite et en mourir c'est "ordinaire"...

Je prends note.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.